La plongée avec bouteilles et le snorkeling (plongée avec palmes, masque et tuba) en Islande ont-ils déjà éveillé votre curiosité ? Si oui, le moment est venu d’attraper vos palmes et d’aller braver le froid ! Voici tout ce que vous devez savoir sur les magnifiques paysages exotiques cachés juste sous la surface de l’eau.

De nombreux adeptes de la plongée en bouteilles ou en snorkeling se laissent gagner au fil du temps par une certaine représentation de leur passe-temps favori pleine de clichés. Ainsi, la plongée rimerait avec eaux chaudes des régions tropicales, combinaison souple et facilité. Autant de critères qui semblent exclure d’office l’Islande des destinations possibles pour les plongeurs. Du coup, chaque fois que je suis amené à dire que je plonge dans ce pays au détour d’une conversation banale, mon interlocuteur me regarde souvent avec inquiétude, et semble se demander de quel trouble psychologique je peux bien souffrir pour m’immerger avec une telle obstination dans des eaux si froides.

Pourtant, c’est bien ce que je fais depuis un an maintenant en tant que guide de plongée bouteilles et snorkeling. Et comme beaucoup d’autres avant moi, j’ai rapidement pris conscience des incroyables merveilles et de l’expérience de vie unique qui s’offrent à nous sous la surface bleutée des eaux islandaises.

Faire une sortie snorkeling ou en bouteille en Islande est une expérience incroyable. J’ai découvert des environnements d’une beauté si indescriptible qu’elle défie l’imagination. En effet, avons-nous si souvent l’occasion de remonter des entrailles de la Terre pour faire surface sur une vaste étendue d’eau claire, prolongée de paysages enneigés que surplombent de lointaines montagnes ? Moi je dirais que c’est trop rare…

plongée à Silfra

La terre de glace et de feu est connue pour le côté imprévisible de sa météo (la météo en Islande peut changer du tout au tout en cinq minutes), pour la beauté de son environnement naturel, ainsi que pour l’accueil chaleureux de ses habitants et leur stoïcisme face à l’adversité climatique. Rien d’étonnant donc à ce que toute activité aquatique en Islande — que ce soit la plongée avec bouteilles, le snorkeling ou le surf — représente un certain nombre de difficultés à surmonter. Mais que cela ne vous dissuade pas ! Car la récompense surpasse largement les efforts nécessaires pour l’obtenir.

Les combinaisons de plongée étanches, par exemple, sont ici absolument nécessaires. Pendant les pics de froid en hiver, je les trouve même indispensables pour une simple promenade en ville, alors pour la plongée, vous pensez ! Or, si vous envisagez de faire une sortie en snorkeling notamment, et que vous n’avez jamais utilisé de combinaison étanche, il est vivement conseillé de suivre un petit cours auparavant, ne serait-ce que pour vous assurer que vous serez à l’aise dedans, et que votre excursion soit vraiment agréable.

Cela dit, s’il vous est impossible de suivre un cours avant l’excursion, les guides seront là pour vous expliquer les bases. En tout cas, enfiler une combinaison étanche pour la première fois est une sacrée en expérience en soi ! Ne vous étonnez pas si votre guide renforce la jointure au niveau des poignets avec du ruban adhésif et qu’il vous entortille de lanières par-dessus la combinaison au niveau du cou. C’est son travail : il vous maintient au sec. Et dans une eau comme celle-là, il vaut mieux s’assurer que la combinaison est bien hermétique. Je peux vous garantir qu’une fois dans l’eau, toute sensation de gêne ou de contrainte disparaît. Vous serez bien trop absorbé par la splendeur de l’environnement pour penser à la rigidité temporaire de vos mouvements.



Faille de Silfra 

Grotte sous-marine à la fissure de Silfra

Photo de Plongée bouteilles Silfra & grotte de lave sous-marine.

La première question que vous vous poserez sans doute est : « plongée bouteille ou snorkeling ? » Et bien, si le snorkeling est accessible à toutes et tous, sachez que les excursions bouteilles sont réservées aux personnes détentrices d’un brevet Open Water Scuba Diver PADI ou équivalent et ayant une expérience récente en combinaison étanche . Certains sites sous-marins requièrent des niveaux de qualification supérieurs, car ils présentent des difficultés supplémentaires qui ne peuvent être surmontées qu’avec une maîtrise plus approfondie de la plongée en combinaison étanche.

