Skiing and Snowboarding in Iceland is easily accessible to beginners.

Ski et snowboard en Islande | Guide complet des pistes de ski

Michael Chapman
Ecrit par : 
Michael Chapman
Expert verifié

Photo Credit: Max Pixel. Creative Commons. Photo by CC0 Public Domain.

Faire du ski ou du snowboard en Islande, ça vous a déjà traversé l’esprit ? Retirez vos lunettes de ski un instant et lisez attentivement cet article pour découvrir la majesté des paysages et les sensations fortes qui vous attendent sur les pistes islandaises.



On a tous déjà vu ça en vidéo : un snowboardeur, perché au sommet du monde, qui s’élance d’un petit coup d’épaule avant de dévaler à toute vitesse une paroi verticale blanche en produisant un épais nuage de poudreuse derrière lui.

Glissant sans effort, le snowboardeur passe devant des rochers, des arbres, d’autres amateurs de glisse, le tout, en slalomant entre différents obstacles naturels. Son instinct le pousse à franchir toutes les barrières psychologiques, à aller toujours plus vite et à repousser sans cesse les limites de l’expérience humaine et de l’aventure. La montagne est à lui et il est la montagne, il mène une vie à part, dans laquelle seul compte de relever les plus grands défis que lui lance la nature.

On ne peut pas en vouloir à celles et ceux qui croient que les pistes et les stations de ski islandaises ne sont pas particulièrement palpitantes par rapport à leurs concurrentes à l’étranger. Après tout, l’Islande n'est pas un très grand pays, et elle ne compte que quelques stations de ski exploitées de novembre à mai. Mais en réalité, la pratique du ski et du snowboard en Islande est très vivante et en pleine expansion, et elle jouit d’une excellente réputation parmi les amateurs de hors-piste, ainsi que pour le ski de montagne.

Iceland is filled with wide open tundra, perfect for the off peak skier and snowboarder.Crédit photo : Max Pixel. Creative Commons. Photo CC0 Public Domain.

Après tout, où ailleurs dans le monde est-il possible de profiter de la poudreuse pendant que des aurores boréales déploient leurs luminescences vertes dans le ciel ? Où ailleurs dans le monde pouvez-vous vous lancer à ski du sommet d’une montagne jusqu’à la côte atlantique ? Ici, c'est une expérience de la glisse vraiment unique qui attend les amoureux de la neige, et avec le boom touristique que connaît l’Islande depuis quelques années, il n’est pas étonnant que ce secret n’en soit désormais plus un.

Ces dix dernières années, différentes organisations de sports d’hiver comme l'IWG (Iceland Winter Games), l'ISA (Icelandic Ski Association) et Blizzard-Ski se sont rassemblées pour organiser de nombreuses compétitions et événements, tels que l’AK Extreme Festival à Akureyri, renforçant ainsi encore un peu plus la réputation de plaque tournante des sports extrêmes dont jouit l’Islande.

Les freeriders ont donc rapidement afflué des quatre coins u monde pour profiter de la majesté de la nature islandaise. Certains professionnels des sports extrêmes tels que Marcus Caston, McKenna Peterson, Chad Sayers, Forrest Coots et bien d’autres sont déjà venus sillonner les paysages islandais à la recherche des meilleures conditions possible pour s’adonner à leur passion. On a ainsi pu les voir se mesurer à des montagnes telles que le mont Skessuhorn, considéré comme « le Cervin islandais », non sans laisser derrière eux quelques clichés devenus célèbres.  

 

Ski ou snowboard ? 

Un vieil adage court dans la communauté des riders et des montagnards les plus chevronnés : « le ski est facile à apprendre, mais difficile à maîtriser ; le snowboard est difficile à apprendre, mais facile à maîtriser ». Alors, ski ou snowboard ? Telle est la question essentielle à laquelle doivent répondre tous les débutants !

Le ski est généralement considéré comme l'option la plus prisée et la plus accessible, car il est possible d’en maîtriser les notions de base en deux à trois jours seulement. Le skieur se tient dans le sens de la marche (ou de la glisse devrions-nous dire) et bénéficie ainsi d’une vision parfaitement dégagée, ainsi que d’une grande autonomie pour bouger les jambes. L’équilibre est également très facile à trouver, les bâtons de ski servant à la fois de contrepoids et de force de propulsion.

