Site de Geysir accès gratuit en Islande

Bien que l’Islande n’est pas la destination de vacances la plus abordable du monde, il existe de nombreuses façons de réduire vos dépenses sur place sans diminuer la qualité de votre voyage. Lisez attentivement les conseils et trucs utiles ci-dessous et découvrez comment passer des vacances économiques en Islande.



1. Achetez vos alcools en duty free

bière en Islande

L’alcool est extrêmement cher en Islande, donc la première chose à laquelle vous devez penser lorsque vous atterrissez à l’aéroport de Keflavik, c'est de vous faire un stock de boissons dans la boutique hors taxes.

Chaque personne qui voyage en Islande n’a le droit de transporter qu’une certaine quantité d’alcool limitée à 6 unités soit, par exemple, une bouteille de spiritueux, une bouteille de vin et six packs de bière.

Mais pas d’inquiétude ! Vous ne serez pas obligé de tout avaler dans une sombre chambre d’hôtel : la consommation d’alcool à l’extérieur est autorisée, et vous pouvez toujours profiter des belles journées ensoleillées en dégustant votre bière ou votre vin dans les parcs de Reykjavík.

2. Ne faites pas vos courses dans les 10-11

Magasin 10-11 en Islande

La chaîne de magasins la plus chère d’Islande est 10-11. Dans les 10-11, le paiement en caisse vous reviendra au moins 50 % plus cher que dans les magasins à bas coût comme NettóBónus et Krónan. Vous devez donc impérativement apprendre à votre cerveau à associer automatiquement le logo vert-pharmacie des 10-11 à tout ce qu'il y a de pire sur la planète !

Débrouillez-vous comme vous pouvez, avec l’autohypnose, la programmation neurolinguistique, à l’aide d’une photo que vous gardez sur vous, ou en passant un coup de fil à un ami en cas de doute... Mais n’oubliez jamais la règle numéro 1 des achats dans les épiceries islandaises : n’entrez jamais dans un 10-11.



3. N’achetez jamais d’eau en bouteille

bouteilles d'eau vendues en magasin

La meilleure boisson du pays coule gratuitement de tous les robinets, et en achetant de l’eau en bouteille, vous tombez en réalité dans l’un des plus gros pièges à touristes d’Islande.

L’eau du robinet islandaise est d’une qualité exceptionnelle, et vous pouvez demander un verre d’eau gratuit pratiquement partout. Vous ne devriez donc jamais avoir à débourser un centime pour de l’eau en Islande, si ce n'est pour acheter un bidon que vous pourrez ensuite remplir gratuitement et à volonté jusqu’à la fin de vos vacances.

4. Profitez des Happy Hours

Comme certains bars peu scrupuleux n’hésitent pas à faire payer 10 € la pinte de mauvaise bière, les sorties dans les pubs islandais peuvent vite faire fondre vos économies de vacances comme neige au soleil ! Il est donc vivement recommandé de se calquer sur les habitudes locales et de boire pendant les happy hours : la plupart des bars et restaurants islandais proposent des tarifs réduits sur la bière et le vin dès 15 h et jusqu’à 20 h tous les jours !

L'Islande et la bière : toute une histoire

Et si vous avez un peu tendance à partir en vrille, vous pouvez télécharger une application spécial happy hour qui vous aidera à vous organiser dans les moments de grande confusion et à profiter au maximum de l’apéro islandais. 



5. Mangez à l’extérieur le midi

Sortir au restaurant est l’une des activités les plus chères que l’on puisse faire en Islande, et si vous n’y prenez pas garde, ces sorties gastronomiques auront vite fait de pulvériser votre budget vacances. 

plat dans un restaurant islandais

Si vous voulez savourer la cuisine islandaise sans avoir à manger votre porte-monnaie vide en guise de dessert, ne sortez manger que le midi, lorsque le prix du plat du jour est raisonnable. 

6. Utilisez les accès Wi-Fi publics 

À moins que vous ne soyez devenu complètement accroc à la petite vie virtuelle qui tient désormais dans votre poche au point de ne pas pouvoir rester sans connexion internet plus d’une seconde par jour, il n’y a aucune raison que vous consommiez des données chez votre opérateur.

Non seulement l'accès Wi-Fi public est disponible gratuitement presque partout à Reykjavík, mais en plus, tous les magasins, cafés, hôtels et restaurants seront ravis de vous laisser vous connecter à leur Wi-Fi sans poser de questions.



7. N’allez pas au Blue Lagoon 

Blue Lagoon en Islande

Du fait de sa situation idéale, juste à côté de l’aéroport international de Keflavik, chaque touriste qui foule le sol islandais se rend au moins une fois au Blue Lagoon.

