Une des grottes de glace Vatnajokull en Islande que l'on peut visiter jusqu'en mars

Que voir et que faire en Islande au mois de mars ? Quel temps fait-il et que faut-il apporter avec soi ? Peut-on encore profiter des principales excursions et voir des aurores boréales ? Vous allez découvrir dès maintenant tout ce que vous devez savoir sur l’Islande au mois de mars.

Au mois de mars en Islande, l'hiver touche à sa fin ; vers la fin du mois, le jour dure plus longtemps que la nuit, et les dernières neiges qui sont venues recouvrir le pays commencent à se retirer tout doucement. Cependant, toutes les activités d'hiver comme l'exploration de grottes de glace et la chasse aux aurores boréales sont encore faisables.

 Aurores boréales que l'on peut voir au mois de mars en Islande au-dessus de Jokulsarlon

Bien placé entre la période de Noël et la saison estivale, le mois de mars est également un des moments les moins agités du pays. En effet, c'est la période où les sites les plus visités et les rues des villes sont les plus calmes, ce qui vous permet de profiter de l'Islande sans la foule. Cela vous donne également beaucoup plus de souplesse et de liberté dans le choix de vos excursions, ou pour passer la nuit de façon impromptue dans un lieu choisi au dernier moment par exemple.

C'est donc une excellente période pour visiter le pays. Vous pouvez faire toutes les excursions d'hiver et profiter de tous les sites accessibles tranquillement, mais aussi plus longtemps grâce aux heures d'ensoleillement, le tout, en gardant de très grandes chances de voir des aurores boréales.

Que faire en Islande au mois de mars ?

Randonnée sur glacier en Islande réalisable en mars

Photo issue de Excursion de 2 jours à Jokulsarlon

Bien que dans la quasi-totalité de l'hémisphère nord le mois de mars soit considéré comme le début du printemps, l'Islande ne reconnait réellement que deux saisons : l'hiver et l'été. Sur la terre de glace et de feu, on considère que le mois de mars, c'est encore l'hiver, ainsi les excursions telles que l'exploration de grottes de glace et la chasse aux aurores boréales tournent encore à plein régime.

Cependant, grâce à l'augmentation des heures d'ensoleillement quotidiennes et à la légère hausse des températures, les voyageurs peuvent également profiter d’un très grand nombre de nouvelles activités.

Les grottes de glace en Islande au mois de mars

 Grotte de glace bleue en Islande

Les grottes de glace couleur bleu électrique situées dans le glacier Vatnajökull constituent l’un des sites naturels les plus célèbres d’Islande ; les photos et les vidéos qui les montrent attirent des gens venus du monde entier. Elles ne sont ouvertes au public que pendant quelques mois l'année, et par chance, mars en fait partie !

Dès que vous aurez décidé d'aller explorer ces grottes spectaculaires, vous verrez que de nombreuses excursions vous sont proposées. Comme les grottes se trouvent à l’extrémité Sud-Est du pays, la plupart des excursions qui partent de Reykjavík durent entre deux et trois jours, et vous permettent également de voir des sites célèbres comme la lagune glaciaire de Jökulsárlón, et la réserve naturelle de Skaftafell.

 Les ice caves au Vatnajokull sont visitables entre novembre et mars

Et si vous vous trouvez déjà dans le Sud-Est, une excursion au départ de Jökulsárlón peut vous y conduire. 

Pour partir à l'exploration des grottes, vous aurez besoin de solides chaussures de randonnées, de vêtements chauds et imperméables, ainsi que d'un guide expérimenté. En effet, toute personne non expérimentée est incapable de déterminer si la structure d'une grotte est solide ou non, de plus la route qui permet de se rendre sur place n'est pas facile ; voilà pourquoi il est impératif de ne jamais vous lancer dans l'exploration d'une grotte seul.

