D'une scène artistique et musicale vibrante à un trésor de sites culturels et historiques de renommée mondiale, Reykjavík offre d'innombrables possibilités de divertissement et d'aventure. Mais par où commencer ? Découvrez-le dans notre liste des 10 activités à faire dans la capitale la plus septentrionale au monde.



Reykjavík est la capitale la plus septentrionale du monde. Sa population est si petite qu’elle ne représente guère une ville. Reykjavík, qui compte moins de 200 000 habitants, présente une multitude de sites et d’activités qui séduisent les amateurs de culture, de nature et de vie nocturne.

Comme dans toutes les villes, le choix d'activités est vraiment vaste. En fait, aucune liste ne pourrait résumer complètement toutes les expériences proposées. La liste suivante est recommandée pour ceux qui cherchent à se détendre, à s'imprégner de la culture islandaise et à créer des souvenirs inoubliables.

10. Testez les piscines à Reykjavik 

Piscine à Reykjavik

Entre les glaciers titanesques, les vagues rugissantes de l’Océan Atlantique et les mares géothermiques fumantes de vapeur, l’Islande est une île où l’eau est l’élément qui règne en maître. Quelle meilleure façon dès lors de découvrir la culture islandaise qu’en imitant les habitants de l’île en se rendant dans l’une des piscines de Reykjavík ? Grâce aux politiques en faveur des énergies renouvelables en vigueur en Islande, l’utilisation de l’eau en grandes quantités revient très peu cher, et c’est pourquoi les piscines ou les saunas, par exemple, constituent l’un des passe-temps favoris des Islandais. 

Cette véritable passion que ces derniers vouent à la baignade fait que la région de Reykjavík compte pas moins de 18 piscines à elle seule ! Certaines d’entre elles possèdent un bassin intérieur, un bassin extérieur, un sauna et au moins un bain à remous — et même parfois jusqu’à 7 ou 8 pour certaines ! Heureusement, les piscines sont chauffées, et elles sont donc praticables toute l’année.

Ce qu’il faut comprendre, c’est que les piscines islandaises ressemblent bien plus à des spas de luxe qu’à nos traditionnelles piscines municipales. Et à 900 ISK le billet d’entrée, il s’agit probablement du spa le moins cher que vous ne trouverez jamais. De plus, si vous cherchez une formule un peu plus naturelle, il existe une zone d’eau chauffée par la géothermie et accessible depuis la plage de Reykjavík, Nauthólsvík, ainsi qu’un petit bain de pied appelé Kvika et situé à côté du phare de Grótta. Ces deux petits lieux de baignade sont en libre accès.

Vesturbøjarlaug est une piscine dans la partie ouest de ReykjavikPhoto de Reykjavik.is

Si vous séjournez dans le centre de Reykjavík, le plus simple est de vous rendre à Sundhöll Reykjavíkur, implantée à quelques centaines de mètres seulement derrière l’imposante église Hallgrímskirkja. Cette piscine, la plus ancienne de Reykjavík, est installée dans un bâtiment datant de 1937 et a été rénovée en 2017 pour accueillir un tout nouveau bassin extérieur, plusieurs bains à remous et un sauna. Jadis uniquement dotée d’un bassin intérieur et de deux bains à remous extérieurs, elle dispose désormais à la fois d’un bassin intérieur et d’un bassin extérieur, de 2 saunas, de 3 bains à remous, d’un petit bassin pour les enfants et d’un bain froid.

Vesturbæjarlaug, située à l’Ouest de Reykjavík, est une autre piscine très prisée par les habitants du centre-ville. Il s’agit d’une piscine extérieure équipée de quelques bains à remous et saunas, et fréquentée tout autant par des Islandais que par des visiteurs étrangers. On trouve également un joli café de l’autre côté de la rue en face de la piscine, le Kaffi Vest, idéal pour prendre une tasse de thé bien chaude après s’être relaxé dans un bain à remous.

Il existe ensuite une troisième piscine, la plus grande de Reykjavík, appelée Laugardalslaug. Elle se trouve au sein même du centre de loisirs de Reykjavík, Laugardalur, où l’on trouve également un gymnase, un jardin botanique, un parc animalier, un musée de sculpture, une grande salle de sport — World Class —, un spa — Spa Laugar — et une patinoire. Grâce aux nombreuses installations disponibles ici, Laugardalslaug est la sortie idéale pour toute la famille !

