Le geyser Strokkur - Cercle d'Or

Quels arrêts faire sur la route du Cercle d'Or ? Quels sont les autres sites d'intérêts près du Cercle d'Or? Où devriez-vous vous arrêter lorsque vous êtes sur la route du Cercle d'Or en Islande? 

En fait, le Cercle d'Or se compose de trois sites naturels tous aussi stupéfiants les uns que les autres, dans le sud-ouest de l'Islande : le parc national de Thingvellir, la zone géothermale de Geysir et la cascade de Gullfoss sont en effet des endroits spectaculaires, uniques et connus dans le monde entier. Ils se trouvent tous à moins de deux heures de route de Reykjavík, et il est donc possible de les intégrer tous les trois dans un programme d'une seule journée. 

Seuls la ville de Reykjavik et le Blue Lagoon rivalisent avec le Cercle d’Or, et les raisons de son succès sont multiples. Vous allez découvrir dans cet article tout ce qu’il faut savoir sur les trois merveilles du Cercle d'Or et sur la meilleure façon d'en profiter. 



Parc national de Thingvellir

Parc national Thingvellir en automne

Le parc national de Thingvellir est un endroit extraordinaire, imprégné d'histoire et de traditions, et situé au beau milieu d'un système géologique époustouflant. Il a l'honneur d'être le premier site d'Islande à avoir été décrété officiellement parc national, et le seul à être classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Considéré généralement comme la première étape du Cercle d’Or, le parc ne se trouve qu'à 45 minutes de route environ de Reykjavík.

Thingvellir est le point de rencontre entre les origines de la formation de la terre de glace, et celles de la société civile qui y a prospéré au fil de l’histoire. Nous sommes ici en effet au carrefour d’une géologie spectaculaire et d’une histoire millénaire fascinante, si bien que les visiteurs peuvent y passer des heures à découvrir les mécanismes de formation de la Terre, tout comme les racines mêmes de la démocratie.

Öxaráfoss est une cascade dans les gorgaes d'Almannagjá à Thingvellir



La géologie unique du parc vient du fait qu’il se trouve exactement entre les plaques tectoniques nord-américaine et eurasiatique, dans le rift qui traverse toute l'Islande. L’Islande est en effet le seul pays dans lequel cette vallée, la dorsale médio-atlantique, est visible au-dessus du niveau de la mer. Or, Thingvellir est précisément l’endroit où on la voit le mieux.

Lorsque vous entrerez dans le parc en venant de Reykjavík, vous roulerez en direction d'une falaise abrupte qui, en réalité, n'est autre que l'angle du continent nord-américain. Le continent eurasiatique ne se trouve que quelques kilomètres plus loin, à l'autre extrémité du parc, et se présentera à vous de façon tout aussi spectaculaire lorsque vous vous en approcherez.

En se séparant l’une de l’autre il y a plusieurs millions d'années, ces deux plaques ont laissé la place à une poche de magma qui a émergé pour donner naissance à l'Islande. Il faut savoir également que l'incroyable activité volcanique de l'Islande est due au fait que les deux plaques continuent à s’éloigner. La terre de glace et de feu est donc encore très jeune, et sa formation est loin d'être terminée ! 

Le parc national Thingvellir fait partie du Cercle d'Or

Les manifestations de ce processus géologique en cours sont visibles partout à Thingvellir. La région se compose de longues coulées de lave durcies, et de nombreux volcans affleurent autour du parc en surplomb du Thingvallavatn, le plus grand lac naturel d’Islande.

Cependant, voilà 2000 ans qu’aucune éruption ne s'est produite dans cette zone, c'est pourquoi le parc a eu le temps de devenir si verdoyant. La mousse végétale typiquement islandaise et qui pousse partout dans le pays est venue recouvrir les champs de lave, et certaines zones sont même couvertes de forêts de bouleaux et de plantations de pins.

Des tremblements de terre réguliers se produisent toujours dans la région, car les deux plaques s’éloignent encore l’une de l’autre de 2,5 cm par an. Les crevasses ouvertes par l’activité sismique se remplissent alors d’eau douce issue de la fonte du glacier de Langjökull qui s'infiltre ensuite dans les sols du fait de la porosité de la roche volcanique, pour finalement rejoindre le lac Thingvallavatn.