Cette excursion de 2 jours est disponible en mars et vous conduit sur la Côte Sud et à Jökulsárlón pour explorer des grottes et chasser des aurores boréales

 



Les aurores boréales en Islande au mois de mars

 Aurores boréales au-dessus de Budir dans la péninsule de Snaefellsnes : visible en mars

Pour la plupart des visiteurs, ce sont les aurores boréales qui arrivent en tête de leur « bucket list ». En Islande au mois de mars, vous avez de très grandes chances d’en voir. Dès que le ciel est noir et dégagé et que l’activité solaire est suffisante, vous pouvez être presque sûr qu’elles vont apparaître.

La meilleure façon de trouver des aurores est de faire une excursion spécialisée, et au départ de Reykjavík, de nombreuses formules différentes sont proposées. Vous pouvez par exemple faire une excursion classique en bus qui vous emmènera voir un beau spectacle hors de la ville pour un tarif abordable, ou bien vous lancez dans une excursion en super jeep pour un contact plus intime avec la nature. 

 Aurores polaires au-dessus du parc national Thingvellir : possible au mois de mars

Vous pouvez même partir en croisière dans la baie de Faxafloi. Des croisières spéciales aurores boréales partent également de « la capitale du Nord », Akureyri.

Il est déconseillé de rester à Reykjavík pour voir des aurores boréales, car la pollution lumineuse empêche ou du moins nuit sérieusement à la visibilité. Si vous ne voulez pas trop vous éloigner de la ville, vous pouvez aussi prendre un bateau pour tenter votre chance sur l’île de Videy.

Bien entendu, vous pouvez également louer une voiture et partir à la recherche des aurores boréales par vous-mêmes, en vous aidant des prévisions d’aurores et de la couverture nuageuse. Comme vous devez impérativement attendre que la nuit tombe pour partir à la chasse aux aurores, voici ci-dessous les horaires de lever et de coucher du soleil.

 

 Lever du soleil 

 Coucher du soleil 

 Heures d’ensoleillement 

 1er mars    

8 h 34

18 h 46

10 hrs 11 mins

 31 mars

6 h 48

20 h 16

13 hrs 27 mins

 



Compte tenu de la neige et de la glace qui recouvrent encore l’essentiel du pays, il est encore un peu risqué de louer une voiture au mois de mars. Vous trouverez plus d’informations sur les précautions à prendre avec cet article : Ce qu’il faut savoir sur l'Islande en mars.



Observation de baleines en Islande au mois de mars

Une baleine à bosse en spectacle en Islande : possible en mars

Photo extraite de Excursion d’observation de baleines

En Islande, on fait de formidables sorties d’observation de baleines toute l’année ; et même au cœur de l’hiver, vous êtes à peu près certains de voir des groupes de dauphins à nez blanc et de marsouins communs. Cela dit, les observations sont encore plus intéressantes à partir de mars, car les baleines commencent à revenir de leur zone de reproduction.

En mars, les baleines à bosse et les baleines de Minke commencent à réapparaître de façon régulière, mais on peut également apercevoir de majestueuses baleines bleues. Des orques ont déjà été observées depuis Reykjavík, et il n'est pas rare non plus de voir des créatures telles que des baleines à bec, des globicéphales et de grands cachalots remonter des profondeurs.

Une baleine à bosse en Islande en train de se nourrir

Photo extraite de Observation de baleines à Akureyri

En mars, on ne peut observer des baleines qu’à trois endroits. La plupart des excursions partent de la capitale dans un bateau d’observation de baleine classique, car la météo est trop instable pour les plus petites embarcations telles que les Zodiacs. Cependant, vous pouvez combiner votre excursion baleines avec une croisière spéciale aurores boréales.

D’autres excursions se font sur la péninsule de Snæfellsnes, au départ du port de Grundarfjördur au Nord. Cette excursion vous conduit dans le fjord de Breidafjördur, une zone de pêche au hareng bien connue, et vous donnera les meilleures chances de voir des orques en Islande.

Enfin, le dernier endroit où vous pouvez faire une sortie d’observation de baleines en mars est la capitale du Nord, Akureyri.



