Vue du glacier Snæfellsjökull depuis la route à Snaefellsnes

Qu'est-ce que la péninsule de Snaefellsnes et où se trouve-t-elle ? Quels sont les principaux lieux à voir sur la péninsule ? Pourquoi la péninsule de Snaefellsnes est-elle surnommée « l’Islande en miniature » ? Découvrez dès maintenant cette région fantastique de l’Ouest islandais, ainsi que les meilleurs arrêts à faire à l’intérieur et à l’extérieur du parc national de Snaefellsjökull.

De prime abord, le mot Snæfellsnes paraîtra sans doute difficile à prononcer pour les étrangers, mais il l’est beaucoup moins une fois qu’on en comprend le sens. Snæfellsnes signifie tout simplement « péninsule du mont enneigé », un nom parfaitement adapté pour une longue péninsule sur laquelle se dresse un volcan couronné d'un glacier.

En fait, les mots islandais qui le compose sont assez proches de l’anglais : « Snæ » ressemble à « snow » qui signifie « neige » en français, « fells » était utilisé en vieil anglais et signifie « montagne » ou « colline », et le mot islandais « nes » ressemble à une abréviation du mot anglais « peninsula », qui signifie bien entendu « péninsule ».

Mais au regard de l'abondance des sites d'intérêt que contient cette bande de terre assez petite, on ne peut pas lui en vouloir de porter un nom difficile à prononcer.

La péninsule de Snæfellsnes possède tant de choses intéressantes à voir qu'elle est souvent surnommée « l'Islande en miniature ». On y trouve un volcan et un glacier, des champs de lave, des cratères, des cascades, des plages de sable noir et blanc, des grottes, de magnifiques montagnes, de paisibles petits ports de pêche, des villages et des villes, ainsi que de magnifiques décors de roche accidentée et de formations de glace qui s’étalent le long du littoral.

Il suffit de suivre les routes numéro 54 et 56 pour profiter de paysages incroyables à 360 ° autour de vous ! Mais vous voudrez certainement faire quelques arrêts ici et là pour explorer plus à fond cette péninsule unique.

Au départ de Reykjavík, on peut rouler jusqu'à la péninsule de Snæfellsnes en une seule journée, mais elle regorge de tant de sites d'intérêt que si vous pouvez y rester deux ou trois jours, vous n'aurez pas le temps de vous ennuyer. Voyons à présent quelles sont les principales destinations de la péninsule.



Parc national de Snæfellsjökull 

Le glacier Snæfellsjökull est situé au sommet d'un volcan qui peut être vu depuis Reykjavik

Photo de Jón Óskar Hauksson

Il n'y a que trois parcs nationaux en Islande, celui de Snæfellsjökull se situe entre les deux autres en matière de superficie. Il fait tout simplement le tour du glacier-volcan Snæfellsjökull et s’étend jusqu'à la côte — le seul parc national d’Islande à le faire.

Ce parc national fait 170 km2 et renferme de nombreux sites d’exception, dont certains sont liés à la culture et à l’histoire islandaises. L’exemple le plus célèbre est la saga qui contient les récits d’aventures de Bárdur Snæfellsás. On trouve en effet dans le parc national de nombreuses structures et de nombreux noms propres dédiés à cette créature mi-homme, mi-troll. 

Le principal site d'intérêt du parc est le Snæfellsjökull lui-même. Ce haut glacier de 1446 m (4744 ft) d’altitude se trouve au sommet d’un stratovolcan âgé de 700 000 ans. La taille du glacier diminue peu à peu et fait actuellement aux alentours de 12 km2, pour une superficie de 15 km2 environ au début du XXe siècle. Au cours de l'été 2012, pour la première fois de l'histoire, la glace a complètement fondu sur le sommet, laissant craindre une disparition probable du glacier dans le futur.