Les tremblements de terre sous le parc national Thingvellir sont à l'origine de la fissure de Silfra

Grâce à ce long processus de filtration, c'est une eau cristalline, épurée de tout sédiment, qui jaillit des sources que l’on trouve dans les crevasses. Avec une visibilité de plus de 100 mètres de distance, cette eau n’offre pas seulement aux marcheurs un cadre naturel exceptionnel, mais elle représente également une destination de choix pour les amateurs de plongée sous-marine et de snorkeling.

Alors que ces activités de loisir ne semblent pas particulièrement adaptées au climat islandais de prime abord, les dernières générations de combinaisons étanches permettent désormais de plonger sans problème dans une eau à 2 °C, même en plein hiver. Des guides qualifiés emmènent des groupes plusieurs fois par jour dans cette aventure qui a de plus en plus de succès, et notamment pour découvrir la plus belle de toutes les failles : Silfra.

Eau translucide à la fissure de Silfra

Si la plongée sous-marine avec bouteille n'est pas évidente et requiert un certain niveau d'expérience préalable, la plongée avec masque et tuba est accessible à tous à partir de l'âge de douze ans. La seule condition requise est de savoir nager. Les combinaisons étanches sont suffisamment flottantes pour servir de gilets de sauvetage, et la faille de Silfra est traversée par un léger courant par lequel il suffit de vous laisser porter tout le long du parcours.

Le monde sous-marin qui vous attend ici est d'une beauté extraordinaire, et le fait d'évoluer entre deux plaques tectoniques ne rendra votre excursion que plus exaltante.



La faille de Silfra est régulièrement désignée comme l’un des 10 meilleurs sites de plongée au monde, mais elle n'est pas sans dangers. Elle a déjà fait des blessés et des morts, et seules les personnes détentrices d'un brevet et sûres de leurs compétences devraient y plonger. L’exploration de la faille avec masque et tuba requiert également une bonne condition physique et une bonne résistance au stress.

Mais si vous voulez voir l'endroit où la terre se déchire sans avoir à vous mouiller, alors vous pouvez aller marcher dans la gorge d'Almannagja qui marque la frontière de la plaque tectonique nord-américaine. Cette magnifique vallée permet de comprendre les mécanismes géologiques à l'œuvre dans la région, et débouche sur une jolie cascade appelée Öxarárfoss

Au cours de cette marche, les fans de la série Game of Thrones de HBO auront le sentiment d’être passés derrière l’écran ! C'est en effet ici qu’a été tournée l’ascension vers les Eyrié, ainsi que la traversée du Conflans accomplie par Arya Stark et Sandor Clegane.

Öxaráfoss en hiver avec des aurores boréales

Cependant, si le Thingvellir a reçu le statut de parc national et qu’il a été inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO, ce n'est pas en raison de sa situation unique ni de sa géologie fascinante. En réalité, il doit ces titres prestigieux à son passé ; car remonter l'histoire du Thingvellir c'est remonter l'histoire du peuple islandais lui-même.

La première colonie permanente d'Islande qui s'est établie au IXe siècle était essentiellement composée de clans nomades qui refusaient de prêter allégeance à Harald Ier de Norvège. En 930 apr. J.-C., cependant, ils estimèrent qu'une forme de gouvernement collectif pourrait apaiser les conflits qui les opposaient. Or, c'est ici que les quelque trente groupes qui composaient alors la population envoyèrent leurs représentants. Le lieu choisi pour organiser la rencontre fut baptisé « les plaines du Parlement », soit Thingvellir en islandais.

Parc Thingvellir sous les aurores boréales

La première réunion du parlement remporta un tel succès que la tradition se perpétua d’année en année, et bientôt de siècle en siècle. Cette institution perdurera même après la conquête de l'État libre islandais par la Norvège en 1262, et après son rattachement à la couronne danoise en 1380.

