Quels sont les meilleurs événements annuels en Islande ? Quand ont-ils lieu ? Découvrez dès maintenant notre sélection des meilleures manifestations organisées de janvier à décembre, afin de savoir à quoi vous attendre pendant votre séjour.



Thorrablót

Peut-être pas le festival le plus invitant pour les faibles.Issu de Flickr, Creative Commons, par Stefán Birgir Stefáns

Soit en janvier, soit en février, les Islandais célèbrent le « festin de Thorri », fête qui se tient au solstice d’hiver et qui tire son nom d’un des mois de l’année de l’Ancien calendrier islandais. La tradition consiste à se rassembler avec ses amis et sa famille dans un lieu agréable et à dévorer des spécialités culinaires nationales absolument dégoûtantes.

Nous savons grâce à des manuscrits du Moyen-Age que cette fête a une longue histoire, mais on ignore comment se déroulait exactement le festin de « blót » à l’époque. Cependant, les archives permettent d’imaginer quelque chose d’assez similaire, où l’on mange et l’on boit à profusion !



C’est parce qu’en ces temps reculés les Islandais recouraient aux techniques de salage, de fumage, d’ensevelissement dans la terre et/ou de fermentation pour conserver leur nourriture que ces « mets délicats » sont encore consommés de nos jours pendant le Thorrablót. Les préparations favorites et indétrônables sont les testicules de béliers, la tête de mouton bouillie et, bien sûr, le requin fermenté.

Stock de poisson et beurre islandais séchés - en fait un plat doux et apprécié par beaucoup.Illustration extraite de Reykjavík dans l’assiette

Dans la culture islandaise, manger ces spécialités traditionnelles, c’est montrer sa force. Mais même les plus hardis arrosent souvent le tout d’un petit verre de Brennivin (schnaps islandais) pour faire passer le goût. 


Le Food and Fun Festival

Langoustine islandaise

En février ou mars se tient un événement qui consiste tout simplement à déguster des plats ! C’est le Food and Fun Festival. Quelques-uns des meilleurs chefs du monde viennent alors travailler avec les plus grands restaurants de Reykjavík pour créer des plats tous plus ingénieux les uns que les autres, pour le plus grand bonheur des papilles gustatives des visiteurs.

Chaque chef est assigné à l’un des établissements participants pour élaborer un menu à partir de produits et d’ingrédients locaux en s’inspirant de sa propre expérience internationale.

Le festival Food and Fun de Reykjavík regroupe des talents étrangers et des ingrédients locaux.Photo extraite de Balade gastronomique à Reykjavík

Le dernier jour du festival, une compétition oppose également les chefs qui doivent créer trois nouveaux plats. Et une fois le vainqueur désigné, une grande fête est organisée dans toute la ville.

Si vous aimez la gastronomie et découvrir de nouvelles saveurs, le Food and Fun festival de Reykjavík est un événement à ne surtout pas manquer.



Le Festival d’art de Reykjavík

Reykjavík est une ville qui pousse avec la culture de l'art

Du 18 mai au 3 juin, la capitale islandaise accueille le Festival d’art de Reykjavík. Organisé pour la première fois en 1970, il est consacré à la musique, aux arts visuels, à la danse, à la littérature, au design et bien plus encore, en mettant l’accent sur l’innovation.

Au fil des différentes éditions, le festival a déjà eu l’occasion de braquer ses projecteurs sur quelques-uns des artistes les plus connus au monde. On peut notamment citer Vladimir Ashkenazy — également président d’honneur du festival —, Led Zeppelin, Nina Simone, Andy Warhol, Jaqueline du Pré, Bob Dylan, Goran Bregovic, Ingmar Bergman, Benny Goodman, Mstislav Rostropovich, Luciano Pavarotti, Human League, Doris Lessing, The Shadows, Leonard Cohen, Pulp, Madness, The Stranglers, Björk, Sigur Rós, David Bowie et bien d’autres.

Les amateurs d’art sous quelque forme que ce soit trouveront toutes sortes d’activités culturelles à leur goût tout au long de ce festival.