Vue sur le glacier Snæfellsjökull depuis Hellissandur

Beaucoup de personnes déclarent ressentir de très puissantes énergies autour du volcan, et de façon générale, les personnes adeptes de ce genre de choses considèrent qu'il est l'un des champs énergétiques les plus grands et les plus puissants au monde. On avait même prédit que des extraterrestres viendraient atterrir au sommet du glacier le 5 novembre 1993 à 21 h 3, date à laquelle des centaines de personnes s'étaient rassemblées pour les accueillir dans un effort qui, bien entendu, allait s'avérer inutile.

Snæfellsjökull en Islande

Photo de Hótel Búdir

C'est également ce lieu très particulier que Jules Verne a choisi comme porte d'entrée vers le cœur de notre planète dans son célèbre roman d’aventures Voyage au centre de la Terre. Le glacier a également servi de décor à un autre roman célèbre, Kristnihald undir Jökli (« Sous le glacier », en français), que l'on doit au prix Nobel de littérature islandais Halldór Laxness. Quoi qu'il en soit, il n'y a rien d'étonnant à ce que ces deux auteurs aient été attirés par ce magnifique volcan conique que l'on peut admirer sur plus de 120 km (75 miles) au départ de Reykjavík par beau temps.

Tous ces facteurs ont contribué à faire du glacier-volcan Snæfellsjökull l'une des plus célèbres destinations islandaises de ces dernières années.



Arnarstapi et Gatklettur 

Arnarstapi et la montagne Stapafell sur la péninsule de Snaefellsnes en Islande

Arnarstapi est un petit hameau situé à côté du mont Stapafell connu pour sa forme pyramidale. Anarstapi était jadis un important comptoir commercial et possédait plus d’habitants qu’aujourd’hui. Désormais, on n’y trouve plus que quelques maisons, un centre d’information des visiteurs et une petite jetée pour les petites embarcations, ainsi qu’une sculpture de Ragnar Kjartansson représentant Bárdur Snæfellsás.

Arnarstapi offre de beaux panoramas maritimes avec d’intéressantes formations rocheuses et est entouré d’un vaste champ de lave. Une colonie de sternes arctiques vit dans le petit hameau, et il est indispensable d’aller marcher sur la côte pour admirer les magnifiques formations de roche volcanique ainsi que les nombreux oiseaux qui y ont élu domicile.

Les rochers Gatklettur à Arnarstapi sur la péninsule de Snaefellsnes en Islande

La plus célèbre formation rocheuse de la région est le Gatklettur, ou « Arche de roche ». Le nom parle de lui-même puisqu’il s’agit d'un immense trou dans la roche dont il existe de nombreuses photos tout à fait magnifiques où l'on voit les vagues qui viennent s’écraser à l’intérieur. Toutefois, le site qui est encore plus impressionnant en vrai lorsque vous plongez votre regard dans la mer à travers l’arche tout en prenant conscience de la quiétude qui règne autour de vous.

La côte et les falaises qui séparent Arnarstapi et le hameau de Hellnar situé à proximité ont été classées réserve naturelle en 1979, et font désormais partie intégrante du parc national de Snæfellsjökull. Il faut compter environ 30 minutes de marche pour rallier Hellnar depuis Arnarstapi, une promenade vivement recommandée !

Hellnar 

Hellnar est un petit village situé sur la côte Sud de Snæfellsnes, connu pour ses impressionnantes falaises qui bordent son littoral et la vue qu’il offre sur le glacier Snæfellsjökull. En remontant un peu la côte, vous pouvez aller voir jouer sur scène le groupe islandais For a Minor Reflection sur la plage de galets de Hellnar.

Non loin se trouve un petit café, le Fjöruhúsid, endroit idéal quand il fait beau pour profiter de la vue autour d'un café, d’un chocolat chaud ou d’une bière accompagnés d’une part de gâteau fait maison ou d'une soupe. Le café n'ouvre qu’en été.



