Eyjafjörður - Copyright Natan J.

Vous hésitez à choisir l'Islande pour votre escapade hivernale ? Voici 5 raisons de visiter l'Islande en hiver (ou pas).

1 - Bonjour Tristesse

Votre serviteur en habit de lumière

   L’Islande, de décembre à janvier, c’est en moyenne 3 à 4 heures d’ensoleillement par jour - quand il ne fait pas gris. Pour supporter les longs mois d’hiver, les locaux (dont moi) ont trouvé la meilleure solution: la bière ! A cela s’ajoute bien évidemment une panoplie de compléments alimentaires, huiles de poisson et accessoires de luminothérapie. Tout un programme dans l’espoir d’éviter la dépression hivernale.

   Quoiqu’il en soit, si la nuit dure des éternités, cela laisse beaucoup plus de temps à des activités cocooning (lire: ennuyeux à mourir), prenez le temps de découvrir les nombreux cafés de Reykjavík, et si vous aimez les activités mélancoliques, allez vous promener du côté du port bercé d’une lumière crépusculaire (mais ne faites comme beaucoup qui utilisent la monnaie islandaise sans valeur pour s'y noyer) .

   Envie de faire comme les locaux ? Sortez le soir, et goûtez aux bières locales. Ambiance et gueule de bois garantie. Si vous voulez pratiquez en même temps votre anglais et profitez des conseils d’un vrai viking, n’hésitez pas à réserver une tournée des bars à Reykjavík.

2 - D’aventure en aventure

Vík - Copyright Natan J.

   Si les température seront relativement douces - rarement en dessous de -5°C (23°F) - attendez-vous à beaucoup de vent, tempêtes et blizzard en tout genre. Ce n’est pas toujours vrai, mais gardez en tête que la météo est imprévisible. De quoi transformer vos excursions en aventures au bout du monde. Si vous vous retrouvez bloqué à Reykjavík, il est toujours dur de trouver des activités, pensez à la Reykjavík City Card qui vous donne accès à tous les musées et à des réductions un peu partout.  

   Si vous souhaitez louer une voiture, préférez un 4x4 bon marché à une Twingo, on ne le répétera jamais assez, mais si une voiture standard est suffisante pour rouler sur la route 1, les conditions peuvent à tout moment changer dramatiquement.

   L’esprit aventureux malgré la météo ? Pas mal d’activités sont disponibles aux abords de la capitale, que ca soit un tour de quad dans les montagnes alentours ou bien un tour de motoneige au départ du Cercle d’or. Une fois la météo dégagée, vous pourrez même aller vous promener sur les glaciers de la Côte Sud, que ce soit Skaftafell ou Sólheimajökull. (Les noms sont barbares, mais entrainez-vous avant de venir)

3 - Il est mort le Soleil

Aurore boréale - Copyright Natan J.

   Avec jusqu’à 20 heures de nuit, vous aurez d’abord tout le temps de vous demander à plusieurs reprises pourquoi (mais pourquoi?) vous avez accepté cette promotion de chez WOW Air. Vous aurez sûrement plus de chances de voir le jour avant le mois de novembre et après février, mais quoiqu’il en soit, l’hiver est la période propice pour voir les aurores boréales. Phénomène naturel relativement peu prévisible, vous pouvez les admirer loin des lumières de la ville et sur un ciel dégagé. Si vous avez la chance - on parle bien de chance dans ce cas - d’en apercevoir, le spectacle devrait normalement valoir les désagréments de votre vol en classe économique.

   Si vous n’avez pas de transport, quelques bus se chargeront de vous emmener à l’endroit parfait. Des bateaux peuvent aussi vous amener au large de la baie de Reykjavík, scénographie garantie ! Si vous voulez mettre toutes les chances de votre côté, certains guides peuvent aussi vous emmener en montagne à bord d'une Super Jeep, un peu plus près des étoiles.

4 - Seul au monde

Eyjafjörður - Copyright Natan J.

   Si pour les locaux, la basse saison en Islande est synonyme de murge et de dépression, c’est aussi l’occasion d’éviter les afflux de l’été. Vous aurez sûrement l’occasion de vous perdre dans les paysages vierges - tout en faisant attention, les sauvetages de malheureux et imprudents touristes sont courants - et explorer à votre rythme des parties de l’île qui révèlent toutes leur beauté en hiver. Pensez à la péninsule de Snæfellsnes, souvent oubliée, et qui sait résumer en quelques heures le paysage islandais: montagnes bizarrement sculptées, glaciers, moutons, plages de sable noir… La totale ! Si vous êtes du genre vacances au ski et fondue, évitez la cohu alpines et essayez le ski en Islande !

5 - Chaud!

Blue Lagoon - Copyright Natan J.

   Vous l’avez surement compris, il fait froid, il fait nuit et la météo peut changer à tout moment. S’il y a bien quelque chose qui me remonte le moral - à part la bière - c’est bien le fait de pouvoir prendre un bain sans se soucier du prix de l’eau chaude. L’énergie et l’eau en Islande sont en effet bon marché (quelque chose de rare - rien n’est bon marché en Islande -), le tout provenant des ressources géothermales dont l’Islande est riche.

   Si vous n’avez pas de baignoire dans votre hôtel, l’île regorge d’endroit où se baigner. Si vous êtes pressés, chaque ville dont Reykjavík possèdent des piscines géothermales accessibles à tous. Passage obligé de votre pause islandaise, n’oubliez pas de réserver votre ticket pour le Blue Lagoon à l’avance ainsi que de prévoir votre transfert. De passage dans le Nord, un incontournable est le lac Mývatn. Enfin, si vous voulez une expérience plus authentique, mon coup de coeur depuis mon arrivée en Islande reste Reykjadalur, une vallée dont la rivière qui en descend est chauffée par l’activité volcanique. Après une petite heure de randonnée, vous vous retrouverez en maillot de bain au milieu des montagnes enneigées pour une baignade que vous n’êtes pas près d’oublier.

 

Vous souhaitez visiter l’Islande en hiver mais n'êtes pas trop sûr de votre itinéraire? Allez faire un tour du côté des autotours.



 

 

Contactez Natan