The auroras over Jökulsárlón in February

Que faire en Islande au mois de février ? Quel temps fait-il et la nuit dure-t-elle longtemps ? Les grands sites naturels d'Islande sont-ils toujours accessibles et quelles sont les excursions possibles ? Voici à présent tout ce que vous devez savoir sur le mois de février en Islande.

En février, la plupart du pays est couvert de neige, et comme la nuit dure plus longtemps que le jour, il s'agit d'une période idéale pour l'observation des aurores boréales.

Malgré le climat de type arctique, en février, l'essentiel de l'Islande reste accessible comme le reste de l'année. Il est possible de faire le tour du pays par la route circulaire, mais vous pouvez également vous installer à un endroit donné à partir duquel visiter ensuite un grand nombre des sites naturels les plus célèbres d'Islande.



Voir les principaux lieux d'Islande enneigés avec l'excursion Côte sud, aurores boréales , Jokulsarlon et grotte de glace

Quoi qu'il en soit, la plupart de ces régions seront beaucoup plus tranquilles que pendant l'été ou en décembre. En fait, ces dernières années, le mois de février s'est révélé être l’un des plus calmes de l’année en Islande, et par conséquent, les régions que vous allez explorer seront loin d'être bondées.

Que faire en Islande au mois de février ?

La cascade Seljalandsfoss recouverte de neige

Les grands amoureux du froid trouveront d'innombrables choses à faire pour s’occuper tout au long du mois de février en Islande.

De nombreuses activités qui ne sont organisées qu’en hiver, comme l’exploration de grotte dans le glacier Vatnajökull et la chasse aux aurores boréales, sont à leur comble. Tandis que d’autres excursions, comme le snorkeling à Silfra, se présentent sous un charme nouveau et magique grâce à la présence de la neige et de la glace.

Voyons à présent quelles sont les meilleures excursions à faire.

Chasse aux aurores boréales en Islande au mois de février

Budir et les aurores boréales

L'immense majorité des voyageurs qui se rend en Islande en hiver a de fortes chances de voir des aurores boréales. Mais du fait de la nuit qui dure plus longtemps et du temps qui est légèrement moins nuageux qu'en décembre, janvier et mars, le mois de février est l'un des meilleurs moments de l'année pour venir s'émerveiller devant ce phénomène exceptionnel.

  Lever du soleil Coucher du soleil Heures d'ensoleillement
1er février 10h07 17h16 7h09
28 février 08h38 18h43 10h05


Aurores boréales au dessus du parc Thingvellir

Les deux facteurs déterminants d’une chasse aux aurores boréales fructueuse sont un ciel dégagé et le moins de pollution lumineuse possible. Pour les observer, en général, la meilleure chose à faire est de sortir de Reykjavík, soit dans le cadre d’une excursion aurores boréales avec guide, soit avec une sortie bateau aurores boréales dans la baie de Faxaflói.

Toujours est-il que si vous voulez réserver une excursion aurore boréale, mieux vaut la prévoir le plus tôt possible dans votre séjour. En effet, vous n'êtes jamais à l'abri d'une annulation à cause du mauvais temps, ou d'un caprice de la nature qui voudrait ce jour-là vous priver du spectacle.

Cependant, la quasi-totalité des tour-opérateurs dignes de ce nom vous proposeront de faire une nouvelle sortie jusqu'à ce que vous puissiez voir des aurores, par conséquent, mieux vaut avoir du temps devant soi au cas où.

Si vous partez à la chasse aux aurores vous-mêmes, consultez les prévisions d’aurores (dès que le niveau est supérieur à « 3 », on considère que le déplacement vaut la peine) et vérifiez la couverture nuageuse.



Exploration de grottes de glace en Islande au mois de février

Grotte de glace au coeur du glacier Vatnajokull

L'exploration de grotte de glace qui se forme naturellement sous le glacier Vatnajökull, la plus grande calotte glaciaire d'Europe, constitue une autre activité exclusivement hivernale à faire en Islande. L'occasion d'explorer une grotte de glace ne se présente que très rarement. En effet, non seulement il n’y a pas beaucoup de glaciers dans le monde, mais la plupart sont inaccessibles et les grottes de glace doivent réunir de nombreuses conditions pour se former.

Chaque année en Islande, les grottes de glace au Vatnajokull sont accessibles entre novembre et mars.