La plage noire de Djupalonssandur 

Reynisfjara sur la Côte Sud islandaise est sans doute la plage de sable noir la plus connue du pays, mais Djúpalónssandur rivalise sans problème avec elle par sa beauté comme par sa dangerosité. Cette magnifique plage est faite à la fois de sable noir et de galets noirs parfaitement ronds. Son nom qui signifie littéralement « sables de la lagune profonde » s’explique par la présence à proximité d’une splendide lagune, Djúpalón. Cependant, cette dernière ne fait que 5 m de profondeur.

Vous allez également tomber sur l’épave d’un chalutier britannique, The Epine GY7, qui s'est échoué à l’Est de la crique de Dritvík le 13 mars 1948. Quatorze hommes périrent dans l’accident, et cinq furent sauvés par les Équipes de recherches et de secours islandaises dépêchées sur les lieux par les villes voisines. Tous les restes d’acier ont été laissés sur place en souvenir des hommes qui ont perdu la vie ici, et ne doivent donc en aucun cas être emportés par les visiteurs.

Comme à Reynisfjara, l’océan fait toujours planer une menace sur la vie des visiteurs, et des vagues scélérates peuvent surgir de nulle part à tout moment et emporter avec elles toute personne qui se serait trop approchée.



Lóndrangar 

Les falaises de Lóndrangar à Snaefellsnes en Islande

Lóndrangar est le nom donné à deux impressionnants pitons rocheux qui se dressent en bord de mer dans le parc national de Snæfellsjökull. Le plus haut des deux s’élève à 75 m (246 ft) et le plus petit à 61 m (200 ft).

On pourra rejoindre ces grands rochers à pied et lire l’histoire de l’un d’entre eux dont on dit qu’il est un troll... Sa femme troll se trouve d’ailleurs un peu plus loin sur la côte. Ces deux pitons ont été escaladés ; le plus haut en 1735 pour la première fois, et le plus petit, pas avant 1938. Cependant, nous déconseillons d'escalader ces rochers, car cela est très dangereux et requiert une grande expérience.

De nombreuses espèces d'oiseaux vivent dans la région, et, comme partout ailleurs sur la péninsule de Snæfellsnes, la vue sur le glacier Snæfellsjökull est magnifique.

Le mont Kirkjufell 

Le Kirkjufell est désormais une montagne emblématique de l’Islande. « Une montagne en forme de pointe de flèche », c'est ainsi qu’il est décrit dans Game of Thrones, mais bien avant qu'il fasse son apparition dans la série mondialement connue, il attirait déjà d’innombrables amoureux de la photo et de la nature. 



Avec seulement 463 m (1519 ft) d’altitude, on ne peut pas dire que cette montagne soit haute, et bien que l'ascension ne prenne qu'une heure et demie environ (aller simple), c'est une marche difficile qui a déjà coûté la vie à quelques randonneurs sans expérience dans le passé.

Mt Kirkjufell depuis le village de Grundarfjörður à Snaefellsnes

Vue sous un certain angle, la montagne se présente comme un triangle presque parfait, même si lorsqu'on la regarde depuis la ville de Grundarfjördur située non loin, elle paraît plus large et adopte une forme plus proche du trapèze.

Par beau temps, on pourra admirer la montagne — souvent enneigée en hiver — se refléter sur les eaux calmes de la mer, ou bien accompagnée par le reflet du soleil sur l’océan.

Le meilleur endroit pour la prendre en photo se trouve en bord de route et permet de la voir sous son célèbre angle triangulaire, en face d’une colline que dévale une petite cascade appelée Kirkjufellsfoss. D’ailleurs, sur vos photos, cette chute d’eau fera un premier plan parfait avec le Kirkjufell qui trône paisiblement en toile de fond.

Mt Kirkjufell et la cascade Kirkjufellsfoss sur la péninsule de Snaefellsnes

Ce site, comme toutes les autres destinations de la péninsule de Snæfellsnes, est fréquenté toute l’année, que ce soit sous la neige et les aurores boréales en hiver, ou paré de son beau manteau verdoyant estival sous le soleil de minuit.