En fait, depuis sa fondation il y a plus de mille ans, l’activité du parlement n’a connu qu’une seule période d’interruption entre 1799 et 1844. Après quoi, il fut déplacé à Reykjavík, où il remplira exactement les mêmes fonctions.

Actuel parlement en Islande

Crédit photo: Wikimedia, creative commons, photo by Zenneke

Quoi qu'il en soit, l’Althingi (parlement) islandais constitue la plus ancienne institution représentative du monde encore en activité à ce jour. En effet, tandis que les peuples de l'Europe chrétienne étaient placés sous le joug du féodalisme, sans avoir la moindre idée de ce que pouvait être une délibération démocratique, les « païens barbares » d'Islande innovaient en créant un système de représentation qui allait bientôt servir de modèle à de nombreux autres.

Et c'est donc en raison de cette histoire que Thingvellir a été déclaré parc national en 1930, mille ans exactement après la première réunion du parlement, mais aussi qu’il a été inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO en 2004.

Le Thingvellir, ayant été le centre névralgique de l’Islande pendant des siècles, a ainsi été le témoin des grands évènements qui ont marqué l’histoire de la nation et de son développement. C'est ici, par exemple, que le pays s'est officiellement converti au christianisme en l’an 1000, sous la menace du déchaînement de violence qu’aurait pu déclencher contre lui le pieux monarque de Norvège, le roi Olaf Ier. C'est également ici que se sont tenus de nombreux procès de sorcières, et autres faits dramatiques largement décrits dans les sagas islandaises.

Camping vers le parc Thingvellir

Après que le siège du parlement a été déplacé à Reykjavík, les Islandais ont continué à accorder une grande valeur affective à cette région. C’était là, encore une fois, que la nation avait choisi de déclarer et de célébrer son indépendance vis-à-vis du Danemark en 1944, après l’invasion des nazis et la prise de contrôle du territoire par les alliés. La cérémonie d’investiture du tout premier président islandais, Sveinn Björnsson, s'est également tenue ici.

Quand on connaît l’histoire, la beauté et la richesse géologique de Thingvellir, on comprend bien pourquoi le parc attire tant de monde. Cependant, il ne constitue que la troisième destination la plus populaire dans le Cercle d’Or.

La zone géothermale de Geysir

Geyser en éruption en Islande

La deuxième étape dans le Cercle d'Or est la zone géothermale de Geysir, située dans la vallée de Haukadalur. Elle se trouve à environ cinquante minutes de route de Thingvellir, et au fur et à mesure que l’on s’en approche, on voit l’activité volcanique s’intensifier autour de soi...

Les cheminées et leurs fumerolles parsèment le paysage qui défile sur la route, notamment dans le village de Laugarvatn, situé à mi-chemin. On trouvera d'ailleurs ici un spa chauffé par des courants souterrains d'eau chaude naturelle, et même des hammams disposés juste au-dessus de sources chaudes bouillonnantes, capables d'atteindre la température suffocante de 60 °C (140°F) ! 

Le geyser Strokkur en éruption au Cercle d'Or

Mais dans la vallée de Haukadalur, l'activité géothermique est encore plus intense, et les colonnes de vapeur qu’elle produit se voient à des kilomètres. La zone est parsemée de sources chaudes, de bains de boue et de fumerolles, et les minéraux prisonniers du sol donnent aux collines environnantes de magnifiques couleurs vives. Le site resterait tout à fait fascinant même en l'absence des deux geysers auxquels il doit sa réputation.

Geysir

Le premier est celui dont tous les autres ont tiré leurs noms : le Grand Geysir. Il s'agit du premier geyser dont on trouve trace dans la littérature européenne. Son nom vient du verbe « jaillir » en vieux norrois : geysa. Le Geysir n’entre que rarement en éruption, mais son voisin, le Strokkur, jaillit toutes les dix minutes environ et projette de l’eau jusqu’à 20 à 40 mètres de haut.

Si le Geysir d'origine est globalement inactif de nos jours, c'est en raison de l'activité tectonique de la région et de l'impact de l'activité humaine. Les géologues ont démontré qu'il est apparu il y a 10 000 ans environ, et que ses éruptions sont plutôt cycliques ; en général, c'est un séisme qui vient relancer son activité, avant qu'il ne s'épuise lentement.