Les snowboarders débutants, en revanche, doivent apprendre une tout autre technique s’ils veulent bien contrôler leur planche. Dans le snowboard, les pieds sont fixés à la planche, ce qui interdit tout mouvement à cette partie du corps. Pour faire tourner leur snowboard, les surfeurs doivent apprendre les bases de la tenue en équilibre sur leurs pieds, à l’aide des orteils et du talon.

Ils doivent également apprendre à développer un jeu d’épaules instinctif s’ils veulent évoluer à leur guise sur la neige. En tournant les épaules, on tourne les hanches, ce qui a pour effet de faire tourner l’ensemble du corps et donc la planche. Bien que cela puisse paraître évident, rappelons que le surfeur des neiges est toujours tourné vers le côté.

Cette position réduit considérablement la vision à 180 degrés dans le sens de la marche dont bénéficie à l’inverse le skieur, et le snowboarder a plus de difficulté à anticiper ce qui arrive devant lui. Il faut beaucoup de temps pour s’y habituer et les chutes sont très fréquentes au début : ne soyez pas surpris, ni vexé, si un skieur qui passe à côté de vous cri « traîne-cul ! » Ne craignez rien, lui aussi a déjà été le « traîne-cul » d'un autre...

Skiing and snowboarding require different skills. For beginners, choose one and dedicate yourself to the basics!Crédit photo : Flickr. Creative Commons. Photo de D Coetzee.

Quelle que soit la décision que vous preniez, les moniteurs de ski et de snowboard sont toujours là pour vous enseigner les bases, renforcer votre confiance en soi et vous donner les meilleurs conseils pour surmonter l’apprentissage des techniques les plus difficiles.

Ici, la plupart des moniteurs sont nés avec une paire de skis aux pieds (une pensée émue pour leur pauvre mère !) et connaissent le terrain et leur discipline sur le bout des doigts. Ils sont également parfaitement conscients de toutes les barrières psychologiques que doivent surmonter les débutants dans les sports d’hiver comme le ski et le snowboard. Cela fait partie du processus d'apprentissage, et les moniteurs savent s’adapter à tous les profils de débutants. Ils sont également de très bon conseil pour la location de matériel et pour les hébergements disponibles à proximité. 

Quelques remarques sur l’équipement      

La plupart des stations de ski d’Islande proposent de l’équipement à la location, que ce soit pour le ski ou le snowboard. Cela étant dit, il est fortement recommandé de connaître un minimum le kit utilisé sur le flanc de montagne qui vous intéresse.

Comme nous parlons de sports d’hiver ici, bien évidemment, les vêtements chauds sont indispensables. Une première couche en laine ou en synthétique, portée sous une veste de ski souple, imperméable et coupe-vent devrait suffire. Il peut être utile également de se doter d’un sac à dos (30 à 40 litres), d’un thermos et d’une crème pour les lèvres (les conditions météo peuvent être impitoyables !) Enfin, couvre-chefs, gants, lunettes de soleil et pantalon imperméable, tout cela va de soi !

Ski resorts in Iceland boast all of the equipment you could ever need.Crédit : Wikimedia. Creative Commons. Photo de Fancy -cats-are-happy-cats.

Si vous venez avec votre propre équipement, il est conseillé de garder vos chaussures de ski dans un bagage à main. Et si vous prévoyez également de faire du hors-piste sans guide, il est important de vous munir au préalable d'un détecteur de victime d’avalanche, d'une sonde et d'une pelle à neige.

Accompagnés d’une trousse de premiers secours, ces équipements peuvent faire la différence entre la survie et la mort en montagne. Comme partout ailleurs dans le monde, il faut toujours être très conscient des dangers auxquels on s’expose, que ce soit ceux du terrain ou ceux liés au sport pratiqué.

