New Year's Eve in Iceland

A quoi ressemble un Noël en Islande? Comment les islandais célèbrent-ils Noël? Pourquoi l’Islande a-t-elle 13 pères Noël? Comment est fêté la Saint-Sylvestre en Islande?

De plus en plus de voyageurs passent les vacances de Noël en Islande - et encore plus pour fêter la nouvelle année. Quelle est l’ambiance en Islande pour les fêtes de fin d’année ?

Voyager en Islande entre Noël et Nouvel An

Snow in Reykjavík in November 2015

C'est la période de l'année avec le plus faible taux d’ensoleillement en Islande - mais également une saison idéale pour vivre une aventure hivernale vers le Pôle Nord. Il y a de fortes chances que vous découvriez l’Islande sous son manteau neigeux : même si ce n'est pas 100% garanti (particulièrement si vous passez Noël à Reykjavík). Néanmoins, 2015 a donné lieu à des chutes de neige record à Reykjavík - avec une couche de 42 cm de neige!

Plus d’information sur la météo et les saisons en Islande ici, il comprend aussi des informations pratiques sur l’observation des aurores boréales, visibles à cette période en Islande.

Icelandic wintertime in Reykjavík

Si vous voyagez en Islande pour Noël ou le Nouvel An, nous vous recommandons de réserver en avance si vous souhaitez avoir une table au restaurant pour la veille de Noël, le jour de Noël ou la Saint-Sylvestre. Vous trouverez ici une liste des heures d'ouvertures des restaurants entre Noël et Nouvel An 2016 (ainsi que des musées, piscines et autres sites). Notez cependant que très peu de restaurants sont ouverts pendant les vacances de Noël et qu'ils seront souvent complets!

Il y a peu d’excursions spéciales Noël, il y en a un peu plus au Nouvel An.

Parmi les excursions Noël, vous pouvez trouver ce tour dédié aux traditions de Noël et au Nouvel An en Islande, disponible entre novembre et janvier - vous en apprenez plus sur les pères Noël islandais tout en écoutant de la musique live dans une maison typique islandaise.

Pour la Saint-Sylvestre, vous pouvez réserver ce tour dédié aux feux de joie et d'artifice ou simplement miser sur un tour spécial "feux d'artifice" qui vous conduira à un lieu idéal pour profiter des feux d’artifice avec une vue imprenable sur la ville. Si vous souhaitez sortir de la ville, optez pour cette croisière de la Saint-Sylvestre avec dîner inclus, cette croisière spéciale feux d'artifice ou celle-ci où vous passez la nouvelle année en mer au large de Reykjavik!  

Natural ice cave in a glacier in southeast Iceland

Cette  excursion de 3 jours le long de la côte sud est l'idéal découvrir les paysages durant votre voyage en Islande. Il inclut une randonnée sur glacier et la visite d'une grotte de glace - Quoi de mieux pour vos vacances?! Une sortie parfaite à réaliser entre Noël et le Nouvel An. Et si vous avez moins de temps, vous pouvez aussi visiter la grotte de glace en rejoignant cette excursion de 2 jours (côte sud).

Profitez au maximum de votre séjour en Islande en ne vous contentant pas de la côte sud, du Cercle d'Or et de Reykjavík mais en visitant aussi la péninsule de Snæfellsnes. Vous pouvez y admirer le magnifique Mt Kirkjufell, de belles cascades  et le glacier Snæfellsjökull.

Black church at Snæfellsnes peninsula

Noël en Islande 

Noël en islandais se dit 'jól' - plus proche 'yule' que de 'Christmas' en anglais ou 'Noël'. Les célébrations de 'jól' datent de bien avant que l'Islande ne devienne chrétienne : ils fêtaient 'jól' en effet le 21 décembre : le jour le plus court de l'année étant le 21 décembre car les jours recommençaient à devenir plus long - ils appelaient cela le "festival de la lumière".