Ville de Stykkisholmur 

La ville de Stykkishólmur sur la péninsule de Snaefellsnes dans l'Ouest de l'Islande

Stykkishólmur est la plus grande municipalité de la péninsule de Snæfellsnes. Il s’agit d'un port de pêche d’où partent un certain nombre de bateaux pour le grand fjord Breidafjördur — dont le ferry Baldur qui traverse toute la baie jusqu’au Fjords de l'Ouest. En cours de route, le ferry fait escale sur la paisible île de Flatey, un lieu très populaire parmi les gens du coin qui le considèrent comme un véritable trésor caché.



Stykkishólmur est un autre lieu devenu célèbre par le biais du cinéma, puisque la ville a servi de décor dans le film La Vie rêvée de Walter Mitty, lorsque l'avion est censé atterrir à Nuuk au Groenland. Tous les plans de la vidéo ci-dessus ont été tournés à Stykkishólmur — seuls les icebergs sont faux.

Stykkishólmur étant de loin la plus grande ville de la région, c'est ici que vous trouverez le plus d’épiceries, de boulangeries, de restaurants, de départ d’excursions et d’hébergements. Donc, si vous voulez consacrer plusieurs jours à l’exploration de Snæfellsnes, profitez de votre passage ici pour faire quelques stocks de provisions.



Les gorges de Raudfeldsgja 

Le canyon Rauðfeldsgjá à Snæfellsnes dans l'Ouest de l'Islande

Photo de Regína extraite de La fantastique péninsule de Snæfellsnes dans l’Ouest de l’Islande — 1re partie

Voici à présent une magnifique gorge qui abrite une petite cascade. Pour atteindre cette dernière, il faut remonter la rivière et grimper quelques autres cascades plus petites (à l’aide d’une corde fournie). Cette petite escapade oblige à se mouiller, et il ne faut s’y lancer que si vous portez des vêtements bien chauds et imperméables, et que vous disposez de vêtements de rechange à enfiler dès votre retour. En hiver, il est déconseillé de faire le parcours en canyoning.

Par ailleurs, il n'est pas non plus nécessaire d’aller jusqu’à la cascade en canyoning, n’hésitez pas à faire demi-tour dès que vous sentez que les choses deviennent trop difficiles pour vous. La marche jusqu’au sommet du canyon au départ du parking vous permettra de profiter de magnifiques vues sur la baie de Faxaflói, ainsi que sur Reykjavík.

Grotte de Vatnshellir 

Grotte de Vatnshellir à Snaefellsnes

Vatnshellir est une grotte volcanique de 8000 ans d’âge situé sur la péninsule de Snæfellsnes. Elle n'est accessible qu’avec un guide et à certaines heures de la journée — entre 10 h et 18 h. Pour y entrer, vous descendez à 35  m (115 ft) de profondeur à l’aide d’un escalier en colimaçon. Vous suivez ensuite le parcours emprunté par la lave sur environ 200 m (656 ft) dans un décor très coloré.

La grotte n'est ouverte au public que depuis l’été 2011.

Ce n'est pas une marche difficile, mais le sol est assez irrégulier et parfois même acéré, alors, assurez-vous d’avoir de bonnes chaussures de marche aux pieds et des vêtements chauds sur le dos. Un casque et une lampe sont fournis pour la visite qui dure environ 45 minutes.



Ville d’Olafsvik et village de Grundarfjordur 

Vue d'Ólafsvík à Snaefellsnes

Ólafsvík. Photo extraite de West Iceland

Il existe des sorties d’observation de baleines au départ d’Ólafsvík et de Grundarfjördur, deux petites municipalités qui ne sont pas très éloignées l’une de l’autre sur le littoral Nord de Snæfellsnes. Avec ses quelque 1000 habitants, Ólafsvík est un tout petit peu plus grande que Grundarfjördur qui ne compte que 870 âmes.