L'un des facteurs qui peuvent en limiter l'accès est la pluie. Les inondations peuvent en effet fragiliser la structure des grottes de glace et provoquer des annulations d'excursions. Bien que février soit un mois plutôt humide, le niveau des précipitations est légèrement inférieur à la moyenne du reste de l'hiver, et il constitue donc l'un des moments les plus judicieux pour réserver une excursion.

Si vous souhaitez explorer une grotte de glace, vous devez rejoindre un groupe avec guide. Les meilleures excursions d’exploration de grottes de glace s'étalent sur deux ou trois jours et vous emmènent également découvrir les sites d'intérêts des environs, tels que la lagune glaciaire de Jökulsárlón et la réserve naturelle de Skaftafell



Observation de baleines en Islande au mois de février

Baleen whales are uncommon in winter, but still out there.Photo de Sortie observation de baleines et dauphins en hiver

Des sorties observation de baleines sont organisées au départ de Reykjavík toute l'année. On compte plus de vingt espèces de cétacés qui fréquentent les eaux islandaises dont un grand nombre reste pendant l'hiver.

Les dauphins à nez blanc, connus pour leur sociabilité, leurs acrobaties et pour ne pas être farouches à l'approche des bateaux sont l'espèce la plus fréquente, et ils sont nombreux à venir s'alimenter et jouer dans la baie de Faxafloi. Les marsouins communs, bien que plus difficiles à apercevoir, font également partie des résidents à l'année de la région. 

Ils ne sont pas seuls cependant. Des orques, des globicéphales et des baleines à bec font également leur apparition lors des excursions entreprises en février, il en va de même pour les baleines de Minke qui n'ont pas migré. De plus, c'est en février que celles qui ont migré commencent doucement à revenir, même si la plupart ne seront pas de retour avant avril.

Two Minke Whales, pictured in Faxafloi bay. Usually, they are only found alone.Photo de  Observation des baleines depuis Reykjavík

Les sorties d'observation de baleines, tout comme les excursions aurore boréales, sont soumises au risque d'annulation et au risque de ne voir aucun animal pointer le bout de son nez ! Mais ici encore, vous pouvez remédier à cela en prenant soin de réserver votre excursion le plus tôt possible, de façon à pouvoir retenter votre chance un autre jour sans frais supplémentaires, en cas d'annulation ou de sortie infructueuse.

Lorsque vous participez à une observation de baleines, n'oubliez pas de porter des vêtements chauds pour vous protéger des vents marins. La plupart des opérateurs disposent de vestes coupe-vent pour le bien-être de leurs clients.



Exploration de grottes de lave en Islande au mois de février

Neige à l'entrée d'une grotte de lave en IslandePhoto de Raufarhólshellir | Tunnel de lave

L'exploration des grottes de lave est une activité particulièrement agréable en février, même si elle s'avère un peu plus intimidante qu'en été. Ce sont les structures de glace qui se forment à l'intérieur des tunnels qui rendent cette activité plus intéressante encore en hiver.

En effet, comme la roche volcanique est particulièrement poreuse, l'eau passe lentement à travers. Lorsque l'eau ressort à la surface des plafonds des grottes et que la température est négative, elle gèle avant d'avoir le temps de tomber et donne ainsi naissance à de magnifiques formations de glace. Les gouttes d'eau qui parviennent à se détacher du plafond gèlent souvent lorsqu'elles touchent le sol, formant elles aussi d’étonnantes structures de glace.

Le tout est saisissant pour les visiteurs qui pénètrent dans les lieux et qui en ressortent toujours avec de stupéfiantes photos. Le sol peut également s'avérer particulièrement glissant, et il est donc recommandé aux personnes qui craignent les surfaces instables d'éviter de se lancer dans ces excursions. Cependant, dans les excursions avec guide, des crampons vous sont systématiquement fournis.

Vidgelmir : grotte de lave et ses belles couleursPhoto de Vidgelmir Cave Explorer

Celles et ceux qui cherchent une sortie plus facile devraient trouver leur compte en allant visiter les grottes de Raufarhólshellir ou de Vídgelmir. Toutes deux étant plus larges et plus volumineuses, à aucun moment il n'est nécessaire de grimper ou de ramper ; elles sont même dotées d’un petit sentier pour faciliter la progression.

Quant aux plus audacieux, ils peuvent se rendre à la grotte de Leidarendi dans laquelle il faut grimper à quatre pattes dans de petits espaces, et parfois même entrer par une étroite faille lorsque des chutes de neige trop importantes bouchent l’entrée principale. 