Cela dit, lorsqu’elle commence, la durée et l’intensité de l’éruption sont imprévisibles. Ainsi, au début des années 1910, il entrait en éruption toutes les demi-heures, puis il s'est complètement endormi en 1916. 

Strokkur peut propulser de l'eau jusqu'à 40 m de haut

Lassés de voir que le centre d’intérêt le plus emblématique de leur pays était si imprévisible, les Islandais ont creusé un tunnel dans le pourtour de silice de la cheminée du Geysir en 1935, afin de faire baisser le niveau de la nappe phréatique et faciliter le redémarrage du processus d'expulsion de l'eau. Mais cela n'a pas fonctionné très longtemps. Le tunnel s'est bouché et l'activité du geyser s'est à nouveau arrêtée.

En 1981, au cours d'une opération de nettoyage du tunnel, on s'est aperçu que l'on pouvait provoquer l'éruption du Geysir en y injectant du savon. Mais cette pratique a été arrêtée dans les années 90 devant les inquiétudes qu’elle soulevait pour la protection de l’environnement.

Depuis, le Geysir est plongé dans un long sommeil entrecoupé de quelques éruptions qu’il réserve donc aux plus chanceux d’entre nous. Par contre, lorsqu’il entre en éruption, le spectacle est plus impressionnant encore qu’au Strokkur. En 2000, par exemple, il a craché de l’eau jusqu’à 122 mètres de haut. La seule fois où il est monté plus haut depuis que les relevés ont commencé remonte à 1845, avec 170 mètres environ.

la zone géothermale de Geysir sur la route du Cercle d'Or en Islande

Les geysers sont un phénomène naturel rare, et si le Cercle d’Or est une destination aussi prisée, c'est en partie parce qu’il possède un geyser actif, facile d’accès et avec une probabilité importante de le voir en éruption. Si les geysers sont rares, c'est parce que leur formation dépend de nombreuses conditions bien particulières :

  • Une source de chaleur intense : pour que les geysers entrent en éruption, il faut que du magma soit suffisamment proche de la surface de la Terre pour faire chauffer la roche qui, à son tour, doit faire entrer l'eau en ébullition.

  • Une arrivée d'eau : la présence d'un cours d’eau souterrain est bien évidemment indispensable. Ici, l’eau provient de la fonte des glaces du Langjökull. Elle s’infiltre d’abord dans la roche volcanique poreuse, puis se fraie un chemin jusqu’au geyser.

  • Un réseau de canalisations : un réservoir souterrain doit permettre à l’eau de s'accumuler. Il faut également une cheminée, bordée de silice afin d’assurer l’imperméabilité des parois, et donc de contraindre l’eau à remonter jusqu'à la surface de la Terre.

Vallée Haukadalur a de l'activité géothermale

Crédit photo: maxpixel.freegreatpicture.com

Se promener dans la zone géothermale de Geysir est une expérience fascinante et inoubliable, et pas seulement en raison des sources chaudes explosives que sont les geysers. Le Centre de Geysir, situé juste en face des geysers, dispose d’une grande boutique proposant de nombreux articles d’artisanat local. Le centre possède également plusieurs restaurants où l’on sert une cuisine islandaise traditionnelle élaborée à partir de produits locaux.

Le décor naturel de la vallée de Haukadalur est un véritable enchantement. Cependant, n’oubliez pas de respecter les lieux et de ne jamais rien jeter dans les sources chaudes ou les geysers. C'est du bon sens me direz-vous, mais depuis qu’un « artiste » a déversé du colorant alimentaire rose (entièrement naturel, heureusement) dans le Strokkur, je préfère le rappeler !

Nature de l'Islande en oeuvre d'art



Cascade de Gullfoss

La troisième et dernière étape du Cercle d’Or est l’une des chutes d’eau les plus spectaculaires d’Islande : Gullfoss. Elle se trouve à moins de dix minutes de route de Geysir. Située dans une très ancienne vallée, cette puissante cascade se divise en deux colonnes d'eau de 32 mètres de haut (105 ft). Quand son débit est au plus fort, pendant l'été, ce sont 140 m³ d'eau à la seconde environ qui se déversent ainsi dans le vide.