Avec l'arrivée de la chrétienté, le "festival de la lumière" s'est associé à Jésus et de nouvelles coutumes s'y sont rattachées. Les célébrations de Noël en Islande ont aussi subi l'influence des Danois et des Américains, particulièrement en ce qui concerne la nourriture. Beaucoup de gens utilisent des décorations danoises et mangent du 'ris a l'amande' - et l'un des repas de Noël les plus 'traditionnels' est un rôti de porc glacé au Coca Cola et une sauce au Coca Cola! Le père Noël grassouillet des Américains tout de rouge vêtu a fait son apparition il y a quelques années de cela et est venu se joindre à ses 13 compères islandais bien plus sveltes, eux qui viennent visiter les villes islandaises depuis des siècles.

La nation islandaise est en majorité luthérienne, avec quelques minorités (athées, musulmans, etc.) et quelques pratiquants de la religion païenne qui vénère les anciennes divinités nordiques. Les islandais célèbrent Noël de plein de façons différentes à travers le pays - mais la majorité le font avec un repas du genre somptueux, le 24 décembre, veille de Noël, un repas qui commence à 18h pile.

A l'issue du repas, les personnes ouvrent leurs cadeaux.

Une fois les cadeaux ouverts, certains vont à la messe de minuit, où ils rencontrent leurs amis et voisins, d'autres restent à la maison et commencent peut-être à utiliser leurs cadeaux, particulièrement s'il s'agit d'un livre ou de jeux, avec quelques morceaux de chocolats pour accompagner le tout. A l'époque, une bougie ou un jeu de cartes faisaient office de cadeaux de Noël - mais désormais il est quasi sûr qu'au moins un livre se trouve parmi les cadeaux - car les Islandais sont littéralement obsédés par les livres, en particulier durant les vacances de Noël!

Le jour de Noël lui-même est passé en famille à se relaxer, bien manger, jouer, regarder des films ou se rendre à une grande réunion de famille. Le programme du 26 décembre ressemble à celui du 25, à l'exception du soir où les islandais sortent généralement boire un verre entre amis, ceux-ci étant ouverts jusqu'à tard dans la nuit.

Le Nouvel An à Reykjavík

Reykjavík fireworks on New Year's Eve, picture by Jonathan Hood

(Picture by Jonathan Hood)

Je vais vous expliquer comment est la nuit de la Saint-Sylvestre à Reykjavík - mais pas ailleurs en Islande (car je ne l'ai expérimentée qu'à Reykjavík et pas ailleurs dans le pays!)

Avant tout, soyez prêts à admirer BEAUCOUP de feux d'artifice. Imaginez combien vous pensez en voir, ensuite multipliez cela par mille. Les islandais dépensent des montants incroyables pour acheter des feux d’artifice chaque année, à la fois parce qu'ils sont obsédés par les feux d'artifice - mais surtout pour soutenir lCE-SAR, l'Association Islandaise pour les Recherches et les Secours - qui compte sur les revenus provenant de la vente des feux d’artifice et des arbres de Noël chaque année pour financer les investissements de l’association.

Les habitants commencent à lancer les premiers feux d'artifice quelques jours avant la Saint-Sylvestre puis continuent jusqu'au 6 janvier - la grande majorité des feux est cependant lancée aux alentours de minuit la nuit du Nouvel An. Avant minuit ce soir-là, les islandais ont tout d'abord leur dîner du réveillon, puis ils vont passer un moment autour d'un feu de joie, avant de rentrer chez eux pour être devant leurs postes de télévision à 22h au moment où commence l'émission satirique de fin d'année, qui est une véritable institution (quasi tout le pays est devant son poste à ce moment-là - et c'est un sujet de conversation inévitable lors des virées nocturnes du Nouvel An).

Après avoir lancé leurs feux d'artifice aux environs de minuit (vous pouvez le faire depuis n'importe où en ville, il y en aura qui seront lancés à tous les coins de rue) les habitans se rendent à des fêtes entre amis. Les bars sont ouverts jusqu'à très tard (ou très tôt, selon votre point de vue) et l'entrée y est libre ce soir-là - mais il faut être prêt à faire la queue avant de pouvoir entrer. En principe ce soir-là les bars ferment à 5 heures du matin, mais en cette nuit si particulière, ils sont susceptibles de rester ouverts un peu plus longtemps.