La fête nationale en Islande

Fjallkona, la dame de la montagneLa Dame des Montagnes

Lors d’un référendum organisé du 20 au 23 mai 1944, les Islandais ont massivement voté « oui » pour que leur pays devienne un État indépendant et souverain. Cependant, le jour de la fête nationale a été fixé au 17 juin, date anniversaire de la naissance du leader du mouvement pour l’indépendance, Jón Sigurdsson.

Des défilés emmenés par des chevaux et une grande fanfare sont alors organisés dans tout le pays. Des discours sont prononcés en plein air, bien souvent par la Fjallkonan, ou Dame des Montagnes, personnification mythique de l’Islande.  

Tout le pays vibre alors au rythme de la musique et de la ripaille, et le soir venu, partout, des feux d’artifice inaugurent une longue nuit de fête.


Le solstice d’été en Islande

Le Sun Voyager baigné par la lumière du soleil de minuit à Reykjavík.

Le 21 juin, jour du solstice d’été, les Islandais et les voyageurs étrangers, dans un élan de perpétuation de la tradition païenne, se réunissent pour fêter le jour le plus long de l’année. En Islande, cette fête prend une tournure bien particulière dans la mesure où le soleil ne se couche même plus.



En fait, le soleil de minuit commence une semaine avant et dure une semaine après le solstice d’été, et le ciel reste clair de mai à août.

Pour célébrer cette période de l’année, on allume des feux de joie, des promenades très intéressantes sont organisées, et les adeptes de l’ancienne mythologie nordique (Ásatrúarfélagid) tiennent l’une de leurs principales fêtes annuelles dans le parc national de Thingvellir.



Le Secret Solstice est un festival en plein air avec camping qui se tient sur un weekend prolongé dans le parc de Laugardalur au cœur même de Reykjavík, et qui peut s’enorgueillir d’avoir reçu des têtes d’affiche telles que Radiohead, Foo Fighters, Massive Attack, Chaka Khan et Die Antwort. 

Le Viking Festival de Hafnarfjördur est un autre événement très populaire où se mêlent costumes traditionnels, musique, bijoux, artisanat et même combats à l’épée dans la plus pure tradition viking. Si vous décidez de vous y rendre, il serait vraiment dommage de ne pas aller manger un petit quelque chose au restaurant viking Fjörukráin.

Le village viking de Hafnarfjörður est ouvert toute l'annéePhoto extraite de Les Vijkings et les sagas

La vieille tradition scandinave veut que l’on se roule nu dans la rosée au petit matin du solstice d’été. Mais pour respecter de la façon la plus authentique ce commandement viking, vous devez le faire le 24 juin, car les premiers Islandais avaient à l’époque trois jours de libres.


Le Folk Festival dans le Nord de l’Islande

La ville de Siglufjörður au nord de l'IslandePhoto extraite de Excursion sur le littoral arctique avec visite de brasserie

Début juillet, la petite ville de pêcheurs de Siglufjördur accueille son Folk Festival annuel pour transmettre la culture islandaise aux étrangers, mais aussi les cultures étrangères aux habitants de la terre de glace et de feu. L’Islande est une île si petite que l’on pourrait penser que la culture ne peut s’épanouir qu’à Reykjavík... Pourtant, des petites villes comme Siglufjördur détruisent sur place cet a priori !

Ce festival folk n’est pas seulement axé sur les concerts, en effet, des ateliers et des conférences sont également organisés à travers la ville, que ce soit autour de la musique ou à l’aune d’autres arts traditionnels islandais comme l’artisanat.



Les festivals de musique en Islande

On trouve d’innombrables festivals de musique en Islande, que ce soit en plein air ou en salle, et cet article serait bien plus long si nous devions en faire la liste complète ici. L’un des plus courus, cependant, est le festival de plein air Þjódhátíd í Eyjum organisé tous les ans dans les îles Vestmann le premier weekend du mois d’août.



Des gens du monde entier viennent ici planter leur tente et faire la fête. Le festival perpétue la tradition des chorales et permet à de nombreux groupes locaux de monter sur scène. Il démarre le jeudi avec une sorte de « bal des débutants » où se forment des couples, puis se prolonge avec un feu de joie le vendredi soir, et culmine avec un feu d’artifice le samedi.

