Si vous aussi vous aimez les grands espaces et les lieux peu fréquentés, je vous invite à découvrir la réserve naturelle d'Hornstrandir située dans les Fjords de l'Ouest en Islande.

Hornstrandir est un site protégé d'exception et est le territoire le plus reculé d'Islande. La réserve possède d'importantes colonies d'oiseaux marins, nichant en particulier dans les falaises de Hornbjarg et Hælavíkurbjarg ("bjarg" signifie falaise en islandais). Ces falaises réunissent à elles seules environ 400 000 couples d'alcidés, dont 70 000 couples de petits pingouins et 5 000 de macareux moines. La péninsule abrite aussi une grande concentration de mouettes tridactyles et de guillemots de Troïl.

Click here to the English version

Rando à la réserve Hornstrandir en Islande

Honnêtement, depuis mon premier voyage en Islande, j'ai toujours voulu aller voir cette réserve, notamment pour observer le renard arctique d'un peu plus près. Si vous êtes un amateur de nature, vous serez servi... en plus de la myriade d'oiseaux, vous attendent des renards arctiques, des phoques, des baleines, que vous pourrez observer lors de votre trajet en bateau... bref, le bonheur!

Je vous mets toutefois en garde, même si vous savez que la météo en Islande est assez chaotique, à Hornstrandir, vous serez rarement déçu : la péninsule est battue par les vents et souvent par la pluie. Vous retrouverez mes conseils en fin d'article pour vous équiper. Dans tous les cas, même avec un temps pourri, vous verrez des paysages magnifiques, des couleurs extraordinaires et... des renards arctiques :)

Renard arctique aperçu à Hornstrandir

Comment y aller?

Première étape : rejoindre Ísafjörður 

Pour aller sur la réserve naturelle d'Hornstrandir, il vous faudra tout d'abord rejoindre Ísafjörður dans les fjords de l'ouest. Et là, soit vous optez pour la voiture soit pour... l'avion!

Je vous conseille la voiture uniquement si vous souhaitez découvrir le reste des fjords de l'ouest car n'y aller que pour rejoindre Ísafjörður vous coutera la location, l'essence mais aussi et surtout vous prendra beaucoup de temps si vous partez de Reykjavik! Les petites routes des fjords de l'ouest, bien que magnifiques, ne sont pas toujours bitumées. Si c'est votre choix, optez définitivement pour un 4x4, vraiment plus confortable. D'ailleurs, si vous voulez explorer les sites les plus reculés, vous serez obligés d'en prendre un.

En ce qui concerne l'avion, il sera à prendre depuis l'aéroport domestique de Reykjavik (et non celui de Keflavik par lequel vous arriverez depuis la France). Ce petit aéroport est facilement accessible depuis le centre de Reykjavik ou par le bus... voire à pied. Pour réserver votre vol, rendez-vous sur le site de réservation en ligne. En seulement 40 minutes, vous arriverez à destination! En plus de gagner du temps, vous découvrirez par beau temps la péninsule de Snæfellsnes et la côté ouest de l'Islande. Par contre, vous serez contraint par les horaires et les jours de vol.

Seconde étape : rejoindre Hornstrandir

Première option : réserver un bateau!

Pour rejoindre Hornstrandir depuis Ísafjörður, la seule option est le bateau. Vous aurez le choix entre plusieurs compagnies : Borea ou Sjóferðir - pour consulter les dates et horaires des bateaux, cliquez ici. En fonction de votre destination, comptez de 10 à 15 000 Kr (soit 80 à 120 euros environ). Attention, c'est bien uniquement l'aller et non l'aller-retour! Aller sur Hornstrandir vous coûtera donc de 150 à 250 euros environ aller-retour.

Autre option : réserver un tour d'un ou plusieurs jours pour découvrir la réserve

Compte-tenu des informations présentées ci-avant, si vous ne souhaitez passer qu'une seule journée, je vous conseille vivement ce tour ! Si vous voulez profiter de plusieurs jours pour explorer la péninsule, vous serez ravi de participer à ce tour de deux journées, qui vous permettra de parcourir les petits sentiers de randonnée.

Vue des fjords de l'Ouest en Islande

Que faire à Hornstrandir?

La péninsule est constellée de petits chemins de randonnée de niveaux facile à modéré. Lorsque vous prendrez le bateau, la plupart vous arrêteront à Hornsvik, où vous débarquerez sur une plage de sable noir et où la plupart des campements des opérateurs touristiques sont installés. C'est un bon départ pour les randonnées, notamment pour aller voir la célèbre Hornbjarg, où nichent les colonies d'oiseaux... et qui dit oiseaux, dit renards arctiques. Vous avez aussi la possibilité de rester plusieurs jours sur la péninsule. Il vous suffira de bien calculer vos trajets et de vous arrêter aux différents campings pour la nuit, le camping en dehors de ces zones est interdit.

Carte des sentiers de randonnée à Hornstrandir

Quelques conseils pour vous aider à vous organiser :

- prévoyiez absolument une carte et un GPS pour explorer la péninsule. Quand il fait beau c'est facile de repérer les lignes de crêtes et les chemins, mais quand il y a un brouillard à couper au couteau, ça devient vraiment très compliqué ! Je vous conseille de préparer votre expédition à l'avance...

- respectez les chemins de randonnée et le balisage : la végétation en Islande met énormément de temps à pousser et pour préserver la flore et l'environnement, il vous suffit simplement de rester sur le chemin :)

- prévoyiez, comme pour toute expédition en autonomie en Islande, du matériel et des vêtements adaptés (gore-tex, sac étanche, vêtements chauds...- sur la photo prise en début d'article, nous sommes fin août... et encore je ne suis pas frileuse!). Votre tente est votre abri pour la nuit, veillez à bien la choisir (forme, qualité...) et à bien l'installer.

- n'oubliez pas de prendre vos réserves de nourriture, il n'y a aucun ravitaillement sur l'île. Gérez aussi vos déchets et ne laissez rien trainer : les renards arctiques ne sont jamais loin. D'ailleurs ne leur donnez JAMAIS à manger : ce sont des animaux sauvages. Vous n'aurez vraiment pas besoin de faire trop d'effort pour qu'ils s'approchent de vous : ils aiment jouer, ils sont curieux et... ils ne voient que peu d'hommes donc ne sont pas apeurés!

- cela peut vous paraître idiot mais : ne construisez JAMAIS de cairn. De nombreux randonneurs se sont déjà égarés en Islande parce qu'ils ont suivis un mauvais chemin et de mauvaises indications (cairns construits par des touristes). Vous verrez facilement les cairns qui matérialisent les chemins de par leur taille (photo ci-dessous).

- auprès des falaises, si vous voulez approcher, mettez vous au sol : de nombreux nids de macareux déstabilisent le sol et les falaises sont si hautes qu'elles peuvent facilement donner de vertige. C'est un petit conseil qui vous évitera de finir dans l'océan :)

Contactez moi pour plus d'informations.

Un des paysages de la réserve d'Hornstrandir

Bon voyage ! Góð ferð !

Contactez Ju