Snorkeling en Islande au mois de février

Snorkeling à Silfra

De prime abord, faire du snorkeling en Islande en plein mois de février peut sembler une activité réservée aux plus casse-cous des casse-cous, mais ce serait sans compter sur les combinaisons étanches modernes qui permettent désormais a quasiment n'importe qui de s’y adonner avec bonheur. Le site de snorkelling de Silfra est accessible toute l’année et considéré comme l’un des dix meilleurs sites de plongée au monde.

Silfra se trouve dans le parc national de Thingvellir. Il s'agit d'un ravin rempli d'une eau de source cristalline offrant une visibilité à plus de 100 m, et qui vous propulse dans un univers où une lumière bleue extraordinaire vient révéler une géologie fascinante.



Silfra sous les aurores boréales

La seule chose qui peut rendre cette excursion encore plus intéressante est d'être entouré de neige et de glace pendant que vous nagez. Le snorkeling dans un environnement hivernal féerique est une expérience unique et quasi mystique que l'on ne peut vivre que dans quelques rares endroits privilégiés du monde. 

Il est également possible de plonger à Silfra avec des bouteilles, mais les participants doivent être titulaires d'un brevet de plongée bouteille en combinaison étanche, ou bien justifier d'au moins dix plongées en combinaison étanche certifiées au cours des deux dernières années.

Voici les conditions à remplir pour faire du snorkeling à Silfra :

  • Avoir plus de 16 ans
  • Savoir nager
  • Mesurer plus de 145 cm et peser plus de 45 kg
  • Disposer d’une autorisation médicale pour les plus de 60 ans
  • Disposer d’une autorisation médicale pour les gros fumeurs et/ou buveurs de plus de 45 ans
  • Disposer d’une autorisation médicale pour les personnes souffrant de problèmes neurologiques, respiratoires ou de circulation du sang.
  • Ne pas être enceinte.


La randonnée sur glacier en Islande au mois de février

La randonnée sur glacier fait partie des activités en Islande qui se pratiquent toute l'année et qui sont toujours aussi agréables, quelle que soit la saison. Cependant, en février, la randonnée sur glacier permet de profiter de la glace bleu électrique dont se parent les glaciers au milieu de l'hiver et des grottes de glace qui se forment au hasard de leur surface.

Les deux principaux glaciers accessibles à la randonnée en février sont le Sólheimajökull et le Svinafellsjökull, tous deux situés dans le Sud de l'Islande. Accompagné d'un guide expérimenté, vous pouvez vous plonger en immersion totale dans ces fascinantes formations naturelles et apprendre une multitude de choses sur l'histoire géologique de l’Islande.



Les promenades à cheval en Islande au mois de février

chevaux islandais sous la neige en février 

Après mille ans d'évolution, isolé sur la terre de glace et de feu, le cheval islandais est devenu un animal robuste, vigoureux et résistant qui affronte sans peine les grands froids de février. À moins d'une tempête de neige, le cheval islandais adore être dehors, passer du temps avec ses congénères et jouer dans la neige. Voilà pourquoi des balades à cheval sont organisées toute l'année.

Le cheval est un excellent moyen de partir à la découverte des paysages hivernaux d'Islande, et de s'imprégner de l'histoire d'une nation dont la survie et la prospérité auraient été impossibles sans l’appui de ce noble animal. En réalité, il s'agit là de l'une des expériences les plus typiquement islandaises que vous puissiez faire.

Au cours de son évolution, le cheval islandais n'a pas seulement développé une résistance au froid, mais également un haut degré de curiosité et d'intelligence, ce qui en fait le compagnon idéal pour passer la matinée ou l’après-midi.



Visiter l’Islande en février

Le geyser Strokkur en activité

Bien que l'essentiel de l'intérieur du pays, ainsi que certaines parties des Fjords de l'Ouest soient inaccessibles en hiver, de nombreuses destinations sont encore disponibles. En fait, la totalité de la route circulaire est praticable et l'on peut la parcourir dans le cadre d'un séjour organisé ou par soi-même avec un véhicule de location.

La plupart des voyageurs qui se rendent en Islande souhaitent voir des paysages variés et un maximum de sites naturels, or en février, ils ne sont jamais déçus. Voici à présent ci-dessous quatre superbes destinations possibles en février. 

