Vous envisagez d'aller visiter l'Islande en septembre ? Quel temps fait-il et que peut-on faire ? Découvrez dès maintenant tout ce que vous devez savoir sur le mois de septembre en Islande.

Septembre est vraiment une période fantastique pour visiter l'Islande. L'automne islandais s’installe lentement et délicatement, et les couleurs de la végétation arctique changent peu à peu, passant d'un vert éclatant à des nuances de rouge, orange et jaune.



Couleur d'automne au parc national de Thingvellir

Les températures baissent de jour en jour, mais l’hiver n’est pas encore là pour autant, et normalement, vous ne devriez trouver de la neige qu’en altitude. En fait, la chaleur de l’été islandais perdure jusqu’à la fin septembre, ce qui signifie que toutes les routes sont encore ouvertes, et que même les régions reculées des Fjords de l’Ouest restent faciles d’accès.  



Ne vous inquiétez pas, la plupart de vos sites d’intérêt favoris en été sont encore accessibles en septembre. Certains fermeront peut-être à partir de la deuxième ou troisième semaine du mois, et il suffira donc de faire preuve d’un peu d’organisation si vous souhaitez vous rendre dans les régions les plus reculées. Les paysages d’Islande sont toujours aussi fantastiques en septembre, les seules différences sont les magnifiques couleurs vives de l’automne dont ils se couvrent, et la fréquentation touristique moins importante.



Que faire en Islande au mois de septembre ?

Visiter le Cercle d'Or est un essentiel à faire en Islande

Quelle que soit l’époque de l’année, il y a certaines choses à faire et à voir en Islande que vous ne pouvez manquer sous aucun prétexte, comme parcourir le Cercle d’Or, faire une sortie d’observation de baleines, prendre un bon bain chaud au Blue Lagoon, ou explorer la capitale, Reykjavík. Cependant, si vous venez en septembre, vous devrez ajouter un certain nombre de choses à cette liste, et donc à votre itinéraire.



Les excursions aurores boréales

Vous pouvez voir des aurores boréales en Islande en septembre

La meilleure période pour voir les aurores boréales va de septembre à avril. En effet, on ne les voit que dans l’obscurité, et en été, le soleil ne se couche jamais vraiment en Islande.



Parfois, il suffit de regarder par la fenêtre de votre hébergement pour en apercevoir une, mais il est toujours mieux de s’éloigner de la pollution lumineuse des villes et de s’enfoncer dans l’obscurité des campagnes. De temps en temps, des aurores boréales font leur apparition dans le ciel de Reykjavík, mais la façon la plus efficace et la plus simple d’assister à ce merveilleux spectacle céleste est de s’offrir une excursion aurores boréales avec guide.

Lors de ces sorties, un guide professionnel vous conduit loin de la pollution lumineuse, en pleine nature, afin que vous puissiez apprécier pleinement l’éclat et la splendeur des aurores lorsqu’elles se mettent à danser et à vibrer dans l'obscurité du ciel.

Mt. Kirkjufell sous les couleurs vertes des aurores boréales

En venant en Islande en septembre, vous allez donc pouvoir avoir un pied dans deux univers différents, puisque vous pourrez partir à la chasse aux aurores boréales tout en profitant des excursions qui ne sont proposées qu’en été.

À la découverte de la lagune glaciaire de Jökulsárlón et des volcans

Icebergs flottant à la surface de la lagune de Jokulsarlon

L’un des itinéraires de visite les plus populaires d’Islande est la route qui longe la Côte Sud de l’Islande. Elle passe en effet juste à côté de quelques-uns des centres d’intérêt les plus célèbres et les plus exceptionnels du pays, comme les cascades de Seljalandsfoss et Skógafoss, les glaciers Eyjafjallajökull et Mýrdalsjökull, ainsi que la plage de sable noir de Reynisfjara

À noter que lorsqu’on suit la Côte Sud en septembre, il serait vraiment dommage de passer à côté de l’incroyable lagune glaciaire de Jökulsárlón, car à partir d’octobre, il n’est plus possible de la parcourir en bateau, et donc de s’approcher au plus près des énormes icebergs qui flottent au beau milieu de ses eaux glaciales.



A l'intérieur d'un volcan en Islande Photo extraite de Excursion à l'intérieur du volcan Thrihnukagigur | Descente dans une chambre magmatique

C’est dans la période qui va de la fin septembre à la mi-octobre que de nombreuses excursions volcaniques cessent d’être proposées en Islande. Une fois l’automne passé, il faut attendre le printemps avant de pouvoir se rendre auprès des eaux chaudes du lac de cratère Askja, descendre dans la chambre magmatique du volcan Thríhnúkagígur, et faire une excursion volcanique dans les îles Vestmann



Parcourir l’Islande

Une belle route en Islande

À moins que la neige n’arrive prématurément, toutes les routes d’Islande devraient être ouvertes au moins jusqu’à la mi-septembre ou fin septembre. Autrement dit, vous avez encore la possibilité de visiter de nombreuses parties des Hautes Terres. 