Bassin rempli d'eau de mer salée à Laugardalslaug à Reykjavock

Compte tenu des habitudes culturelles de nos visiteurs étrangers, il convient de rappeler ici qu'il est obligatoire de se laver totalement nu avec les Islandais avant d’entrer dans les bassins. Il ne s’agit pas là d’un rituel quelconque, mais d’une simple et stricte mesure d’hygiène. Les hommes et les femmes se douchent séparément, et comme le niveau de chlore est très bas dans les piscines islandaises, il est demandé à tout le monde de se laver minutieusement avant d’entrer dans l’eau. Et si vous tentez de contourner cette obligation, un Islandais ou même un maître-nageur viendra certainement vous rappeler à l’ordre ! 

Le principal avantage des piscines de Reykjavík est sans doute qu’il est possible d’en profiter toute l’année, quel que soit le temps qu’il fait. En effet, il est tout à fait possible de s’installer dans un bon bain à remous extérieur par -5 °C et alors même qu’il neige ! Consulter la carte ci-dessus pour trouver la piscine la plus proche de vous.



9. Visitez l'église Hallgrimskirkja

Eglise Hallgrimskirkja à Reykjavik

Prenez l'ascenseur jusqu'au sommet de Hallgrimskirkja sur la colline Skolavorduhaed et admirez la vue panoramique sur le centre de Reykjavik. Avec la vue depuis Perlan sur la colline Öskjuhlid, c'est probablement une des meilleures vues sur la ville dont vous pourrez profiter. 

L'église, la plus grande d'Islande, a été nommée d'après le pasteur et poète Hallgrimur Petursson, auteur de Passiusalmar (Les Hymnes de la Passion), et son architecture inspirée des magnifiques colonnes de basaltes de la cascade Svartifoss dans le sud de l'Islande. Sur la place devant l'église se trouve une statue de Leif Ericsson, qui a découvert  l'Amérique du Nord en l'an 1000, soit plus de 500 ans avant Christophe Colomb. 

8. Explorer la ville à pied          

La fantastique vue panoramique qu’offre le parvis de l’église Hallgrímskirkja donne immédiatement envie de partir à la découverte des rues du centre-ville de Reykjavík, qui se dévoilent d’autant mieux au visiteur qu’il les explore à pied ou à vélo. Pour se plonger réellement dans la culture locale, il est indispensable de parcourir les principales rues commerçantes : Laugavegur, Bankastræti, Austurstræti, Lækjargata et Skólavördustígur.

vue depuis hallgrimskirkja

Si vous êtes féru de shopping, je vous recommande vivement les nombreuses chaînes de vêtements spécialisées dans les sports extrêmes et les activités de loisirs. 66 ° North, Cintamani, Zo-On et Ice Wear  sont autant de marques que vous pouvez trouver ici.

Le quartier compte également toutes sortes de boutiques de design islandais avec tous les articles les plus tendances du moment, dont entre autres, Kraum, Spaks Manns Spjarir, Aurum, Herrafataverzlun Kormáks & Skjaldar, Verslun Gudsteins Eyjólfssonar, GK, Aftur et Jör.

Au-delà du shopping, de nombreux autres quartiers de Reykjavík méritent d’être explorés. Le Quartier des Dieux — Thingholtin — est un bon exemple : il s’agit des rues résidentielles qui s’étendent entre l’église Hallgrímskirkja et l’étang municipal.

Toutes les rues du quartier portent des noms issus de la religion nordique, et l’on trouve ainsi la rue d’Odin – Ódinsgata –, la rue de Thor – Thórsgata –, l’allée de Loki – Lokastígur —, la rue de Freya Freyjugata —, et bien d’autres encore... Le quartier se compose de maisons colorées et de jardins luxuriants, le tout orné de nombreuses œuvres de street art. Et en le visitant, on tombe très souvent nez à nez avec l’un des nombreux chats qui y vivent – car le chat est un animal domestique très répandu dans le centre de Reykjavík. 

L'étang et l'hôtel de ville de Reykjavik

L’étang municipal de Reykjavík — Reykjavíkurtjörn, ou Tjörnin pour la version courte — est très prisé des voyageurs, et notamment des amateurs d’ornithologie. Parfois, en hiver, il gèle et devient pour les habitants une véritable patinoire à ciel ouvert, ou même en terrain de football sur glace. Juste à côté de l’étang municipal se trouve l’hôtel de ville qui abrite l’Office du tourisme et d’information des voyageurs de Guide to Iceland, ainsi qu’une immense et très instructive carte de l’Islande en 3D.