Heimaey, sur les îles VestmannPhoto issue de Flickr, Creative Commons, Aljo Hartgers

On peut également signaler deux autres festivals de musique sur ce même weekend : Innipúkinn à Reykjavík, où se produisent des groupes islandais et étrangers, et Neistaflug à Neskaupstadur.

Les festivals Aldrei fór ég sudur à Ísafjördur en avrilEistnaflug à Neskaupstadur en juillet, et Sónar à Reykjavík en février méritent à eux seuls de faire le voyage jusqu’en Islande.



La gay pride de Reykjavík

L'Islande est la plus grande icône de la chanson pop sur le marché de la musique pop, le fabuleux Páll Óskar

La lutte pour les droits des personnes LGBTQ+ en Islande a avancé à pas de géant au cours des quarante dernières années, avec à sa tête notamment des mouvements comme Samtökin » 78 et des personnalités telles que Hördur Torfason.

Bien qu’il reste encore des obstacles à surmonter, l’Islande est aujourd’hui l’un des pays les plus progressistes en ce qui concerne les droits des personnes LGBTQ+.

C’est le premier pays du monde à avoir élu à sa tête un Premier ministre gay (Jóhanna Sigurdardóttir, en 2009) et le mariage pour les personnes de même sexe a été adopté à l’unanimité en 2010. L’adoption pour les couples de même sexe a également été légalisée, et les personnes transsexuelles peuvent officiellement changer le genre mentionné sur tous leurs documents administratifs.

Ces droits, ainsi que la culture queer en général, sont fêtés chaque année à la mi-août lors de la Gay Pride de Reykjavík. L’événement rassemble des dizaines de milliers de personnes de sept à soixante-dix-sept ans dans le centre-ville, car c’est Reykjavík tout entière qui s’unit aux revendications de la communauté LGBTQ.

Et comme on peut s’y attendre, ce jour-là, la soirée s’annonce toujours comme l’une des plus animées de l’année ! 



La Nuit de la culture en Islande

Menningarnótt, ou Nuit de la culture, est l’un des plus grands événements annuels du pays qui se tient à la mi-août. Partout dans la ville, que ce soit dans les parcs, dans les galeries, les bars ou les rues, des manifestations culturelles sont organisées. Des milliers de personnes contribuent, participent et transmettent leur art à une foule encore plus nombreuse qui vient voir, écouter et profiter de ces festivités uniques.

Si vous aimez le théâtre, la musique, le cabaret ou tout autre type d’expression artistique, sachez que ce festival les mêle tous le temps d’une journée décoiffante. Si vous allez en Islande en été pour profiter au maximum de la nature sous le soleil de minuit, il serait vraiment dommage de ne pas vous réserver cette soirée et de passer à côté d’une telle effervescence culturelle.

De plus, dans le plus pur style islandais, la soirée du lendemain de la Nuit de la culture est totalement folle.



Les aurores boréales en Islande

Les aurores boréales dansant sur l'Islande rurale sont un spectacle que la plupart des gens aimeraient voir.

De septembre à avril, lorsque le ciel est sombre et dégagé, vous avez de fortes chances de voir des aurores boréales en Islande. Ce phénomène naturel surréaliste attire à lui seul de nombreux visiteurs étrangers, et si vous vous organisez un minimum à l’avance, il ne vous manque plus qu’un petit peu de chance pour avoir le privilège d’admirer cet étrange ballet lumineux dans les cieux.

Il existe de nombreuses façons de partir à la chasse aux aurores. Par exemple, vous pouvez vous aller scruter le ciel dans les zones les plus sombres de la ville, comme au phare de Grótta ou dans le parc de Laugardalur. Cependant, cette méthode vous prive de toute mobilité, et un simple petit nuage peut venir gâcher le spectacle. 



Une aurore boréale, photographiée au-dessus du phare Grótta.

Une meilleure solution consiste à louer un 4x4 et à partir à la recherche des aurores par vous-mêmes en vous aidant des prévisions de couverture nuageuse et d’aurores boréales disponibles en ligne. Mais si vous voulez vous épargner le stress de devoir conduire sur les routes hivernales d’Islande, il est souvent bien plus simple de réserver une excursion spécialisée.

