Excursions Reykjavik

Excursions Reykjavik

Découvrez les excursions et activités possibles au départ de Reykjavik. Entre visite de la capitale et activités, il y en a pour tous les goûts...

Lieu de départ

Sélectionnez la période de voyage

ArrivéeDépart

Sélectionnez le nombre de voyageurs

2 voyageurs
4.7
Note générale
9111 Avis
4.7
9 111 avis
Une large sélection de services de voyage
Garantie du meilleur prix
Réservation et annulation faciles

172 Excursions Reykjavik disponible(s)

Faîtes l'expérience des Excursions Reykjavik les plus populaires

Nous offrons tellement plus

Explorez notre large sélection de prestations de voyage en Islande

Avis clients vérifiés

Lisez les avis de clients du monde entier

Marine

Marine

Excellent
10/03/2019, 08:50
Avis sur Snorkeling à Silfra en combinaison de plongée étanche - Photos incluses

Expérience Formidable. Nous avons eu Luis comme guide, il était très chouette. Moi qui suis très frileuse, je redoutais de ne pas pouvoir le faire. Avec deux paires de chaussettes (une en soie, l'autre de ski), un sous pantalon, un sous pull et un pull, ça allait. L'excitation du lieu magnifique et de l'expérience à venir aident sans doute. Finalement, on a froid au moment où on plonge dans l'eau aux mains et à la tête (mais l'eau se "réchauffe" vite dans les gants et la capuche), et au visage qui est en contact direct avec l'eau. Et là, on va pas se mentir, c'est très froid jusqu'à ce que le visage soit complètement engourdi et qu'on ne ressente plus rien. Mais vraiment, moi qui suis TRES frileuse, je le referai sans hésiter. L'eau est extrêmement claire, potable (je l'ai bue, elle est très bonne) et ce que l'on voit est extraordinaire : c'est exactement comme sur les photos montrées ! Ce qui m'a le plus posé problème, alors que je ne le redoutais pas, c'est le cou serré par la combinaison. Après, c'est aussi un coup de chance car il ne restait plus qu'une combinaison légèrement trop petite pour moi et donc l'élastique était vraiment serré. Mon conjoint qui était très inquiet d'être serré au cou (phobie de l'étouffement) a trouvé le sien tout à fait supportable. Donc si vous êtes sensibles, faites attention de prendre une combinaison où vous vous sentez à l'aise, sinon, vous risquez de gâcher votre expérience, ce qui serait vraiment dommage. Luis a pris beaucoup de photos de notre groupe et des paysages sous l'eau et nous les a mis à disposition sur un site où l'on pouvait les récupérer le lendemain soir. Nous ne pouvons que recommander cette expérience !

Marine

Marine

Excellent
10/03/2019, 08:16
Avis sur Observation de baleines depuis Reykjavík

Nous avons pris le bateau deux fois, le 13 et le 20 février 2019. Le 13 nous n'avons rien vu, ce qui nous a donné droit de revenir pour retenter notre chance. Le 20, nous y sommes retournés et nous avons eu la grande chance de voir une baleine de Minke (la première depuis l'été dernier selon la biologiste marin). Elle était très active puisque nous l'avons vu remonter à la surface une dizaine de fois. Normalement, son rythme est de 3 remontées rapides puis d'une plongée profonde. Elle était très près du bateau et l'eau de la mer du groenland est tellement claire que nous avons pu la voir passer sous le bateau. C'était un instant vraiment magique ! Au bout de quelques minutes nous l'avons laissée tranquille et nous avons continué la promenade plus loin. Nouveau coup de chance, nous avons vu un banc de dauphins à bec blanc. Ils étaient splendides et très actifs. Ils sautaient autour du bateau dans tous les sens et nous avons même vu une mère et son petit sauter plusieurs fois à l'unisson. Un dauphin, s'amusait même à sauter de dos et certain sont venus tout près du bateau, sont passés dessous. C'était extraordinaire ! Les informations données par les deux biologistes marins que nous avons eu étaient très intéressantes et ils se sont tout deux tenus à la dispositions des passagers pour de plus amples informations. Le bateau est confortable : il y a beaucoup d'espaces extérieurs afin de voir les baleines au mieux et beaucoup d'espaces intérieurs avec banquettes et tables pour ceux qui préfèrent rester au chaud. Il y avait 6 toilettes correctes, des combinaisons de régate intégrales, chaudes et imperméables en nombre suffisant. Le membres de l'équipage sont très agréables, toujours prêts à vous aider et plein d'humour ! Nous étions très déçus après la première sortie mais vraiment ravis après la deuxième. En prenant ce tour, il faut aménager son programme pour être capable de le refaire plusieurs fois, au cas où la chance ne nous sourit pas la première fois. Lorsque nous retournerons en Islande, nous referont ce tour !

Une brève histoire de Reykjavik

Selon le Landnámabók, le Livre de la colonisation de l’Islande, la première colonie permanente islandaise s’établit à Reykjavík (« la baie des fumées »), située dans le sud-ouest de l’île.