Au Sud de l’étang, on trouve la Maison nordique de Reykjavík et l’Université d’Islande. La Maison nordique est le seul bâtiment de Reykjavík à avoir été dessiné par un architecte mondialement connu, d’origine finlandaise, Alvar Aalto. Des expositions ou des concerts sont régulièrement organisés dans cette institution qui est également dotée d’un très bon restaurant. 

Plus au Sud encore, on arrive à la mer où l’on peut se promener le long de la rue Ægissída. En poursuivant son chemin vers l’Est, on passe à côté de l’aéroport domestique de Reykjavík et de la plage de Nauthólsvík, avant d’arriver à la colline boisée de Öskjuhlíd. Alors, il est possible de profiter d’un excellent point de vue sur la ville en montant sur la plate-forme d’observation du Perlan. Autre possibilité : vous pouvez vous diriger à l’Ouest, en direction de Grótta, avec son phare, sa plage et son bain de pieds tout à fait pittoresques. Sachez cependant que rejoindre Grótta à pied prend pas mal de temps, et qu’à moins de garder cette petite marche pour un autre jour, un vélo sera certainement le bienvenu !

Une rue typique de Reykjavik avec des maisons colorées.

Le square d’Austurvöllur, situé juste au Nord de l’étang municipal, est un excellent endroit où passer du temps en famille ou avec des amis. Lorsqu’il fait beau, les gens viennent ici boire une bière et prendre le soleil, et lors des événements d’envergure nationale, le square accueille également des concerts. C’est également ici que se rassemblent généralement les manifestations politiques en raison de la présence toute proche du Parlement islandais. L’un des côtés du square est bordé de cafés et de boutiques, et juste derrière le Parlement se trouve la plus vieille église de Reykjavík, Dómkirkjan.

Pendant votre balade à travers les rues de la ville, pourquoi ne pas faire un crochet au très pittoresque Vieux-Port ? On peut y apprendre toutes sortes de choses sur la vie marine en Islande, et même s’offrir une sortie d’observation de baleines. Si votre séjour à Reykjavík comprend un weekend, vous pourriez aussi vous rendre au marché aux puces de Kolaportid, lieu éclectique et effervescent où l’on peut notamment acheter des pull-overs tricotés à la main traditionnels — la fameuse lopapeysa —, véritable must du souvenir à rapporter chez soi !

Le marché aux puces se situe juste en dessous du port de Reykjavík, et l’on y trouve toutes sortes de choses très intéressantes à vendre, y compris de nombreuses spécialités locales à déguster sur place. Les fruits de mer sont tout particulièrement recommandés. L’ambiance est très vivante et l’on peut y faire de bonnes affaires entre 11 h et 17 h, les samedis et les dimanches.

Vieux quartier du port de Reykjavik

Un peu plus loin, vous arrivez à Grandi, le « quartier de conditionnement du poisson » de Reykjavík, où les anciennes usines de conditionnement et les hangars de réparation de bateaux ont peu à peu cédé la place aux boutiques tendances, aux cafés, aux start-ups, aux musées, aux restaurants et même aux brasseries. Vous avez là une excellente illustration de cette ville qui ne cesse de changer de visage.

Profitez de votre passage a Grandi pour pousser les portes du Valdís où vous attendent quelques-unes des meilleures glaces de la ville, mais aussi pour déguster une bière artisanale locale à la Bryggjan Brewery. Pourquoi ne pas aussi faire un saut à la Marshall House, au Musée islandais de la baleine, ou bien au Musée Aurora Reykjavík ? Ne manquez pas non plus les incroyables œuvres de street art de la rue Vesturgata, ni la butte couverte de gazon de Thúfa, sculpture réalisée en plein air par Ólöf Nordal.

Enfin, vous pouvez tout aussi bien vous lancer dans une visite organisée pour explorer la surprenante culture pleine de couleurs de cette ville en vous inscrivant à une promenade dans Reykjavík gratuite, et qui ne dure que 2 h. 



7. Partez à l'aventure

Vol en hélicoptère au-dessus de Reykjavík

Reykjavik est une ville d'aventure. Vous pouvez découvrir ses trésors cachés par vous-même ou vous laisser guider par les islandais. Reykjavik est le point de départ de la plupart des excursions comme les sorties pour le Cercle d'Or. Il y a également de nombreuses sorties intéressantes au sein même de la capitale. 