Chute de Gullfoss en Islande

Il s’agit de la rivière Hvita, le meilleur site de rafting dans le sud-ouest de l’Islande. Accessibles aux novices, elle n’en attire pas moins les pratiquants aguerris, et les excursions rafting seront pour vous l’occasion de partir à l’aventure dans les puissants courants qui dévalent cette très ancienne vallée jalonnée d’incroyables formations géologiques. Pour tous ceux qui ne craignent pas de se mouiller un peu et de suivre quelques séances d’entraînement avant, voilà une excursion tout à fait exaltante !

Cette activité n'est proposée qu’en été ; c'est d’ailleurs aussi la meilleure saison pour se rendre à Gullfoss. Quand il n’y a pas de glace sur le sol, un sentier permet de monter jusqu’au bord de la cascade où les embruns viennent caresser votre visage. L’endroit est idéal pour rapporter d’incroyables photos, et l’on peut passer ici des heures, littéralement subjugué par la puissance de l’eau.

il y a souvent un arc-en-ciel au-dessus de Gullfoss

Cela ne signifie pas pour autant que Gullfoss serait moins impressionnante en hiver. Car si pendant la saison froide il n'est pas possible de s’en approcher aussi près, face à cette chute d’eau en partie gelée, vous n’en serez pas moins hypnotisé par le spectacle des blocs de glace qui basculent dans le vide. Si vous vous y rendez en hiver, n’oubliez pas non plus de bien vous couvrir, car les vents froids en provenance du glacier sont impitoyables, et il serait bien dommage qu’ils vous obligent à écourter un moment aussi unique.

Gullfoss attire aujourd’hui des visiteurs du monde entier, et la cascade représente à elle seule une part importante de l’activité du tourisme dans l’économie du pays. Et c'est une chance inestimable qu’elle ait été préservée, laissée vierge de toute souillure artificielle. En effet, tout le monde n’a pas toujours voulu qu’il en soit ainsi...

Au début du 20e siècle, des investisseurs étrangers qui lorgnaient sur Gullfoss et son fabuleux potentiel économique étaient bien décidés à la transformer en centrale hydroélectrique. À l'époque, le propriétaire de la cascade, Tómas Tómasson, s’était trouvé obligé d’accepter que le destin de Gullfoss tombe entre les mains de ces promoteurs. Rapidement, leur projet, auquel il était tout à fait hostile, commença à se mettre en place. Mais c'était sans compter sur la détermination et l’obstination de sa fille.

Portrait de Sigrúður Tómassdottir

Crédit photo: Luc Van Braekel

Pour cette femme, appelée Sigrídur, et qui depuis est devenue l’une grande figure nationale d’Islande, il était hors de question d’assister impuissante à la destruction de cette merveille naturelle. Elle a alors tout fait pour l'empêcher, que ce soit en menaçant de se jeter du haut de la cascade, ou en parcourant à pied, et à plusieurs reprises, les 200 km de sentiers aller-retour qui s'étendent entre la cascade et la ville de Reykjavík, afin d’obtenir le lancement d’une action en justice pour la défense de Gullfoss.

Bien que ses actions n'aient pas directement permis de sauver la cascade, elles ont soulevé un vent de protestation dans tout le pays contre le projet industriel qui la menaçait, et permis dans un premier temps au moins de retarder la destruction à laquelle elle semblait promise. Finalement, c'est son avocat qui parviendra à contraindre les investisseurs à un accord et à l’annulation du contrat, en mettant à jour leurs capacités financières limitées. Le nom de cet avocat, Sveinn Björnsson, vous dit peut-être quelque chose... C'est lui, en effet, que les Islandais désigneront pour être le premier président d’Islande.

Chute Gullfoss en hiver

Sigrídur, quant à elle, a été immortalisée dans un monument de pierre érigé au sommet de la cascade et qui célèbre sa lutte héroïque pour la sauvegarde de Gullfoss. Cette femme pauvre, qui n’avait pas été à l’école, luttant contre une société capitaliste et patriarcale, a contribué à ouvrir la voie au féminisme et à l’écologie qui allaient bientôt s’imposer comme des évidences dans la culture islandaise.

