Marco Evaristti' qui a rendu le geyser Strokkur rose

La montée du tourisme en Islande a des bons aspects, comme des moins bons. Qu'est ce que les islandais détestent à propos du tourisme en Islande ? Qu'est ce qui fait de nous "mauvais voyageur" et comment devenir un 'bon voyageur" ? 

Il y a eu récemment un boum du tourisme en Islande. Avec la chute de la monnaie islandaise après le crash boursier en 2008, c'est devenu brusquement beaucoup moins cher pour les étrangers de visiter notre si beau pays. 

Tout d'abord, laisse moi te rappeler les biens-faits qu'ont apporté ces évolutions ces dernières années! Le secteur du tourisme a contribué à l'augmentation et à la création de nombreux emplois, aidant le pays à se relever de la crise économique. Il y a également beaucoup plus de personnes qu'avant dans les villes, faisant de Reykjavik et des autres villes, des lieux plein de vie et d'évènements. Cependant, il y a aussi le revers de la médaille...

Biensûr les islandais ne détestent pas les touristes (L'Islande a d'ailleurs été récemment élu au niveau mondial le pays le plus sympa à visiter) mais le tourisme s'est développé si rapidement en Islande qu'il a causé de nombreux changements dans notre société. Avec l'augmentation du nombre de touristes, le nombre de "mauvais touristes" et de "bons touristes" augmentent aussi. Et pour certaines raisons, les personnes se focalisent davantage sur ce qui ne va pas au lieu de voir ce qui va bien, les journaux en font alors de même. 

Donc voilà une liste des pires choses liées au boum du tourisme en Islande. En espérant que cet article t'éclairera sur les choses à faire et à ne pas faire en Islande. 

7. Tourisme "festif et sexuel"

L'Islande et notamment Reykjavik, est connue pour être des lieux de fêtes. La vie nocturne de Reykjavik est réputée et nous encourageons les personnes à en profiter. 

L'Islande est connue depuis de nombreuses années pour avoir de très belles femmes, et cela a été durant longtemps une des raisons pour lesquelles tant d'hommes venait au pays pour "tenter leur chance" avec l'une d'entre elles. Je rappelle quel'Islande est le pays au monde où la parité est la mieux respectée.

La combinaison des belles femmes et de la vie nocturne animée doit sembler complètement différent pour les touristes venant en Islande à la recherche de soirées folles comme à Ibiza où la musique ne s'arrête jamais et où les personnes font la fête dans la rue. Les étrangers venant en Islande pour un enterrement de vie de jeune fille ou de garçon pensent souvent qu'il est normal d'être bourré dans les rues en pleine journée (ce qui n'est pas le cas). 

Par exemple, l'autre jour, lorsque j'attendais pour prendre mon déjeuner à emporter dans un café (qui devient un bar/boîte de nuit tard le soir et les weekends) entourée de personnes de tout âge (dont des enfants), plusieurs touristes bourrés et bruyants commandaient des shooters et flirtaient de manière très provocante avec des islandais. Ils ont même offert des shooters à deux filles (qui dégustaient tranquillement leur café) et qui ont poliment refusé avec une certaine gêne avant de partir car ceux-ci ne les lâchaient pas. 

Les gars étaient sûrement des mecs bien mais étaient à ce moment dans un piteux état et ne se rendaient pas compte de leur comportement. En Islande, les filles draguent les mecs comme les mecs draguent les filles mais en gardant une certaine élégance, du charme et du respect!

Donc n'harcèle pas les personnes ou ne leur manque pas de respect. 

Si tu viens en Islande pour un enterrement de vie de garçon, tu devrais prévoir des activités fun et dans la nature au lieu de boire comme un trou. Le choix est varié comme le rafting sur rivière, le snorkeling ou de la motoneige

Peut-être cette confusion a un rapport avec les attitudes tranquilles en Islande vis à vis de la nudité et du sex - comme l'illustre la récente campagne #FreeTheNipple qui lutte pour davantage d'égalité entre les sexes. 