Vous pouvez par exemple explorer Reykjavik dans l'assiette en dégustant les mets locaux ou partir pour un survol de la ville en hélicoptère qui fait même un arrêt sur les montagnes des environs pour que vous profitiez de la vue! Vous pouvez aussi choisir de vous promener dans la ville animée et colorée, avec ce Reykjavik City Walk durant 2h. 

6. Profitez de la vie nocturne à Reykjavik

Vie nocturne animée à Reykjavík

La réputation de la vie nocturne à Reykjavík est plus ou moins bonne selon la personne que vous interrogez à ce sujet. Beaucoup de gens commencent à faire la fête très tôt, et même après la fermeture des bars, les rues sont encore pleines de fêtards bien éméchés qui cherchent leur chemin pour rentrer chez eux, ou bien un autre endroit où continuer la soirée.

Du dimanche au jeudi, les cafés sont ouverts jusqu’à 1 h du matin, mais le vendredi et le samedi soir, de nombreux établissements ne ferment pas leurs portes avant 5 h. Plusieurs bars et cafés organisent des concerts le soir, et la ville bouillonne de toutes sortes de spectacles vivants, qu’il s’agisse de one-man-show, de pièces de théâtre, d’opéras, de spectacles de Drags Queens, de soirées cabaret, de comédies musicales ou même des récitals de poésie ! 

Plusieurs cafés de la ville organisent des concerts de jazz hebdomadaires. Ainsi, tous les dimanches soirs, on peut écouter du jazz à la Bryggjan Brewery. Tous les lundis soirs, au Húrra, tous les mardis soir au Kex Hostel, et tous les mercredis soirs au Peterson Suite. Le Múlinn jazz bar, situé en haut de la salle de concert Harpa mérite également le détour. 

L’IÐNÓ, pour sa part, organise quelque chose presque tous les soirs de la semaine, dont de nombreux événements publics, mais aussi certains privés, comme des mariages par exemple. Les événements publics vont des concerts aux soirées poésie, en passant par les spectacles de danse et autres festivals de musique.

Le Gaukurinn propose un one-man-show en anglais tous les lundis soirs, et reçoit aussi régulièrement la troupe locale de drags queen, Drag-Súgur, à laquelle participe parfois l’une de nos bloggeuses, Wanda Star.

Bio Paradis à Reykjavik

Le Tjarnarbíó est un excellent établissement pour les amateurs de théâtre, de musique et de danse, situé juste à côté de l’hôtel de ville. Le Thjódleikhúskjallarinn, ou « sous-sol du Théâtre national », organise également des sessions hebdomadaires de théâtre d’impro et des soirées cabaret. Enfin, le Bíó Paradís n’est autre que le cinéma d’art et d’essai de la ville, où sont souvent projetés des classiques du cinéma islandais sous-titrés en anglais, ainsi que des classiques étrangers à l’occasion d’une séance hebdomadaire spéciale.

Deux festivals de cinéma se tiennent à Reykjavík, le Reykjavík International Film Festival (septembre/octobre) et le Stockfish Film Festival (février/mars.) Mais outre ces manifestations régulières, une infinité de soirées spéciales sont organisées ici et là, et il est vivement conseillé de passer par l’hôtel de ville pour connaître les bons plans de la semaine, ainsi que de consulter la liste de tous les festivals d’Islande dans notre article Top 10 des festivals en Islande



5. Découvrez la gastronomie locale

Dîner à l'hôtel Holt à Reykjavík

Reykjavik a de très bons restaurants de cuisine locale et internationale. Vous pouvez trouver des restaurants de fruits de mer, de viandes et mêmes si les restaurants islandais sont bons vous pouvez aussi dîner à des restaurants thaï, italiens, mexicains, japonais ou même éthiopiens...



Si vous souhaitez manger quelque chose de différent vous pouvez tester la baleines, la tête de mouton ou encore la tête de morue. 

Si vous n'êtes pas végétarien(ne) ou simplement non opposé à la chasse à la baleine, vous pouvez goûter la viande de baleine. Plusieurs restaurants en servent, surtout dans le port de Reykjavik. L'un d'eux, et le plus connu, est le restaurant de fruits de mer Saegreifinn où ils servent même des kebabs de baleine. 