La meilleure façon de découvrir le Cercle d’Or

Couleur d'automne au Cercle d'Or

Le Cercle d’Or étant la destination favorite des voyageurs dans le pays, de nombreuses façons de le découvrir sont apparues. Vous trouverez des centaines d’excursions différentes proposées par des dizaines de tour-opérateurs, tantôt en agrémentant la visite avec des activités particulières, tantôt avec des sites touristiques supplémentaires. Certaines formules sortent de l’ordinaire en proposant de voir le Cercle d’Or en hélicoptère, en avion, ou bien à la faveur d’un beau soleil de minuit.

Bien sûr, il est également possible de louer une voiture et de rouler d’étape en étape, sans contrainte d’horaires et sans avoir à dépendre d’un groupe. Cette dernière option a l’avantage de permettre de faire de nombreux détours pour découvrir des sites moins connus au gré de vos envies.

aurores boréales au parc Thingvellir

Pour celles et ceux qui ne souhaitent pas avaler les kilomètres derrière un volant, il existe une vaste gamme d'excursions avec guide. Certaines sont très simples et efficaces : elles vous conduisent sur les trois sites, puis vous ramènent à l’hôtel. D’autres proposent un programme plus élaboré, et incluent d’autres sites célèbres tels que le magnifique lac de cratère Kerid ou le Blue Lagoon.

Lac Thingvallavatn est le plus large lac d'Islande

Comme 6 heures environ suffisent à visiter le Cercle d'Or, y compris au départ de Reykjavík, il existe également de nombreuses combinaisons d’excursions différentes. L’excursion en motoneige dans le Cercle d’Or, par exemple, comprend les trois sites, puis à partir de Gullfoss, vous partez à l’ascension du glacier de Langjökull à pleine vitesse sur la neige.

Il est également tout à fait possible de se concocter un mix des différentes formules : Cercle d’Or avec snorkeling à Thingvellir, rafting sur la rivière Hvíta, spéléologie à Leidarendi, et ainsi de suite.



Vous pouvez même combiner cette excursion avec un circuit culturel. Ainsi, après votre journée de visite, vous pouvez par exemple vous offrir une soirée dégustation de cuisine traditionnelle islandaise. Ou bien encore, conclure votre excursion par la visite d’une centrale électrique, et découvrir comment les Islandais exploitent l’énergie géothermique qui bouillonne sous leur sol pour produire de l’électricité et de la nourriture.

Combinez la visite du Cercle d'Or avec une balade à cheval

Il existe également des excursions de plusieurs jours, soit avec guide ou en formule autotour, qui se concentrent (ou au moins prévoient) un passage dans le Cercle d’Or. Celles et ceux qui ne disposent pas de beaucoup de temps devraient trouver chaussure à leur pied avec cette excursion de trois jours sur la Côte Sud, qui permet de suivre un sentier jusqu’à la lagune glaciaire de Jökulsárlón, puis, si la météo est favorable, de partir à l’exploration d’une grotte de glace.

Quant à ceux qui comptent passer plusieurs semaines en Islande, ils auront toutes sortes de possibilités, dont un autotour de 14 jours qui passe non seulement par le Cercle d’Or, mais également par la quasi-totalité des meilleurs sites touristiques islandais.

Top 9 des détours sur la route du Cercle d'Or 

1. Bains géothermaux du Fontana 

Bains Fontana

Les bains géothermaux du Fontana sont situés dans la ville de Laugarvatn, sur la route du Parc National Thingvellir sur la route de Geysir. Laugarvatn est une charmante petite ville perchée au bord du lac - qui est riche en activité géothermique. Depuis 1929, les islandais profitent d'un bain de vapeur situé au sommet d'une source chaude près du lac. Le hammam naturel est très bon pour la santé et la peau et en 2011 il fut rénové et les bains géothermaux du Fontana ont ouvert à cet endroit. 

