Quels sont les immanquables et les plus beaux sites en Islande ? Découvrez les 10 choses à absolument voir et faire en Islande. Avec notre guide, vous saurez enfin où aller, et surtout où vous arrêter lors de votre aventure islandaise !



Une île composée de paysages dramatiques où les rivières traversent des déserts et où des coulées de lave jaillissent des glaciers, il est évident que l’Islande est un pays de contraste. La nature islandaise est toujours en proie aux éléments naturels qui ont façonné ce territoire isolé, entre glace et feu, entre des nuits hivernales sans fin et un soleil qui ne se couche jamais en été.

Le territoire d’Islande est si grand qu’il peut être difficile de s’y retrouver et de savoir que faire et où aller. Il y a tellement de lieux uniques que les voyageurs peuvent parfois se sentir perdu et ne savent pas comment faire tenir toutes ces aventures en un seul voyage.

Il y a cependant certains sites et activités que l’on ne peut que recommander et marquer en tant qu’immanquables. Vous trouverez dans cet article un top 10 des choses à faire et des lieux à voir lors de votre voyage en Islande.

Notez que cette liste n’est pas à compléter dans un ordre particulier et qu’elle est destinée aux amoureux de la nature et des paysages. Si vous souhaitez plutôt découvre la culture riche et fascinante de l’Islande, jetez un coup d’œil à Sorties et activités culturelles en Islande.

10. Admirer le glacier et les paysages volcaniques de Snæfellnes 

Si vous souhaitez avoir un aperçu de l’incroyable diversités des paysages islandais, tout ce que vous avez à faire est de préparer une journée sur la Péninsule de Snæfellsnes. Parfois appelée “Islande en miniature” pour tous les sites d’intérêt qu’on trouve sur la péninsule, aucun n’égale le glacier qui surplombe cette partie de l’Ouest islandais, le Snæfellsjökull.

Le Snæfellsjökull est un glacier à double sommet qui entoure un volcan à la pointe de la péninsule. Cet emblème est jalonné d’un côté par un champ de lave, et une bande côtière de l’autre. On peut l’observer depuis la plupart des magnifiques sites de la région, tels que le hameau abandonné de Búðir ainsi que les pinacles rocheux de Lóndrangar.

Le glacier a une place très particulière dans le cœur des Islandais puisque qu’il a été déclaré Parc national en 2001. qu’Islandais Cette protection n’a été donnée qu’à deux régions de l’île, toutes deux présentes dans cette liste !

Snæfellsjökull photographié derrière un champ de lupins.

De nombreuses œuvres d’art ont été inspirées par le Snæfellsnesjökull, notamment le célèbre roman Voyage au centre de la Terre de Jules Verne. En passant dans la région, vous serez sans aucun doute inspiré par ce géant de glace.

Snæfellsjökull peut bien sûr être observé par temps clair depuis Reykjavík en tournant son regard vers la Baie de Faxafloí, mais cela ne se compare pas à une visite de la péninsule en elle-même. Si vous avez loué une voiture, il est possible de faire un aller et retour en une journée, tout en profitant de chaque endroit sur votre route.



Il y a également de nombreux circuits guidés et excursions à la journée qui vous permettront de découvrir cette région magnifique avec un guide professionnel. Si vous souhaitez ajouter un peu de piquant à votre visite, vous pouvez même faire un tour de motoneige sur le glacier lors de vos arrêts. Vous pouvez aussi passer par une grotte de lave à Vatnshellir à l’intérieur du Parc National.



9. Descendre le long de la Côte Sud

Reynisdrangar en Islande par Iurie Belegurschi.

La côte Sud est sans aucun doute l’itinéraire le plus populaire pour tous les voyageurs à la recherche de paysages typiquement islandais. Avec ses innombrables cascades, volcans, glaciers et plages de sable noir, personne ne devrait manquer une visite du sud du pays !

Les glaciers islandais et les effets de l’érosion côtière font que la grande majorité de son littoral est rocheux et escarpé, avec des fjords délimitant l’ouest, le nord et l’est. Cependant, la majeure partie de la Côte Sud est sujette aux inondations glaciaires, ce qui a créé ce littoral aplati et recouvert de sable noir.

A environ 180 km au Sud-Est de Reykjavík se trouve l’un des endroits les plus connus du pays, Reynisfjara, une plage de sable noir offrant des vagues idéales pour le surf mais également des colonnes de basaltes impressionnantes. Souvent balayée par les tempêtes nord atlantiques, les trois rochers titanesques ressemblent à des trolls et sont debout en plein de milieu de la mer et faisant face aux falaises de Reynisfjara.

Dyrhólaey est une arche rocheuse située près de Reynisfjara, dans le sud de l'Islande.

