La finale du concours Söngvakeppnin a eu lieu samedi soir et l'Islande a décidé que le groupe de BDSM techno-punk Hatari représenterai l’Islande en Israël pour l'Eurovision 2019. 


Le groupe techno-punk Hatari. Credits: Hatari Facebook

Söngvakeppnin est le concours national organisé chaque année pour choisir l'artiste islandais envoyé au grand concours Eurovision de la chanson. Au cours des dernières semaines, c’est une dizaine de candidats qui se sont présentés aux votes du public et d’un jury avant d’être réduits à deux finalistes. La ballade de Friðrik Ómar “Hvað ef ég get ekki elskað?” (Que faire si je ne peux pas aimer ?) concourait face au morceau anticapitaliste d’Hatari, “Hatrið mun sigra” (La haine l’emportera). 

 


L'Eurovision en Islande n’est pas à prendre à la légère. Le pays participe au concours depuis 1986 et n’a depuis jamais gagné. Le meilleur score jamais atteint étant la deuxième place avec Selma en 1999  (“All Out of Luck”) et Yohanna en 2009 (“Is It True?”). L’Islande ne s’est malheureusement plus qualifiée pour la grande finale depuis 2015, et le peuple islandais espère remédier à cela.

Credit: Hatari Facebook

Hatari, bien avant leurs dernière confrontation avec Friðrik Ómar, étaient déjà les grands favoris du concours. Ils avaient déjà accumulé 47 513 télévotes contre 25 365 pour Friðrik. Quand les vainqueurs ont finalement été annoncés, le groupe aux tenues BDSM avait obtenu pas moins de 134 492 votes, presque 36 000 de plus que leur concurrent.


Depuis qu’Hatari a décidé de se présenter au concours, ceux-ci font quotidiennement la manchette des journaux: une opération marketing réussie entre provocations envers le premier ministre israélien (invité à un match de Glýma, la lutte islandaise) ou bien en créant une marque d’eau gazéifiée parodique (SodaDream).

Credit: Icelandic Music News Website.


Sans jamais briser leur personnage, le groupe techno-punk n’a laissé personne indifférent. Entre de nombreuses critiques de l’aile droite de la politique islandaise - ayant même jusqu’à avancer une théorie du complot de la part de RÚV, la chaîne de télé publique, et la casse du capitalisme, il est de bonne mesure de suivre la conquête de l’Eurovision 2019 par Hatari. Le succès sera-t-il au rendez-vous pour l’Islande ? Le rendez-vous est pris pour le mois de mai !


Cet article est tiré de Guide to Iceland Now.


 

Contact Natan