Station de ski de Blafjoll        

Iceland is the perfect location to combine a number of hobbies; skiing and photography go together like a hand and a glove.Crédit : Flickr. Creative Commons. Photo de Hafsteinn Robertsson

En Islande, la plupart des visiteurs font de la capitale, Reykjavík, leur premier port d'escale. Bien que le ski dans le Sud-Ouest soit généralement considéré comme moins exaltant que dans le Nord, la station de ski de Bláfjöll reste très intéressante pour le skieur et le snowboardeur moyen.

Située à seulement 30 min de route au Sud-Est de Reykjavík, c'est d’abord dans cette station qu’affluent les habitants de la capitale dès que la neige commence à tomber. Les visiteurs étrangers considèrent également que Bláfjöll est un excellent choix pour passer des vacances alternatives, en raison de sa facilité d'accès et des équipements de transports au sein même de la station.

En effet, le complexe dispose de 16 remontées mécaniques qui permettent aux skieurs et aux snowboarders d'accéder sans effort à de nombreuses pistes, y compris à des zones de hors-piste qui permettent d’aller encore plus loin dans la nature islandaise. Un système d’éclairage massif permet de profiter de pistes bien éclairées tout au long de la saison, mais aussi de s’adonner à sa passion lors des longues nuits d'hiver tout en admirant bien souvent les aurores boréales depuis les sommets.

Skiing under the Northern Lights or dusk is a truly magical experience.Crédit : Pixabay. Creative Commons. Photo de Noel_Bauza.

Comme pour toutes les stations de ski islandaises, les jours et les horaires d'ouverture sont particulièrement tributaires des conditions météorologiques et de la neige. Bláfjöll, par exemple, a déjà ouvert au public dès le mois de novembre.

En général, la station ouvre du lundi au vendredi de 14 h à 21 h et de 10 h à 17 h le weekend.

À partir de janvier, les clients peuvent généralement profiter de journées complètes de glisse sur le flanc de la montagne. Gardez simplement ce vieux dicton islandais en tête : « si le temps qu’il fait ne te plaît pas, attends donc cinq minutes »... Impossible de connaître à l’avance l’humeur des dieux nordiques du climat !

Station de ski de Dalvik      

The landscape surrounding Dalvik is truly spectacular.Crédit : Wikimedia. Creative Commons. Photo de Hansueli Krapf.

Pour les riders qui souhaitent se rendre dans le centre de l'Islande, Dalvík est une halte à ne pas manquer. Dalvík est un véritable petit paradis non officiel du ski et de du snowboard en Islande. Un grand nombre d'athlètes professionnels sont issus de ce petit village de pêcheurs situé à environ 40 min de route d'Akureyri.

Ainsi, certains habitants de Dalvík ont participé à différentes compétitions à travers le monde, telles que les Jeux olympiques d'hiver et les championnats du monde de ski alpin. Rien d’étonnant à cela quand on connaît le relief particulièrement accidenté du Nord et la neige qui y tombe chaque année en abondance. Ici, avoir des années de pratique, c'est presque banal.

Les paysages autour de Dalvík — avec notamment le Grenivík et la péninsule de Tröllaskagi — en font un endroit idéal pour les skieurs et les snowboarders. Les montagnes environnantes regorgent de falaises et de descentes de poudreuse, ainsi que de zones de hors-piste tout à fait exceptionnelles.

Pour celles et ceux qui sont plus réticents à s'aventurer en pleine nature, la station de Dalvík ouvre dès que la météo le permet une piste de ski nordique dans l’arrière-pays, permettant aux visiteurs de goûter aux charmes de la glisse dans un décor sauvage sans trop s'éloigner de la civilisation pour autant.

Le reste du temps, la station propose toutes sortes d’activités pour s’occuper. Les pistes sont très variées et sont plus que suffisantes pour satisfaire tous les riders quel que soit leur niveau, la plus longue d’entre-elles faisant 1200 m le long. Des canons à neige sont également là pour que les clients puissent profiter de la meilleure qualité de poudreuse tout au long de la saison, le tout avec un système d’éclairage puissant afin de garder la station bien éclairée une fois la nuit tombée.