A quelques minutes à pied se trouve Dyrhólaey, une gigantesque colonne de lave s’élevant à 120 m au dessus de mer. Du sommet, les voyageurs peuvent profiter d’une vue exceptionnelle sur le glacier Mýrdalsjökull et la côte sud islandaise.

Il y a plusieurs excursions guidées à la plage depuis la charmante ville de Vik. Si vous voyagez seul, merci de noter que nager dans la mer est extrêmement dangereux du fait des températures froides de l’eau et des grosses vagues pouvant vous emporter.



Reynisfjara n’est pas la seule plage de sable noir sur la Côte Sud. Si vous continuez plus loin à l’Est, vous trouverez le joyau de la nature islandaise, la lagune glaciaire de Jökulsárlón, ainsi que la Plage de Diamants tout proche.

La lagune est tout au long de l’année remplie d’icebergs qui viennent tout juste de se détacher de la langue glaciaire. Ceux-ci dérivent tout doucement vers l’océan avant de s’échouer sur la plage voisine.

Le surf se brise contre la glace sur la Plage de Diamants.

Les contrastes de la Plage de Diamants, avec ses teintes de bleu, de blanc et de noir, sont juste sublimes. Si vous y ajoutez les couleurs d’une aurore boréale ou bien du Soleil de Minuit, vous trouverez cet endroit digne d’un roman fantastique.

En plus de tous ces merveilles naturelles, de nombreux phoques ont élu résidence dans la lagune et vous les y trouverez tout au long de l’année.



8. Se détendre au Blue Lagoon

Le Blue Lagoon propose une expérience de spa.



Bláa lónið ou le Blue Lagoon est un spa géothermique avec de l'eau aux pouvoirs médicinaux. L'eau, riche en silice et en minéraux guérit très bien l'eczéma et d'autres problèmes de peau (comme le psoriasis). Blue Lagoon a même une clinique spéciale pour la peau. Il offre également une variété de soin de spa de luxe, il est même possible de dîner au restaurant Lava situé au lagon. 

Lorsque vous envisagez de partir en Islande, le Blue Lagoon sera sans aucun doute tout en haut de votre liste. Le lagon bleu est également entouré de paysages incroyables, entre champs de lave à perte de vue recouverts de mousses centenaires et nappes de brouillard à l’allure presque mystique.

La péninsule de Reykjanes est d’ailleurs connue pour ses paysages de roches qui peuvent être comparés à des paysages lunaires, et cela vaut toujours le coup de faire un tour dans la péninsule ainsi que dans le village de pêcheur voisin de Grindavik.



7. Observer les baleines à Húsavík

Husavik est un centre d'observation des baleines dans le nord de l'Islande.

Plus de 20 espèces de baleines, dauphins, cachalots et rorquals habitent les eaux islandaises, ce qui fait de la petite île une destination de choix pour tous les amateurs de cétacés. Si de nombreux bateaux lèvent l’ancre depuis Reykjavík ou Akureyri pour aller s’approcher de ces géants des mers, ou si vous pouvez même les voire depuis la terre ferme dans les Fjords de l’Ouest, Húsavík est sans aucun doute le meilleur endroit afin d’observer les mammifères marins. Toutes les excursions au départ de la petite ville du nord de l’Islande ont un taux de réussite inégalé.

Souvent appelée “capitale européenne de l’observation de baleines”, Húsavík est nichée au creux de la baie de Skjálfandi qui regorge de vie l’été venu. Le marsouin commun, le dauphin à bec blanc ou bien encore la baleine à bosse peuvent être observés presque tous les jours. À quelques occasions, il est également possible de se retrouver nez à nez avec des orques, une baleine bleue ou même des narvals.

L’été est également la saison où de nombreuses espèces d’oiseaux migrateurs vont nicher en Islande. Il est ainsi possible d'observer de nombreux macareux à chaque excursion en mer. La majorité des sorties en bateau depuis Reykjavík, Akureyri et Húsavík incluent un passage près d’une île à macareux.



6. S'échapper à la Réserve Naturelle d'Hornstrandir

Connue par les Sagas et habitée jusqu'au début du 20ème siècle, la partie Nord des Fjords de l'Ouest est appelée Hornstrandir. Ce pic de falaise colossal s'élevant à 534 m au-dessus de la mer est un habitat idéal pour les colonies de phoques. 

Hornstrandir dans les fjords de l'Ouest en Islande

A cause de la pauvreté, le manque de technologie et l'isolation géographique, les moyens de communication avec l'extérieur étaient jusqu'à récemment assez difficiles rendant le peu d'habitants de cette région célèbres pour leurs rituels et croyances, notamment vis à vis de leur relation avec les membres de leur famille. 