Tentez également la tête de cabillaud cuisiné dans un bouillon de poulet : un plat typique de Matur og Drykkur

Les plats à Reykjavik peuvent surprendre

Si vous recherchez quelque chose de spécial, je vous invite à essayer quelques plats islandais. A la gare routière (BSI), vous pouvez acheter de la tête de mouton à un prix raisonnable au magasin Fljótt og gott

Pourquoi ne pas tenter quelques-uns des plats traditionnels islandais plus excentriques ? Vous pourriez être surpris. Le plus connu d'entre eux est certainement le requin fermenté, à déguster avec un shot de Brennivin, liqueur islandaise aussi appelée "mort noire". Cette association de saveurs est souvent considérée chez les islandais comme un rite de passage pour les touristes aventureux.



4. Visite de la salle de concert Harpa et du Vieux-Port           

Harpa dans le centre-ville de Reykjavik

La salle de concert et palais des congrès Harpa est un impressionnant bâtiment de verre situé à côté du Vieux-Port de Reykjavík. Rien que pour son architecture, la visite de ce bâtiment emblématique de la capitale islandaise vaut le détour. En effet, que ce soit de l’extérieur ou de l’intérieur, on en rapporte toujours de superbes photos.

Il est aussi toujours très intéressant de se renseigner sur la programmation de la salle Harpa pendant votre séjour en Islande, car il est parfois possible d’aller écouter une répétition de l’orchestre symphonique d’Islande, ou bien d’assister à un concert de l’un des groupes les plus célèbres du pays.

C’est également dans la salle Harpa que se tient le festival de musique électro Sónar Reykjavík, ainsi que certains concerts du festival Iceland Airwaves. Le Reykjavík Fashion Festival, l’Eve Fanfest ainsi que certains événements et tables rondes du Design March y trouvent également leur place. Et fin 2017, la salle Harpa a accueilli une résidence artistique doublée d’un festival appelé Nordur og Nidur pendant 3 jours, et qui a mis à l’honneur le groupe islandais Sigur Rós



Toutes sortes de manifestations multiculturelles sont organisées dans le bâtiment, et le soir venu, il s’illumine d’une étonnante œuvre d’art élaborée par Ólafur Elíasson à partir d’innombrables LED. Les minuscules ampoules ainsi disposées sur la façade du bâtiment ont notamment été utilisées de façon interactive : les gens pouvaient agir sur les lumières en jouant sur un petit orgue, ou bien choisir une couleur de leur choix à l’aide de leur smartphone, ou bien encore jouer au célèbre jeu vidéo Pong en utilisant le bâtiment lui-même comme écran. 



3. Plongée en immersion dans l’art et la culture         

Le Sun Voyager est une sculpture du littoral de Reykjavik

La vie artistique de Reykjavík ne se limite pas au spectacle vivant de la salle Harpa. Les musées, les galeries, les sculptures de plein air et le street art foisonnent, vous n’avez plus qu’à choisir !

La sculpture du Voyageur du Soleil — voir la photo ci-dessus — qui se dresse au bord de la mer, non loin de la salle de concert Harpa, est très célèbre. Une fois sur place, on profite de surcroît d’un magnifique panorama sur le mont Esjan. Mais si vous ouvrez bien grand vos yeux, vous devriez pouvoir repérer un certain nombre d’autres sculptures disséminées un peu partout dans la ville. Par ailleurs, les deux plus grands musées de sculpture sont l’Einar Jónsson Museum — à côté de l’église Hallgrímskirkja — et l’Ásmundur Museum, dans la zone de loisirs de Laugardalur.

Une sculpture dans le centre ville de Reykjavik

Plusieurs autres musées de sculpture de moindre envergure vous attendent, comme le parc de Hallstein — Hallsteinsgardur — à Gufunes et le Hólmasel à Breidholt. Vous pouvez également vous promener dans le quartier de Grandi pour aller voir la sculpture de plein air Thúfa. Il s’agit d’une butte circulaire verte sur laquelle il est possible de monter pour profiter d’une très belle vue sur la salle Harpa.

La ville compte également des dizaines de musées d’art et de galeries plus petites. Citons notamment la galerie d’art de Reykjavík, le musée Kjarval et la Galerie nationale d’Islande. Et la petite dernière de cette grande famille institutionnelle, j’ai nommé : la Marshall House.

Enfin, il existe des lieux artistiques plus petits encore : Mengi, Berg Contemporary, i8, Art Gallery 101, ART67 Gallery, Gallery Fold ou encore Gallery List, pour n’en citer que quelques-uns.