The North is renown for exporting excellent snowboarders and skiers.Crédit : Vimeo. Creative Commons. Photo de Windells.

Les noms des snowboarders professionnels du coin qui, depuis des décennies, ont fait des paysages enneigés du Nord leur terrain de prédilection résonnent ici comme des légendes : Ásgeir Höskuldsson, Eiríkur Helgason, Halldór Helgason (son frère cadet), Gulli Gudmundsson, Viktor Hjartson.

Dans l’Islande des années 90, la pratique du snowboard ne représentait qu’un tout petit marché. Avec une population d'à peine plus de 300 000 habitants, les organisations sportives internationales avaient tendance à négliger la culture du ski et du snowboard, limitée, mais croissante, qui s’enracinait pourtant chaque jour un peu plus dans l'identité de l’île.

Mais cela a changé avec le temps, et à mesure que le niveau et l’expérience des riders islandais se sont fait connaître au-delà des pentes du Nord du pays. Leurs premières vidéos signées Team Divine — Noxious Dreaming, Why Not? — ont fait entrer pour la première fois le snowboard islandais sur la scène internationale et consacré définitivement la Team Divine comme les précurseurs de la discipline dans le pays.

Station de ski d’Isafjordur      

La station d’Ísafjördur est idéale pour les skieurs et les snowboarders qui voyagent dans les Fjords de l'Ouest. La station se trouve à Tungudalur, nichée entre deux magnifiques vallées. Elle est équipée de trois télésièges et de nombreuses pistes adaptées à un vaste éventail de niveaux de compétence. Et parmi ces dernières, une des plus longues et plus abruptes de toute l’Islande ! La station est située entre 115 m et 487 m d'altitude.

Isafjordur  Ski Resort has excellent potential for back country trails.Crédit : Photo de Aurora Arktika

La station de ski d’Isafjordur offre également d’excellentes possibilités de ski nordique grâce à la vallée de Seljalandsdalur dans laquelle s’étirent des pistes de 2 km à 10 km de long. Certains opérateurs, tels que Aurora Arktika, proposent des excursions ski en voilier qui permettent de passer jusqu'à 6 jours passionnants à explorer les fjords côtiers à bord du yacht Aurora, à l’affût des meilleures pistes. 

Quelles que soient les pistes nordiques ou de station pratiquées, les panoramas sur les Fjords de l'Ouest sont toujours époustouflants. 

Station de ski d’Oddsskard       

Souvent appelé « les Alpes du Fjord de l’Est islandais », Oddsskard s'étire à l'abri des montagnes autour du col d’Oddsskard et d’un tunnel routier, au beau milieu des villages d’Eskifjördur  et de Nordfjördur.

Ici, 9 km de pistes, dont la plus grande culmine à 840 m d’altitude, attendent les riders de tous niveaux. La station dispose de trois remontées mécaniques capables de transporter jusqu’à 2 000 personnes par heure, ainsi que de pistes de ski de fond qui raviront celles et ceux qui veulent sortir des sentiers battus.

En matière d’équipements, la station d’Oddsskard ne compte qu'un chalet capable d'accueillir 40 personnes avec sac de couchage, et un café-bar pour vos moments de détente bien mérités.

Station de ski de Hlidarfjall        

Winter sports are one of the best ways of seeing the true beauty of the Icelandic nature.Crédit : Wikimedia. Creative Commons. Photo de Debivort.

À quelques kilomètres seulement d’Akureyri se trouve Hlídarfjall, la plus célèbre piste de ski d'Islande, ouverte de novembre à mai. En 2015, Lonely Planet a même classé cette piste parmi les 12 descentes de ski les plus originales du monde. Et les Islandais ont toujours considéré Hlídarfjall comme leur meilleure station. Et il n’est pas difficile de comprendre pourquoi.

Hlídarfjall profite des vues panoramiques à couper le souffle sur l’Eyjafjördur, un fjord qui s’étend à l’horizon où pointe un sommet montagneux à toit plat. Ici, la neige est d’une très grande qualité — ni trop dure ni trop molle — renforcée par des canons à neige qui permettent de garder la station skiable plus longtemps. La complexe dispose de trois remontées mécaniques, dont la plus haute donne accès à des pistes à sensations extrêmes — à ne faire que si vous êtes très expérimenté !