Il est conseillé à toutes les personnes intéressées par la plongée avec bouteille ou le snorkeling en Islande de ne le faire qu’avec des tours-opérateurs agréés. Je peux vous garantir d’expérience que nous ne sommes pas seulement sympathiques, prêts à aider et à former les gens, mais que nous connaissons également les sites de plongée bien mieux qu’eux. Comme partout ailleurs en Islande, que ce soit sur terre ou sous l’eau, il vaut toujours mieux partir avec un guide pour explorer la nature sauvage. On va éviter de faire décoller les hélicoptères de sauvetage, OK ?

La deuxième question est : « où aller ? » Impossible de parler de la plongée sous-marine en Islande sans mentionner le site le plus connu : la faille de Silfra. Souvent présentée comme l’un des dix meilleurs sites de plongée au monde, la faille de Silfra est une étape incontournable dans votre séjour. Silfra se trouve à 60 km environ de Reykjavík, nichée au cœur de la dorsale médio-atlantique dans le parc national de Thingvellir, la plus grande réserve naturelle d’Islande inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Thingvellir est le seul site classé au patrimoine de l'UNESCO en Islande

Ici, la plaque tectonique nord-américaine s’étend presque jusqu’à l’horizon, tandis que la plaque eurasiatique, située à quelque 4 km de l’autre côté d’un champ volcanique couvert de mousse, est là pour vous rappeler à quel point l’endroit est vraiment unique ! Les plaques se déplacent de 2 cm environ par an, provoquant une tension dans le sous-sol comme à la surface, ainsi qu’une incroyable instabilité géologique. Des séismes de faible magnitude se produisent tous les dix ans à peu près, sculptant encore un peu plus les reliefs. Sur la terre ferme, la région est un no man’s land dont le paysage est en permanence soumis à de terribles épreuves. Un vrai privilège pour celles et ceux qui ont la chance de pouvoir s’y rendre.

Pour parachever ce magnifique spectacle, la cascade d’Oxarfoss rugit et plonge au loin, à quelques pas du monument historique d’Althingi – « bâtiment parlementaire », en islandais — où, en l’an 930, se sont réunis les représentants des tribus vikings pour former ce que l’on considère comme la première institution démocratique de l’histoire. En utilisant la plaque tectonique comme véritable abat-voix naturel, les orateurs purent proclamer à voix haute les lois qui allaient unir plusieurs milliers de personnes venues de toutes les contrées d’Islande. Le parlement islandais s’est réuni ici jusqu’en 1884, date à laquelle il sera définitivement transféré à Reykjavík.

On pourrait me dire que ce détail historique n’a pas grand-chose à voir avec le snorkeling à Silfra en soi, mais on trouvera difficilement un endroit aussi emblématique de la culture passée et actuelle de l’Islande. Et c’est là un des nombreux aspects qui font du snorkeling et de la plongée avec bouteilles à Silfra une expérience extraordinaire.

A Silfra, la visibilité sous l'eau peut aller jusqu'à 100 m

Photo de Plongée bouteille Silfra & grotte de lave sous-marine.

La faille elle-même s’est formée après que des tensions géologiques sous la croûte terrestre ont donné naissance à une source sous-marine qui allait ensuite inonder le nouveau canyon d’une eau pure et cristalline. Cette source est ensuite entrée en contact avec les eaux souterraines venues du glacier de Langjökull, situé à 50 km au nord (un autre site exceptionnel à intégrer dans votre plan de voyage). Ce mélange d’eaux a eu de nombreuses conséquences depuis qu’il a commencé il y a plus de 12 000 ans.

Tout d’abord, du fait que l’eau met près d’un siècle pour parcourir la distance qui sépare le Langjökull du point d’entrée de Silfra, elle est soumise à un processus de purification unique qui en fait une eau presque parfaitement translucide et chimiquement pure. Par conséquent, c’est une délicieuse eau potable et rafraîchissante qui arrive à Silfra. Quand je guide des plongeurs, j’invite toujours les gens à la gouter, tout en précisant dans la foulée de ne pas trop en boire : car les combinaisons étanches n’évacuent pas les petits incidents urinaires susceptibles de se produire en chemin !

Ensuite, le flux continu de la source fait que Silfra est parcourue par un léger courant. Je tiens ici à rassurer les plongeurs avec masque et tuba qui craignent de ne pas savoir suffisamment bien nager : la combinaison étanche vous maintient toujours en flottaison à la surface de l’eau, et vous n’avez qu’à vous laisser porter tranquillement tout le long de la faille. C’est ce même courant qui fait que l’on a toujours une visibilité parfaite, car il évacue en quelques minutes seulement les éventuels sédiments et autres particules en suspension que d’autres randonneurs auraient pu soulever avant notre passage.

zone appelée la cathédrale à Silfra

Photo de Plongée bouteille Silfra & grotte de lave sous-marine.