Le Cercle d’Or en Islande au mois de février

Gullfoss en hiver, entouré de glace

Le circuit touristique le plus prisé d'Islande se compose de trois sites : le parc national de Thingvellir, la zone géothermale de Geysir, et la cascade de Gullfoss. La beauté spectaculaire et le charme unique de ces trois lieux sont bien connus, et la plupart des visiteurs étrangers profitent de leur passage en Islande pour aller les voir. Y compris en février !

Le Thingvellir est magnifique sous son épaisse couche de neige, ainsi qu’avec les nombreuses formations naturelles qu'il renferme partiellement prises dans la glace comme la cascade d’Öxaráfoss par exemple. La chaleur active dans le sous-sol de la zone géothermique de Geysir fait surgir ici et là des tâches de terre de toutes les couleurs dans une vaste étendue de poudreuse blanche. Puis voilà les rochers qui entourent la puissante cascade de Gullfoss coiffés d'une magnifique couronne de glace étincelante.



La Côte Sud islandaise au mois de février

La plage de diamant vers Jokulsarlon

Après le Cercle d’Or, la région qui attire le plus de visiteurs est la Côte Sud. La raison est simple : on y trouve un très grand nombre des paysages et des sites naturels que la plupart des visiteurs viennent voir en Islande.

Citons les cascades de Seljalandsfoss et de Skógafoss ; les glaciers Sólheimajökull et Vatnajökull ; les volcans EyjafjallajökullKatla et Hekla ; ainsi que des lieux aussi grandioses que la réserve naturelle de Skaftafell, la plage de sable noir de Reynisfjara, l’épave d’avion de Sólheimasandur et la lagune glaciaire de Jökulsárlón. 

Bref, la Côte Sud est incroyablement populaire toute l'année. Il y a tout de même une chose à savoir si l’on va la visiter en février : ce sont les dangers de la plage de Reynisfjara. Aucune terre ne vient s’interposer entre cette côte et l'Antarctique, si bien que les vagues parcourent une longue distance et accumulent énormément de force avant de l’atteindre. Elles surgissent de façon imprévisible et ont déjà emporté avec elles des gens au large, parfois même jusqu'à la mort.

Respectez les panneaux de mise en garde et admirez le spectacle à bonne distance.



Le lac Mývatn en Islande au mois de février

Photo prise vers le lac Myvatn en Islande

La région du lac Mývatn dans le Nord de l’Islande est une destination particulièrement prisée en hiver, notamment parmi les fans de la série Game of Thrones. C'est ici que les scènes qui se déroulent au « Nord du Mur » sont tournées. On retrouve par exemple le décor du camp des sauvageons de Mance Rayder ou la grotte dans laquelle a été filmée la scène d'amour entre Ygritte et Jon Snow.

Quant à celles et ceux qui ne suivent pas la série, ils s’émerveilleront de toute façon devant les formations géologiques qui se dressent à la surface du lac gelé, devant les reliefs volcaniques coiffés de neige de Dimmuborgir, également appelés « la forteresse sombre », et les nombreux autres sites naturels pris dans la glace, éparpillés un peu partout dans les environs.



Snæfellsnes en Islande au mois de février

Mount Kirkjufell en hiver en Islande

La péninsule de Snæfellsnes est une bande de terre de 90 km de long souvent surnommée « l’Islande miniature », car on y retrouve en condensé une grande partie des différents paysages typiques d’Islande. Quelle que soit l'époque de l'année, les voyageurs trouvent ici des volcans, des montagnes, des champs de lave, de splendides plages, des formations géologiques, un paysage bucolique et des villages historiques.

En février, les montagnes de la péninsule sont couvertes de neige, les rivières et les cascades au moins en partie gelées, et le spectacle des vagues venant s'écraser au pied des falaises escarpées de la côte est absolument fascinant... C'est en février également qu’il n'est pas rare d'apercevoir des orques depuis la côte ; ce qui n'est possible que dans quelques très rares endroits du pays.



Festivals en Islande

Si la plupart des visiteurs étrangers viennent en Islande pour ses merveilles naturelles, certains sont également attirés par les nombreux festivals réputés qui se tiennent à Reykjavík. Pas un seul mois de l'année ne passe sans que des événements culturels s’emparent de la capitale, pour le plus grand bonheur des visiteurs étrangers comme des Islandais. Des événements tels que SónarAirwavesSecret Solstice et la gay pride de Reykjavík sont tous connus au niveau international, et même si aucun événement organisé en février ne peut prétendre à une telle réputation, les trois rendez-vous culturels que nous allons évoquer ci-dessous restent malgré tout très populaires, uniques en leur genre et fascinants.



