photo d'un camping en Islande

Vous avez toujours rêvé de voir le soleil se lever sur un fjord splendide au réveil ? Ou de vous endormir au beau milieu d’une chaîne de montagnes avec des aurores boréales qui dansent au-dessus de votre tête ? Alors, il n’y a pas mieux pour vous que de partir faire du camping en Islande !

Réserver des excursions à la journée ou d'aller d’hébergement en hébergement sur l’ensemble de l’île sont autant d’excellents moyens de découvrir le pays. Mais le camping reste la seule et meilleure façon de vous immerger totalement dans l’incroyable univers naturel de l’Islande. Même si les no man’s land et la météo imprévisible vous obligeront à faire face à un certain nombre de difficultés, camper en Islande n’a jamais été aussi accessible et agréable. Si cette idée de faire l’expérience d’un mode de vie radicalement différent vous attire, lisez les conseils disponibles sur le site camping in Iceland (en anglais).

Crédit photo ci-dessus : Philip Gunkel.



Pourquoi camper en Islande ? 

Le camping est une passion partagée par de nombreux Islandais. Chaque été, c’est presque une tradition nationale : on fait son sac et on se retrouve avec les amis et la famille sur l’un des nombreux terrains de camping que compte le pays.

Et cet appel vers la nature qui pousse les personnes hors de chez eux pour aller planter leur tente quelque part agit également sur les voyageurs. En Islande, le camping n'est pas cher, ce qui est particulièrement appréciable pour le budget des voyageurs étant donné le niveau des prix relativement haut dans le pays. De plus, c’est une activité respectueuse de l’environnement et vous pouvez vous endormir en pleine nature la conscience tranquille, sachant que votre séjour n’a qu’un impact écologique minime. De plus, cette façon de voyager vous donne plus d’indépendance qu’en allant à l’hôtel.

C’est l’incroyable diversité des paysages islandais qui attire la plupart des voyageurs ; or en n’étant plus dépendant d’un endroit fixe où dormir, vous pouvez alors découvrir davantage de sites naturels. 

prairie islandaise

Mais plus encore que toutes les raisons que je viens d’évoquer, parcourir la terre de glace en faisant du camping, c’est profiter d’une perspective unique pour ressentir la nature qui vous entoure. Dans votre hôtel, vous n’entendez pas le bruissement de la brise qui survole les champs de bruyère, ni le hurlement des vents qui balaient les vallées des montagnes ; vous ne pouvez pas prendre une grande bouffée d’air pur au réveil, ni éprouver cette sensation de fraîcheur et d’entrain que seule une bonne nuit de sommeil en extérieur peut vous apporter.

C’est une expérience unique à vivre, et il y a beaucoup de façons de l’organiser facilement et sans stress.



Le camping facile

Kirkjufell dans la péninsule de Snaefellses

Bien que le camping en Islande soit une expérience exaltante et inoubliable, la préparation de tout l’équipement nécessaire et le choix des différents terrains de campement qui vous conviennent le mieux à l’avance peuvent s’avérer assez compliqués. Heureusement, plusieurs options se présentent à vous.

La meilleure formule est sans doute de faire un autotour de 8 jours sur la célèbre route circulaire. Dans ce voyage, un 4x4 est mis à votre disposition pour que vous puissiez accéder à la quasi-totalité des routes du pays. Il est équipé d’une tente de toit, du matériel de camping nécessaire (tel que chaises et tables), d’un chargeur USB et d’une glacière. Tous les véhicules sont également assurés et équipés d’un GPS. Avec cet autotour, une camping card qui vous permet de séjourner dans plus de 40 terrains de camping différents à travers le pays sans avoir à payer sur place ni à réserver à l’avance, vous est remise. Bref, de quoi allier le frisson du camping au confort de l’hôtel.

Le voyage vous propose donc un itinéraire personnalisé à travers les sites incontournables du pays, mais aussi des lieux moins connus qui vous permettront d’échapper à la foule tout en profitant d’incroyables merveilles naturelles. Il est également conçu pour vous faire passer par de nombreuses sources chaudes à travers le pays, autour desquelles vous pourrez vous prélasser et vous détendre (quelle que soit votre destination) après une longue journée de route.

aller à une source chaude est un moyen commun pour prendre une douche lors d'un voyage camping en IslandeCrédit photo : Breathe Iceland

Bien sûr, il y a beaucoup d’autres possibilités pour celles et ceux qui souhaitent camper en Islande. Les voyageurs qui disposent de leur propre équipement et de leur propre feuille de route n’ont plus qu’à louer un véhicule et donner un tour de clé. Quant aux voyageurs qui ne sont pas très enthousiastes à l’idée de dormir dehors et de s’exposer au risque du mauvais temps, ils ont à leur disposition un large choix de camping-cars et de vans. Mais, quelle que soit l’option que vous choisissez, il est toujours bon d’acheter une camping card, cela vous permet de faire des économies et augmente vos chances de toujours disposer d’un endroit où poser votre tente pour la nuit.

Si vous optez pour l’un de ces itinéraires, cependant, sachez toujours où vous allez, je veux dire par là qu’il faut connaître les services qui seront disponibles une fois arrivés à destination... Personne n’a envie de tomber en panne d’essence au beau milieu des Hautes Terres !



Camper en toute sécurité

le camping en Islande a des règles

Aussi palpitant et facile à organiser que soit le camping en Islande, il y a quelques risques dont vous devez être conscients. Tout d’abord, la météo, car même en été, elle est imprévisible, et des vents forts et toutes sortes de précipitations sont possibles.