Street Art au centre-ville de Reykjavik

Sans compter que d’étonnantes œuvres de street art ont poussé comme des champignons ces dernières années un peu partout dans la ville, certaines occupant parfois des façades entières de bâtiments.

Mais si ce qui vous intéresse le plus est l’histoire et la culture, ou plus simplement la grande richesse de la faune et de la flore islandaises, alors vous avez le choix entre un certain nombre de musées d’histoire, comme le Saga Museum, le Musée National d’Iceland ou bien le musée d'Árbær en plein air. Pour enrichir vos connaissances sur la nature, rendez-vous au Musée maritime, au Musée des baleines d’Islande, ou bien au musée Aurora Reykjavik : Centre des aurores boréales. 



2. Explorer les espaces verts et les jardins publics         

Parc Fossvogsdalur, ReykjavikCrédit : Axel Kristinsson. 

Il existe de nombreux espaces verts et parcs à visiter à Reykjavík. Les jardins publics de la ville sont le Hallargardur et le Hljómskálagardur, à côté de l’étang municipal, ainsi que le Klambratún/Miklatún, qui entoure le musée d’art Kjarvalsstadir. Les habitants de la capitale sont nombreux à venir ici chaque été pour faire des jeux d’extérieur.

Grótta, avec son célèbre phare et sa vue panoramique sur la baie de Faxaflói et le mont Esjan emblématique de Reykjavík — et même sur le glacier Snæfellsjökull par beau temps — est un autre endroit très fréquenté toute l’année durant. On trouve même ici un petit bain de pieds — Kvika — niché parmi les rochers sur la côte : l’endroit parfait pour se réchauffer les pieds tout en sirotant une boisson — BYO — et en admirant les aurores boréales 

Jardin botanique à Reykjavik en hiver

Et si vous voulez vous jeter à l’eau dans les limites de la ville — tout en gardant une belle vue sur l’océan — alors, mettez le cap sur la plage de Nauthólsvík. Il s’agit en réalité d’un bassin d’eau peu profonde, accessible depuis le sable avec, en plus, un bain à remous chaud au bord de la mer. Et si vous êtes assez courageux, vous pouvez aller nager dans l’océan ! On trouve sur place des vestiaires pour se changer, ainsi qu’un snack-bar.

Juste à côté de Nauthólsvík se trouve la colline d’Öskjuhlíd qui se dresse entre deux chemins forestiers sinueux, et où vous pouvez vous promener parmi les vestiges de vieux bunkers. Ouvrez l’œil, vous pourriez également apercevoir un ou deux lapins.

Ensuite, il y a Ellidaárdalur, en plein milieu de la ville, où vous pouvez vous essayer à la pêche ou bien faire un pique-nique au pied d’une petite cascade. Ellidaárdalur est un véritable petit paradis au cœur de la ville dans lequel les Islandais ont l’habitude de venir faire leur jogging ou leur promenade à vélo. 

Randonnée à cheval non loin de Reykjavik

Enfin, si vous vous aventurez un peu en dehors de Reykjavík, vous arrivez à Raudhólar — les collines rouges — et Heidmörk. Dans les collines rouges et noires de Raudhólar aux magnifiques contrastes de couleur, vous pouvez, si vous le souhaitez, vous offrir une balade à cheval à travers un paysage volcanique d’exception, et ce, toute l’année durant. Heidmörk est une réserve naturelle très verte, et dotée de nombreuses grottes et aires de pique-nique avec barbecues. Pour vous rendre à ces deux endroits, vous devez prendre un bus depuis le centre-ville, louer une voiture ou bien planifier une longue promenade à vélo. 



1. Observez les aurores boréales

L'Islande est l'un des meilleurs endroits au monde pour faire l'expérience des aurores boréales. Vous pourrez peut-être même en voir depuis le centre de Reykjavik, mais le meilleur endroit pour les apercevoir en ville est certainement près de la mer à Seltjarnarnes. 

Là-bas vous serez à l'abri de la pollution lumineuse de la ville et vous pourrez profitez pleinement des aurores boréales. La zone de Grótta, près du vieux phare, est particulièrement agréable et beaucoup d'oiseaux y font leur nid.

Aurores au-dessus de Grotta à Reykjavik

Trouvez plus d'information sur les aurores boréales, ou si vous êtes en visite à Reykjavik durant l'été, rendez-vous à Grótta pour profiter du soleil de minuit

Pour plus de conseils sur comment profiter au maximum de votre séjour pour un minimum d'argent, consultez l'article les choses les moins cher à faire à Reykjavik.