Avec chance, les fermes et les villages ont été évacués rendant le lieu assez visité pour les personnes recherchant la solitude et les paysages magnifiques du nord ouest. 

La région Hornstrandir est accessible par ferry depuis Ísafjörður et la région de Strandir. 



5. Traverser les Fjords de l’Est

Les macareux sont régulièrement vus à l'est.

Les Fjords de l’Est de l’Islande sont la région la moins peuplée du pays et sont éloignés d’autant qu’il est possible de l’être. Seuls ceux qui font le tour de la route circulaire sont ainsi susceptibles cette zone reculée de l’île. Ceux qui le font, cependant, reviennent toujours en disant que c’était leur région préférée du pays !



Les Fjords de l’Est vous permettent d’être en immersion totale dans les paysages d’Islande, loin des foules de touristes, en offrant la tranquillité dont beaucoup sont à la recherche. En parcourant de grands cols et des falaises spectaculaires, vous vous exposerez à de magnifiques paysages marins et à des vues incroyables sur le parc national du Vatnajökull et son immense glacier central.

Malgré son isolation, l’Est comporte quand même quelques villages tels que Djúpivogur, Seydisfjörður et Egillstaðir où vous pouvez vous arrêter pour faire le plein, se restaurer ou bien y dormir. Ces hameaux traditionnels sont tous entourés de paysages exceptionnels. Seyðisfjörður, bercée au milieu d’un fjord, entouré de falaises –, de cascades et de l’océan, est une ville à ne surtout pas rater.

Egillstaðir se trouve au bord d'un magnifique lac.

Alors que vous traversez les Fjords de l’Est, vous devez garder un œil sur la faune locale. De nombreux oiseaux nichent dans la région et vous pourrez rencontrer quelques animaux marins près des côtes. C’est ici également que vous observerez des rennes à l’état sauvage traverser les plaines.

Bien qu’il y ait de nombreux endroits à recommander dans cette région, tel que Húsey ou Borgafjörður Eystri, les Fjords de l’Est en entier sont à mettre sur votre liste de choses à voir lors de votre voyage en Islande.



4. Pimenter sa visite du Cercle d’Or

Ajoutez de l'aventure à votre voyage dans le Cercle d'Or.

Le Cercle d’Or est le plus populaire itinéraire touristique d’Islande. Vous devez bien évidemment visiter cette région juste à l’est de la capitale ! Cette boucle se parcourt en approximativement 5 heures en passant par tous les sites importants : le Parc National de Þinvellir, la zone géothermique de Geysir et la cascade de Gullfoss.

Thingvellir est un parc national dans le Sud-Est de l’Islande faisant également partie du Cercle d’Or et seulement à 45 minutes de Reykjavik : ce site déborde d’importance à la fois historique, culturelle et géologique. Ce site est d’ailleurs inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Il est possible de faire de la plongée avec tuba et de plonger sur le Cercle d'Or tout au long de l'année.

Il est devenu l’un des sites touristiques les plus visités en Islande, en étant à la fois sur la vallée du Rift marquant la fracture medio-atlantique et le refuge du Thingvallavatn, le plus grand lac naturel de l'île et l’incroyable spot de plongée Silfra – « le secret le mieux gardé d’Islande » selon de nombreux plongeurs – qui se situe exactement à la fissure séparant l’Amérique de l’Europe.

La région géothermique de Geysir, quant à elle, a des geysers si explosifs que le nom du plus grand est rentré dans le vocabulaire français. Bien que le Geysir soit actuellement en sommeil, son voisin Strokkur entre en éruption toutes les dix minutes environ à une hauteur de plus de vingt mètres.



Gullfoss est la chute d’eau la plus connue. Sa puissance phénoménale se répartie sur deux niveaux dans une ancienne vallée creusée au cours de la dernière période glaciaire. Ceux qui visitent par une journée ensoleillée y apercevront des arcs-en-ciel se dessiner dans la brume.

En raison de la popularité de ces sites et du fait qu’il ne faut qu’une demi-journée pour les parcourir, de nombreux opérateurs proposent des activités supplémentaires lors de cet itinéraire. On ne peut que recommander d’ajouter un peu de piment à votre visite !

Si vous n’êtes pas frileux, vous pouvez faire du snorkeling, ou plongée avec tuba, dans la faille de Silfra, l’une des sources d’eau fraîche de Þinvellir qui s’étend à l’intérieur de la faille dorso-atlantique entre les continents américains et européens. Silfra est connu dans le monde entier comme l’un des plus beaux point de plongée grâce à son eau littéralement pure et cristalline. Les plus aventureux partiront en motoneige sur le glacier Langjökull avec une excursion partant régulièrement de la cascade de Gullfoss.



