Découvrez tout ce que vous devez savoir sur les trois parcs nationaux d’Islande, et admirez quelques-unes des plus belles photos de ces incroyables réserves naturelles.

Avant 2008, l’Islande comptait quatre parcs nationaux : ThingvellirSnæfellsjökullSkaftafell et Jökulsárgljúfur. En 2008, le Skaftafell et le Jökulsárgljúfur ont effet été fusionnés et rebaptisés parc national du Vatnajökull, si bien que l’Islande possède désormais trois parcs nationaux.

Où se trouvent les parcs nationaux ?

En général, les parcs nationaux ou les réserves naturelles sont des zones protégées et considérées comme uniques en raison de leur cadre naturel exceptionnel ou de leur héritage culturel.

L'Islande compte tellement de régions splendides qu’il n’a jamais été simple de sélectionner celles qui méritaient le titre de parc national. Toujours est-il que les trois espaces naturels que nous allons découvrir à présent resteront protégés pour encore de nombreuses années.

Parc national de Thingvellir

Parc national Thingvellir en hiver

Thingvellir est le seul parc national d’Islande qui a également été inscrit au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO. Il se trouve dans le sud du pays, à proximité de Reykjavík, et constitue l’une des étapes de l’itinéraire du Cercle d’Or. Sa superficie est de 240 km2 environ.

Le parlement, ou Althingi en islandais, a été fondé à Thingvellir en l’an 930, où il demeurera jusqu’en 1798. Créé en 1930 dans le souci d’assurer la préservation des restes du parlement, Thingvellir est le premier parc national d’Islande. Plus tard, il sera même élargi afin de protéger la nature environnante.

Parc national Thingvellir en automne

C'est un site historique, culturel et géologique d’importance, situé dans un rift sur le point de rencontre entre deux plaques tectoniques : la plaque nord-américaine et la plaque eurasiatique, sur la dorsale médio-atlantique.

Parc national Þingvellir en Islande est classé au patrimoine de l'UNESCO

L’Islande est l’un des rares endroits au monde où la dorsale médio-atlantique est visible sur la terre ferme.

Thingvellir abrite également le lac Thingvallavatn, la plus grande étendue d’eau du pays. De plus, c'est dans ce lac que se trouve le site de plongée avec bouteilles ou en snorkeling le plus célèbre d’Islande : Silfra. Il est effet composé d’une eau offrant une visibilité extraordinaire allant de 90 à 120 m.

La fissure de Silfra se situe au coeur du parc national Thingvellir

Pour vous rendre à Thingvellir, vous pouvez rejoindre une excursion au Cercle d’Or, ou louer une voiture et y aller par vous-même. Aucun transport en commun ne dessert Thingvellir. Il ne faut compter que 45 minutes de route environ au départ de Reykjavík.

Parc national de Snæfellsjökull

Le glacier Snæfellsjökull et les environs du parc national

Le parc national de Snaefellsjokull se situe dans l’ouest de l’Islande, sur la péninsule de Snæfellsnes. Il s’étend autour du glacier Snæfellsjökull, qui doit sa célébrité au Voyage au centre de la Terre de Jules Verne.

Le glacier de Snæfellsjökull est en fait un très beau strato-volcan que l’on même voir depuis Reykjavík par temps clair.

Snæfellsjökull est le seul parc national d’Islande qui s’étend jusqu’à la côte. Il couvre une superficie de 170 km2.

Cascade au sein du parc national Snæfellsjökull

La lave y est omniprésente que ce soit sous forme accidentée et rugueuse, ou bien lisse et cordelée. La plupart du temps, elle est recouverte d’une mousse végétale moelleuse.

La région présente également diverses formations de roche volcanique tout à fait fascinantes, ainsi que de nombreuses grottes.

Le village Arnarstapi est dans l'Est de l'Islande sur la péninsule de Snæfellsnes

La côte est riche de vie et abrite de nombreuses espèces d’oiseaux pendant leur période de reproduction. Le parc national de Snaefellsjokull possède également de multiples sentiers de randonnée, entre Arnarstapi et Hellnar par exemple.