Le Winter Lights Festival: 1-4 février 2018 

Piscine éclairée durant le Winter Lights FestivalPhoto du Winter Lights Festival - Vetrarhátið 2014

Le Winter Lights Festival se tient le premier weekend du mois de février et se veut une célébration des journées qui rallongent et de la beauté de l’hiver. Le festival débute lorsque l'éclairage public de la ville s'allume. Alors, pendant plusieurs jours, se succèdent des événements ayant trait à toutes sortes de domaines allant de la musique au sport, de l’art à l'histoire ou de l'économie à la culture.

Citons deux soirées à ne pas manquer : la Nuit du musée (le 2 février) et la Nuit de la piscine (le 3 février), à l'occasion desquelles tous ces événements et spectacles sont organisés dans les musées ou les piscines publiques de la ville dans une atmosphère unique ! 

Rainbow Pride Reykjavík 8–11 février 2018

Spectacle durant le rainbow pride ReykjavikPhoto : Pink Iceland

Si la principale gay pride de Reykjavík se tient en août, une deuxième plus intimiste est organisée en février. La Rainbow Pride de Reykjavík dure quatre jours et rassemble la communauté queer au cœur de l’hiver pour célébrer la diversité et l’égalité.

Le Rainbow Festival se démarque assez nettement de la gay pride d’été et cherche à faire sortir le plus possible les gens partout dans le pays, pour profiter au maximum des paysages de février et des aurores boréales. Cela dit, une fantastique soirée de bienvenue très animée et costumée est organisée au Kiki et au légendaire Pink Masquerade Ball. 



Stockfish Film Festival : 23 février- 5 mars

Le Stockfish Film Festival est un événement d’envergure internationale au cours duquel plus de trente films d’art et d’essai islandais ou étrangers sont projetés dans le cinéma Bío Paradís. Le festival offre une occasion unique aux acteurs de l'industrie du cinéma de se rencontrer et aux autres de profiter de formidables films. De plus, des ateliers, des conférences, des cours et des réunions de jury se tiennent tout au long des 11 jours que dure le festival.



Ce qu’il faut savoir sur le mois de février en Islande

La météo en Islande peut être capricieusePhoto de Ce qu’il faut faire en cas de tempête en Islande

En venant en Islande au mois de février, on est sûr de s’offrir une plongée en immersion totale dans la quiétude des paysages de l’hiver et dans la vie culturelle bouillonnante de Reykjavík, mais il convient également d’avoir à l’esprit un certain nombre de choses avant d’arriver. Ces recommandations touchent à votre sécurité, et notamment à la conduite et à la météo.

Conduire en Islande au mois de février

Les routes d'Islande sont généralement bien entretenues, mais elles peuvent malgré tout s'avérer dangereuses. Pendant les mois d'hiver, elles sont prises par la glace et bordées de congères ; de fortes chutes de pluie ou de neige et l’obscurité omniprésente peuvent sérieusement gêner la visibilité ; et des vents forts peuvent même déstabiliser les véhicules par endroit.

Il est donc essentiel de ne louer une voiture que si vous êtes à l’aise avec la conduite dans des conditions difficiles, que vous avez l’habitude des petites routes de campagnes verglacées, et que le véhicule en question est un 4x4

Vestrahorn est situé au bord de l'eau

Ces recommandations sont d'autant plus importantes que le mois de février est particulièrement calme. En effet, si vous deviez avoir un accident ou vous retrouver bloqué quelque part dans le pays, il n'est pas impossible de rester là un certain temps sans que personne ne vous remarque.

Pour vous préparer à cette éventualité, il est donc plus sage d’avoir avec vous dans le véhicule un téléphone chargé, de l'eau fraîche, de la nourriture et des couvertures. Mais il est également possible d’écarter totalement le danger en communiquant vos plans de voyage afin d’être localisé immédiatement si nécessaire.

Il est également très important de consulter le site web des prévisions météo pour connaître les conditions auxquelles vous attendre où que vous alliez. Vous trouverez également sur ce site les prévisions de dangers particuliers, tels que les avalanches dans certaines régions.