Le choix ne manque pas : si votre budget est limité, par exemple, vous pouvez opter pour une excursion en bus, et si vous préférez une expérience plus intimiste, vous pouvez vous tourner vers une excursion en Super jeep. Mais l’option la plus originale consiste certainement à s’offrir une sortie en bateau pour aller guetter les aurores dans la baie de Faxaflói.

Ce qui est formidable avec la période annuelle des aurores boréales, c’est que vous n’avez pas besoin d’être à un endroit spécifique pour en profiter. Il existe également des excursions en bus et en bateau dans le Nord, ainsi que dans d’autres parties du pays. 



Le festival littéraire de Reykjavík

Un vieux manuscrit islandais, écrit en vieux norrois, qui ressemble tellement au islandais moderne que la plupart des habitants peuvent le lire.

En septembre, Reykjavík organise son festival littéraire qui réunit chaque année des auteurs islandais et étrangers. Avec ses interviews et ses colloques gratuits, effectués en anglais et disséminés un peu partout dans la ville, mais aussi avec ses lectures d’auteurs renommés, il s’agit là de l’une des manifestations majeures du monde des lettres en Europe.

Les rats de bibliothèque et les écrivains amateurs ou en herbe trouvent ici largement de quoi occuper leur temps, avec en prime peut-être le privilège de rencontrer quelques-unes de leurs idoles. Parmi les grands noms de la littérature qui sont déjà venus au festival on peut citer Margaret Atwood, David Sedaris, Günter Grass, Hanif Kureishi et Ngũgĩ wa Thiong'o.


Le Reykjavík international film festival

Le Reykjavík International Film Festival, ou RIFF, se tient chaque année à la fin septembre pendant onze jours, et occupe désormais une place de choix parmi les rencontres cinématographiques internationales. Il présente une vaste sélection de films de fiction et de documentaires issus de plus de 40 pays — dont le point commun est de chercher à repousser les limites du genre d’une manière ou d’une autre — et accorde une attention particulière au cinéma indépendant plutôt qu’aux superproductions.

Des projections sont organisées un peu partout dans la ville, les différents acteurs du secteur peuvent se rencontrer à l’occasion d’interviews et de colloques, et de nombreux cinéastes débutants viennent ici parfaire leur réseau. Mais ce n’est pas tout, car le festival est agrémenté de concerts, d’expositions et de spectacles et se déroule ainsi dans une véritable atmosphère de fête.



Iceland Airwaves

En octobre, avec le festival Iceland Airwaves, c’est la plus grande réunion des talents de la musique qui a lieu en Islande. La quasi-totalité des critiques de musique en a fait l’éloge, et le magazine Rolling Stones l’a même qualifié de « weekend le plus branché de tous les festivals musicaux de l’année ». Et il est vrai que chaque édition attire un peu plus l’attention à l’étranger.

Comme la plupart des festivals, celui-ci a également son « on » et son « off », le « on » étant exclusivement réservé aux détenteurs d’un billet Airwaves qui permet d’entrer dans certains lieux, comme la salle Harpa ou le bar Gaukurinn, et le festival « off » se déroulant partout ailleurs. Les festivités ne se limitent pas aux bars et aux clubs – vous trouvez des groupes dans des cafés, des restaurants, des magasins de disques, dans les rues et jusque dans les maisons des habitants !

Quelques-uns des plus grands artistes internationaux d’aujourd’hui ont joué ici comme Florence and the Machine, Mumford and Sons et Flaming Lips, ainsi que des artistes islandais à grand succès comme Björk, Sigur Rós, FM Belfast et Of Monsters and Men. Chaque édition fait également la part belle à quelques-uns des meilleurs DJ du monde.



Noël en Islande

Depuis les temps les plus reculés, les Islandais célèbrent Jól/Yule pour marquer la période où les journées commencent à rallonger après le jour le plus court et le plus sombre de l’année, et que le calendrier chrétien situe le 21 décembre.

