Avec les paysages splendides qui l’entourent, et ses rues pleines de vie et de culture, la capitale la plus au nord du monde offre de nombreuses activités pour passer du bon temps à petit prix. Que vous veniez pour la première fois ou que vous soyez un voyageur régulier de Reykjavík, vous seriez bien inspiré de prendre connaissance de notre liste des meilleures choses pas cher et gratuites à faire dans et autour de la capitale islandaise.



9 - Aller aux piscines géothermales

Laugardalslaug est la piscine la plus populaire de Reykjavík

La natation occupe une place centrale dans la culture et la vie publique islandaise. En fait, l’Islande a le nombre de piscines par habitant le plus élevé au monde. Grâce à l’abondance de l’énergie géothermique dont bénéficie le pays, vous pouvez nager en extérieur dans les piscines de Reykjavík, toute l’année et à petit prix.

Le bain public et extérieur est une tradition qui remonte aux tous débuts de la colonisation de l’Islande par les Vikings. Aujourd’hui, la baignade publique est bien plus qu’une activité de loisir ; les piscines sont de véritables centres de la vie citoyenne où convergent les Islandais de toutes croyances, de tous âges et toutes professions pour discuter entre amis, et même entre inconnus, se détendre après une dure journée, voire une dure nuit blanche.



8 - Randonner au Mont Esja

Mont Esja en second plan, derrière la scupture Sólfarið (Sun Voyage) dans le centre de Reykjavik

Le mont Esja, qui culmine à 914 m au-dessus du niveau de la mer, est une chaîne de montagnes volcaniques composée de basalte et de roche pyroclastique, emblématique de la région du Grand Reykjavík.

On a prétendu qu’il était impossible de faire le tour de la montagne, qu’elle n’avait jamais vraiment de fin... Ainsi, le comédien et ancien maire de Reykjavík, Jón Gnarr, jamais à court de plaisanteries, lança un jour que lorsqu’il avait essayé d’en faire le tour, il s’était retrouvé à Akureyri.

Quoi qu'il en soit, cette montagne est parfaite pour la randonnée, et facile d’accès en bus ou en vélo. Les sommets du Thverfellshorn et du Kerhólakambur offrent une magnifique vue panoramique sur le Grand Reykjavík.

7 - Aller à la plage

La plage Nauthólsvík à Reykjavik est populaire toute l'année

La plage de Nautholsvík est l’un des lieux les plus populaires de Reykjavík, par ailleurs très bien située au sud-ouest du parc d’Öskjuhlíd. Il s'agit d’une des rares plages d'Islande où la température de l’eau permet de se baigner sans combinaison. En effet, grâce à la présence de courants chauds, elle se situe généralement entre 18 et 20 °C.

La plage est équipée de toutes les commodités, et ravira les amateurs de bronzette, de natation, de volley-ball et autres sports nautiques. L’accès est gratuit, mais les horaires d’ouverture varient selon la saison.


Période estivale (du 15 mai au 15 août)

 - Ouverture quotidienne de 10h à 19h

Hors saison (du 16 août au 14 mai)

 – Lundi 11 h - 14 h et 17 h - 20 h

 – Mercredi 11 h - 14 h et 17 h - 20 h

 – Vendredi 11 h - 14 h

 – Samedi 11 h - 16 h


6 - Faire la fête à Reykjavík

Sortir en soirée à Reykjavík n'est certainement pas gratuit, ni même bon marché... Cela dit, si vous vous contentez de regarder les bras croisés ces hommes et ces femmes de tous âges qui affluent par milliers comme des fous furieux dans les rues paisibles de Reykjavík, ce sera déjà incontestablement une expérience à la fois gratuite et inoubliable !

Fête à Reykjavik!

Sinon, vous pouvez faire connaissance avec des Islandais et leur demander s’ils connaissent des afters, car les plus fêtards d’entre eux auront sans doute prévu quelque chose pour prolonger leur soirée. Bien sûr vos chances d’être invité en after sont plus importantes qu’en première partie de soirée, puisqu’à cette heure-ci, les gens seront plus ouverts aux personnes qu’ils rencontrent pour la première fois.



5 - Partir à la découverte des paysages de la région de Reykjavík

Les décors lunaires de Mödrudalur et de la région du lac Mývatn dans le nord de l’Islande ont été utilisés pour l’entraînement des astronautes de la mission Apollo 11, les premiers hommes qui allaient poser le pied sur la lune. Mais peu de gens savent que Reykjavík possède ses propres paysages sortis tout droit d’un autre monde, et qui pourraient bien servir de terrain d’entraînement pour une future mission habitée vers Mars.

Raudhólar (« les collines rouges », en islandais) est facile d’accès en bus, en voiture ou en vélo depuis le centre de Reykjavík. Cet ensemble de pseudo cratères âgés de 5200 ans fait partie de la réserve naturelle de Reykjavík, Heidmörk. C'est une destination de choix pour les habitants de la capitale en quête de paix et de tranquillité, située juste à bonne distance de l’agitation et de la foule des rues de la ville.

Pseudo cratères de Rauðhólar vers ReykjavikPhoto de Roman Z. Wikimedia, Creative Commons.

4 - Rejoindre une visite guidée gratuite

City Walk Reykjavík fait partie de ces visites guidées gratuites (avec pourboire facultatif à la fin) qui sont proposées un peu partout dans le monde. 

Cette visite se distingue nettement des autres par les commentaires élogieux laissés sur Tripadvisor à l’attention de son guide, Marteinn Briem, un jeune Islandais de 25 ans, diplômé d’histoire.