Les lieux recommandés pour lancer vos feux d’artifices ou en regarder sont Perlan, pour la vue imprenable sur la ville, ou devant Hallgrímskirkja, l'église principale, un lieu plus central plein de locaux et de voyageurs présents pour l'occasion. Amenez-y une bouteille de champagne, vos plus beaux habits (couverts d'une couche de laine ou de fourrure) et partez en quête d'une fête à laquelle vous joindre!

Traditions de Noël en Islande

Icelandic Christmas confectionary - Sarah's

(Picture from Dísukökur - Christmas recipes)

Les islandais aiment la saison de Noël et les habitants ont plein de coutumes différentes! Des traditions qui sont pour la plupart liées à la nourriture car les Islandais ont un large éventail de spécialités de Noël à déguster!

La gourmandise la plus 'prestigieuse' est la 'Sara' - car elle demande beaucoup d'effort pour l'apprêter. C'est un biscuit de type macaron aux amandes fourré à la crème au chocolat, trempé dans du chocolat, nommé ainsi en l'honneur de l'actrice française Sarah Bernhardt. Cela dit, c'est une gourmandise d'origine danoise, car elle a été créée en 1911 par un chef-pâtissier danois, Johannes Steen, pour commémorer l'arrivée de Sarah au Danemark lors de la publication en danois de ses mémoires. Elles sont servies légèrement glacées.

Vous trouverez de nombreuses autres gourmandises dans les boulangeries, les magasins et chez l'habitant. En outre, les islandais confectionnent eux-mêmes des biscuits au pain d'épice, des cookies au chocolat, des sucreries à la réglisse et d'autres gourmandises et cela dépend d'un habitant à l'autre quel effort est consacré à ces confections. Les plus motivés commencent début décembre à confectionner tout un arsenal de cookies, voire dès novembre. D'autres choisissent la voie de la facilité et achètent les cookies au supermarché.

La plupart des islandais considèrent que la saison de Noël commence 4 dimanches avant la veille de Noël - le premier jour de l'Avent. Il est commun de faire une couronne de l'Avent à base de branches de sapin, de feuilles, de baies et de pives de pin (ou quoi que ce soit d'autre - il n'y a pas de règle écrite à ce sujet!) et de placer 4 bougies dans cette couronne. Le premier dimanche de l'Avent, vous allumez la première bougie, le deuxième dimanche vous allumez la première et la deuxième et ainsi de suite, afin de vous retrouver après Noël avec 4 bougies de tailles différentes.

Icelandic Christmas Laufabrauð patterns

(Picture from this blog - and more information about laufabrauð)

Une autre tradition consiste à ciseler des motifs dans un pain fin nommé 'laufabrauð' ou 'feuille de pain'. Les motifs peuvent ressembler à des feuilles d'arbres, d'où le nom. La pâte de ce pain est extrêmement fine et de forme circulaire, la faisant ressembler à une crêpe. Une fois que le pain présente suffisamment de jolis motifs, il est frit puis servi avec du beurre. La texture du pain est similaire au papadum indien, croustillant une fois frit, mais le goût diffère fort.

Quand les islandais parlent de Noël, ils font en principe référence au 24 décembre. Le nom de ce jour en islandais est 'aðfangadagur'. Le 25 décembre est le 'Jour de Noël' ou 'jóladagur' et le 26 décembre le 'Second Jour de Noël' ou 'annar í jólum'. Noël est célébré de 18h à minuit le 24 - et les 25 et 26 nombreux sont ceux qui se rendent à des réunion de famille (au sens large) pour le repas du soir. Mais il y a aussi beaucoup de traditions qui prennent place plus tôt le 24 - de même que le 23, un jour nommé 'Þorláksmessa' - la 'Messe de Thorlak'.