La plongée en Islande au mois de mars

Un plongeur avec bouteille à Silfra

Photo extraite de Plongée sous-marine à Silfra

Que ce soit le snorkeling ou la plongée bouteille, au mois de mars en Islande, tout se fait dans la faille de Silfra. Ce ravin, qui s’est creusé dans le parc national de Thingvellir, est également une source d’eau douce et offre une des meilleures visibilités naturelles au monde : à plus de cent mètres. 

Malgré une eau à 2 °C, le spectacle et les frissons qu’offrent ces deux activités les rendent de plus en plus populaires.

Pour pouvoir faire du snorkeling ou de la plongée avec bouteille en Islande, il ne faut pas être enceinte et être en mesure de présenter une autorisation médicale pour les plus de soixante ans, pour les gros buveurs et fumeurs de plus de quarante-cinq ans, ainsi que pour les personnes ayant déjà eu des problèmes respiratoires, neurologiques ou de circulation du sang par le passé.

Un plongeur snorkeling à Silfra

Photo issue de Silfra et le Cercle d’Or

De plus, vous devez remplir les critères suivants :

 

Snorkeling combinaison étanche

Snorkeling combinaison humide

Plongée bouteille combinaison étanche

 Âge min

16 ans

16 ans

18 ans

 Âge max

60 ans

60 ans

60 ans

 Taille min

145 cm

150 cm

150 cm

 Poids min

45 kg

50 kg

45 kg

 Expérience 
requise

 Savoir nager 

 Savoir nager 

 Au moins 10 plongées 
en combi étanche certifiées OU 
 être titulaire d’un brevet de 
plongée en combi étanche 

En général, le snorkeling se fait en combinaison étanche, mais les plus téméraires peuvent opter pour une combinaison humide. Les sorties de plongée sous-marine (et donc avec bouteille) se font toujours en combinaison étanche. Toutes les excursions sont dirigées par des moniteurs de plongée habitués à l’équipement et aux températures.



Les excursions sur glacier en Islande au mois de mars

Les paysages dramatiques du glacier Solheimajokull

Photo extraite de Côte Sud et randonnée sur le glacier Solheimajokull

En Islande, les glaciers recouvrent 10 % de la superficie du pays, et nombreux sont celles et ceux qui profitent de leurs vacances pour venir en admirer un maximum. Après tout, avec le réchauffement climatique, ils reculent rapidement, et dans quelques décennies certains auront disparu, ou tout du moins auront considérablement fondu. Heureusement, la randonnée et les excursions à motoneige sur glacier vous permettent d’en profiter au maximum tant qu’ils sont encore là.



La plupart des randonnées sur glacier qui partent de Reykjavík vont sur le Sólheimajökull, une langue du Mýrdalsjökull sur la Côte Sud. Il n'est qu’à quelques heures de route de la capitale, et l’on peut faire halte en chemin pour admirer les cascades de Seljalandsfoss et de Skógafoss, ainsi que l’Eyjafjallajökull, le célèbre volcan qui est entré en éruption en 2010.

Un escaladeur au Solheimajokull

Photo extraite de Escalade sur glacier et randonnée au Solheimajokull

Vous pouvez faire votre excursion sur ce glacier indépendamment, ou bien la combiner avec une exploration plus poussée du Sud, où vous pourrez voir ces lieux de plus près, et d’autres des sites tels que l’épave d’avion de Sólheimasandur.

L’autre glacier le plus prisé pour la randonnée en Islande au mois de mars est le Svinafellsjökull. Ces excursions partent de la réserve naturelle de Skaftafell dans le Sud-Ouest, véritable paradis des randonneurs et destination incontournable pour les voyageurs qui veulent se plonger en immersion totale dans la nature islandaise la plus sauvage. 



Motoneige sur le glacier Langjokull : possible à faire au mois de mars

Photo extraite de Excursion motoneige express au glacier de Langjokull

La quasi-totalité des excursions à motoneige se déroule sur le glacier Langjökull, même si certaines sont organisées sur le Vatnajökull (inaccessibles depuis Reykjavík cependant). Pour les premières, vous pouvez partir de Reykjavík ou de Gullfoss, ou bien opter pour une excursion combinée qui vous permet également de voir le Cercle d’Or ou les tunnels de glace.