Le site web des routes en Islande, pour sa part, vous indique en temps réel les routes ouvertes à la circulation. Comme nous l’avons déjà signalé, toutes les routes des Hautes Terres, ainsi qu’un grand nombre de celles qui sillonnent les fjords de l'Ouest seront certainement fermées, tout comme les « F-Roads ». 

Il est absolument nécessaire de ne jamais emprunter une route dont l'accès a été interdit, tout comme de ne jamais conduire en dehors des voies de circulation. Ce genre de comportements en été est ridicule et assez préjudiciable pour l'environnement (sans parler des lourdes amendes et même des peines de prison auxquelles on s’expose), mais en hiver, agir de la sorte peut carrément s'avérer fatal.

La météo islandaise en février

En février, la température moyenne dans la capitale, Reykjavík, est de 1 °C (33,8 ° Fahrenheit). C'est également un des mois les plus humides de l'année avec 83 mm de précipitations en moyenne.

Godafoss en hiver

La météo en février est connue pour ses changements imprévisibles, et vous serez probablement exposé à la neige, au vent et à la pluie au cours de votre séjour. Il est donc vivement recommandé d'apporter des sous-vêtements et des vêtements chauds, ainsi que des compléments extérieurs imperméables et si possible coupe-vent, des écharpes, de quoi se couvrir la tête, des gants, ainsi que des chaussures résistantes, et de randonnée de préférence.

Enfin, sachez qu'en raison de cette instabilité de la météo, il n'est pas possible de camper en février en Islande.



Suggestions d’itinéraires pour l’Islande en février

Plage de Reynisfjara recouverte de neige

Maintenant que vous savez l’essentiel sur l'Islande au mois de février, il pourrait être utile d'examiner ensemble quelques itinéraires potentiels pour commencer à réfléchir à la meilleure façon d'organiser votre temps une fois sur place. Les suggestions ci-dessous sont présentées selon la durée du séjour en Islande et peuvent facilement être modifiées en fonction des goûts, des envies et des budgets.

Le voyageur de passage

Jardin botanique de Reykjavik en hiver

Le « voyageur de passage » arrive en Islande un vendredi midi, et saute dans un Flybus à l’aéroport international de Keflavík pour se rendre au Blue Lagoon. Alors, il fête son arrivée en Islande en se prélassant dans les eaux turquoise du bassin et en savourant la sensation contrastée de la chaleur géothermique et du vent froid.

Bien détendu après un masque de silice, il part prendre possession de sa chambre dans son hôtel à Reykjavík. Il lui reste alors encore un peu de temps pour parcourir la ville et prendre son dîner dans un bon restaurant avant d'aller se coucher.

Reykjavik de nuit

Comme le voyageur de passage ne reste en Islande que jusqu'au lundi suivant, il veut passer un séjour le plus authentique et le plus typique possible, mais aussi profiter au maximum de la période de l'année à laquelle il a décidé de venir. C'est pourquoi il a décidé de réserver une excursion de deux jours qui va lui permettre de découvrir de nombreux sites naturels de la Côte Sud et de visiter une grotte de glace.

Par conséquent, il se lève tôt le samedi pour retrouver son guide et monter à bord du minibus qui va le transporter pendant toute son excursion. Il part alors à la découverte de nombreux lieux formidables du Sud tels que des cascades, des plages de sable noir ou l'incroyable lagune glaciaire de Jökulsárlón.

Une fois parvenu à cette dernière destination, le dernier jour, ce sont les yeux tout écarquillés devant le spectacle des icebergs flottant sur le lac qu’il guette l'apparition d'une aurore boréale, et qu’il continue à guetter sur le trajet qui le ramène dans un hôtel du Sud-Est pour passer la nuit.



Grotte de glace de couleur bleue

Le lendemain matin, son excursion le conduit au bord du glacier Vatnajökull pour explorer une grotte de glace. Cette incroyable progression à travers des tunnels de glace d’un bleu irréel constitue à n'en pas douter l’apogée de son séjour, mais aussi une véritable épreuve pour la carte mémoire de son appareil photo !

Après avoir admiré l’une des plus belles merveilles engendrées par la nature, le minibus le ramène à Reykjavík en longeant la Côte Sud. De retour dans la capitale, il repasse à son hôtel avant d'aller passer la soirée en ville.



Le voyageur de passage a pris soin de fixer son départ du lundi en fin d'après-midi, afin de s’offrir une dernière petite sortie matinale. Il opte pour une balade à cheval.