A la Þorláksmessa, les magasins sont ouverts jusqu'à tard le soir, en général jusqu'à 22h, parfois même jusqu'à minuit. Les bars sont ouverts comme d'habitude jusqu'à 1h du matin et les gens s'habillent pour la circonstance et finissent leur soirée de shopping au bar. C'est la dernière occasion d'acheter vos cadeaux si vous n'avez pas tout acheté. Certains gardent volontairement un cadeau en réserve à acheter ce soir-là.  D'autres se rendent au centre-ville juste pour y voir des gens et y être vus - si vous êtes un local, vous passerez l'essentiel de votre soirée à saluer des connaissances et peut-être vous vous arrêterez dans un bar ou un café pour y boire une bière ou une tasse de chocolat chaud.

Aller au centre-ville le soir de la Þorláksmessa est l'une des traditions les plus attendues par beaucoup, moi la première.

Avant d'arriver en ville à la Þorláksmessa, beaucoup ont tout d'abord un dîner peu commun, de la raie ('skata' en islandais). Caractéristique du poisson en question: sa puanteur! Vous saurez immédiatement qui a mangé de la raie ce soir-là! Il paraît que le goût est très différent de l'odeur à ce qu'on m'a dit - je ne l'ai pas essayé moi-même, ma mère n'aime pas ça et ne souhaite pas empester toute la maison de cette délicate odeur! Je ferai en sorte de l'essayer dans un futur proche - et je vous conseille d'en faire de même si l'opportunité se présente!

Repas de Noël en Islande

Icelandic Christmas dinner - hangikjöt

J'ai déjà mentionné quelques plats qui font partie de la tradition de Noël en Islande, comme les gourmandises (la Sara notamment), le 'laufabrauð', la raie et le pudding au riz danois (ris a l'amande) - mais il y a encore plein d'autres options parmi lesquelles choisir!

La plupart des islandais sont susceptibles de céder à la tentation d'un, deux ou trois des plats suivants, soit la veille de Noël, soit le jour de Noël, soit pour la Saint-Sylvestre.

'Hangikjöt' ou 'Viande (Sus)pendue' est le plus commun d'entre eux. C'est de l'agneau fumé, salé et avec beaucoup de saveur. Il peut être servi chaud ou froid et s'accompagne en principe de 'laufabrauð', d'une sauce blanche à répandre sur les pommes de terre nommée 'uppstúfur', de petits pois, de chou rouge et d'une boisson de Noël (sans alcool) appelée tout simplement Ale de Noël (jólaöl). Il n'y a pas d'ale (de bière) dans l'Ale de Noël, qui est en fait un mélange d'orangeade et d'une boisson maltée.

Icelandic Christmas Dinner - Hamborgarhryggur

(Picture from DV)

'Hamborgarhryggur' est un autre plat commun, il ressemble à s'y méprendre à un rôti de porc. En fait, c'est un rôti de porc. La viande est très salée. Une sauce douce et un glaçage au Coca Cola équilibrent son goût. Il est servi avec des pommes de terre caramélisées, des oignons rouges macérés au vinaigre et quelques légumes. Ma famille accompagne le tout d'une salade Waldorf.

Du gibier (tel le renne ou le lagopède) est aussi populaire. Le renne ne vit que dans l'est de l'Islande, mais le lagopède, 'rjúpa' en islandais, est présent dans tout le pays - et c'est le gibier préféré des Islandais. Un nombre limité de lagopèdes peut être chassé chaque année - et pour certains, Noël n'aurait pas la même saveur sans lagopède!

Ce sont les plats les plus courants - mais d'autres arrivent en force, comme la dinde, des tranches de bœuf de haute qualité, de l'oie, des fruits de mer de luxe (langoustine et homard) et du saumon. Comme entrée ou en plat principal, la soupe de homard ou de fruits de mer gagne elle aussi en popularité.

Si vous allez à un buffet de Noël en Islande, vous pourrez y déguster tout à la fois le 'hangikjöt', le saumon gravlax, le 'laufabrauð', le 'flatkökur' (pain sans levure) et différents types de hareng.

Les 13 Pères Noël en Islande

Comedian Hugleikur Dagsson's impression of the Icelandic Yule Lads

(Picture by Hugleikur Dagsson)

Les Pères Noël islandais, 'jólasveinar' en islandais, que l'on peut traduire par gnomes ou lutins vu leur apparence, sont 13 au total. Ils sont nommés en fonction de leurs caractéristiques. Ces lutins islandais vivent dans les Hautes Terres avec leurs parents trolls Grýla et Leppalúði - et leur grand chat noir nommé simplement le Chat de Noël ('jólakötturinn').