3. Découvrir le Canyon Asbyrgi

Dans le Nord-Est de l'Islande, le canyon en forme de fer à cheval nommé Ásbyrgi attend les voyageurs qui ont soif de spiritualité et de tranquillité dans un site naturel de toute splendeur.

Le canyon mesure 3.5 km de long et 1 km de haut et entouré de falaises où les voyageurs peuvent profiter de la fantastique vue pendant qu'en dessous les pèlerins évoluent sous les bouleaux, les saules, les sapins, les mélèzes et les pins.

Canyon d'Ásbyrgi dans le Nord de l'Islande

Dans le Nord-Est de l’Islande, le canyon en forme de fer à cheval nommé Ásbyrgi attend les voyageurs qui ont soif de spiritualité et de tranquillité dans un site naturel de toute splendeur.Le canyon mesure 3.5 km de long et 1 km de haut et entouré de falaises où les voyageurs peuvent profiter de la fantastique vue pendant qu’en dessous les pèlerins évoluent sous les bouleaux, les saules, les sapins, les mélèzes et les pins.

Bien que l’inondation de la rivière Jökulsá á fjöllum, après la période glaciaire causa la forme qu’a aujourd’hui Ásbyrgi, la légende explique la forme du canyon d’une autre façon. Certains habitants disent Ásbyrgi s’est créé de l’empreinte du cheval d’Odin, Sleipnir, qui a touché le sol d’Ásbyrgi avec un de ses 8 sabots. De nombreux mythes disent que le canyon est également le refuge des « personnes cachées » (huldufólk), censées vivre dans les falaises.



2. Se perdre dans la Réserve Naturelle de Skaftafell 

Mesurant 4800 km2, Skaftafell est le refuge de certains des paysages les plus étranges et surréalistes de la planète.
La zone est le résultat d’un duel constant entre l’eau et le feu, de verdure d’une forêt de bouleaux entourée par un désert de sable noir, des rivières glacées sans oublier la visite d’une grotte de glace qui reste une activité unique au parc Vatnajökull.

La zone est le résultat d'un duel constant entre l'eau et le feu, de verdure d'une forêt de bouleaux entourée par un désert de sable noir, des rivières glacées sans oublier la visite d'une grotte de glace qui reste une activité unique au parc Vatnajökull. 

La cascade de Svartifoss est située dans la réserve de Skaftafell

On trouve de nombreuses sentiers de randonnée à proximité du camping, vous menant vers des trésors naturels comme Svartifoss (la chute noire) dont l'eau chute d'une magnifique falaise faite de colonne de basalte. A proximité vous pouvez trouver les icebergs flottant sur la lagune de Jokulsarlon, un site magnifique où les voyageurs peuvent naviguer en bateau sur la lagune ou profiter du paysage depuis le bord de l'eau.

Depuis des années, la lagune a été le lieu de tournage de nombreux films dont Tom Raider, Meurs un autre jour, Dangereusement vôtre et Batman Begins. 

Skaftafell est connu pour son climat chaud et ses étés ensoleillés. Sur place, vous trouverez des excursions pour faire une visite guidée de la réserve ou aller sur le glacier, faire de l'escalade sur glace mais également des moyens de transport, de la nourriture et des hébergements. 



1. Explorer la région géothermique du lac Myvatn

A environ 90 km à l'Est d'Akureyri est Myvatn, le 4ème plus grand lac d'Islande. Il a vu le jour suite à une éruption volcanique catastrophique qui a eu lieu il y a 2300 ans. La zone est toujours active et le volcan Krafla qui se trouve à proximité a connu sa dernière éruption en 1984. 

Un cratère bouillonnant vers le lac Mývatn

Le lac est riche en vie ornithologique et les environs sont d'une beauté à couper le souffle. C'est notamment le cas des sentiers menant à Dimmuborgir (les châteaux noirs) qui a des rochers avec des tailles et des formes uniques dûes aux coulées de lave. Selon la légende, Satan lui même aurait atterri ici après avoir été chassé du paradis pour être entouré des elfes de lumière. Ce lieu devenu alors les catacombes de l'enfer. 

La chute de Dettifoss est vers le lac Mývatn

Ceux qui veulent se baigner dans une source chaude n’ont cependant pas besoin de chercher loin, les bains naturels de Mývatn sont un lieu de détente idéal pour tous les voyageurs de passage dans la région.

Si vous vous attardez dans la région de Mývatn, vous trouverez de nombreux autres sites fascinants à quelques minutes de route. Par exemple, près du col de Námaskarð, il est possible de partir à la rencontre des fumerolles, cratères volcaniques et des fosses de boue bouillonnante… Ce site est également proche de chutes d’eau immenses, notamment de Dettifoss, la plus puissante des chutes d’Europe.


Découvrez les excursions vers la région du lac Myvatn