Les chrétiens ont ensuite choisi cette date pour célébrer la naissance de Jésus-Christ. Ainsi, « jól » est naturellement devenu le mot islandais pour dire Noël. On le fête le 24 décembre.

Qu’ils soient religieux ou non, pour presque tous les Islandais, cette période de l’année est l’occasion de s’échanger des cadeaux et de passer du bon temps en famille.

Le centre-ville de Reykjavík est mouillé par une couverture de neige molle.Photo extraite d’un blog personnel Les meilleurs marchés de Noël de Reykjavík

Le jour de Thorláksmessa, c’est-à-dire le 23 décembre, nous vous conseillons de vous balader dans la principale rue de Reykjavík, Laugavegur. Les habitants envahissent la rue dans une atmosphère chaleureuse et amicale, et vous tombez sur tout un tas de chanteurs, de fanfares et autres chorales.



À Reykjavík, à Akureyri et à Ísafjördur, vers 18 h, les gens allument des bougies, chantent et marchent pour la paix. Dans la capitale, cette marche démarre à Hlemmur et redescend la rue de Laugavegur.

Le jour de Thorláksmessa, de nombreux Islandais perpétuent également une étrange tradition qui consiste à manger de la raie préalablement enterrée et fermentée à l’odeur véritablement pestilentielle.

Faire du patin à glace sur Ingólfstorg dans le centre-ville de Reykjavík est une affaire de vacances amusante.Photo extraite de la blogueuse islandaise Nanna Gunnarsdóttir

Beaucoup de traditions islandaises sont liées à Noël, y compris celle du chat Yule qui dévore les enfants qui ne portent pas de beaux vêtements pendant la période Noël — comme si être pauvre n’était pas assez difficile, et qu’il fallait en plus être puni pour ça !

Nous avons également la femme troll Grýla, qui mangeaient les enfants qui n’étaient pas sages. Les jólasveinar (les fameux Yule-lads) ne sont autres que ses propres enfants. À l’origine, ils faisaient de mauvaises blagues aux paysans, volaient leurs biens et leur bétail, ou ravageaient leurs terres.

Mais avec le temps, la tradition a adouci leur caractère et on les a rapprochés du père Noël... Les trolls et autres personnages pernicieux de la mythologie de Noël ne sont probablement pas une particularité islandaise. En revanche, seule l’Islande possède treize pères Noël (trolls) !



Le Nouvel An en Islande

Les Islandais sont fous de feux d'artifice.

Pour le Nouvel An, les Islandais se rassemblent. D’abord, autour d’un dîner en famille, puis entre ami vers 1 h ou 2 h du matin pour faire la fête jusqu’à l’aube. 

Vers 22 h, la plupart des Islandais sont rassemblés autour de la télévision pour regarder Áramótaskaupid, une émission satirique qui revient sur tous les grands événements qui ont ponctué l’année — actualités, politique, etc.

Chacun veut alors savoir ce que l’autre « a pensé de Skaupid ? », et il semble inconcevable que quiconque n’ait pas regardé l’émission.

À minuit pile, presque toutes les familles d’Islande sortent de leur maison pour allumer des feux d’artifices, et le ciel s’embrasent littéralement comme nulle part ailleurs dans le monde !

Réchauffer vos os autour d'un grand feu de joie est une véritable tradition du nouvel an islandais.Photo extraite de Une nuit d’enchantement | Excursion de Noël et du Nouvel An

Partout s’allument également des feux de joie autour desquels se rassemblent les familles de chaque quartier pour se réchauffer en vue de la longue nuit de fête qui les attend.

Comme Noël, le réveillon du Nouvel An est lui aussi tout empreint de traditions islandaises. On raconte que ce soir-là, les vaches se mettent à parler, que les phoques prennent forme humaine, que les morts sortent de leurs tombes et que les elfes déménagent.

On dit aussi que l’or des elfes vous est acquis si vous restez assis toute la nuit au milieu d’un croisement sans adresser la parole à toute personne qui viendrait à le traverser. Quant aux vaches, on prétend que ceux qui les écoutent perdent la raison.



Alors, venez vite en Islande et joignez-vous aux festivités !