Et si vous partiez admirer les magnifiques glaciers millénaires qui ornent les incroyables paysages d’Islande ? Les occasions de grimper sur ces véritables joyaux naturels, de parcourir leurs crevasses et d’escalader leurs parois de glace ne sont que trop rares dans le monde... Mais pas ici ! Découvrez dès maintenant tout ce que vous devez savoir sur les glaciers d’Islande et les randonnées sur glacier que l’on peut y faire.

Regarder le monde du haut des glaciers islandais est une expérience unique, grandiose et exaltante. Avec leurs parois de poudreuse blanche, leurs veines de cendres noires et leurs éclats bleu électrique, leur beauté est absolument incontestable. En parcourant les crevasses sinueuses qui les séparent les uns des autres, vous entendrez les gémissements de la glace qui se craquelle sous vos pas, et devant leurs étranges formes plus ou moins acérées vous vous sentirez comme dans un monde parallèle.

Une partie des glaciers est seulement accessible en camion comme sur la photo

Voilà en tout cas pourquoi les randonnées sur glacier ont de plus en plus de succès en Islande. Le pays dispose de tant de points de départ d’itinéraires, y compris à Reykjavík même, que de plus en plus de personnes se lancent dans l’exploration de cet univers de glace et racontent autour d’eux les merveilles qu’ils y ont découvertes.

Mais celles et ceux qui ne connaissent pas l’Islande et qui ignorent encore tout des glaciers appréhenderont peut-être de se lancer dans une telle aventure. Plusieurs questions reviennent souvent : la randonnée sur glacier est-elle dangereuse ? Faut-il avoir de l’expérience, et quel est l’équipement nécessaire ? Et puis d’ailleurs, un glacier, c'est quoi ? C'est à toutes ces questions que nous allons répondre à présent dans ce guide complet de la randonnée sur glacier en Islande.



Qu'est-ce qu’un glacier ?

Les glaciers ont de nombreuses et belles crevasses de glaceCrédit Photo: Randonnée et escalade sur glacier depuis Reykjavik

Un glacier, pour faire simple, est une masse de glace qui persiste toute l’année et qui se déplace en permanence sous l’effet de son propre poids. Avec le temps, souvent des siècles, dans les régions où il tombe plus de neige qu’il n’en fond, cette dernière se compacte peu à peu en une seule et même structure glacée. Ce phénomène se produit surtout sur les chaînes de montagnes et autour des pôles. 

Les glaciers se déplacent sous l’effet de nombreux facteurs. La force de la gravité les attire vers le bas puis, soit parce le poids de la glace a provoqué des déformations internes, soit parce que le sol sur lequel ils reposent est imbibé d’eau liquide, ils se mettent à glisser. C'est ce qui distingue un glacier d’un lac gelé toute l’année par exemple, ou bien d'une mer de Glace.

Le terme « calotte glaciaire » désigne un glacier, ou un ensemble de glaciers contigus, de moins de 50 000 km2. Tous les glaciers d’Islande relèvent de cette catégorie. Les « calottes polaires » sont des glaciers qui s’étendent sur une superficie plus grande encore, et qu’on ne trouve qu’en Antarctique et au Groenland. 

Le mouvement du glacier est à l'origine de la création des crevasses de glaceCrédit photo: Randonnée heli-glacier depuis Reykjavík

Certains glaciers rétrécissent et sont condamnés à disparaître en quelques années, tandis que d’autres grossissent, surpassant parfois même toutes les prévisions. Certains sont presque exclusivement composés d’eau douce ; d’autres sont carrément qualifiés de glaciers rocheux en raison de la grande quantité de sédiments et de débris pris au piège à l’intérieur. 

Le fait que 11 % de la surface terrestre de l’Islande, qui est un pays tempéré, soit recouverts de glaciers donne une idée assez éloquente du potentiel de randonnées sur glacier dont dispose le pays.

Les glaciers en Islande

Carte montrant la localisation des glaciers en IslandeCrédit photo: Wikimedia, Creative Commons

Le climat humide et froid, ainsi que les nombreuses montagnes de l’Islande permettent de réunir les conditions idéales à la formation des glaciers, et l’on en trouve à foison dans tout le pays, dont beaucoup à proximité de Reykjavík. On y trouve notamment les deux plus grands glaciers d’Europe, le Vatnajökull et le Langjökull

Les glaciers d’Islande présentent des caractéristiques bien particulières qui les rendent fascinants. Et notamment leur coloration. Les vrais glaciers (c'est-à-dire à l’exclusion des glaciers rocheux) sont surtout blancs du fait qu’ils se composent de neige compactée.