Il n'y a rien de mal à boire quelques bières et d'engager la conversation avec les islandais - mais nous te conseillons d'apprécier la nature et la culture le jour et de laisser les soirée arrosées pour les soirs et les weekends mais également de traiter les personnes avec honnêteté et respect! 

6. Les voyageurs qui campent dans des lieux inappropriés 

Campement devant l'université d'Islande

(Photo credit: Pressan)

Récemment un bon nombre de voyageurs ont été retrouvé en train de faire du camping sur des aires de parking ou des résidences. Il est illégal de camper dans une propriété privée (sans autorisation) tout comme en dehors des aires de campings dans les villes. 

Les emplacements de camping en Islande sont généralement bon marché (entre 1000 et 1500 ISK par personne) et même quelques fois gratuits en proposant le minimum de services comme les toilettes, les douches une cuisine et une personne en charge de nettoyer et de garantir la sécurité du site. 

Donc campe dans les aires de camping ou sois sûr de ne pas camper illégalement!

Ces personnes qui ont campé (illégalement) dans des lieux publics (comme dans des écoles) ont laissé le lieu sale, plein de déchets et d'excréments humains! 

Si tu campes, sois sûr que tu es dans un camping (il y en a dans tout le pays) et que tu n'es pas chez quelqu'un - tu n'aimerais pas que quelqu'un campe dans ton jardin ou devant ton bureau sans te demander ton avis, non ? 

5. Les voyageurs faisant leur besoin n'importe quand et n'importe ou

Papier s'envolant

(Photo credit: Hilmar Kári Hallbjörnsson)

On dirait une blague ? Malheureusement, c'est la réalité. 

Il y a eu de nombreux articles à propos de personnes qui pour certaines raisons décident de ne pas aller dans les toilettes publics mais de faire leur besoin dans la nature (ou sur la façade d'une maison) en ne nettoyant rien après ou en ne regardant même pas si quelqu'un pourrait les voir. C'est aussi le cas dans les campings qui n'ont pas de toilettes.

L'industrie du voyage s'est développée si vite qu'il n'y a sans doute pas assez de toilettes publics disponibles pour que les personnes et de nombreux touristes s'en plaignent. C'est un réel problème sur lequel le secteur du tourisme travaille actuellement.Néanmoins, les toilettes sont généralement (ou toujours) gratuits d'utilisation. Si tu as besoin de toilette, demande simplement à la station d'essence la plus proche, le bar, le magasin, le restaurant ou le camping s'il en ont. 

Et apporte des sacs plastiques pour transporter tes excréments! Si tu es dans un camping au milieu de nulle part et qu'il n'y a pas de toilettes à proximité, ramasse ton caca, mets le dans un sac plastique et jette-le tout dans la poubelle la plus proche comme tu le ferais pour ton chien. Personne ne vient en Islande pour voir voler du papier toilette, du caca ou des restes de nourriture même si c'est biodégradable, alors jette également ta peau de banane!

Pompiers qui mettent fin à un feu sur la mousse islandaise

(Photo credit: Skessuhorn)

Quelques fois, les personnes ont les meilleures intentions mais font encore plus de dégâts. Récemment un voyageur voulait se débarrasser de ses "affaires". Il a donc mis feu au papier toilette avec ses besoins dedans comme il l'avait lu dans un livre. Malheureusement, il a réalisé cela sur de la mousse sèche et fragile, causant un début d'incendie. 

N'allume pas de feu en pleine nature islandaise!

Allumer le feu sur ton papier toilette peut être dangereux lorsqu'il y a du vent (qu'il pleuve ou qu'il neige) et le feu peut se répandre - donc une bien meilleure solution est de transporter de petits sacs avec toi lorsque tu es au milieu de la nature.

Et pour ceux qui pissent (ou font caca) dans la rue ou contre des bâtiments, il n'y a juste pas d'excuse pour cela et si tu te fais attraper, tu devras payer une amende (peu importe ton degré d'alcoolémie ou l'heure tardive).

