Vous envisagez d’aller visiter l’Islande en août ? À quoi ressemblera la nature et à quels animaux sauvages s’attendre à cette période de l’année ? Quels sont les événements organisés sur la terre de glace et de feu ? Et quel temps fait-il en Islande au mois d’août ? 

Août en Islande est l’un des mois les plus chauds de l’année à presque tous les niveaux ! Non seulement la météo rivalise sans problème avec celle de juillet puisque c'est la période la plus chaude, mais toute une série de festivals et de manifestations se tient également presque chaque weekend — et les Islandais sortent en masse des villes et des villages pour en profiter au maximum.



Tous les ans, les Islandais et les Islandaises de 7 à 77 ans attendent avec impatience ce mois de l’année où l’été bat son plein. Le solstice d’été touche à sa fin puisqu’il correspond au moment où le soleil atteint son extrême septentrional — produisant le fameux soleil de minuit qui ne se couche jamais.

Aurores boréales vers le mont Kirkjufell en août

Bien que cela soit largement considéré comme un phénomène vraiment magique qui a fait la réputation de l’été islandais, les habitants s’efforcent de mettre à profit cette légère obscurité pour rattraper le temps de sommeil perdu au fil des nuits estivales.

À la fin août, on retrouve enfin quelques heures de vraies nuits, et l'on sent l'obscurité de l’hiver qui approche inexorablement. Les aurores boréales commencent à se montrer à la fin août, à la faveur des nuits noires et dégagées.  


Que faire en Islande au mois d’août ?

Chevaux islandais dans un pré en été

L'Islande offre de nombreuses activités à faire toute l’année et que tout visiteur ne devrait pas laisser passer, comme visiter le Blue Lagoon, se lancer dans un voyage aventure ou bien parcourir le célèbre itinéraire du Cercle d’Or

En août, aucune route n'est fermée à la circulation à cause du verglas ou de la neige. C'est donc le moment idéal pour louer un véhicule et se lancer dans un autotour qui vous permet de garder la maîtrise totale de votre séjour et de parcourir l’île avec la plus grande facilité.

Landmannalaugar dans les hautes terres d'Islande au mois d'août

Si vous prévoyez de venir en Islande en août, sachez que c'est probablement la meilleure période de l’année pour visiter le pays avec un sac à dos et faire de la marche puisque les conditions sont idéales en termes de météo et d’accessibilité des routes.



En planifiant un minimum votre séjour, vous pouvez créer votre voyage aventure en Islande idéal pour le mois d’août, aller de ville en ville sur la route circulaire, tout en profitant des festivités organisées dans la capitale ou à l’intérieur du pays.

Au mois d’août, rien de tel que de se lancer sur les routes de l’Islande profonde — c'est une activité largement plébiscitée par les visiteurs comme par les Islandais qui aiment dormir sous la tente ou dans des cottages pour se reconnecter à la nature. 



Festivals 

Si vous envisagez de vous rendre en Islande au mois d’août, vous ne profiterez pas seulement du beau temps, mais également d’un large choix d’activités locales passionnantes. Voyons donc maintenant ce qu'il se passe en Islande au mois d’août !

Le weekend férié de Verslunarmannahelgin

Compétition de foot dans la boue en Islande en aout : un événement annuel en aout

Photo reproduite avec l’aimable autorisation de Mýrarboltinn 

En Islande, le premier lundi du mois d’août est férié, et par conséquent la fin du mois de juillet et le début du mois d’août sont marqués par un weekend prolongé appelé Verslunarmannahelgin (ou « Fête de commerçants »). Tout le monde veut profiter de ce weekend spécial, l’alcool coule à flots et toutes sortes de festivals et événements sont organisés dans diverses municipalités aux quatre coins du pays.

Thjódhátíd dans les îles Vestmann

Mais de tous les événements, le plus en vue est le Thjódhátíd í Eyjum ; une fête annuelle qui se tient dans le décor volcanique et luxuriant des îles Vestmann depuis plus d'un siècle. À l’origine, cette fête s’organisait autour de rencontres sportives, avant de devenir peu à peu un festival de musique en plein air assez important où se produisent de nombreux artistes résolument locaux.

Pendant le Thjódhátíd, la petite ville de pêcheurs reculée de l’île de Heimaey prend vie comme jamais, avec l’arrivée par les airs et la mer de nombreux visiteurs dans la vallée de Herjólfsdalur attirés par le camping, les concerts, les feux d’artifice, les rencontres éphémères et le binge drinking ! 

Les voyageurs ne fréquentent le festival que depuis quelques années, et vous apercevrez donc quelques regards déconcertés et perdus dans la foule des Islandais en furie en train de chanter leurs chansons traditionnelles favorites. 