Mais lorsque la glace se déforme sous l’effet d’une pression intense, elle devient si dense qu’elle repousse toutes les particules d’air qu’elle contient vers l’extérieur. C'est cela qui donne à certaines parties de certains glaciers cette couleur bleue électrique presque surnaturelle, si vive et subtile à la fois. En raison de la très forte activité volcanique qui règne en Islande, on voit aussi beaucoup de glace parcourue de veines de cendre noire, dont certaines datent de plusieurs siècles. 



Les différentes couleur du glacier témoignent des différentes couches de celui-ciCrédit photo: Wikimedia, Creative Commons, photo by David Elliott

Mais ces veines de cendres ne sont qu’une des nombreuses caractéristiques qui rendent les glaciers si fascinants aux yeux des scientifiques. En fait, c'est l’histoire elle-même qu’ils conservent congelée dans leurs entrailles, et en étudiant les différentes couches de glace, les spécialistes disposent d’un véritable trésor de connaissances sur les conditions climatiques et l’activité géologique passées, et même sur les anciennes formes de vies aujourd’hui disparues. 

Or, comme certains glaciers peuvent être âgés de plusieurs millions d’années, ils jouent un rôle capital dans la compréhension de l’histoire du monde. Les glaciers d'Islande, pour leur part, ont commencé à se former il y a 2 500 ans, mais ils ont encore énormément d’informations scientifiques à livrer.

La neige peut recouvrir une crevasse, attention!Crédit photo: Randonnée sur glacier au Snaefellsjökull

Il est possible de voir ces couches d’histoire accumulée sans endommager les glaciers, en explorant leurs crevasses. Les crevasses sont des fissures profondes et abruptes ouvertes par la contrainte de traction exercée par le mouvement glaciaire. Si les amateurs de randonnée glaciaire ne peuvent pas descendre dans ces crevasses, ni même s’en approcher, elles constituent un formidable objet de recherche pour les scientifiques. 

Cependant, même sans y descendre pour y voir de ses propres yeux l’histoire de la formation de la terre, elles restent tout à fait fascinantes. Elles sont spectaculaires, intimidantes et magnifiques à la fois, et celles et ceux qui marcheront à proximité entendront remonter de leurs profondeurs l’écho de l'univers intérieur des glaciers en mouvement constant.

L’eau qui entre dans les crevasses creuse peu à peu le glacier à la recherche d’une sortie, donnant ainsi naissance à de nouvelles merveilles naturelles : les grottes de glace. De nombreux voyageurs viennent en Islande pendant l’hiver pour faire la chasse à ces formations surréalistes d’une beauté indescriptible.



On peut trouver de très belles grottes de glace sous un glacier comme celle-ci en Islande

De nombreuses personnes considèrent qu’elles sont ce qu'il y a de plus beau à voir dans toute l’Islande. Les grottes de glace sont en effet le fruit d’un équilibre très fragile entre de nombreuses conditions rarement réunies. C’est pourquoi elles ne se forment pas tous les ans, et qu’elles ne perdurent pas nécessairement toute l’année.

Quant à ceux qui ne considèrent pas que les grottes de glace « sont ce qu'il y a de plus beau à voir en Islande », c’est sans doute à la lagune glaciaire de Jökuksárlón qu’ils accorderont leur préférence.

Les lagunes glaciaires, ou lacs glaciaires se forment dans le sillage de la retraite des glaciers à partir de l’eau issue de leur fonte. Ils sont souvent petits et sales en raison de la présence des sédiments autrefois prisonniers des glaces. La lagune de Jökulsárlón, cependant, est vaste, bleue et belle. Elle est également parsemée d’énormes icebergs qui se détachent d’une langue glaciaire. 



Jokulsarlon est une lagune glaciaire en Islande

En raison de l’attrait touristique exceptionnel des glaciers, la question de leur accessibilité est devenue prégnante, et l’offre touristique s'est considérablement élargie afin de permettre à chacun de les découvrir à sa façon. Les sorties à la journée dans les grottes de glace, les excursions dans la lagune glaciaire, et les virées en motoneiges sont autant de formules possibles de nos jours.

Cependant, pour apprécier et découvrir au mieux les glaciers, rien ne vaut une randonnée sur glacier.