Les tunnels de glace, contrairement aux grottes de glace, ont été creusés par l’homme dans la partie la plus solide du glacier ; c'est pourquoi ils sont accessibles toute l’année. Ce sont les seuls du genre dans le monde à être ouverts aux visiteurs et à offrir ainsi une occasion unique de voir l’intérieur d’une calotte glaciaire, sans avoir à se déplacer jusqu’à la Côte Sud.

Il est également possible d’aller les visiter sans motoneige.



Les excursions spéléologiques en Islande au mois de mars

De la neige à l'entrée d'une grotte de lave en hiver en Islande

Photo extraite de Excursions spéléologiques hivernales au lac Myvatn à partir d’Akureyri

Le mois de mars vous réserve de formidables excursions spéléologiques, car le plus souvent, de magnifiques formations de glace viennent orner l’intérieur des tunnels de lave. Des stalactites pendent du plafond, et les formations présentes au sol font que les tunnels semblent tout droit sortis d’un conte de fées. De nombreuses grottes sont accessibles en mars.

Pour une visite plus facile et plus confortable, vous pouvez opter pour les grottes de Vidgelmir ou de Raufarhólshellir dont le sol est aménagé pour faciliter la progression, et qui sont particulièrement grandes pour accueillir de nombreux visiteurs. Les plus audacieux préféreront peut-être Leidarendi, dont la visite comprend certains passages où il faut se glisser entre les rochers, ramper et grimper.



Les promenades à cheval en Islande au mois de mars

 Les chevaux islandais sont bien adaptés à la neige

Les balades à cheval sont très populaires tant chez les Islandais que chez les voyageurs étrangers, quelle que soit la saison. Monter un cheval islandais est toujours un moment magnifique, une expérience personnelle authentique de l’histoire et de la culture du pays.

Les chevaux islandais sont des créatures à part. Descendants des meilleurs chevaux des jarls norvégiens ayant émigré en Islande, ils sont particulièrement sociables, curieux, joueurs et intelligents. Ils sont célèbres à l’étranger pour leurs compétences en dressage, car ils possèdent cinq types de marche (et donc plus que tout autre race de cheval), et célèbres en Islande pour leur charme indéfinissable.

Faire une balade à cheval dans un paysage islandais enneigé

Photo extraite de Balade à cheval de 3 heures | Déjeuner et piscine géothermale

Des excursions à cheval au départ de Reykjavík proposent d’aller parcourir des champs de lave et des zones géothermales avec leurs sources chaudes, le tout en combinaison avec d’autres excursions telles qu’une visite du Cercle d’Or ou une sortie d’observation de baleines

En dépit de l’incroyable résistance du cheval islandais aux conditions climatiques difficiles, la hauteur de neige encore présente en mars dans l’Est et dans le Nord fait que très peu de balades sont organisées en dehors de la capitale.



Les festivals en Islande au mois de mars

 Reykjavik est une ville accueillant de nombreux évènements

Mars est une bonne période pour les festivals en Islande : on en compte quatre grands qui se tiennent à Reykjavík et qui attirent toutes sortes de gens. Il faut savoir que les festivités de Pâques empiètent parfois sur le mois de mars, mais que ce ne sera pas le cas en 2018, car le dimanche de Pâques tombe le 1er avril. 

Pour en savoir plus sur les traditions étranges qui se perpétuent en Islande pendant cette période, vous pouvez vous reporter à l’article « Bolludagur (jour de la brioche), Sprengidagur (mardi gras) et Öskudagur (mercredi des cendres) en Islande ».



Le Food and Fun Festival

Le Food and Fun Festival qui se définit lui-même comme « cirque culinaire » se tient aux alentours du premier weekend du mois de mars. Des chefs cuisiniers venus du monde entier collaborent avec les restaurants islandais pour rivaliser d’innovation culinaire à partir de produits locaux, en créant des menus de toute pièce pour ravir nos papilles gustatives. 