Grýla est la mère. C'est une grande troll et elle est très méchante. Ce qu'elle préfère manger, ce sont les vilains petits garnements qu'elle fait mijoter dans une grande casserole. Elle est plutôt grassouillette, ce qui signifie qu'elle doit manger un certain nombre d'enfants pas sages chaque année. La plupart des enfants sont si effrayés par Grýla qu'ils veillent à bien se comporter...

Leppalúði est le père. Il ne tient pas particulièrement à manger des enfants, et c'est plutôt un bon à rien. C'est un troll du genre maigre qui se contente de faire ce que Grýla lui demande, du coup c'est lui qui attrape les enfants pas sages pour les passer à la casserole.

Leur chat aime la chair humaine, peu importe si elle provient de personnes sages ou pas sages. Les seules victimes du chat sont ceux qui n'ont pas reçu d'habits avant Noël! Alors si vous ne souhaitez pas que votre bien aimé€ finisse dans l'estomac d'un chat-troll islandais, offrez-lui au moins une paire de chaussettes!

Vous pouvez écouter ici la plus célèbre des chanteuses islandaises, Björk, interpréter une chanson à propos du Chat de Noël - et lire la traduction du texte en anglais.

Grýla et Leppalúði ont 13 enfants, tous mâles, qui sont les pères Noël islandais (ou lutins de Noël). Plutôt méchants dans leur genre, ils se sont toutefois quelque peu adoucis ces dernières années et ont commencé à laisser des petits cadeaux pour les enfants dans leurs chaussures, si ceux-ci ont pris soin de déposer une chaussure à leur fenêtre chaque soir.

13 jours avant la veille de Noël (la nuit du 11 décembre) le premier lutin arrive en ville, 'Stekkjastaur' ('le guetteur d'agneaux'). Il a une jambe de bois et aime à faire peur aux brebis et aux agneaux de la ferme.

12 jours avant la veille de Noël, 'Giljagaur' arrive ('celui qui se faufile dans les ravins').

Icelandic Yule lads

Puis c'est au tour du plus petit d'entre eux, 'Stúfur' ('le mangeur de restes'). Et ainsi de suite, chaque nuit un nouveau lutin arrive en ville et si vous vous êtes bien comportés, vous recevez un petit présent dans votre soulier (n'oubliez pas de mettre votre plus joli soulier au bord de la fenêtre de votre chambre à coucher) - mais si vous vous êtes mal comportés vous recevrez une patate pourrie. Après 'Stúfur', c'est le lécheur de cuiller qui débarque ('Þvörusleikir'), puis le lécheur de marmites ('Pottasleikir') et le lécheur de bols ('Askasleikir'). Ensuite le claqueur de portes ('Hurðaskellir'), puis 'Skyrgámur' ('le mangeur de skyr'), 'Bjúgnakækir' ('le voleur de saucisses'), 'Gluggaægir' ('celui qui regarde par les fenêtres'), 'celui qui renifle par les portes' ('Gáttaþefur'), 'le voleur de viande' ('Ketkrókur') et enfin 'le souffleur de bougies' ('Kertasníkir').

Après Noël (le Noël islandais, donc, le 24 décembre), les 13 lutins retournent chez eux un par un. Le premier arrivé, 'Stekkjastaur', est le premier qui repart, le jour de Noël. Puis à tour de rôle ils s'en vont jusqu'au dernier, 'Kertasníkir', le 6 janvier, qui marque la fin officielle des vacances de Noël. Ce jour est appelé le 13ème ('Þrettándinn'), le 13ème jour après Noël donc, le jour où le 13ème et dernier lutin s'en va. Ce jour-là, il est habituel d'allumer des feux de joie dans tout le pays, et c'est l'occasion d'utiliser les derniers feux d'artifice restants.

Joyeux Noël et Bonne Année! :)

Northern Lights over Thingvellir in Iceland