Le mauvais temps peut vous empêcher de planter votre tente et provoquer la fermeture de certaines routes. Il est donc important de consulter les prévisions météo avant de prendre la route ou de poser votre tente quelque part, mais sans jamais oublier que l’Islande n’est qu’un rocher perdu dans l’Atlantique Nord, et que les prévisions ne sont donc jamais fiables à 100 %. Il vaut toujours mieux avoir une petite idée de ce qu’il va se présenter devant vous plutôt que de partir à l’aveuglette. L’Équipe de recherches et de secours islandaise dispose également d’un site web qui avertit les voyageurs des routes fermées ou exposées à des risques météorologiques.

Une autre chose à garder à l’esprit quand on fait du camping en Islande est de s’assurer que l’on connaît bien les services disponibles sur son itinéraire. L’île de glace est peu peuplée et l’on y trouve de vastes étendues de terres inhabitées ; et si c’est bien cela qui explique en partie son charme envoûtant, elle peut aussi prendre au dépourvu les plus novices d’entre nous !

Vous devez donc toujours absolument vous assurer que vous voyagez avec suffisamment d’eau et de nourriture, que vous avez un téléphone portable chargé dans votre voiture, plusieurs couches de vêtements chauds à portée de la main, et, si possible, un bidon d’essence de secours. Celles et ceux qui suivent un itinéraire préétabli ou qui restent essentiellement sur la route circulaire ont beaucoup moins de chances de rencontrer ce problème, mais mieux vaut prévenir que guérir.

Enfin, la dernière chose à savoir est comment bien camper. Avant de vous lancer avec votre tente dans un périple à travers l’Islande, vous devez connaître les bases du camping : comment monter votre tente et comment utiliser un camping-gaz. Ça paraît simple, mais en faisant quelques essais des équipements que l’on connaît mal avant de partir, on peut s’épargner d’avoir des problèmes une fois arrivé à la première étape.



Endroits où camper en Islande

Bien qu’une grande partie de l’environnement naturel islandais soit complètement inhabité et désertique, il est recommandé de ne camper que sur les terrains prévus à cet effet. Ainsi, on préserve les espaces sauvages tout en restant en sécurité.

hautes terres en Islande

Les terrains de camping en Islande sont très différents les uns des autres ; la plupart proposent tous les services habituels tels que douches, sanitaires, électricité et restaurants ou commerces de proximité, mais beaucoup ne sont en fait qu’un simple terrain à l’accès contrôlé ou un bout de plage sans aucune commodité. Les terrains de camping auxquels vous permet d’accéder gratuitement notre autotour de huit jours disposent généralement d’installations tout à fait satisfaisantes, et vous pouvez consulter les services proposés dans chacun d’entre eux sur le site web de la camping card.

Avant de partir en voyage, il est également important de vérifier à quel moment les terrains de camping qui vous intéressent sont ouverts. Naturellement, ils n’ouvrent qu’en été, mais les dates précises varient. Beaucoup d’entre eux ouvrent en continu de mai à septembre, mais quelques-uns, notamment les plus reculés, ou situés dans des zones exposées aux caprices de la météo, peuvent n’être accessibles que de juin à août. Parfois les campings sont complets en raison des festivals qui se tiennent à certains endroits en été, et les camping cards peuvent alors ne pas être acceptées. Il vaut donc mieux faire une vérification à l’avance pour chaque destination.

camping du LandmannalaugarCrédit photo : Wikimedia, creative commons, photo de Pietro Valocchi

Le camping sauvage est légal mais sous certaines conditions. Si vous êtes en tente, alors vous pouvez camper sur des terres non-cultivées au bord de la route pour une nuit sans demander la permission à quelqu'un. C'est la seule condition acceptée et biensûr il est interdit de camper dans l'un des trois parcs nationaux. Si vous avez un van, un camping-car, une caravane ou un 4x4 avec tente de toit alors la législation est plus stricte. En dehors des villes et des campings, vous pouvez seulement passer la nuit dans une propriété privée avec l'accord du propriétaire. 

Découvrez l'ensemble des règles du camping en Islande ici. 

Si vous optez pour le camping sauvage, alors, bien entendu, assurez-vous de laisser derrière vous la nature exactement comme vous l’avez trouvée. Ne laissez traîner aucun déchet, qu’il soit biodégradable ou non, et ne roulez jamais en dehors des voies de circulation pour vous rendre quelque part, quelles que soient les circonstances. Il est strictement interdit de rouler hors-piste en Islande.

Il est également impératif de ne jamais arracher ou déplacer la mousse végétale qui pousse un peu partout, car cette plante a une croissance incroyablement lente, et si vous l’abimez elle peut mettre des décennies à se reconstituer ! Les Islandais portent un grand soin à leur mousse, et si vous savez l’apprécier à sa juste valeur, vous comprendrez vite pourquoi.



Le camping : l’expérience d’une vie

camping en Islande

Pouvoir se déplacer dans ce magnifique pays avec un minimum de contraintes est une expérience libératrice et palpitante. Depuis les fjords splendides et les montagnes spectaculaires jusqu’aux coulées de lave séchée et les étendues de sable volcanique, votre périple islandais en camping vous transportera de merveille en merveille. Que ce soit en optant pour nos formules d’autotours quand bon vous semble, ou en partant seuls, tant que vous respectez la nature et que vous prenez toutes les précautions nécessaires, ce voyage s’annonce déjà comme l’aventure d’une vie !