Enfin, l’origine glaciaire de l’eau maintient la température moyenne sur le site de Silfra entre 2 °C et 4 °C. Elle ne change jamais, quelle que soit la saison, même si la température extérieure peut parfois laisser penser le contraire. Il n’est pas rare en hiver de devoir se préparer pour une excursion de snorkeling ou de plongée bouteille dans un froid glacial, et il est toujours bon de garder bien ancrée dans la tête cette histoire de température constante. Car aussi incroyable que cela puisse paraître, en entrant dans l’eau, on ressent souvent un vrai soulagement par rapport aux conditions atmosphériques extérieures. Comme je l’ai déjà dit, la météo peut être capricieuse.

Parler de Silfra est une chose, mais y être, c’est bien autre chose. Que l’on opte pour le snorkeling ou les bouteilles, peu importe, l’admiration et le respect qu’imposent les lieux sont les mêmes. Dans les deux cas, on parcourt la faille sur toute sa longueur, du début à la « grande fissure » (où l’on peut toucher les deux continents à la fois), en passant par le « hall de Silfra » (la portion la plus large), puis par la « cathédrale de Silfra » (la zone la plus profonde) pour enfin arriver à une piscine naturelle peu profonde et si splendide qu’on la considère comme le vrai Blue Lagoon.

Dès le départ, les plongeurs avec masque et tuba planent sans efforts au-dessus des grottes et des formations rocheuses, captivés par la luminosité et les apaisantes teintes vertes, jaunes et bleues sorties tout droit des caraïbes. Du snorkeling comme vous n’en aviez jamais fait auparavant.

Les plongeurs avec bouteilles, par contre, découvriront les lieux d’un autre point de vue. Au lieu d’observer la fissure d’en haut, ces derniers, pris dans l’interstice qui sépare deux gigantesques plaques noires, lèveront la tête pour admirer la surface scintillante de l’eau. À la profondeur maximale de 18 mètres, la vue est à couper le souffle. Je ne sais pas comment expliquer cette expérience sans la comparer à une sortie en scaphandre dans l’espace, ou à un rêve éveillé avec un détendeur dans la bouche.

 

Le snorkeling et la plongée avec bouteilles dans la faille de Silfra présentent chacun leurs avantages selon les saisons. En été, les rayons du soleil de minuit pénètrent facilement dans l’eau, et finissent en arcs-en-ciel éclatants au fond de la faille. Ils se forment en raison de la pureté exceptionnelle de l’eau glaciaire qui décompose et courbe la lumière comme le ferait du cristal. En hiver, en revanche, le site est recouvert d’une couche de neige, et les heures du jour et de la nuit deviennent plus difficiles à discerner.

Mais cela ne rend pas l’excursion moins intéressante ; en fait, ça la rend encore plus intéressante à bien des égards. Plonger juste avant le lever du soleil pour admirer la lumière du jour envahir peu à peu la cathédrale de Silfra est un spectacle indescriptible. Ici, même le visage sombre des vacanciers à l’esprit chagrin s’illuminera soudain devant l’extraordinaire beauté naturelle qui s’étendra sous leurs yeux. Rien, je dis bien rien, ne peut réveiller autant en vous le bonheur d’être en vie que ce spectacle.  



Davidsgja (la crevasse de David)

 

La faille de Silfra débouche finalement sur le Thingvallavatn, le plus grand lac d’eau douce à ciel ouvert d’Islande. Mais Silfra n’est que l’une des nombreuses failles du réseau de grottes et de galeries qui s’étend dans la zone et dont la cartographie reste à faire. Dans le lac lui-même, le Davídsgjá, anglicisme de « David’s Crack », on se retrouve dans un environnement plus profond et plus sombre que dans la faille de Silfra, avec une profondeur vertigineuse de 116 m. Avec son fond accidenté et plein de mystère, le lac est une des destinations favorites des plongeurs du coin.

On entre dans le lac depuis le rivage d’où part une corde à quelques mètres sous la surface pour guider les plongeurs jusqu’à la faille, située 7 m plus bas. Lors de la première descente, on peut avoir l’impression que la visibilité diminue par rapport aux eaux translucides de Silfra. Mais au fur et à mesure de la descente dans le rift, les particules en suspension dans le lac disparaissent pour laisser la place à une visibilité parfaite. Lors de ma première plongée ici, je n’ai pas pu m’empêcher de comparer ce site à un grand canyon bleu.