La légende raconte qu’Ingólfur Arnarson, un Norvégien fuyant la tyrannie du roi Harald, choisit le lieu de débarquement de son navire en jetant à la mer les deux piliers sacrés de son haut-siège et les suivit jusqu’à ce qu’ils atteignent le rivage — les piliers retrouvèrent leur place de chaque côté du haut-siège, que le chef installa au sein du foyer.

Aujourd’hui, le lieu exact d’implantation d’Ingólfur mentionné dans le Landnámabók suscite un certain scepticisme. Il est en effet peu probable que les piliers aient atteint le rivage à l’endroit mentionné en raison des courants marins et de la distance entre la terre et le bateau. Il serait plus logique qu’Ingólfur ait choisi de s’installer à proximité des sources chaudes naturelles, sachant à quel point il était important que son peuple ait chaud durant les rudes hivers islandais.

Néanmoins, la colonie commença à s’agrandir et les premiers Scandinaves déboisèrent rapidement le site pour récupérer le bois et aménager des pâturages.

Le surnom « baie des fumées » entraîne une confusion, du moins sur le plan linguistique, entre les vapeurs géothermales qui s’élèvent des sources chaudes si nombreuses en Islande et les fumées. Quoi qu’il en soit, ces épais nuages blancs ont suffi à inspirer le nom de la colonie, dont l’orthographe d’origine comprenait un « r » (Reykjarvík). Celui-ci fut abandonné en 1800.

Jusqu’au XVIIIe siècle, le site que nous connaissons aujourd’hui comme étant la ville de Reykjavík n’était composé que de terres agricoles, tout comme le reste de l’Islande à cette époque. Lorsque la monarchie danoise s’intéressa au développement de l’industrie de la laine, plusieurs moulins furent construits et les Danois devinrent les principaux employeurs de la colonie et le restèrent pendant des décennies. Pendant cette période, d’autres industries comme la pêche et la construction navale commencèrent également à se développer et à peser dans l’économie du pays.

En raison de son développement, Reykjavik reçut une charte officielle en 1786, après que les Danois aient mis fin à leur monopole marchand. Cette date est considérée comme la date de fondation de la ville.

Dans les années qui suivirent, la capitale islandaise connut une vague de mouvements d’indépendance, une invasion, trois Guerres de la morue, le Championnat du monde d’échecs de 1972 et le sommet de Reykjavík en 1986, qui réunit les puissances américaine et soviétique pendant la guerre froide. En plus de tout cela, la ville a donné naissance à de talentueux artistes ces dernières années, comme la chanteuse expérimentale Björk et des groupes tels que Sigur Rós, Kaleo et Of Monsters and Men. 

Si vous visitez Reykjavík aujourd’hui, vous découvrirez une capitale européenne moderne qui combine une architecture scandinave contemporaine et des bâtiments historiques et traditionnels.

Les visiteurs découvrent une ville où vivent près des deux tiers de la population islandaise, sa riche culture artistique, son esprit communautaire, sa musique, sa poésie et l’amour. Reykjavik est entourée par la beauté étincelante de la baie de Faxaflói et dominée par la montagne Esja. De nombreux voyageurs choisissent la capitale comme point de départ pour explorer le sud et l’ouest de l’Islande, en partant par exemple pour une Journée au Cercle d’Or en minibus ou en visitant la péninsule de Snaefellsnes

Depuis 2010, le développement de la ville s’est accéléré avec l’arrivée croissante de visiteurs étrangers. De nouveaux hôtels et hébergements, de nouveaux projets de planification urbaine et de nouvelles agences de voyage ont vu le jour. En un mot, Reykjavik est le coeur battant de la culture islandaise.

Foire aux Questions

Combien de personnes habitent à Reykjavik ?

Reykjavik abrite 125 000 habitants et l’agglomération compte 220 000 habitants.

Quels sont les principaux monuments à voir à Reykjavik ?

Les principaux monuments sont l’église Hallgrimskirkja, le palais des congrès Harpa, l’étang Tjornin et se promener au vieux port et dans les rues colorées du centre ville notamment Laugavegur : la rue principale.

Quelle est la meilleure période pour visiter Reykjavik ?

Reykjavik est une destination à visiter toute l’année. La ville accueille ses principaux événements culturels en Juillet, Août, Novembre ainsi qu’en Décembre pour Noël et le Jour de l’An.

Quels sont les meilleurs festivals à Reykjavik ?

Les festivals les plus connus de la capitale islandaise sont le Secret Solstice, Sonar et Airwaves. La Gay Pride, la nuit de la Culture, les festivals de mode de Reykjavik ou du film sont également populaires.

Quels sont les sites naturels à voir proche de Reykjavik ?

Le Cercle d’Or, la côte sud et la péninsule de Snaefellsnes sont proches de Reykjavik et peuvent faire l’objet de sorties à la journée depuis la capitale islandaise.