De retour de cette petite aventure typiquement islandaise, il rejoint son Flybus qui le conduit à l'aéroport, marquant ainsi la fin de son court, mais très agréable séjour de février en Islande.

Si notre voyageur de passage disposait d'un jour supplémentaire, il irait visiter les célèbres sites naturels du Cercle d'Or, et bien déterminé à toujours profiter au maximum de son séjour, il combinerait cette sortie avec une excursion snorkeling à Silfra

Le voyageur d’escapade

Kirkjufell recouvert de glace

Le « voyageur d'escapade » est venu passer dix jours en Islande pour se plonger en immersion totale dans les paysages hivernaux de février.

Au début, par facilité et en raison de l’itinéraire détaillé fourni, il pensait prendre un autotour hiver de 10 jours pour faire le tour de l’Islande, ou bien cet autre autotour de 10 jours également qui lui aurait permis de passer plus de temps dans le Sud et l’Ouest du pays.

Mais comme il a peu d'expérience de conduite sur route verglacée, il a préféré chercher dans les packs et les séjours organisés.

Aldeyarfoss cascade du nord de l'Islande

Il examine alors deux packs qui pourraient coller au mieux à la durée de son séjour : une excursion en minibus de 9 jours sur la route circulaire d’Islande avec haltes dans les fjords de l’Est et au lac Mývatn, et un pack de 10 jours dans le Sud, une partie des Hautes Terres et l’Ouest, avec passage sur la péninsule de Snæfellnes.

Mais notre voyageur d'escapade est gourmand d’Islande, et s’il veut effectivement voir les sites du Nord comme Mývatn, il refuse de passer à côté de la péninsule de Snaefellsnes ! Donc, bien qu’acheter un pack et se décharger de l'organisation des détails soit la solution la plus facile, il décide de combiner plusieurs excursions.

Entrée d'une ice cave en Islande

Le voyageur d'escapade décide donc d'arriver en Islande à l'aéroport de Keflavík et, à l'instar du voyageur de passage, d'aller directement au Blue Lagoon avant de prendre possession de son hébergement à Reykjavík dans la soirée. Par contre, pas question de trop trainer le soir, car il a réservé une excursion de sept jours qui commence dès le lendemain.

Cette visite guidée va déjà le conduire auprès d’une grande partie des sites naturels qu'il a toujours rêvé de voir. Le voilà parti pour découvrir les sites du Cercle d’Or et de la Côte Sud, avec au passage la possibilité de faire une randonnée sur glacier et d’explorer une grotte de glace, puis la beauté sauvage et des fjords de l’Est en faisant route vers Mývatn, avant de se délecter des merveilles du Nord.

Enfin, le septième jour, il visite la charmante petite ville d'Akureyri avant de prendre un avion qui le ramène à Reykjavík dans la soirée. Dans l'hypothèse où les aurores boréales lui auraient échappé tout au long de son voyage autour de l'Islande, il a réservé une excursion spéciale pour aller les observer ce soir-là.

Aurores polaires au dessus du phare de Grotta en Islande

À présent, de toutes les destinations que notre voyageur d'escale a prévu d’aller découvrir, ne reste plus que la péninsule de Snæfellsnes. Il se lance alors dans une visite guidée d’une journée qui va le conduire sur les principaux lieux d’intérêts de la péninsule, tels que le glacier de Snæfellsjökull, la formation de basalte de Lóndrangar, et le mont Kirkjufell.

S’il lui restait un jour supplémentaire, il pourrait ajouter une excursion de deux jours avec observation de baleines et d’orques, et exploration d’une grotte de lave.

Le dixième jour, c'est le départ. Mais comme notre voyageur d'escapade n'a pas encore eu l'occasion d'explorer réellement la capitale, il consacre la matinée à se promener au hasard des rues de Reykjavík, en profitant de l'hiver féerique qui est venu couvrir la ville de son doux manteau neigeux.

Enfin, tous les musées et galeries susceptibles de l'intéresser peuvent être visités aujourd'hui même, avant de prendre le Flybus puis l'avion.



Parc Thingvellir recouvert de neige

En conclusion, bien que l’Islande soit froide et sombre en février, et toujours en proie aux vicissitudes de l'hiver, elle n’en demeure pas moins une destination magique. En réalité, si l'on considère la fréquentation relativement basse, les journées qui rallongent peu à peu et les innombrables activités hivernales faisables, le mois de février et très séduisant et promet de rendre vos vacances tout à fait uniques.