Tous les repas sont évalués par des experts ! Ainsi, en vous rendant à ce festival, vous savez que vous allez déguster ce que les meilleurs savent faire de meilleur…



Le combat des groupes

Le « combat des groupes » en Islande, également appelé Icelandic Music Experiment ou IME, est un concours où s’affrontent jusqu’à cinquante groupes montants, dont les membres doivent résider en Islande et avoir entre 13 et 25 ans. Plusieurs manches sont jouées devant un public ravi de découvrir de nouveaux talents, avant que le groupe vainqueur ne soit désigné.

De nombreuses success-stories ont démarré à l’IME. La plus remarquable étant peut-être celle du groupe Of Monsters and Men qui a remporté la compétition en 2010 et qui, en sept ans, a conquis une renommée internationale.



Le Reykjavík Folk Festival

Le Reykjavík Folk Festival dure trois jours et se tient au Kex Hostel. Comme son l’indique, il met en avant le meilleur de la musique folk islandaise. Tous les genres musicaux ont leur public et leurs succès en Islande, mais le folk est particulièrement cher au cœur de nombreux Islandais : il trouve ses racines dans les sagas en rimes de la mythologie nordique et déteint même dans les œuvres d’artistes contemporains comme Ásgeir.



Le Reykjavík Fashion Festival

Le Reykjavík Fashion Festival, ou RIFF, est une manifestation annuelle consacrée à la haute couture islandaise. Des stylistes inspirés par la nature islandaise dévoilent leurs collections sur plusieurs jours dans la salle de concert Harpa à un public d’experts et d’observateurs. La haute couture islandaise est de plus en plus réputée dans le monde, notamment pour ses combinaisons de motifs et de matières, et les étonnants résultats contemporains auquel elle parvient.



Mars moustache

 Se faire pousser la moustache en mars pour supporter les maladies qui touchent les hommes

Dans de nombreux pays du monde, le mois de novembre est aussi appelé « Movembre », et une nouvelle tradition est apparue. Elle consiste pour les hommes à se laisser pousser la moustache pour sensibiliser l’opinion sur les maladies exclusivement masculines. En Islande, cela se fait en mars, et de larges pans de la population masculine répondent à l’appel, mais ils le font dans le souci de sensibiliser l’opinion et de lever des fonds pour la recherche contre tous les cancers. Même les bus de la ville portent une moustache collée sur le capot.

Alors si vous venez en Islande en mars, messieurs, pensez à laisser pousser la vôtre !



Que voir en Islande au mois de mars ?

 Cascade de Gullfoss sur la route du Cercle d'Or peut être encore enneigée en mars comme sur cette photo

Il y a énormément de paysages magnifiques et autres sites naturels à voir en mars. Cependant, la météo sera peut-être encore un peu capricieuse. Mais toutes les régions du pays, à l’exception des Hautes Terres, devraient être plus ou moins accessibles, tant qu’aucune inondation, chute de neige massive ou avalanche n'est à déplorer.

La route circulaire d’Islande

 Vue de Vik, le long de la route circulaire

La route circulaire d’Islande, ou Route 1, fait le tour de la quasi-totalité du pays, et peut généralement être pratiquée sans problème en mars. Prise dans le sens inverse des aiguilles d'une montre, elle vous conduit le long de la Côte Sud, à travers les fjords de l’Est, puis dans le nord du pays, avant de vous faire redescendre par l’Ouest (sans toutefois pénétrer dans les Fjords de l'Ouest ou sur la péninsule de Snæfellsnes).

Les seuls endroits où vous pouvez éventuellement rencontrer des problèmes sont les fjords de l’Est et dans la partie orientale de la moitié Nord : ces régions sont peu peuplées, et les routes moins entretenues, si bien que de fortes chutes de neige peuvent contrarier votre voyage. Donc, à moins de faire une excursion avec guide, les meilleurs endroits à visiter sur la route circulaire vont du Sud jusqu’à Höfn, ainsi que l’Ouest et le Nord jusqu’à Akureyri et Mývatn.