Mýrarboltinn à Ísafjördur

Autre événement incontournable de ce weekend : le championnat européen annuel de foot de boue organisé dans la ville d’Ísafjördur dans les Fjords de l'Ouest. Événement sportif absolument unique, le Mýrarboltinn a été importé de Finlande en 2004 avant de devenir populaire dans tout le pays.

Les participants s’inscrivent en équipes et doivent se présenter avec un costume et préparer un petit show. L’alcool est autorisé, tout comme la triche, ce qui fait probablement de cet événement le tournoi sportif le plus scandaleux du monde, mais aussi le plus sale puisqu’il se déroule sur un terrain boueux ! 

L’événement s’accompagne de nombreux concerts et soirées organisés dans et autour de la ville d’Isafjördur qui devient alors l’une des destinations incontournables du weekend. 



Innipukinn à Reykjavík et autres événements

Aron Can est un des célèbres artistes islandais qui joueront au Innipúkinn Festival lors du prochain weekend prolongé à Reykjavík 

Il n’y a probablement aucun recoin de la terre de glace et de feu qui ne contribue au principal weekend de l’été en organisant son propre festival. Dans la « capitale du Nord », Akureyri, vous avez par exemple Ein med öllu, un festival citadin où se déroulent toutes sortes d’événements sportifs, de compétitions, de concerts ainsi qu’un marché en plein air et un parc d’attractions. 

Plus au Nord encore, dans le village de pêcheurs de Siglufjördur vous trouverez le Síldardagar festival ; un véritable voyage dans le temps à l’époque très animée où la pêche au hareng battait son plein dans le fjord.

Tandis qu’au fin fond des fjords de l’Est, le petit hameau de Neskaupstaður organise Neistaflug, un festival très familial de musique et de divertissement, mais aussi où se tiennent des tournois de golf et de pêche à la mouche. 



Chacun de ces festivals est unique, leur seul dénominateur commun étant l’alcool que les participants semblent toujours bien décidés à faire couler à flots ! Et pour celles et ceux que la beuverie rebute, Sæludagar est un événement spécial sans alcool ouvert à tous quel que soit son âge et organisé dans le magnifique site naturel aménagé de Vatnaskógur. 

Photo d'une soirée à Reykjavik en aoutPhoto d’Óskar Hallgrímsson

Après tous ces festivals organisés dans les campagnes, pour celles et ceux qui préfèrent rester dans la capitale, il reste Innipúkinn (« le casanier »), où de multiples concerts en salle sont organisés dans les meilleures adresses du centre-ville de Reykjavík.



Fiskidagurinn Mikli | Le grand jour du poisson

La nation islandaise s'est construite sur la pêche. Que ce soit dans les campagnes ou dans la capitale, plusieurs festivals célèbrent chaque année cet héritage. Mais sans contestation possible, le principal événement lié à la pêche se tient tous les ans au mois d’août dans la municipalité de Dalvík sur la péninsule de Tröllaskagi.

Le festival s’appelle Fiskidagurinn mikli (ou « le grand jour du poisson ») et tombe le weekend suivant celui de Verslunarmannahelgi. Les festivités — concerts et feux d’artifice — s’organisent autour d'un gigantesque buffet de poissons et fruits de mer gratuit pour tous les participants.

Les produits sont fournis par les pêcheurs locaux, et les préparatifs sont assurés par les habitants du village ; et voilà bientôt tout ce beau monde réuni par amour du poisson !

Dalvík se trouve non loin d’une plus grande ville dans le Nord, Akureyri, et vaut toujours le détour — mais n’oubliez surtout pas de vous y rendre au mois d’août si vous voulez profiter de ce buffet à volonté unique.



Manifestations culturelles dans la capitale islandaise

Pas besoin de quitter la ville pour partir à l’aventure au mois d’août en Islande. En fait, de nombreux Islandais aiment profiter du calme qui enveloppe la capitale pendant cette saison où de nombreux habitants partent faire de la randonnée ou du camping. 

Mais la situation se renverse vite, car des gens venus de tout le pays convergent vers Reykjavik, attirés par deux des plus grandes manifestations culturelles de l’année. Découvrons-les dès maintenant ! 

Menningarnott | La nuit de la culture à Reykjavík

Menningarnótt (« Nuit de la culture ») est un événement extrêmement populaire organisé à Reykjavík et qui a tout du carnaval. Au coude à coude avec la fête nationale islandaise pour le titre de l’événement le plus fréquenté du pays, lors de Menningarnótt, les habitants de la capitale unissent leurs efforts pour donner vie à une infinité d’événements artistiques et autres concerts, en intérieur comme en extérieur, dans les musées, les cafés, les maisons ou les rues. 

Le centre-ville se retrouve alors envahi d’Islandais venus de tout le pays pour assister aux festivités ou flâner dans les marchés pendant la journée, et pour vivre une des plus folles soirées de l’année une fois la nuit tombée. 