Les deux municipalités disposent de terrains de camping, d’hôtels, de maisons d’hôtes, de quelques cafés ou restaurants, stations-services, piscines, épiceries, services de location de chevaux et même d’un parcours de golf à 9 trous.

La splendide cascade de Bæjarfoss se trouve aux abords de la petite ville d’Ólafsvík, et Grundarfjördur offre une belle vue sur le mont Kirkjufell depuis.

Plage d’Ytri Tunga 

Ytri Tunga : plage de sable blanc à Snaefellsnes

Photo de Grégoire Sieuw

On aperçoit souvent des phoques sur les plages blanches d’Ytri Tunga, avec le spectaculaire glacier Snæfellsjökull en toile de fond. Ces dernières années, cet endroit a gagné en popularité, d’une part parce que les phoques constituent un sujet de rêve pour les fans de photographie, mais aussi parce qu’avec ou sans phoques, la plage est d’une beauté exceptionnelle.

La meilleure époque de l’année pour voir des phoques est juin/juillet.



Cascade de Bjarnafoss 

Cascade de Bjarnafoss sur la péninsule de Snaefellsnes

Photo de Jón Óskar Hauksson

Bjarnafoss est une magnifique cascade à flanc de montagne située sur le littoral Sud de la péninsule de Snæfellsnes. La brume produite par la cascade est déjà visible depuis la route qui longe la côte sud de la péninsule bien avant d’apercevoir la cascade elle-même ! Certes, on ne peut pas la classer au rang des cascades les plus connues d’Islande, mais elle n’en vaut pas moins le détour, car la petite marche que vous allez devoir entreprendre pour vous y rendre est facile et tout à fait pittoresque.

L’église noire de Búdir 

Búdir est un petit hameau composé d’un hôtel de caractère et d’une église noire. Bien qu’il n’y ait pas beaucoup de constructions par ici, cette étonnante église noire et le merveilleux décor dans lequel elle est plantée exercent une attraction irrésistible sur de nombreux voyageurs.

L’église de Búdir fut érigée en 1703, avant de tomber totalement en ruines. Elle fut alors reconstruite en 1848 sous sa forme actuelle, mais à un autre endroit. Enfin, c'est en 1984 qu’elle a été déplacée d’un seul bloc depuis son ancien emplacement à côté du vieux cimetière, jusqu’à l’endroit où elle se trouve actuellement. L’église de Búdir est classée au patrimoine du Musée national d’Islande.

Vue du glacier Snæfellsjökull depuis Búðir

C'est plutôt un bon endroit pour faire une pause et prendre le repas du midi, un café ou boire un coup si vous souhaitez faire une petite balade dans le coin. C'est aussi le lieu idéal pour célébrer un mariage !



La piscine de Lysuholslaug 

Piscine de Lýsuhólslaug sur la péninsule de Snaefellsnes

Photo extraite de West Iceland

Cette piscine chaude située dans la campagne doit sa réputation au fait qu’elle est remplie d’eau minérale naturelle ! L’eau est trouble et verte en raison des algues vertes qui y prolifèrent. Mais cela ne doit en aucun cas être dissuasif, car on estime que les minéraux présents dans ce bassin sont très bons pour la santé et apaisants pour le corps, au même titre que les eaux du Blue Lagoon dans le Sud de l’Islande.

Quant à la température de l’eau, elle est idéale puisqu’elle oscille entre 37 ° et 39 °C (98,6 °-102 ° Fahrenheit).

La piscine n’ouvre qu’en été, de juin à mi-août, de 11 h à 20 h 30.



Ondverdarnes et le phare de Svortuloft 

Falaises de Svörtuloft et son phare à Snaefellsnes

La pointe occidentale de Snæfellsnes est appelée Öndverdarnes. Les spectaculaires falaises noires qui se dressent ici se nomment Svörtuloft (« les cimes noires », littéralement). C'est lorsque la lave en fusion du volcan Snæfellsjökull fut rejetée dans la mer puis assaillie et séparée par les vagues de l’Atlantique que ces falaises se sont formées.