 Vestrahorn, vers Hofn

La Côte Sud est une des régions islandaises les plus populaires. Elle est connue pour les nombreux sites naturels qui s’y trouvent et auxquels il est possible d’accéder facilement depuis la Route 1. Parmi ces derniers, on trouve de spectaculaires cascades comme celles de Seljalandsfoss et Skógafoss, des glaciers comme l’Eyjafjallajökull et le Sólheimajökull, ainsi que des formations naturelles maritimes comme l’arche rocheuse de Dyrhólaey et les stacks de Reynisdrangar.

Autant de destinations qui devraient toutes être accessibles en mars, même si pour des raisons de sécurité, il ne sera probablement pas possible de faire le tour complet à pied de la cascade de Seljalandsfoss. De plus, si vous allez admirer les stacks de Reynisdrangar depuis la plage de sable noir de Reynisfjara, faites extrêmement attention aux vagues scélérates et maintenez-vous toujours à bonne distance de l’océan.

 La plage de diamant vers Jokulsarlon en mars

Mais le clou du spectacle de la Côte Sud est la lagune glaciaire de Jökulsárlón, aussi majestueuse en mars que tout le reste de l’année. Les différentes conditions lumineuses propres au mois de mars, ainsi que les aurores boréales, confèrent à la lagune une beauté sans cesse changeante.



La portion de la route circulaire qui s’étire entre Reykjavík et Akureyri traverse la partie occidentale verdoyante du pays. Sur cette partie du parcours, il suffit de faire quelques petits détours pour profiter de sites tels que les cascades de Hraunfossar et de Barnafoss, la plus haute source chaude d’Europe, Deildartunguhver, ainsi que la péninsule de Vatnsnes, qui n'est autre que le meilleur site d’observation de phoques du pays.

 Godafoss est une cascade entre Myvatn et Akureyri

Dans le Nord, lorsqu’elle est bien dégagée, la route circulaire vous conduit en toute sécurité jusque dans la région du lac Mývatn. Les divers sites naturels et paysages que l’on trouve ici séduisent toujours tous les visiteurs, mais surtout les fans de la série Game of Thrones. En effet, vous êtes dans la région où sont tournées les scènes qui se déroulent au Nord du Mur, comme dans le camp de Mance Rayder par exemple.



Le Cercle d’Or

 Strokkur en plein spectacle sur la route du Cercle d'Or

Le circuit touristique le plus célèbre d’Islande vaut vraiment le détour, d’autant qu’il est facile à parcourir tout au long du mois de mars. Cet itinéraire va vous conduire sur trois célèbres grands sites : le parc national de Thingvellir, la zone géothermale de Geysir et la cascade de Gullfoss.

Le parc national de Thingvellir est le seul site d’Islande inscrit au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO. Un titre qu’il doit au fait d’avoir accueilli l’Althing, désormais considéré comme le parlement encore en activité le plus vieux du monde. Situé juste entre les plaques tectoniques nord-américaine et eurasiatique, le parc peut s’enorgueillir d’une géologie exceptionnelle, dont la faille de Silfra déjà mentionnée plus haut est certainement le joyau.

La célébrité de la zone géothermale de Geysir est méritée : c'est au plus grand geyser que l’on trouve ici, appelé Geysir, que tous les autres geysers du monde doivent leur nom. Bien que ce grand geyser soit aujourd’hui inactif, le Strokkur, en revanche, entre en éruption toutes les cinq à dix minutes et peut projeter de l’eau à plus de vingt mètres de haut. Dans les environs, on trouve des sources chaudes, des cheminées de vapeurs et des mares de boue.

Le dernier site du Cercle d’Or est Gullfoss, probablement les chutes d’eau les plus connues du pays. Aussi anciennes qu’emblématiques, elles sont encore plus belles lorsque les rochers qui les entourent sont pris dans la glace, et que la nature environnante est ensevelie sous une épaisse couche de neige.