Menningarnótt se tient une fois par an le premier samedi qui suit le 18 août, et il n’y pas mieux pour découvrir toute l’étendue de la vie culturelle de Reykjavík. Laissez-vous porter par la musique et l’ambiance de fête typiquement islandaise, et n’oubliez pas de lever les yeux au ciel avant minuit pour le feu d’artifice.

Festival des fiertés de Reykjavík

La deuxième semaine et le deuxième weekend d’août sont consacrés à la communauté LGBTQIA ; la ville fait honneur aux couleurs de l’arc-en-ciel et des personnes de tout âge, genre et orientation sexuelle affluent dans les rues pour la gay pride de Reykjavík.

En Islande, la gay pride est unique dans le sens où il s’agit de l’un des événements les plus fréquentés de l’année, puisque 1/3 environ de la nation sort pour défendre et célébrer l’amour et l‘unité.

En 2016, le président lui-même s'est adressé aux spectateurs et aux participants, marquant ainsi cette journée du sceau de l’histoire puisque c’était la première fois qu'un chef d'État participait officiellement à une gay pride.



Mais le festival va bien au-delà de la parade elle-même, car toutes sortes d’événements, de concerts, de projections de films, de spectacles de drag queen et de théâtre se succèdent pendant plusieurs jours. Que ce soit pour participer activement ou simplement soutenir, tout le monde est bienvenu à la gay pride de Reykjavík. 


Les choses à savoir sur l’Islande au mois d’août

Macareux moine en Islande au mois d'août

Ce n'est pas sans raison que l’Islande est l’une des destinations de voyage les plus célèbres du monde. En effet, avec ses glaciers majestueux, ses cascades tonitruantes, ses volcans endormis et ses sources chaudes en ébullition, on peut vraiment dire que le pays regorge de sites naturels et de paysages fascinants. Le principal avantage en cette saison, c’est que vous avez la météo de votre côté. 

La météo en août

Cascade Skogafoss dans le sud de l'Islande en aout

Pour les Islandais, le mois d’août est une petite fenêtre magique dans l’année pendant laquelle les nuits deviennent de plus en plus noires tandis que les journées restent ensoleillées et douces. 

En août, la température moyenne se maintient généralement entre 10 et 15 °C (50-59 ° Fahrenheit), mais encore une fois, le seul aspect prévisible de la météo islandaise, c’est son imprévisibilité — une instabilité météorologique qui ne fait que se renforcer avec le changement climatique auquel on assiste au niveau mondial.

Un autre facteur important est le vent. Dès que le soleil disparaît derrière un nuage et qu’il n’y a aucun moyen de se protéger de la brise océanique, même les journées les plus chaudes de l’année peuvent soudain devenir glaciales. Voilà pourquoi tous les Islandais possèdent une lopapeysa ; ce vêtement traditionnel islandais est idéal, car il respire tout en protégeant du froid. 



La vie sauvage en août

Laissez les macareux dormir

Août annonce la fin de la période pendant laquelle le macareux moine nous fait l’honneur de sa présence, mais ce dernier migre en Islande tous les ans entre avril et septembre pour nicher sur les îles et les falaises du littoral. Vous pouvez le trouver, entre autres, à Látrabjarg dans les Fjords de l'Ouest, dans les îles Vestmann, à Dyrhólaey sur la Côte Sud et à Grímsey dans le Nord. 

Avec leur apparence surprenante et leur douceur de caractère, vous tomberez forcément sous le charme des macareux d’Islande. Ils ne sont pas très farouches, et dès que vous en trouvez, vous êtes sûr de pouvoir aller à leur rencontre, tant que vous les approchez sans faire de geste brusque. 



Fréquentation saisonnière

Le phare Grotta à Reykjavik durant une soirée d'été

Si vous prévoyez de partir en août, sachez que c'est la saison la plus fréquentée et que les sites les plus célèbres sont parfois bondés. Bien sûr, vous pouvez toujours trouver la paix et la tranquillité dans de multiples recoins de l’île, surtout si vous possédez votre propre voiture ou si vous réservez une chambre dans un hôtel de campagne pittoresque ou un bungalow

Pensez simplement à réserver votre hébergement bien à l’avance. Il existe également de nombreuses formules très économiques avec hébergement et transport compris, ainsi qu’itinéraires détaillés des choses à faire fournis.


L’Islande est littéralement couverte de merveilles naturelles, et au cours de ce dernier mois du court, mais doux été islandais, vous êtes sûr de profiter de tous les merveilleux paysages et de l’incroyable vie sauvage que cette destination mondialement plébiscitée a à offrir. De l’avis général — et à raison — c'est le meilleur mois de l’année. 

L’Islande attend votre visite avec impatience en août prochain !