Pour les amoureux de la faune marine, les espèces de poisson propres à la région — telles que les truites ou encore quatre types d’Omble chevalier — sont plus nombreuses ici qu’à Silfra qui fait plutôt office de nursery pour bébés poissons.

Cependant, ici encore, c’est le paysage sous-marin qui attire la plupart des plongeurs. La crevasse de David est plus sauvage que Silfra, plus inquiétante, plus secrète, moins chaleureuse. C’est l’une des nombreuses plongées inoubliables d’Islande... Pensez juste à mettre de grosses chaussettes en laine avant de partir ! Moi, je n’y avais pas pensé, et après 70 minutes dans l’eau, je ne savais plus très bien si mes pieds avaient encore leurs orteils... Considérez ça comme un conseil d’initié quand vous arriverez là-bas !

Strytan

Au-delà de Thingvellir, l’Islande possède une multitude d’autres sites incontournables. Strýtan, par exemple, est une autre occasion de comprendre à quel point la plongée en Islande est toujours une expérience unique.

Le site a été découvert en 1997 par Erlendur Bogason, plongeur professionnel et explorateur de fonds marins qui guide encore aujourd’hui des excursions sur les divers sites de plongée de la baie de Ystavík. Bogason a également largement continué à l’attribution du statut de réserve naturelle à Strýtan en 2001, le premier site sous-marin d’Islande à l’obtenir. Le site peut se prévaloir de cheminées géothermiques de 55 m de haut, dont le sommet est accessible à 15 m de profondeur. Chaque seconde, ce sont plus de 100 litres d’eau à 72 degrés Celsius qui sortent du sommet de la cheminée.

Contrairement à Silfra et en raison de cette chaleur naturelle, ici, la faune marine, les poissons et les algues foisonnent. Pour plonger à Strýtan, les clients doivent au moins être titulaires d’un brevet Advanced Open Water Scuba Diver PADI, car les courants peuvent être forts, et il faut bien maîtriser sa flottaison pour ne pas venir percuter les parois. Étant donné que Strýtan est le seul endroit au monde où les plongeurs peuvent admirer des cheminées géothermiques (la plupart se trouvent en effet dans les eaux profondes des océans à 2000 m), passer le brevet de plongée nécessaire avant de venir en Islande vaut vraiment la peine.

Épave d’El Grillo (« Le Grillon »)

Les plongeurs passionnés d’épaves trouveront largement leur bonheur avec le pétrolier britannique El Grillo qui repose à 45 m de profondeur à Seydisfjördur. Attaqué et coulé par les Allemands pendant la Seconde Guerre mondiale, le 10 février 1944, l’épave est un vestige historique de l’une des rares fois où les combats ont atteint les côtes islandaises, même si ce n’est qu’à 700 km de la capitale, Reykjavík.

En 2002, les dernières citernes de pétrole ont été pompées, laissant à la joie des plongeurs un spot propre et passionnant. En raison de sa situation géographique et de la profondeur à laquelle elle repose, quiconque souhaite plonger sur cette épave devra être au moins titulaire du brevet Advanced Open Water Diver PADI, et prêt à traverser tout le pays. Cela dit, rien de tel qu’un magnifique trajet en voiture pour se mettre dans l’ambiance d’une petite session plongée, pas vrai ?

Litlaa

Litlaá, littéralement « la petite rivière » en islandais, est un site de plongée situé sur la Côte-Nord, réservé aux excursions de snorkeling du fait de la faible profondeur de l’eau (7 m). Litlaá a le privilège d’être le seul site de snorkeling d’Islande où l’eau est chaude (on ne pourra pas faire de snorkeling dans le Blue Lagoon – c’est contre les règles, paraît-il).

 

Dans cette vidéo d’excursion tournée par Erlendur Bogason, vous pourrez notamment apercevoir les sites de Litlaá et de Nesgja.

L’activité géothermique présente sous le lit de la rivière réchauffe l’eau à la température confortable de 17 °C, et produit de formidables effets visuels dans les sables volcaniques qui tapissent le sol. Une expérience à la fois surréaliste et relaxante pour celui qui se laisse dériver tranquillement au niveau de la surface. En général, le passage à Litlaá est inclus dans des excursions de plusieurs jours que proposent un certain nombre de tours-opérateurs à Reykjavík. Alors, renseignez-vous bien à l’avance pour être sûr de pouvoir intégrer Litlaá dans votre feuille de route.