Bien que ce soit l’endroit parfait pour reprendre des forces après un long vol et faire une première expérience des bénéfices de l'activité volcanique de la péninsule de Reykjanes, le Blue Lagoon n’en reste pas moins assez cher et souvent bondé.

Si votre budget est serré et que vous aspirez à plus de tranquillité et d’authenticité, le Secret Lagoon dans la petite ville de Flúdir sera pour vous une alternative parfaite.



8. Faites fonctionner l’auto-stop

route en Islande

L’Islande est le paradis des autostoppeurs, et il suffit généralement de lever le pouce quelques minutes pour qu'un véhicule s'arrête et vous ouvre sa portière. Et si vous visitez le pays en voiture, vous devez bien sûr toujours prendre les autostoppeurs et leur demander une petite contribution pour les frais d’essence.

Économiser de l’argent en faisant un bout de chemin avec un compagnon de route aléatoire est un système gagnant-gagnant qui aura également l’avantage d’aider l’Islande à conserver sa réputation d’Eden des autostoppeurs, tout du moins tant que les modes de transports de l’humanité permettront de faire du stop.



9. Ne prenez le taxi que si votre vie en dépend

taxi à Reykjavik en Islande

Avec une prise en charge facturée d’office autour de 5,10 €, vous allez très vite réaliser à quel point il est facile de se déplacer à pied dans Reykjavík...

Une simple course de la gare routière Centrale au centre-ville de Reykjavík coûte environ 15,50 €, alors qu’il ne vous faut que 15 à 20 minutes pour faire le même trajet à pied.

Si vous envisagez de vous éloigner du centre de Reykjavík, n’hésitez pas à utiliser les bus de la ville, ils sont fiables et abordables.

10. Toujours réserver bien en avance

carte des vols depuis l'Islande

Gardez toujours à l’esprit que les vols, les hébergementsles véhicules de location et les excursions reviennent beaucoup moins cher quand on réserve bien à l’avance — et qui plus est, par définition, tout ce que vous réservez à l’avance ne sera jamais une dépense supplémentaire que vous n’aviez pas prévue dans votre budget.



11. Renseignez-vous sur les « frais de service » de votre banque

Votre banque fonctionne un peu comme la mafia : son but ultime est de faire de l’argent, et pour y parvenir elle met en place toutes sortes de petits trucs et autres combines malhonnêtes...

La plus courante et la plus simple de toutes est appelée « commission de transaction à l’étranger », ce que la mafia appelle « pizzo », et les services de police « extorsion ».

les commissions pour payer en monnaie étrangère peuvent être élévées

Si vous réglez un achat par carte bancaire dans un pays étranger, la banque vous prélève généralement une commission de conversion de 3 %. Autrement dit, pour 100 € d’achat, la banque vous ponctionne 3 € au prétexte que « le risque de fraude est plus important dans les transactions internationales, et que la banque doit donc engager des frais pour la protection de ses clients ».

Pour échapper à ce chantage à la protection, vous pouvez soit demander une carte bancaire spéciale qui ne facture rien lors des transactions à l’étranger, ou tout simplement voyager avec de l’argent liquide sur vous.

12. Buvez votre café gratis

le café est donné gratuitement dans la plupart des banques et magasins en Islande

La plupart des agences bancaires islandaises mettent à disposition des thermos de café chaud afin d’amadouer leurs futures victimes. Donc, si votre budget est ultra-serré, n’hésitez pas à vous resservir une ou deux tasses supplémentaires chaque jour jusqu’à la fin de vos vacances.

Et si vous deviez vous rendre de banque en banque, vous pouvez être sûr que vous aurez le temps d’avaler une quantité indécente de café sans qu'un seul vigile ne vienne vous importuner.

Cela ne suffira certainement pas à faire tomber tout le système, mais si vous êtes méthodique, méticuleux et audacieux vous devriez être en mesure de récupérer l’essentiel des commissions de transactions étrangères que l’on vous aura injustement extorquées. 

Sachez également qu’en Islande, dès que vous payez pour une tasse de café, la deuxième tasse est presque toujours comprise dans le prix.

13. Préparez vos repas vous-même

préparer son repas en Islande est moins cher qu'aller au restaurant

Avec les coups de bambou (dignes des garagistes les plus malhonnêtes) que distribuent les restaurants islandais au moment d’apporter l’addition, vous allez réaffirmer votre dignité en achetant vous-même vos ingrédients et en cuisinant vos propres repas la tête haute !

Utilisez les cuisines mises à votre disposition dans toutes les maisons d’hôtes, les auberges de jeunesse et les campings d’Islande. Ce que vous dépenserez pour trois jours de nourriture équivaudra à un seul repas dans un restaurant médiocre !