Si vous disposez d’un véhicule personnel, vous pouvez par exemple monter sur les montagnes de rhyolite du Landmannalaugar, afin de prendre un bon bain dans une source chaude naturelle. Et pour découvrir les Hautes Terres en profondeur, le mieux est encore d’opter pour une excursion guidée. Certaines de ces excursions se font en super-jeep, un véhicule lourd spécialement adapté pour sortir des sentiers battus et seul capable de vous emmener à la découverte des plus beaux trésors cachés d’Islande.



Visiter les Hautes Terres en Islande est encore possible en septembre

En été, toutes les routes qui conduisent à l’un des sites les plus beaux et à la fois les moins visités d’Islande, les Fjords de l’Ouest, sont praticables avec une petite voiture, mais seules les routes principales sont ouvertes en hiver. Et encore ! Il est conseillé de rouler en 4x4 et avec de bons pneus neige. Donc en septembre, vous devriez pouvoir vous rendre à la magnifique cascade de Dynjandi avant que les routes qui y conduisent ne ferment.



Bien entendu, la célèbre route circulaire est ouverte toute l’année (à moins d’une tempête de neige exceptionnelle), mais les conditions de circulation sont de plus en plus difficiles à mesure que l’hiver s’installe sur l’Islande.

En septembre, en revanche, la route circulaire devrait vous permettre d’accéder facilement à des sites tels que le Cercle d’Or, la péninsule de Snæfellsnes, le lac Mývatn et la Côte Sud.



Festivals en septembre

DJ lors d'un festival en Islande

À l’automne, le calendrier culturel islandais commence à se remplir de festivals d’art, de musique et de cinéma à travers tout le pays. En septembre, vous pouvez en trouver quelques-uns dans la ville et un autre à quelques kilomètres de là sur la péninsule de Reykjanes

Ljósanótt Festival de la Nuit des Lumières

Feu d'artifice lors de la nuit des lumières en IslandeFeu d’artifice lors de l’édition 2016 de la Nuit des Lumières photo extraite de Reykjanesbær

À mesure que les journées claires de l’été laissent place à l’obscurité de l’automne, les habitants de Reykjanesbær organisent un festival pour célébrer le retour de la nuit. Ljósanótt ou Festival de la Nuit des Lumières est un événement annuel qui propose au public ce que la culture locale a de mieux à offrir.

Des artistes exposent leurs œuvres à travers la ville, et les galeries et autres studios privés ouvrent leurs portes aux visiteurs. Toutes sortes de musiciens jouent dans différents établissements et tout le monde peut déguster la célèbre soupe de viande traditionnelle Kjötsúpa, admirer un rassemblement de voitures de collection, et faire des tours de manège.

Mais le clou du festival se produit au crépuscule le samedi soir, lorsque les projecteurs qui illuminent Bergid, les falaises qui surplombent la ville, sont allumés avant de conclure la soirée par un magnifique feu d’artifice.

Reykjavík International Film Festival - RIFF

Organisé chaque année à la fin du mois de septembre, le Reykjavík Film Festival (ou RIFF) présente environ une centaine de films en provenance de plus de 40 pays en seulement onze jours.

On projette alors un vaste éventail de fictions et de documentaires, en accordant une attention toute particulière aux cinéastes les plus prometteurs qui concourent dans la catégorie « nouvelle vision », exclusivement réservée aux réalisateurs qui présentent leur premier ou deuxième long-métrage.

Les autres catégories sont : « Un lendemain meilleur », où sont projetés des films auxquels on demande de nous aider à être de meilleurs citoyens du monde ; « Panorama islandais » qui présente des films issus des meilleurs réalisateurs d’Islande ; et enfin la catégorie « Coup de projecteur » qui se concentre sur l’histoire cinématographique d’un pays donné.

Cinéma à la piscine lors du festival RIFF 2016Cinéma-piscine. Photo extraite de Reykjavík International Film Festival

La plupart des projections ont lieu dans le cinéma d’art et d’essai Bíó Paradís, mais divers événements sont organisés dans toute la ville de Reykjavík. Ainsi, vous pouvez aller voir un film-concert dans la salle Harpa ou bien vous essayer au cinéma-piscine dans la piscine couverte et chauffée de Sundhöll Reykjavíkur. 