Il y a 3 salles de hammam toutes situées au sommet d'une source chaude et vous pouvez réguler la température de la salle en ouvrant la porte pour laisser entrer l'eau froide. Il y a aussi un sauna traditionnel finnois. Le sauna a une grande fenêtre avec une vue sur le lac. Il y a aussi une multitude de bassins peu profonds avec différentes températures et qui sont très appréciés par les enfants. 

Enfant qui s'amuse dans l'eau des bains géothermaux de Fontana

Cette arrêt au spa extérieur est parfait pour les familles avec enfants, les plus grands peuvent se relaxer pendant que les petits jouent (l'entrée est gratuite pour les enfants jusqu'à 12 ans accompagnée d'un adulte - il y a un tarif spécial famille pour deux adultes accompagnant jusqu'à 4 enfants de moins de 18 ans). Ce lieu offre une atmosphère chaude et relaxante contrastant avec l'hiver froid et sombre. Les bains sont ouverts toute l'année. 

Cuisine traditionnelle islandaise au Fontana

(Photo credit Fontana Geothermal Baths)

Si vous faites un arrêt ici, nous vous invitons à goûter leur pain de seigle fait maison qu'il est cuit durant 24h dans le sable chaud - leur pain frais avec du beurre est simplement délicieux!

Si vous n'avez pas de voiture, vous pouvez y aller avec l'excursion Cercle d'Or et les bains géothermaux du Fontana.

2. Le cratère de Kerid

Cratère volcanique de Kerid en Islande

(Photo credit Aurora Travel - Golden Circle private tour)

La plupart des excursions à la journée vers le Cercle d'Or font un arrêt au cratère Kerid, donc si vous y allez avec votre voiture, ne manquez pas de voir cette merveille! 

Le cratère s'est formé il y a 6500 ans et il a une forme ovale parfaite avec un lac en son centre. Le cratère a de belles couleurs rouge - mais aussi du noir et des couleurs vertes. Le son est assez bon et des concerts y sont organisés quelques fois. Kerid est situé sur la route n°35 près de Selfoss et il y a un petit parking à proximité du site. 

A noter qu'il y a des frais d'entrée de 500 ISK/personne pour visiter Kerid.

3. Secret Lagoon à Flúdir

Secret Lagoon à Fludir

Le Secret Lagoon ou Gamla laugin à Fludir est un lieu parfait pour se relaxer et reprendre des forces. C'est actuellement LA plus vieille piscine d'Islande, construite en 1891. La température du bassin est très chaude entre 38 et 40°C - l'eau provient d'une source chaude naturelle. Il y a un sentier près du bassin pour les visiteurs souhaitant admirer la source chaude. 

Des cours de natation étaient réalisés dans le bassin entre 1909 et 1947 avant qu'il y ait une une nouvelle piscine dans la ville. Le Secret Lagoon a été récemment rénové avec de nouvelles nouveaux équipements en juin 2014. Il vient alors simplement d'être rouvert au public et demeure un lieu isolé et calme donc regardez une carte avant de venir! 

Fludir est situé sur la route n°30.

Route vers Secret Lagoon en hiver en Islande

(Photo credit Breathe Iceland)

En hiver, jetez un coup d'oeil à cette excursion sous les aurores boréales et pour passer les longues soirées d'été dans l'eau consultez l'excursion soirée dans l'eau. Vous pouvez également profitez d'une journée entière de yoga et relaxation au secret lagoon, disponible toute l'année. 

Ici vous pouvez découvrir la sortie Cercle d'Or et le Secret Lagoon.

4. Motoneige au glacier Langjökull 

Motoneige sur le glacier Langjökull

La motoneige au glacier Langjökull est probablement l'activité la plus populaire à combiner avec le Cercle d'Or. Le glacier Langjökull n'est pas loin de la chute de Gullfoss - mais vous avez besoin d'une Super Jeep pour l'atteindre. 