Ces dernières ne sont appelées Svörtuloft que depuis la mer, sur la terre ferme, on les appelle Nesbjarg (Falaise de la péninsule) et Saxhólsbjarg (Falaise de la colline acérée).



Site archéologique d’Irskrabrunnur et de Gufuskalavor 

Gufuskálavör sur la péninsule de Snaefellsnes

Írskrabrunnur signifie « le puits irlandais » et c'est exactement ce dont il s’agit : un ancien puits irlandais qui remonte probablement à l’époque de la colonisation de l’Islande. Il s’agit d'un site archéologique protégé qui intéressera tous les amateurs d’histoire de l’Islande. Non loin, se trouve également une hutte irlandaise, ainsi que Gufuskálavör à seulement quelques centaines de mètres plus loin.

À Gufuskálavör se trouve un vieux poste de pêche datant du XIVe ou XVe siècle, dans lequel on peut voir les ruines de plusieurs fermes et cabanes de pêcheurs.



Autres lieux sur la péninsule de Snæfellsnes 

Ciel dramatique sur la péninsule de Snæfellsnes

Nous venons de voir les principaux sites d’intérêt de la péninsule de Snæfellsnes, mais il reste encore une grosse poignée de lieux intéressants à explorer. Citons entre autres l’Eldborg, un cratère parfaitement rond de 50 m de profondeur et 200 m de diamètre. Non loin se trouve également les falaises de Gerduberg, l’un des plus longs alignements d’escarpement basaltique d’Islande, et Raudamelsölkelda où vous pouvez boire une eau minérale qui sort directement du sol.

En roulant le long de la péninsule, plusieurs vues panoramiques exceptionnelles vous attendent, notamment à Kolgrafarfjördur, ou en traversant la péninsule par la Route 56. En effet, ce sont des champs de lupins, des vues sur la mer ou encore des coulées de lave couvertes de neige qui vous attendent. Ne vous étonnez pas non plus si vous êtes accueilli par de gentils chevaux au beau milieu de ruines pittoresques.

On trouve de nombreuses grottes dans la lave, comme la célèbre grotte de Sönghellir sur la piste F 570 — uniquement praticable en été et en 4x4.

Et en bonus, l’île de Flatey est accessible au départ de Stykkishólmur, même si ce port ne fait pas vraiment partie de la péninsule de Snæfellsnes.



Où dormir sur la péninsule de Snæfellsnes ? 

Vue sur la péninsule de Snaefellsnes en automne

Pour celles et ceux qui veulent explorer à fond la péninsule de Snæfellsnes, une excursion à la journée ne sera pas suffisante, et bien qu'il n’y ait pas une infinité de possibilités d’hébergement, plusieurs options correspondant à divers budgets se présentent à vous.

En été, on trouve des terrains de camping sur toute la péninsule, mais il existe également des cottages, des auberges de jeunesse et des hôtels de caractère.

Les cottages sur la péninsule de Snæfellsnes 

Chalet sur la péninsule de Snaefellsnes

Photo d’un cottage de Snæfellsnes extraite de Bungalo.com

La façon la plus typiquement islandaise de passer la nuit dans la campagne est sans aucun doute possible de dormir dans un chalet d’été ou un cottage. Bien qu’en Islande les cottages soient appelés chalets d’été, ils sont tout à fait adaptés aux conditions hivernales et constituent la formule d’hébergement la moins chère pour les familles nombreuses ou les petits groupes d’amis.

Beaucoup d’entre eux sont très bien situés et vont du style cosy et confortable jusqu’à la variante de luxe. Il n'est pas rare que les chalets d’été islandais soient équipés d’un bain à remous pour admirer les aurores boréales dans des conditions vraiment idéales !

Vous pouvez chercher des cottages à louer sur Bungalo.com — quelle que soit la région d’Islande qui vous intéresse.