La péninsule de Snæfellsnes

 Mount Kirkjufell dans les mois d'hiver comme en mars

La péninsule de Snæfellsnes est accessible toute l’année et attire de plus en plus de visiteurs. En effet, le nombre de choses que l’on peut voir sur cette bande de terre de seulement 90 kilomètres de long est tellement impressionnant que le mot s'est transmis comme une traînée de poudre. C'est d’ailleurs en raison de cette diversité que la région est surnommée « l’Islande en miniature ».

Même si les cols de montagnes seront probablement fermés (et qu’il vaut mieux d’ailleurs les éviter quand bien même ils seraient ouverts !), vous pouvez tout de même rouler sur les deux côtes de la péninsule, et donc faire le tour du cap.

Cette route sera pour vous l’occasion de découvrir la plage d’Ytri Tunga, célèbre pour ses phoques, les stacks de basalte de Lóndrangar, le glacier et volcan Snæfellsjökull, les villages de pêcheurs d'Arnarstapi et Hellnar, ainsi que le mont Kirkjufell pour ne mentionner que quelques sites d’intérêt.



Les Fjords de l'Ouest

 Les aurores polaires dans les fjords de l'Ouest

Quand la météo et les conditions le permettent, il est possible d’explorer quelques-uns des Fjords de l'Ouest en mars. En effet, si de nombreuses routes sont souvent bloquées par la neige, et notamment les cols de montagnes, la plupart des routes du littoral sont tout à fait praticables.

Ainsi, vous pouvez partir à la découverte de villages comme Patreksfjördur et Ísafjördur, ce dernier formant la municipalité la plus importante de la région. Vous devriez également pouvoir vous rendre à la cascade de Dynjandi où vous attend un spectacle fascinant. Comme nous allons le voir plus loin, si vous envisagez de partir à la découverte des Fjords de l'Ouest avec votre propre véhicule au mois de mars, il est essentiel d’opter pour un 4x4.



Ce qu’il faut savoir sur le mois de mars en Islande              

 Aurores polaires au-dessus de Grotta à Reykjavik en mars

Si vous vous rendez en Islande en mars, il existe un certain nombre de choses essentielles à savoir pour rendre votre séjour le plus confortable et le plus sûr possibles.

La météo en Islande au mois de mars

En Islande, au mois de mars, la moyenne des températures minimales est de -2,2°C (28°F), et la moyenne des températures maximales de 3,3°C (38°F). Les précipitations sont en moyenne de 84 mm sur l’ensemble du mois, essentiellement sous forme de pluie.

Depuis le début du millénaire, à Reykjavík, le record de chaleur est de 12,4°C (54° F) et le record de froid -12,5°C (9,5°F), par conséquent, le froid est la principale chose à prendre en compte au moment de faire vos valises.

 S'il fait assez froid vous pourrez encore visiter des grottes de glace en Islande en mars

Des vêtements d’hiver complétés par des sous-vêtements chauds et des pardessus à la fois coupe-vent et imperméables sont les éléments indispensables à mettre dans votre valise pour aller en Islande au mois de mars. Il faut consulter les prévisions météo tous les jours, afin de s’organiser face aux conditions climatiques qui vous attendent.



 Godafoss cascade couverte de neige en hiver en Islande

Conduire en Islande au mois de mars

La deuxième question est de savoir si vous voulez oui ou non louer une voiture. Si la voiture vous donne indiscutablement plus de liberté, cela signifie également que vous allez devoir affronter le verglas, le manque de luminosité sur la route, les congères, les précipitations abondantes, les vents forts, mais aussi les autres conducteurs qui ont parfois moins d’expérience que vous pour gérer toutes ces difficultés.

C'est pourquoi louer une voiture en Islande au mois de mars n'est recommandé qu’aux conducteurs confiants, expérimentés et habitués aux conditions hivernales, et encore seulement s’ils louent un 4x4

Si vous roulez en Islande, vous ne devez pas seulement faire attention à la météo, mais aussi à l’état des routes que vous prévoyez d’emprunter. Les avalanches et les inondations ne sont pas rares en mars, et vous devez donc vous assurer qu’elles ne viendront pas vous mettre en danger sur vos trajets.