14. Partez en randonnée autour de Reykjavík 

de belles randonnées sont accessibles à proximité de Reykjavik en Islande

Si vous passez quelques jours à Reykjavík et qu’une petite marche dans la nature islandaise vous tente, mais que vous n’avez pas les moyens de vous offrir les services d’un guide, une randonnée à l’Esjan, la montagne de Reykjavík, ou bien encore dans la vallée géothermale de Reykjadalur devrait vous convenir à merveille.

Les paysages martiens de Raudhólar (« les collines rouges », en islandais) sont également faciles d’accès en bus, voiture ou vélo depuis le centre-ville. Cet ensemble de pseudo cratères âgé de 5200 ans fait partie de la réserve naturelle de Reykjavik Heidmörk. C'est une destination de choix pour les habitants de la capitale en quête de tranquillité et de contact avec la nature en raison de la courte distance qui la sépare de l’agitation et de la foule des rues de Reykjavík.

15. Faites connaissance avec les habitants 

les islandais sont chaleureux et accueillants

La plupart des Islandais sont ouverts et accueillants et font preuve d’une grande gentillesse avec les étrangers. D’après un récent sondage réalisé par le World Economic Forum, l’Islande n'est pas seulement le pays le plus paisible du monde, mais également le plus chaleureux.

En fait, en Islande, aider les étrangers en difficultés est depuis longtemps un véritable sport national. Alors, n’ayez pas peur de vous adresser à une personne que vous ne connaissez ni d'Ève ni d’Adam lorsque vous cherchez un bon plan ou des activités pas chères à faire. Vous susciterez presque toujours la gentillesse et le respect de votre interlocuteur... Mais vous pouvez aussi prendre les devants et entrer en contact avec des habitants dès maintenant à l’aide de notre site web. 

16. Achetez vos souvenirs dans des boutiques d’occasion

un macareux en Islande

Malheureusement, les Puffin Shops — des boutiques de souvenirs entièrement conçues pour attirer les touristes les plus crédules — ont poussé comme des champignons dans les rues de Reykjavík ces dernières années.

Dans ces petites échoppes de babioles hors de prix produites à la chaîne dans des ateliers clandestins en Chine, vous ne trouverez jamais rien d’islandais, ni même digne d’être qualifié de souvenir.  

Si vous cherchez un souvenir islandais authentique et abordable, vous feriez mieux de vous rendre au marché aux puces de Kolaportid qui se tient tous les weekends à côté du vieux port, ou bien à la boutique d’occasions de la Croix Rouge située dans la rue commerçante Laugavegur.

17. Faites du camping

camping au coeur de la nature islandaiseCrédit photo: Philip Gunkel.

Dormir sous la tente est le moyen le plus agréable et le moins cher de passer une belle nuit d’été en Islande. Quoi de mieux que le camping pour se connecter réellement à la nature ? Rien au monde ne peut même s’approcher de ce que l’on ressent en se réveillant le matin au son de la chanson douce qu’entonne toute la vie sauvage islandaise.

Comme la quasi-totalité des villes et villages d’Islande possède au moins un camping, vous trouverez toujours un endroit pour planter votre tente, où que vous conduisent vos aventures.



18. Louez votre matériel

Chacun sait que les reliefs accidentés et la météo particulièrement instable de l’Islande peuvent prendre au dépourvu même les voyageurs les plus expérimentés, et bien savoir faire son sac pour voyager en Islande est indispensable pour être sûr de passer un bon séjour.

Cependant, même si en prenant soin de mettre quelques objets indispensables dans votre sac à dos peut suffire à faire la différence entre un bon et un mauvais voyage, il n'est pas nécessaire de faire un gros investissement pour vous procurer le matériel de camping de base que toute expédition dans la nature islandaise exige.

Vous pouvez en effet louer tout le matériel nécessaire (que ce soit les chaussures de randonnée, les vêtements chauds, les tentes ou les matelas) et éviter ainsi de consacrer une trop grande part de votre budget à acheter des choses que vous n’utiliserez plus par la suite. 

19. Et le couchsurfing en Islande, vous y avez pensé ?

Entrer en contact avec la communauté hyperactive des couchsurfers islandais n'est pas seulement un moyen infaillible de faire des économies, mais également de se plonger au cœur d’une culture étrangère.

En vous faisant sortir de votre zone de confort, le couchsurfing en Islande sera pour vous la garantie de voir et de vivre des choses dont ne parlent jamais les guides de voyage, de découvrir et de faire des choses inimaginables jusqu’alors, et de comprendre la vraie signification du mot « générosité ».