Cottages de luxe sur la péninsule de Snaefellsnes

Il existe également de petits cottages de luxe à Hellnar appelés Kjarvalströd, à la décoration chic et avec une vue imprenable sur les alentours.

Freezer Hostel - Rif 

Freezer Hostel : auberge de jeunesse à Rif sur la péninsule de Snaefellsnes

Dans la ville de Rif se trouve la charmante et très animée auberge de jeunesse Freezer Hostel. Plus qu’une auberge de jeunesse, il s’agit d’un lieu dédié au théâtre, à la musique et aux arts vivants en général, un lieu animé par et pour les gens du coin — ainsi que pour les voyageurs. Consultez leur programmation pour savoir si vous ne pouvez pas voir un groupe islandais en concert, ou bien une pièce de théâtre jouée en anglais qui sera peut-être basée sur les mythes et légendes ou l'histoire d’Islande.

En effet, parmi les spectacles déjà joués ici, on peut citer un one-man-show sur Bárdur Snæfellsás, une pièce sur l’invasion extraterrestre de 1993, et bien entendu une adaptation islandaise du Voyage au centre de la Terre à laquelle avaient participé des enfants venus de toute la péninsule. 

Des groupes islandais et étrangers, ainsi que divers artistes solos se sont déjà produits ici. Il se passe toujours quelque chose d’intéressant ici, c'est pourquoi cela vaut toujours la peine d’aller faire un tour au Freezer Hostel, même si vous n’avez pas l’intention d’y passer la nuit!

Le Fosshotel Hellnar 

L'entrée sympathique au Fosshotel Hellnar sur la péninsule de Snaefellsnes

Dans le minuscule hameau de Hellnar se trouve l’hôtel de campagne 3 étoiles Fosshotel Hellnar. Voici un hôtel de campagne tout à fait charmant et à la fois très moderne, implanté dans un cadre de rêve.

L’établissement possède 39 chambres, un restaurant, un bar, le petit-déjeuner compris, et bien sûr, le Wi-Fi gratuit pour vous permettre de mettre en ligne toutes vos photos de voyage et rendre vert de jalousie votre famille et vos amis restés à la maison !

Hotel Budir 

Hotel Búðir à Snaefellsnes en hiver

Photo de Hótel Búdir

L’hôtel Búdir est un hôtel de caractère situé juste à côté de l’emblématique église noire, très prisée pour les célébrations de mariages. Rien d’étonnant du coup à ce que l’Hotel Búdir se soit spécialisé dans les mariages, notamment en proposant une formule d’hébergement pour tous les invités avec le dîner compris.

Cependant, il n’est pas nécessaire de vouloir se marier pour séjourner ici, et si vous voulez vous laisser tenter par un petit séjour de luxe à la campagne, il faut bien dire que l’Hotel Búdir est le nec plus ultra de l’escapade romantique !

Hébergements à Stykkisholmur 

Stykkishólmur est la plus grande ville sur la péninsule de Snaefellsnes

Photo extraite de West Iceland

À Stykkisholmur, en matière d’hébergements, vous avez l’embarras du choix. On y trouve en effet un camping en ville, quelques auberges de jeunesse, des chambres chez l’habitant, des appartements à louer et des hôtels.

Avec ses 3 étoiles et ses 79 chambres, le Fosshotel Stykkishólmur est probablement le plus grand hôtel de la ville. Mais si vous cherchez quelque chose de plus petit et de plus authentiquement islandais, alors l’Hotel Egilsen dans le centre-ville, à côté du port, offre un cadre très charmant. Le Fransiskus Hotel, pour sa part, est le plus récent de la ville, et il est implanté dans un ancien monastère catholique. L’établissement héberge toujours une chapelle où vous pouvez encore voir des religieuses en train de prier.

Enfin, si vous avez un budget serré, le Harbour Hostel situé dans le centre est sans doute votre meilleure option, ou bien encore le camping municipal qui se trouve sur votre droite en arrivant à l’entrée de la ville.