Randonnées sur glacier en Islande

Avec tant de crevasses, il y a 1000 chemins pour parcourir un glacierCrédit photo: Rando sur glacier au Vatnajökull - loin de la foule

S’imaginer en train de marcher sur de grandes étendues de glace peut facilement susciter une certaine appréhension. Le cinéma et la télévision représentent souvent cette activité comme une aventure particulièrement dangereuse, et l’on a tous en tête des images d'explorateurs téméraires qui disparaissent soudainement sous la glace incapable de supporter leur poids, qui tirent vers eux leurs camarades avec une corde, qui glissent du haut d’une falaise et se retrouvent suspendus dans le vide, raccrochés à un piolet. 

Pourtant, avec un guide, l’équipement et les connaissances nécessaires, la randonnée sur glacier en Islande est sûre et exaltante à la fois, même pour les novices. Gardez bien à l’esprit que ce sont là trois éléments indispensables à réunir, et que vous ne devez pas entreprendre l’ascension d’une calotte glaciaire si un seul des trois vous manque.

Randonneurs en ligne lors de leur randonnée sur glacier au Solheimajökull.Crédit photo: 2 jours dans la côte sud avec randonnée sur glacier, bateau et cascades

Les conditions à remplir pour être autorisé à partir en randonnée sur glacier ne sont pas très nombreuses. La plupart des tour-opérateurs exigent que les participants aient entre 8 et 10 ans minimum pour les randonnées de base, et au moins entre douze et 14 ans pour l’escalade sur glace. Vous devez également être en assez bonne santé, car marcher sur la glace avec l’équipement spécialisé est assez éprouvant.

Soit dit en passant, je déconseille à celles et ceux qui ont du mal à suivre les instructions d’un guide sans contester ou hésiter de s’inscrire à une randonnée sur glacier. Même si cela reste très improbable, les glaciers présentent des dangers particuliers et un accident peut toujours arriver.



Les guides vous emmènent dans des grottes et crevasses avec sécuritéCrédit photo: Expédition sur le glacier à Skaftafell

La randonnée sur glacier exige un équipement spécialisé que la quasi-totalité des tour-opérateurs vous fournira. Cet équipement comprend :

 

  • Crampons à glace : les crampons sont des dispositifs à pointes qui se fixent autour des chaussures, et permettent de marcher en sécurité sur la glace et la neige, ainsi que d'escalader les parois de glace.

  • Piolet : le piolet est un outil de sécurité indispensable pour aider les randonneurs à progresser sur les pentes abruptes, à escalader les parois de glace et pour les empêcher de glisser dans les pentes lorsqu’ils perdent pied.

  • Casque : les casques utilisés pour la randonnée glaciaire ne sont pas particulièrement gros, et l’on peut porter un couvre-chef en dessous ; on ne les porte que par mesure de sécurité pour se protéger en cas de perte d’équilibre ou de chute de morceaux de glace.

  • Harnais avec mousquetons et autres cordes : ils sont essentiellement utilisés pour l’escalade sur glace dans les excursions sur glaciers pour débutants, afin de prévenir toute blessure en cas de lâcher-prise et de chute. Votre guide vous montrera comment s’en servir et il s’assurera que tous les ajustements de cordes nécessaires ont été effectués correctement. Ils sont également utilisés dans les randonnées sur glacier de niveau plus avancé afin d’unir tous les membres du groupe et d’assurer leur sécurité dans les conditions météo difficiles, ou bien lorsqu’on suspecte la présence d’une crevasse cachée sous une fine couche de neige fraîche. 

Pour une randonnée sur glacier en Islande, les crampons sont fixés sur la chaussureCrédit photo: Pixabay, photo de Csharker

Tout ce que vous avez à apporter, ce sont des vêtements chauds et isolants (laine épaisse et coton molletonné) avec des sous-vêtements épais par-dessous et des vêtements imperméables par-dessus. Des gants assez fins qui vous protégeront du froid sans altérer votre dextérité et chapeau seront également les bienvenus. Les lunettes de soleil et la crème solaire sont aussi importantes, car les reflets du soleil sur la glace sont souvent aussi intenses qu’éblouissants.

Mais la chose la plus importante que les randonneurs sur glacier doivent probablement apporter eux-mêmes ou louer, ce sont des chaussures de randonnée particulièrement robustes. En effet, les crampons sont inefficaces sur les chaussures trop fines ou sur les baskets, car ils peuvent se détacher et mettre en danger les compagnons de randonnée qui se trouverait en dessous de vous. Il va sans dire que toutes les chaussures à talons un tant soit peu hauts sont à proscrire. 