A map showing the ski resort's trails.Crédit : Wikimedia. Creative Commons. Photo de Ellert12.

Hlídarfjall convient parfaitement aux débutants comme aux skieurs expérimentés. Si vous avez besoin d’un peu plus de temps pour gagner confiance en vous et progresser, des moniteurs de ski et de snowboard sont à votre disposition pour vous aider à acquérir les notions de base des sports de glisse sur des pentes plus douces.

AK Extreme      

Hlídarfjall, en accueillant de nombreux événements tout au long de l’année, occupe une place importante dans le monde islandais du ski et du snowboard. Le plus grand de tous ces rendez-vous est sans doute le festival AK Extreme, fondé par le surfeur des neiges islandais Sigurdur Árni Jósefsson. Pendant quatre jours, Akureyri accueille des skieurs et des snowboarders du monde entier qui viennent rivaliser dans diverses compétitions amicales.

L’Eimskip Big Jump, par exemple, est une rampe très abrupte construite à l’aide de quinze conteneurs dans le centre-ville d’Akureyri. Les concurrents s’élancent à tour de rôle avant de s’élever dans les airs devant 7 000 spectateurs, avec un feu d'artifice en arrière-plan et retransmission télévisée.

Pour celles et ceux qui seraient trop impressionnés par de telles hauteurs, un snowpark est également installé à proximité dans le cadre de la Burn Jib Session. Le « Jib », en ski et en snowboard, désigne la pratique qui consiste à glisser sur tout type de surface autre que la neige.

C'est pourquoi le snowpark offre toute une série de rails et de sauts. La Burn Jib Session est une occasion fantastique de voir des riders passés maîtres dans les diverses techniques de glisse urbaine. C'est également le moment idéal pour s'imprégner de l'atmosphère bouillonnante d'Akureyri pendant la saison des festivals : attendez-vous à croiser sur votre chemin de la musique, des rails enflammés, de grandes fiestas et même des stars des sports d’hiver.

De retour sur les pistes, le AK Extreme Festival organise la compétition AK-X Downhill   , une course traditionnelle du sommet jusqu’aux pieds de Hlídarfjall. Cependant, quelques différences assez subtiles font de cet événement un rendez-vous unique en son genre. D’abord, un certain nombre de tuteurs sont plantés au hasard du parcours. Si un rider parvient à en attraper un et à le ramener jusqu’à la ligne d’arrivée, il participe à un tirage au sort, quelle que soit sa position dans le classement général.

Ensuite, tous les concurrents doivent faire la descente avec une canette de boisson énergisante Burn ouverte. Le liquide contenu dans les canettes est mesuré en fin de parcours, et plus le rider en a renversé, plus on ajoute de temps additionnel à son résultat.

Le AK-X Downhill est divisé en trois épreuves : Adolescents (débutants/12-15 ans), femmes (Open Class) et hommes (16 ans et plus). Dans chaque catégorie, les concurrents ont droit à deux descentes, deux occasions de montrer au jury de quoi ils sont capables, avant de s’offrir une fête bien méritée dans le centre-ville avec barbecue.

Trollaskagi « la péninsule du Troll »       

Comment parler du ski et du snowboard en Islande sans évoquer la péninsule montagneuse de Tröllaskagi ? C'est là, au fin fond du Nord islandais, que le hors-piste et le ski de montagne prennent tout leur sens.

Trollaskagi ou, littéralement en français « péninsule du Troll », est riche d’une longue histoire où se mêlent trolls et elfes — appelés en Islande « les Huldufólk », ou peuple caché — des êtres naturellement interconnectés dont la légende raconte qu'ils habitent la région.