Gardur

Aux plongeurs courageux adeptes de l’océan, je dis : ne vous-y trompez pas, si les paysages et les glaciers d’Islande offrent de nombreuses possibilités de plongée dans les eaux douces du pays, l’atlantique nord tient toujours ses promesses d’aventure.

Gardur, « le jardin » littéralement, est le premier site de plongée océanique d’Islande, à une heure environ au sud de Reykjavík, à l’extrémité de la péninsule. Il doit son nom à la grande richesse de la flore marine que les plongeurs peuvent y admirer. Les hautes forêts de kelp ondulante et les plus de 40 espèces d’algues marines qui ont élu domicile ici ont fourni aux Islandais les compléments alimentaires dont ils avaient besoin pendant des millénaires.

La végétation également un spectacle saisissant de couleurs, tout comme les bandes de sable désertiques et les excroissances de corail que l’on rencontre ici et là. Gardur abrite également une grande variété de poissons. Il n’est pas rare d’apercevoir des poissons-scorpion, des poissons-loup, des lottes, des nudibranches, des crabes et même des poissons plats. Seuls quelques tours-opérateurs proposent l’excursion de Gardur, et vous devrez donc vérifier à l’avance quel prestataire l’organise pendant votre séjour. Le jour J, vous entrerez dans l’eau soit depuis le rivage soit en sautant de la jetée.

Pourquoi faire de la plongée bouteilles et du snorkeling en Islande ?

La liste des sites de plongée bouteilles et de snorkeling en Islande est interminable, on peut citer KleifarvatnBjarnagjáNesgjá (la partie nord de Silfra) et même les Fjords de l’Ouest. Tous méritent d’être explorés. Et que vous optiez pour le snorkeling ou la plongée en bouteilles, les deux formules vous laisseront des souvenirs inoubliables.

Dès qu’ils remettent le pied à terre, j’ai vu de mes propres yeux l’étonnement et la stupéfaction sur le visage des voyageurs venus du monde entier pour plonger ici. Combien de fois ai-je entendu ces phrases : « ce n’était vraiment pas froid finalement ! », ou encore « quand on reste à la surface, c’est incroyable ! » J’ai vu aussi la nervosité et l’appréhension qui montent quand on enfile une combinaison de plongée étanche pour la première fois, ou la légère hésitation au moment d’entrer dans l’eau. Mais plus souvent encore, j’ai vu l’inquiétude se transformer en courage, et la crainte en force. C’est l’effet des eaux islandaises !

Pour celles et ceux qui sont prêts à renoncer au confort et à la facilité des vacances de plongée en combinaison humide, et qui sont motivés pour relever de nouveaux défis, pour progresser et se préparer à une grande aventure, vous avez trouvé la destination idéale. Et si tout cela n’a pas suffi à vous convaincre, laissez-moi vous dire qu’il y a presque toujours une bonne tasse de chocolat chaud qui vous attend à la fin de votre excursion — ce n’est pas l’aspect le plus exaltant de l’aventure, mais c’est toujours un plus ! 

Ci-dessous les régulations entrées en vigueur en 2017 pour réaliser de la plongée bouteilles et snorkeling en Islande. Ces règles ont été fixées par les opérateurs de plongée. Si vous avez des questions concernant ces règles, n'hésitez pas à les contacter directement. 

Régulations plongée bouteilles

  • Avoir la certification PADI Open Water Diver ou équivalent
  • Avoir une expérience de plongée bouteille en combinaison étanche dans les deux dernières années. 
  • Preuve de la certification plongée en bouteilles
  • Preuve d'une expérience de plongée bouteille en combinaison étanche dans les deux dernières années
  • Mesurer 150 cm minimum et peser 45 kg minimum 
  • Savoir nager 
  • Avoir au moins 17 ans (signature obligatoire d'un parent si le participant a moins de 18 ans)
  • Etre mince
  • Etre à l'aise dans l'eau dans des lieux confinés et dans une combinaison étanche
  • Ne pas être enceinte
  • Pour les personnes de plus de 60 ans ou sous traitement médical, un certificat médical est obligatoire

Régulations Snorkeling 

  • Mesurer 150 cm minimum
  • Peser 45 kg minimum 
  • Savoir nager
  • Avoir au moins 16 ans 
  • Etre mince
  • Etre à l'aise dans l'eau dans des lieux confinés et dans une combinaison étanche
  • Ne pas être enceinte
  • Pour les personnes de plus de 60 ans ou sous traitement médical, un certificat médical est obligatoire

entrée au point le plus profond de Silfra

Crédit : Wikimedia. Creative Commons. Photo by Thomei08