Les crampons aident grandement à tenir à la glace notamment lors d'escalade sur glaceCrédit photo: Escalade et randonnée sur glacier depuis Reykjavik

Parmi les objets non indispensables dont vous pourriez avoir besoin, on peut citer le bâton de marche, si vous craignez de perdre l’équilibre trop facilement, et l’appareil photo. Nul doute que vous voudrez rapporter avec vous des souvenirs de ces incroyables paysages glaciaires, afin de pouvoir vous replonger dedans à tout moment. 

Si vous vous inscrivez à une randonnée glaciaire en Islande, pensez bien à vérifier si votre tour-opérateur exige que les participants apportent certaines choses avec eux.

Où faire de la randonnée sur glacier en Islande ?

Sólheimajökull est le glacier le plus visité toute l'année en Islande de par sa proximité avec Reykjavik.Crédit photo: Expédition sur glacier au Sólheimajökull

Quand on parle de randonnée sur glacier en Islande, les possibilités sont presque illimitées. Si vous êtes à Reykjavík, de nombreux prestataires proposent des excursions à la journée sur le glacier de Sólheimajökull, sur la Côte Sud. Ces excursions sont assurées toute l’année.

Elles sont très prisées, car le Sólheimajökull est accessible aux débutants, et il ne se trouve qu’à quelques heures de route de Reykjavík. Rien que le trajet pour y aller est un vrai bonheur, car il faut passer par des sites aussi magnifiques que les cascades de Seljalandsfoss et de Skógafoss.

Le Sólheimajökull est vraiment idéal pour celles et ceux qui souhaitent découvrir la randonnée sur glacier, enrichir leurs connaissances sur les glaciers, et profiter de panoramas exceptionnels sans avoir à prendre le moindre risque. La plupart de ces excursions proposent en option le transport depuis Reykjavík. Mais vous avez également la possibilité de louer une voiture et de rejoindre votre guide et votre groupe par vous-même. 

Si vous avez une bonne condition physique et que vous voulez un peu plus d’aventure, vous pouvez également opter pour une excursion avec session d’escalade sur glace.



Sólheimajökull est connu pour ses couleurs de blanc, bleu et noir en raison de la cendre volcaniqueCrédit photo: Rando sur glacier au Sólheimajökull

Après Sólheimajökull, le glacier le plus prisé pour la randonnée est le Skaftafellsjökull dans la réserve naturelle de Skaftafell, un lieu incroyable où se mêlent forêts, chutes d’eau, pic montagneux et langues glaciaires. Non seulement la réserve est située juste à côté de quelques autres joyaux naturels d’Islande, comme la lagune glaciaire de Jökulsárlón que j’ai déjà évoquée plus haut, mais en plus, partir en randonnée sur la glace n'est qu’une des nombreuses activités possibles dans la région. 

Skaftafellsjökull est rattaché à la plus grande calotte glaciaire du Vatnajökull. Or, Vatnajökull est si grand, qu’il possède de nombreux autres sites de randonnée, moins connus et donc moins fréquentés. Cependant, les excursions proposées ici sont moins nombreuses que sur les autres glaciers, et elles sont souvent privées. 



Skaftafellsjökull situé dans le sud-est de l'Islande est aussi un lieu idéal pour randonner sur un glacierCrédit photo: Randonnée sur glacire à Skaftafell

Mais il existe une méthode plus simple pour explorer le Vatnajökull : l’excursion motoneige. De plus, pendant les mois d’hiver, les grottes de glace sont ouvertes, et si la météo est favorable, il est possible de les explorer.

Par ailleurs, le Vatnajökull réserve une surprise à tous les fans de la série Game of Thrones de HBO. En effet, c'est sur ce glacier qu’ont été tournées de nombreuses scènes qui se déroulent au nord du Mur. Le Mur lui-même est une création numérique, mais il a été « incrusté » dans des images réelles du glacier.



En hiver, vous pouvez visiter une grotte de glace sous le glacier Vatnajokull

Le glacier de Langjökull, en dépit de sa proximité avec Reykjavík, reste moins demandé auprès des tours-opérateurs. Il est pourtant très célèbre pour son tunnel de glace. Contrairement aux grottes de glace du Vatnajökull, le tunnel du Langjökull n'est pas naturel, et il a été creusé dans la partie la plus résistante du glacier. Et c’est donc là le seul endroit au monde où il est possible de marcher à l’intérieur d’un glacier en toute saison.

Le glacier se trouve non loin du Cercle d’Or, et par temps clair, il est visible depuis la cascade de Gullfoss. C'est pourquoi les excursions Cercle d’Or incluent souvent une sortie en motoneige.