La députée et universitaire islandaise, Ólína Thorvardardóttir, écrit à propos de cette croyance : « La raison en est parfaitement claire. Lorsque l’on vit dans un paysage dominé par les roches torturées par l'activité volcanique, et érodées par le vent et l'eau, ces dernières prennent immanquablement des silhouettes menaçantes... Ce sont des phénomènes naturels qui stimulent l’imagination humaine. »

On pense que les histoires de Huldufólk ont d’abord été racontées pour dissuader les enfants d’aller s'aventurer seuls dans la nature inhospitalière de l’Islande. Au fil du temps, cependant, le Huldufólk est devenu le symbole de la pureté et du caractère sauvage de la nature islandaise.

Il n’est donc pas étonnant que la péninsule de Tröllaskagi soit dotée d’un si riche folklore, pourtant, les paysages sont ici tellement stupéfiants et d’une beauté si profonde que même la menace des trolls ne peut empêcher les skieurs et les snowboarders de s’enfoncer toujours plus loin dans ces contrées hostiles.

Winter in Iceland is the only time to see the Northern Lights, one of the beautiful natural phenomena known to man.Crédit : Outdoorseiten. Creative Commons. Photo de Libertist.

La péninsule de Tröllaskagi, qui s'étend sur plus de 4000 km2, présente des sommets dépassant les 1000 m d'altitude, et dont le plus haut est le mont Kerling (« la vieille sorcière »), qui culmine à 1538 m !

Située entre les fjords d’Eyjafjördur et de Skagafjördur, la péninsule offre des panoramas si extraordinaires que tout oubli d’appareil photo devrait être puni par la loi !

La péninsule elle-même, formée au cours de la dernière ère glaciaire par d'anciens glaciers, possède de profondes vallées, des rivières et des cascades, si bien qu’elle se prête à merveille à l'exploration ou au ski de montagne, tout en offrant des descentes difficiles, mais mémorables !

L’héliski   

Mais, la péninsule de Tröllaskagi est peut-être surtout connue pour l’héliski. Si vous recherchez un sport d’hiver extrême en Islande, c'est là votre meilleure option, et de loin ! Les pistes à explorer se comptent par milliers, dont beaucoup descendent jusqu’à l’océan Atlantique !

Heli-skiing presents a whole new range of challenges for the average thrill seeker.Crédit : Wikimedia. Creative Commons. Photo de Darryns.

Ici, les remontées mécaniques sont remplacées par des hélicoptères AS350 B2 Écureuil — le modèle le plus utilisé pour l’héliski — conduits par quelques-uns des pilotes les plus expérimentés et les plus qualifiés au monde (en fait, ils sont recherchés à l’international pour leur expérience et leur formation en conditions arctiques).

Avec des milliers de vols à leur actif, c'est en toute confiance que vous pouvez vous lancer dans ce vol au cœur de Tröllaskagi, et vous concentrer exclusivement sur le plaisir de la glisse !

Les excursions sont souvent assez improvisées, et les pilotes font le taxi avec leurs clients du bas des pistes jusqu’aux sommets, dans un trajet aussi simple que relax. Mais l'aventure ne s'arrête pas là, bien sûr ! Des guides bien équipés et connaissant bien le terrain vous conduisent à travers le pays à la recherche de la descente parfaite.

Skiing and Snowboarding in Iceland is easily accessible to beginners.Crédit : Photo de Aurora Arktika

Il faut savoir qu’il y a quelque chose de vraiment unique, et même de magique, à admirer la péninsule depuis un hélicoptère. Devant le spectacle de ses paysages de montagnes qui s’étendent à perte de vue, l'immensité de la région devient soudain évidente. En raison de sa position à mi-chemin entre l'Europe et l'Amérique du Nord, l’Islande constitue l’escale idéale entre les deux continents pour s’offrir un petit weekend d’héliski.

En réalité, pour les skieurs et les surfeurs des neiges, l’Islande est une occasion unique de pratiquer leur passion dans un paysage totalement nouveau. Avec une telle étendue de nature sauvage à conquérir et les nouveaux défis qui ne cessent de poindre à l'horizon, on oublie vite que les sports d’hiver sont un secteur d’activité en pleine expansion en Islande.

Et les riders qui descendent les pistes islandaises ont à leur disposition une quasi-infinité de configurations de terrain pour développer leur technique et découvrir la nature islandaise d’un point de vue privilégié : celui de la glisse...