4. Les hôtels qui poussent comme des petits pains dans le centre de Reykjavik

La source du problème est davantage du côté du plan urbain ou du gouvernement que des voyageurs eux-mêmes. La montée du tourisme se traduit par la construction de nombreux nouveaux hôtels dans le centre de Reykjavik, remplaçant quelques fois des bâtiments qui ont fait le charme de la ville de Reykjavik. 

Certains habitants ont l'impression que le centre-ville se transforme en un regroupement d'hôtels et qu'au final il n'y aura plus de sites ou d'activités pour les touristes et les locaux pour profiter librement de la ville. En plus, certains des hôtels semblent se construire très vite sans avoir de réelle beauté architecturale, selon certaines personnes. 

3. L'augmentation des prix en Islande 

Poisson du jour en Islande

Avec le boum touristique, le coût de la vie en Islande a été également augmenté. La demande de service est bien plus importante et les prix de n'importe quoi dans le secteur du tourisme comme les hébergements, les excursions, les restaurants s'envolent. Tout comme le prix de la bière et du café d'ailleurs. 

Cela devient de plus en plus cher pour les islandais de vivre et de voyager dans leur propre pays. 

2. Forfait pour la Nature ou frais d'entrée ? 

Barrière indiquant que la route est fermée en Islande

L'Islande est un petit pays avec une population peu nombreuse. La nature est sauvage et nous voulons qu'elle le reste. Culturellement, il n'y a jamais eu de frais d'entrée pour les parcs nationaux, les sites touristiques naturels et les mesures de sécurité sur ces sites. Des petits sentiers étroits sont suffisants pour approcher les cascades ou les sources d'eaux chaudes. 

Avec la montée du tourisme, ceci est en train de changer. Il n'y a pas d'infrastructure en Islande capable d'accueillir un million de touriste par an et cela doit changer. 

Des milliers de personnes visitent la chute de Gullfoss et Geysir chaque jour, donc des sentiers en bois ont été construits pour protéger la nature vulnérable de ces régions. Cela commence à se répandre dans la plupart des autres sites touristiques. 

Maintenir ces sentiers et les entretenir coûtent de l'argent donc l'idée est de proposer un pass Nature ou des frais d'entrée pour certaines (ou tous) les sites touristiques du pays bien que cela n'a pas encore été décidé. 

Les gens sont mécontents de la possibilité de devoir payer pour voyager dans le pays comme cela a toujours été gratuit. Mais, il y aura un prix à payer pour protéger la nature. 

1. Vandalisme en Islande 

la conduite en dehors des routes est un désastre pour la nature islandaise

(Photo credit: Rax for Mbl)

La pire chose à propos de l'augmentation du tourisme en Islande est le vandalisme. La plupart des actes de vandalisme sont causés par les personnes qui ne sont mêmes pas au courant de l'impact de leurs actions, donc lis et informes-toi! Tout comme tu ne souhaites pas détruire la barrière de corail en Australie, ou inscrire ton nom à Stonehenge ou faire des graffitis sur les pyramides égyptiennes ou cueillir les fleurs dans le jardin de Versailles, il y a certaines choses que tu ne dois pas faire à la nature islandaise. 

Les islandais sont fiers et protègent leur nature. La nature sauvage est la plus belle chose pour eux et les islandais veulent la garder telle quelle. Respecte la nature et ils te respecteront! Ci-dessous quelques informations pratiques: 

La conduite en dehors des routes détruit la nature islandaise

(Photo credit: Landsvirkjun)

La conduite hors des routes est strictement interdite - et sévèrement punie via une lourde amende. La conduite en dehors des route détruit la nature fragile et peut mettre des années à se reconstruire, même si c'est "juste du sable"!