Vous pouvez également faire de la motoneige sur un glacier en IslandeCrédit photo: Sortie motoneige sur glacier avec transfert depuis Reykjavik

Sólheimajökull, Skaftafellsjökull et Langjökull sont les glaciers qui attirent le plus de visiteurs, mais il est possible d’en visiter beaucoup d’autres, selon différentes modalités. Mýrdalsjökull, troisième plus grand glacier d’Islande, peut être exploré en motoneige. Il est également doté d’une grotte de glace qu'il est possible d’aller découvrir au départ de Reykjavík et de Vík.

Les plus endurants et les plus expérimentés peuvent marcher jusqu’au célèbre sommet de l’Eyjafjallajökull. Il s’agit du glacier qui recouvre le volcan qui est entré en éruption en 2010, provoquant une perturbation massive du trafic aérien. 

A la faveur de l’été, le Snæfellsjökull, sur la péninsule de Snæfellsnes, ravira celles et ceux qui souhaitent faire une randonnée sur glacier plus exigeante. Vous pourrez alors grimper jusqu’au sommet de la montagne, et admirer au plus près ses deux célèbres pics. La péninsule de Snæfellsnes est surnommée « l’Islande miniature », car elle est riche d’une incroyable diversité de paysages qui se succèdent sur une bande de 90 km de long. Le Snæfellsjökull est souvent surnommé « le joyau de la péninsule » !



Ou faire l'ascension du Snæfellsjökull dans la péninsule de SnaefellsnesCrédit photo: Randonnée sur glacier au Snaefellsjökull

Malgré le vaste éventail d’options qui s’offre à vous, tous les glaciers ne sont pas toujours accessibles. Certains ne le sont qu’en hiver, et encore, seulement si la météo n'est pas trop agitée, auquel cas toutes les excursions sur glacier sont tout simplement annulées par sécurité. 

De plus, quelle que soit la saison, toute excursion sur un glacier dont le volcan qu’il recouvre présenterait des signes précurseurs de réveil est interdite. Les excursions sur le mont Hekla et ses petits glaciers sont souvent suspendues lorsque l’activité sismique s’intensifie, car si le volcan devait entrer en éruption, les experts ne le sauraient que trente minutes à l’avance.

Si une telle alerte est lancée, vous devez impérativement vous y conformer. En effet, même si aucune éruption n'est imminente, plusieurs grands volcans sont susceptibles de se réveiller. Or, il me semble qu’affronter de la lave en fusion, des cendres toxiques et des crues glaciaires risquerait de gâcher un petit peu vos vacances, non ?  



De nombreux lieux sont inaccessibles sur les glaciers en Islande en raison du risque d'éruption volcanique

Profiter au maximum des glaciers

La randonnée sur glacier est une expérience unique. Malheureusement, tout laisse à penser que cette activité est vouée à disparaître en Islande à plus ou moins long terme. Comme la plupart des calottes glaciaires dans le monde, la majorité des glaciers d’Islande reculent à grande vitesse sous l’effet du réchauffement climatique. Certains spécialistes considèrent que le Langjökull n’existera plus dans 150 ans, et que tous les autres glaciers pourraient avoir disparu dans 200 ans ! 

Les glaciers obéissent à un cycle de croissance et de décroissance tout à fait naturel. Par exemple, le Sólheimajökull est plus grand aujourd’hui que lors de la colonisation de l’Islande, car à l’époque, le climat était plus chaud. Mais de nos jours, il perd une superficie équivalente à une piscine olympique chaque année, et tout le monde s’accorde à dire que ce rythme de fonte n'est pas naturel. En tout et pour tout, l'Islande perd 11 milliards de tonnes de glace par an.

Vous êtes équipé de crampons, harnais, piolet et casque lors d'une randonnée sur glacierCrédit photo: 2 jours vers Jokulsarlon avec rando sur glacier, tour en bateau et découverte des cascades du sud

Par conséquent, si vous partez en voyage en Islande, il serait vraiment dommage de ne pas aller voir au moins un glacier tant que cela est encore possible... Pensez aux générations futures qui n’auront pas cette chance.

La randonnée sur glacier est la façon la plus efficace de vous immerger dans le no man’s land fascinant, désertique, surréaliste et grandiose des glaces millénaires d’Islande. Ne laissez pas passer cette occasion. Enfilez vos crampons, empoignez votre piolet et lancez-vous à l’assaut des glaciers !