Quelques excursions peuvent vous conduire au parc national de Snæfellsnes, mais il est également possible de louer une voiture dans le cadre d’un autotour — ou encore de vous y rendre à l’aide des transports en commun. Dans ce dernier cas, à l'arrêt Ártún de Reykjavík, il suffit de prendre le bus n° 57 jusqu’à Borganes, de changer pour le bus 58 jusqu’à Stykkishólmur, et enfin le bus 82 jusqu’à Arnarstapi. Pour plus d’informations, rendez-vous sur straeto.is — le site internet des bus islandais.

Parc national Vatnajökull

Lagune de Jokulsarlon au pied du Vatnajökull

Le parc national Vatnajökull se situe dans le sud-ouest de l’Islande et couvre une superficie de 13 600 km2, soit 13 % du territoire national. Ce qui en fait le deuxième plus grand parc d’Europe (après le Yugyd Va en Russie). Il doit son nom au Vatnajökull, le plus grand glacier d’Europe.

Le parc national du Vatnajokull tire d’abord ses caractéristiques exceptionnelles de sa grande richesse de paysages, issue du long travail conjugué des rivières, des glaces, et de l’activité volcanique et géothermique.

En hiver, des grottes de glace se forment sous le glacier Vatnajökull

Vatnajökull est le plus grand glacier d’Islande, et la nature qui l’environne est extrêmement variée.

Au nord du glacier se trouve la zone de Jökulsárgljúfur (un canyon de rivière glaciaire), et des volcans célèbres comme celui qui est entré en éruption le plus récemment : Holuhraun sur le Bardarbunga, ou bien encore Askja, Kverkfjöll et Snæfell — ainsi que la montagne à toit plat de Herdubreid.

Jökulsárgljúfur est parcourue de canyons chaotiques et d'intéressantes formations de roche volcaniques. Elle est également traversée par Jökulsá á Fjöllum qui forme la spectaculaire chute d’eau de Dettifoss.

Dettifoss est une cascade du Nord de l'Islande et la plus puissante d'Europe

Un peu plus au nord encore, vous trouverez les falaises en forme de fer à cheval et à la végétation luxuriante d’Ásbyrgi.

La partie sud du Vatnajökull est caractérisée par de nombreuses et grandioses crêtes montagneuses entre lesquelles descendent lentement des glaciers pour aller trouver repos dans les plaines. 

Le point culminant d’Islande, Hvannadalshnjúkur, se dresse dans le glacier d’Öræfajökull au sud du Vatnajökull.

Juste à côté, se trouve la zone de Skaftafell peuplée de forêts naturelles de bouleaux et réputée pour son climat agréable et ses belles journées d’été ensoleillées — plutôt rares dans le sud de l’Islande.

On y trouve également les plaines de sable noir qui s’étirent jusqu’à la mer, et qui sont régulièrement victimes des assauts des crues glaciaires (jökulhlaup).

Plage de diamant près de Jokulsarlon

Dans le parc national Vatnajökull, il n'est pas rare d’apercevoir de nombreuses espèces d’oiseaux, des renards polaires ou même des reines. 

Le parc est si vaste que vous pouvez le rejoindre d’un peu partout. Mais l’itinéraire le plus simple est de suivre la route circulaire vers le sud au départ de Reykjavík, il vous faudra alors environ 5 heures pour arriver à Skaftafell dans la partie sud-ouest du parc. Certaines excursions à la journée sur la Côte Sud vous permettront d’avoir un aperçu du parc — comme ces 2 jours vers la lagune de Jökulsárlón avec randonnée sur glacier par exemple —, mais si vous voulez vraiment en profiter au maximum, nous vous conseillons de vous y rendre par vous-même et de passer plusieurs jours sur place. Louez une voiture et planifiez votre propre autotour. Ou bien prenez un bus ! Le bus n° 51 part de Mjódd à Reykjavík, et vous emmène jusqu’à Skaftafell sans correspondance.

Allez ! C'est parti ! La nature vous tend les bras...