La visite ne se limite pas aux étapes classiques et aux explications qui vont avec, elle vous livre également les trésors cachés de la ville, ainsi que quelques anecdotes culturelles amusantes sur l’Islande.

Palais des congrès Harpa à Reykjavik

Elle part du jardin public Austurvöllur, qui est un des lieux publics les plus populaires de Reykjavík. Tout autour se trouvent des cafés, des bars de nuit, des boutiques et des hôtels, ainsi que le parlement et la charmante petite église Dómkirkja. Au centre du jardin trône une statue du héros national Jon Sigurdsson.

Ce jardin public a également joué un rôle très important en 2009 dans le mouvement de protestation déclenché par la crise économique. Pas de problème pour trouver Marteinn ! Il vous attend dans le square avec un panneau à la main.

Une soirée d'été le long du lac à Reykjavik

La visite s’achève à l’étang de la ville, Tjörnin, qui offre une belle vue sur les vieilles maisons de la partie ouest de Reykjavík, et où l’on peut dire bonjour aux nombreux oiseaux qui vivent autour de l’eau. L’hiver, beaucoup de gens viennent faire du patin à glace sur l’étang. 

Si vous n’êtes pas trop fatigué après la visite, vous pouvez poursuivre votre promenade au sud de l’étang où se trouve le parc Hljómskálagarður. Un endroit idéal pour se détendre. Ce magnifique parc est non seulement boisé, mais il possède également une aire de jeux pour les enfants, et un petit kiosque à musique qui accueille parfois des concerts. Les deux statues du parc représentent le sculpteur Bertel Thorvaldssen, et le poète Jónas Hallgrímsson.

Se perdre dans les rues de Reykjavík peut également s’avérer très amusant (si, si ! C'est possible ! Même si la ville est petite !). C'est à l’est et à l’ouest de l’étang que l’on trouve quelques-unes des plus anciennes demeures de Reykjavík. Il est aussi vivement recommandé de partir à la découverte des rues adjacentes à Laugavegur, Austurstræti et Skolavordustigur, notamment en été, où des artistes de talents font souvent des spectacles de rue.

La zone humide de Vatnsmýrin, à côté du campus universitaire, est également très appréciable, mais faites attention de ne pas déranger la faune et la flore, et ne sortez pas des sentiers aménagés. À l’extrême ouest de Reykjavík se trouve la côte d’Ægissída, et nous recommandons également la visite du Vieux-Port, ainsi que l’île de Grótta à Seltjarnarnes, où vivent de nombreux oiseaux et où se dresse un vieux phare tout à fait charmant. C'est également un des meilleurs endroits de Reykjavík pour voir des aurores boréales.

3 - Visiter un musée gratuit

Le jardin de sculpture du musée d’art Einar Jónsson, situé juste à côté de l’église Hallgrímskirkja, est l’endroit idéal pour faire un bon pique-nique. Que vous soyez seul ou avec des amis, vous êtes en bonne compagnie, car les sculptures qui vous entourent comptent parmi les plus belles de toute l’histoire de l’art du pays.

L’architecture du musée est tout particulièrement intéressante. Le bâtiment se dresse sur un énorme piédestal et semble être une sculpture lui-même. On pourrait dire qu’il ressemble à une forteresse, mais il est difficile de lui attribuer un style architectural particulier puisqu’il est au carrefour de nombreux courants différents.

L’entrée est gratuite et le jardin est ouvert à toute heure, 365 jours par an.



2 - Profiter de la Nuit de la Culture à Reykjavík

Vers la fin août, le premier samedi qui succède au 18 août en général, Reykjavík fête la Menningarnótt (Nuit de la culture), un événement annuel qui est peu à peu devenu le plus grand festival d’Islande.

Joignez-vous aux dizaines de milliers de personnes qui se rassemblent dans le centre pour célébrer la vie dans une inoubliable orgie de musique, de danse et d’art, qui atteint son paroxysme avec un éblouissant feu d’artifice, suivie d’une longue nuit joyeuse et arrosée.  



1 - Admirer une vue panoramique de Reykjavík

S’élevant à 75 m au-dessus du sommet de la colline Skólavörduhæd, Hallgrímskirkja est le sixième monument le plus haut d'Islande, et l’un des plus connus de Reykjavík.

Politiken, l’un des journaux les plus respectés de Scandinavie, l’a classé en deuxième position dans sa liste des églises les plus intéressantes du monde. L’église est ouverte toute l’année aux visiteurs qui peuvent ainsi profiter d’une vue imprenable sur tout le Grand Reykjavík du haut de son clocher.

Vue de Reykjavik depuis le clocher de l'église Hallgrímskirkja

Un autre monument célèbre de Reykjavík, Perlan, situé sur la colline Öskjuhlid, fait également partie des meilleurs points de vue sur la ville. Il s’agit d'un dôme de verre rotatif, construit sur quatre réservoirs qui alimentaient jadis la ville en eau. 

La colline Öskjuhlíd est très prisée. Plus de 176 000 arbres y ont été plantés, et de nombreuses pistes et sentiers ont été aménagés pour la plus grande joie des marcheurs et des cyclistes. L’armée américaine s’était implantée ici pendant la Seconde Guerre mondiale, c'est pourquoi on y trouve encore les ruines d'un vieux bunker. Cela donne à l’endroit une atmosphère particulière, mais de nos jours, c'est un lieu tout à fait paisible !