Suggestions d’itinéraires en l’Islande pour le mois mars

 Jokulsarlon en mars

Si vous venez en Islande au mois de mars, on peut raisonnablement penser que vous êtes en quête d’expériences de vie intenses au contact de la nature, comme voir des aurores boréales, explorer une grotte de glace et admirer de spectaculaires paysages hivernaux.

Autant de plaisirs dont vous allez pouvoir profiter de différentes façons. Il est possible de réserver des voyages avec excursions guidées dans lesquels tous vos hébergements, vos transports et vos visites sont organisés avant votre arrivée. Il est également possible de réserver un autotour pour parcourir le pays vous-même sur la base d’un itinéraire souple et sur lequel tous vos hébergements sont déjà prévus.

Bien sûr, vous pouvez aussi séjourner à Reykjavík et vous offrir des excursions à la journée pour aller découvrir divers sites naturels.

 Source chaude vers le lac Myvatn

Il existe énormément de voyages qui permettent de parcourir l’essentiel du pays, et même parfois d’en faire le tour. Pour faire le tour complet du pays par la route circulaire, le voyage le plus court dure huit jours ; vous pouvez aussi vous immerger dans la péninsule de Snæfellsnes avec ce voyage de dix jours ; ou prendre votre temps et profiter de tous ces lieux magiques avec un voyage de douze jours.

Si vous avez moins de temps, mais que vous tenez absolument à voir le plus de choses possible quand même, vous pouvez opter pour un voyage qui vous fait faire la moitié du tour de l’Islande avant de vous ramener à Reykjavík en avion. Ces formules durent six ou sept jours et permettent de voir le Cercle d’Or, la Côte Sud, les fjords de l’Est et le Nord du pays. 

Quoi qu’il en soit, avec tous ces voyages en Islande, vous aurez énormément d’occasions de voir des aurores boréales, et tous disposent également en option d’une visite de grotte de glace que vous pouvez ajouter lors de votre réservation.

 De nombreux voyages Guide to Iceland permettent d'aller voir une grotte de glace en mars

Et si votre timing est encore plus serré, des voyages organisés encore plus courts permettent d’explorer certaines régions en profondeur. Ce voyage de quatre jours, par exemple, permet de visiter une grotte de glace et Jokulsarlon ; et si vous disposez d’un jour de plus, vous pouvez vous rendre également au Cercle d’Or en privilégiant la formule sur cinq jours. Toujours sur cinq jours, vous pourriez aussi partir explorer le Nord en vous concentrant sur le lac Myvatn.



Si vous explorez l’Islande par vous-même en voiture, le parcours le plus court qui couvre la totalité de la route circulaire est cet autour de dix jours. Si vous souhaitez également explorer la péninsule de Snæfellsnes, vous aurez besoin de douze jours

Encore une fois, vous pouvez aussi opter pour des itinéraires plus courts afin de vous immerger totalement dans certaines régions et éviter d’avoir trop à courir. Avec des formules allant de deux jours à six jours, vous pouvez mettre le cap au Sud-Ouest pour explorer une grotte de glace et Jökulsárlón. Mais si ce sont plutôt des sites comme la péninsule de Snæfellsnes qui vous intéressent, voici un autotour de cinq jours pour une immersion totale dans l’Ouest de l’Islande.

 Jokulsarlon sous les belles lumières du ciel d'hiver



Pour conclure, le mois de mars est idéal pour visiter l’Islande si vous recherchez des paysages hivernaux, une fréquentation limitée, et un ensoleillement quotidien suffisamment long pour faire de nombreuses activités. Tant que vous portez les vêtements appropriés et que vous faites des choix responsables en matière de conduite et d’excursions, vous êtes sûr et certain de faire un voyage inoubliable dans cet incroyable pays.