Vous pouvez également partir en excursion Cercle d'Or et motoneige à la journée au départ de Reykjavik - si vous allez au Cercle d'Or par vous-même nous pouvons vous prévoir un horaire pour être récupéré à la chute de Gullfoss et d'être déposé après une heure de motoneige sur le glacier. Durant les beaux jours, vous aurez une vue fantastique sur le glacier - et la conduite est à elle seule une aventure ! Un immanquable pour les voyageurs d'aventure ! 

5. Ferme de Fridheimar 

Ferme de Friðheimar

(Photo credit Friðheimar)

Fridheimar est une ferme de tomates, concombre mais également une ferme équestre tout proche de Reykholt, sur la route n°35. C'est le lieu parfait pour déjeuner entre midi et 16h et goûter à la soupe de tomate avec le pain fait maison. 

Si vous êtes un petit groupe, vous pouvez venir sans réservation mais quelques fois la ferme reçoit des grands groupes, il est alors préférable d'appeler pour connaitre l'affluence. Vous aurez besoin de réserver en avance si vous voulez une visite de la ferme et assister au spectacle de cheval. Ce lieu est un trésor qui vaut bien un arrêt !

6. Rafting dans la rivière Hvítá 

Rafting sur la rivière Hvítá en Islande

La chute de Gullfoss est dans la rivière Hvita (rivière blanche). La plus ancienne base de rafing en rivière d'Islande, Drumbo (le diminutif de Drumboddsstadir) est un peu plus bas près de la rivière. Cette excursion est parfaite pour les familles et les débutants avec des rapides de niveau 2. 

Le paysage sur la route est également à couper le souffle et vous pouvez sauter dans la rivière d'eau froide depuis la falaise haute de 8 m si vous recherchez un peu d'adrénaline. Vous pouvez également partir faire du kayak, une activité qui demande davantage d'efforts. 

Ensuite vous pouvez profiter d'une baignade dans les bains chauds ou déguster un barbecue avec les guide avant de poursuivre votre voyage. 

Réservez ici votre excursion Cercle d'Or et rafting en rivière.

7. Snorkeling ou plongée à Silfra

Eau translucide de Silfra

(Photo credit Arctic Adventures Golden Circle Super Jeep Tour with snorkeling)

Au parc national de Thingvellir se trouve l'un des meilleurs spots de plongée du monde : Silfra. L'eau est si claire que l'on peut voir à plus de 80-100 mètres! L'eau est aussi très froide, donc vous devez porter une combinaison isolante (sèche) de plongée - et pour le snorkeling vous pouvez simplement porter une combinaison moins chaude (et où vous pourrez de la laine ou polaire en dessous).

Vous pouvez acheter un combiné Cercle d'Or et snorkeling - ou si vous avez la certification PADI vous pouvez réserver votre excursion plongée bouteille à Silfra. C'est une expérience incroyable que vous n'êtes pas prêt d'oublier. 

8. Vallée Thjórsárdalur

Cascade de Thjófafoss

Si vous avez une voiture et que vous souhaitez passer la journée entière dans les terres, vous devriez aller un peu plus loin et explorer les trésors cachés d'Islande. Dans ce cas, il vous faut simplement 2h pour vous rendre à la vallée Thjórsárdalur. C'est à environ 1h de route en direction du Sud-Ouest depuis la chute de Gullfoss. Dans la vallée Thjórsárdalur, vous pouvez voir de très belles cascades comme Hjálparfoss, Háifoss, Granni et Thjófafoss.

Pour vous y rendre vous devez conduire en direction du Sud sur la route n°30 depuis Gullfoss, puis tourner à gauche sur la route n°32 et faire une boucle par la route n°26 sur votre retour. 

Vous pouvez lire davantage sur les trésors cachés islandais ici et trouver plus de suggestions d'autotours ici.

9. Skálholt

Eglise de Skálholt en Islande

(Photo credit Safnabókin)

Skálholt est une ville historique remarquable en Islande. Le premier évêque a résidé ici et c'est aussi là où la première école fût établie. En 1200, environ 120 personnes habitaient à Skálholt et elle est alors considérée comme la première ville d'Islande. Si vous vous rendez à Skálholt, sa cathédrale vaut à elle-même un détour. 

Durant l'excursion classique du Cercle d'Or, vous ferez un arrêt à Skálholt.