Gerðuberg © Cédric H. Roserens

La journée commence à 8 heures au centre-ville de Reykjavík, à l'un des arrêts de bus touristiques intelligemment aménagés par la municipalité. Le minibus ne tarde pas trop à arriver. Il sera plein. Mais étant mini, plein, c'est juste 13 passagers, plus le guide-chauffeur de chez Tröll, Matthias.

Moss og Hraun © Cédric H. Roserens

C'est un joyeux mélange d'Asiatiques, d'Américains et d'Européens qui compose l'équipage, smartphones ou caméras au poing, prêts à dégainer l'objectif tout au long de la journée. Et il y aura de quoi dégainer!

Kirkjufell(sfoss) © Cédric H. Roserens

Direction nord-ouest. Bref passage sous le fjord aux baleines (Hvalfjörður) puis halte pour faire nos emplettes à Borgarnes (pour ceux qui n'ont pas leurs sacs à dos déjà remplis de snacks et de boissons). Au vu de la journée-marathon qui s'annonce, il faut avoir de quoi reprendre des forces régulièrement!

Arnarstapi © Cédric H. Roserens

Nous sommes en octobre et en Islande, donc météo imprévisible. Les passagers sont bien équipés avec moultes couches imperméables et coupe-vent. Une Asiatique a prévu un parapluie. Mauvaise idée. Le parapluie n'est pas un paravent et il pleut souvent horizontalement. Avantage du minibus, c'est qu'on peut y laisser sans risque les couches superflues et le sac à dos dedans lorsqu'on en sort. Et on en sort souvent...

Búðakirkja © Cédric H. Roserens

Les haltes s'enchaînent à un rythme effréné, entrecoupées de mini-siestes dans le minibus:

-> à Gerðuberg et ses orgues basaltiques;

-> à proximité de coulées de lave recouvertes de mousses (un classique!);

-> à la montagne-église (Kirkjufell) et sa chute d'eau (Kirkjufellsfoss);

-> à Ólafsvík (arrêt lunch);

-> au centre d'un cratère!

-> à la plage (Djúpalónssandur);

-> à Arnarstapi et ses falaises spectaculaires;

-> à l'église de Búðir;

-> et un bonjour aux phoques à marée basse;

-> et une dernière brève halte à une source naturelle d'eau minérale.

Dix arrêts photogéniques en environ dix heures, rien de moins!

La batterie du smartphone est mise à rude épreuve!

Djúpalónssandur © Cédric H. Roserens

Difficile à dire quelle halte j'ai préféré. La magie opérait à chaque arrêt! Une magie même pas ternie par l'apparition de la pluie. La nature fut reine de la journée: côtes spectaculaires, montagnes et chutes d'eau, mousse vert-vif qui tape à l'œil, couleurs d'automne, petits galets brillants frais lavés par l'averse, etc. Ajoutez-y deux petites églises pleines de charme (Ólafsvík; Búðakirkja, qui n'est pas l'église d'un Bouddha d'Islande, mais de Búðir, apprends-je sur place) et une gorgée d'eau minérale ferrugineuse naturelle pour conclure. Sans oublier les explications pertinentes du guide!

Þú færð kraft úr kókómjólk @ Kirkjufellsfoss © Cédric H. Roserens

Et voilà, je reviens enchanté par la péninsule, même si le brouillard n'aura pas permis d'entrevoir l'entrée vers le centre du monde de l'ami Jules. Une bonne excuse pour y retourner!

Les habitants certifiés sur Guide to Iceland peuvent profiter gratuitement de certaines excursions pour en faire la critique.  Il s'agit de la promotion de Journée à la péninsule de Snæfellsnes en minibus Vous pouvez contacter cet habitant pour en savoir plus.

Contactez Cédric