La mousse islandaise est fragile - ne la cueille pas ! La mousse est incroyablement épaisse et molle et il est tentant de s'allonger dessus. Mais elle est également incroyablement fragile et cela prend des centaines d'année à repousser. Les personnes qui ne sont pas au courant de cela, dansent, la cueillent ou la détruisent seulement pour quelques photos souvenirs! C'est surtout la photo signifiant que oui, tu as bien ruiné une partie du paysage islandais. 

Mousse islandaise endommagée

(Photo credit: Þingvellir National Park Facebook site)

L'affaire la plus récente est un groupe de touristes ayant ramassé de la mousse pour isoler leur tente au parc national Thingvellir inscrit au patrimoine de l'UNESCO, laissant des horreurs sur le sol derrière eux. 

Ne jette pas tes détritus dans la nature ! Cela devrait être logique, non ? Apporte un sac plastique avec toi ou des petit contenant pour tes mégôts de cigarette, de chewing gums, des restes de nourriture, du papier toilette et également ton caca! 

Ne lance pas de pièce dans le lac, les cascades ou sources d'eau chaude! Il y a une partie du parc national de Thingvellir appelée Peningagjá (Money rift) qui est recouverte de pièces du monde entier, c'est le seul lieu où il est acceptable de jeter des pièces. 

Certaines personnes ont lancé des pièces à Geysir, dans les cascades ou dans l'eau de Reykholt ce qui est simplement la même chose que de jeter et détruire la nature. Si quelqu'un l'a fait, cela ne signifie pas que c'est une bonne chose à faire. 

ne faites pas de tas de pierre en Islande

(Photo credit: Vísir)

Ne fais pas de tas de pierres! Tu peux trouver de vieilles, grosses et belles montagnes de pierre dans la campagne islandaise faites par des personnes pour trouver leur route lors de randonnée. Ces tas sont facilement reconnaissables des petites et tas de pierres faites par les touristes. 

Les petits tas de pierre sont réalisés par des voyageurs et ruinent le paysage. La photo ci-dessus montre que la région qui était verte auparavant est devenue brune. Si tu en vois un, détruit le au lieu d'en faire un autre! 

Ne mets pas en péril la nature islandaise ou des lieux historiques pour de l'art! Récemment l'artiste Marco Evaristti a utilisé le geyser Strokkur pour son art et à lancer de la couleur rouge (à base de fruit) dans le geyser pour le colorer. 

Les personnes ont eu des avis différents à propos de cette action mais beaucoup étaient furieux (bien que la couleur était à base de produits naturels et que ce n'était pas nocif). L'artiste a été arrêté, a eu une amende mais il a quitté le pays sans rien payé. 

Graffiti sur l'épave d'avion DC3 en Islande

(Photo credit: Bessi Jónsson)

Il y a eu également un graffiti peint sur l'épave de l'avion dans le désert de sable dans la Côte Sud de l'Islande. Bien que ce ne soit pas un site naturel, cette épave est appréciée par de nombreuses personnes de part sa localisation et les photos que ce lieu peut donner. 

Le mot 'lava' en graffiti sur de la lave séchée

(Photo credit: Bergþóra Kristjánsdóttir)

Un autre artiste, Julian von Bismarck, a fait une exposition où il avait écrit à la bombe les mots "crater" et "lava" sur des sites naturels islandais. Des personnes ont vu ces graffitis et se sont demandées qui était la personne responsable de cela. Le coupable a été trouvé par accident par un islandais visitant une exposition d'art à Berlin. 

Heureusement, tu as découverts beaucoup d'informations sur comment se comporter avec la nature islandaise à travers cet article. Prépare-toi alors à visiter le pays à travers ces conseils, à t'habiller en fonction de la météo islandaise et ne pas te perdre dans la nature (et qu'une équipe d'urgence viennent te secourir).

Si tu sens le besoin d'avoir davantage de conseils sur ce que tu dois et ne dois pas faire en Islande, lis notre article Les choses stupides à faire en Islande et comment faire son sac pour un voyage en Islande. Et n'hésite pas à nous donner des conseils sur ce que nous ne devrions pas faire dans notre pays!