Vous partez en voyage en Islande ? Vous avez sûrement déjà épluché les forums, guides et autres sites de voyage, réservé votre vol et organisé votre circuit ? Parfait, parfait. Mais avant de savourer votre séjour, peut-être apprécierez-vous ces quelques détails pratiques qu’on omet souvent de préciser dans les guides de voyage.

L’eau qui pue

Ça m’amuse toujours quand des amis fraîchement arrivés en Islande me préviennent gênés qu’il doit y avoir un souci dans les canalisations : « L’eau sent l’œuf pourri ».

Eh oui mon ami, et tout ceci a une explication scientifique ! N’oublions pas que l’une des choses les plus fantastiques en Islande est son activité géothermique, grâce à laquelle on peut autant se prélasser dans des naturels bains chauds que prendre des selfies devant un geyser. Une autre de ses conséquences est la concentration en sulfure d’hydrogène dans l’eau et c’est cet élément qui lui confère cette odeur si particulière. Est-ce toxique me demandez-vous ? Non, et l’eau islandaise a même très bon goût, vous sentirez sûrement la différence en rentrant. Les islandais sont très fiers de la pureté de leur eau. Amateurs d’eaux minérales, inutile de vous ruiner en bouteilles d’eau donc. Et enfin, est-ce que l’odeur reste sur la peau ? Non plus, je vous rassure.

Strokkur, dans la zone géothermique de Geysir

Evidemment, plus l’eau sera chaude plus l’odeur sera forte, alors buvez de l’eau bien froide et essayez de faire abstraction en prenant votre douche ou en faisant la vaisselle. Vous devriez vous habituer rapidement.

« Il n’y a pas de mauvais temps, il n’y a que des gens mal habillés »

Cette traduction d’un dicton islandais (Það er ekki til slæmt veður ef þú klæðir þig rétt) ne parle évidemment pas de mode mais bien du fait qu’il faut bien se préparer à la météo islandaise. Celle-ci est bien connue pour son aspect changeant, particulièrement en automne-hiver : 5 minutes de soleil, 7 de pluie, 3 de grêle, du vent, retour du soleil, … Moi qui avais l’habitude d’ouvrir ma fenêtre le matin pour décider de ma tenue, en Islande j’ai appris à vérifier la météo tous les jours, voire plusieurs fois par jour.

Le parapluie, cet accessoire inutile en Islande

La seule chose quasiment constante est le vent. Ce qui rend l’usage d’un parapluie pour ainsi dire inutile (même si on en trouve dans les boutiques de souvenirs). Un détail qui permet de distinguer les locaux des touristes ! Ne vous embarrassez donc pas d’un parapluie et privilégiez les capuches, bien plus efficaces pour vous protéger des intempéries.

Cachez ce mouchoir que je ne saurais voir

J’ai bien mis quelques mois à découvrir pourquoi on me regardait dégoûté quand je me mouchais dans la rue : si en France, les petits malins vous souhaitent « bon appétit » quand vous persistez à ne pas vouloir vous moucher, ici les islandais sont les experts du reniflement. Vous ne verrez personne se moucher en public, bien trop dégoûtant. Les islandais semblent avoir développé une technique de reniflement propre à eux, ponctuelle mais efficace, à l’opposé de nos petits reniflements pénibles. C’est une technique que je ne parviens toujours pas à maîtriser, je m’entraîne encore. En attendant de comprendre leur technique, et si vous souhaitez tout de même libérer vos cavités nasales, il est conseillé de le faire à l’abri des regards.

Tout le monde en chaussettes !

Sans doute la plupart d’entre vous retirent déjà leurs chaussures en arrivant chez eux. En Islande c’est évidemment le cas à l’intérieur des maisons pour des raisons de propreté (pas de neige ni de saleté à l’intérieur, ça se comprend), mais c’est également le cas à l’école (seuls les professeurs peuvent se promener en chaussons) ou encore à l’entrée des vestiaires des piscines. Faites donc attention à ne pas porter vos vieilles chaussettes Mickey trouées lorsque vous vous rendez dans ces endroits !

Ce qu’on ne vous dit pas avant un voyage en Islande

Zéro complexe

L’une des activités incontournables en Islande est de profiter de ses nombreuses piscines et bains chauds. Mais avant de vous prélasser dans leurs confortables jacuzzis, passez par la case vestiaires et... douche ! Et oui comme en France, la douche est obligatoire avant entrée dans le bassin. Sauf que pour des raisons d’hygiène il est impératif de se laver consciencieusement au savon (pensez à prendre le vôtre, il n’est pas toujours fourni) et NU avant d’enfiler son maillot de bain. Seuls quelques rares endroits comme le Blue Lagoon ou les bains de Myvatn proposent des cabines individuelles, la majorité des établissements ne disposent que de douches collectives.

Blue Lagoon

Je vous vois venir : se mettre nu devant des inconnus, comment tolérer ça ? La notion de pudeur est très différente en Islande, la nudité dans ces circonstances est considérée comme quelque chose de naturel et de banal. A vrai dire, si vous cherchez à vous cacher vous attirerez davantage l’attention … De plus la nudité est simplement instaurée pour s’assurer des conditions d’hygiène, ce qui est plutôt appréciable. Aucune inquiétude donc, personne ne vous auscultera sous la douche. La première fois peut être gênante, j’en conviens, mais une fois ce cap passé, cette étape devient tout à fait naturelle. A Rome fais comme les romains !

 

Et vous, quels détails auriez-vous aimé connaître avant d’arriver en Islande ? N’hésitez pas à me faire des suggestions pour enrichir cet article !

Contactez Laura