Oktoberfest SHI

L’Oktoberfest est une fête de deux semaines qui se tient tous les ans à Munich. Cet événement qui attire des millions de personnes a inspiré de nombreuses initiatives similaires dans le monde entier qui utilisent également le nom de « Oktoberfest ». Il s’agit d’une fête populaire généralement associée à la bière, et l’Islande a donc la sienne (bien entendu).

A l’origine, l’Oktoberfest islandaise ou Oktoberfest SHÍ n’était qu’un rassemblement d’un petit groupe d’étudiants inscrits en fac d’allemand à l’Université d’Islande. Ils montaient alors une tente sur les pelouses du campus, buvaient de la bière et écoutaient de la musique bavaroise. Lorsqu’ils ont obtenu leur diplôme, c'est l’association des étudiants qui a pris le relai et la fête a commencé à grandir.



Photo de l'OktoberfestPhoto extraite de la page Facebook de l’association des étudiants islandais

Désormais, ce sont environ 20 000 bières qui sont bues chaque année à l’Oktoberfest ! La fête s’étale du jeudi au samedi et reçoit la visite d’environ 2000 personnes, des étudiants pour la plupart. 

La musique traditionnelle bavaroise a été remplacée par quelques-uns des meilleurs groupes et musiciens islandais, tels que Retro StefsonAmabAdamA, et Paul Oscar qui jouent sous de grands chapiteaux pour une foule d’étudiants ivre et rugissante. 



Activités culturelles

Chevaux islandais lors du coucher de soleil en Islande

C'est dans les paysages islandais, aussi étranges que merveilleux, que s’enracine l’essentiel de la culture du pays — et le mois de septembre apporte avec lui deux des plus vieilles traditions islandaises : « Berjamó » et « Réttir ».  

Berjamó

Une activité en septembre est de cueillir les baies sauvagesBaies sauvages. Photo de OpioÅ ‚a Jerzy, Wikimedia Creative Commons

En septembre, la cueillette des baies sauvages, ou « berjamó », est l’un des passe-temps favoris de l’Islandais. Cette vieille tradition voit des familles entières ou des personnes seules quitter la ville pour aller cueillir les nombreuses baies sauvages et parfaitement bios qui poussent un peu partout dans le pays. 

C’est une activité paisible qui peut s’avérer très relaxante. Vous voilà à l’air libre en pleine nature, et vous n’entendez plus que le doux et fragile son des baies qui tombent dans votre panier, et éventuellement celui d’un grand corbeau qui croasse au loin.

Les myrtilles poussent bien en IslandePhoto de ruby fenn

De toutes les baies que l’on trouve dans la nature islandaise, la camarine noire sauvage qui pousse dans la mousse qui recouvre la lave est la plus courante. Cette baie fraîche et légèrement amère est utilisée dans les desserts et jus de fruits islandais depuis des siècles. Les autres types de baies que l’on trouve ici sont la myrtille, une baie bleue et juteuse très appréciée avec le Skyr islandais, et le bleuet

Avec les fruits abîmés de la journée, les Islandais font diverses confitures, mais aussi gâteaux, jus et vins. Si vous ne faites qu’un court séjour et que vous ne pouvez pas faire votre propre confiture, les baies fraîches accompagneront à merveille un skyr à la vanille et peuvent même être mangées telles quelle comme des friandises. 



Réttir

Les moutons sont en liberté en Islande en étéPhoto de Jórunn Sjöfn Gudlaugsdóttir

En septembre, les macareux ont déjà effectué leur départ annuel, mais le goéland arctique revient de sa zone de reproduction située au Canada et au Groenland. C’est à peu près au même moment qu’un certain nombre d’Islandais se rend dans les campagnes pour participer à l’une des plus anciennes traditions du pays, le regroupement annuel des moutons, aussi appelée « Réttir ».

En effet, les moutons islandais errent librement dans les campagnes pendant tout l’été, au gré des verts pâturages et autres herbes qu’ils peuvent trouver dans la nature. Et tous les ans en septembre, les éleveurs invitent leurs familles, leurs amis et parfois même toute personne de bonne volonté à les aider à ramener les moutons des plateaux. 

Les bergers, à pied ou montés sur leur cheval, rassemblent les moutons dans les pâturages, souvent assistés du fidèle chien de berger islandais. Puis ils les ramènent jusqu’au parc de tri où se déroulent alors de drôles de scènes de retrouvailles ! En effet, au printemps, chaque agneau est marqué afin que son propriétaire le retrouve sans problème en septembre.



Dans le nord de l’Islande existe une riche tradition d’élevage et de dressage du cheval, et Skagafjördur  est le seul conté d’Islande qui compte plus de chevaux que d’habitants. Vers la fin septembre ou début octobre, les chevaux qui eux aussi ont été laissés libres de leurs mouvements dans les montagnes doivent également être rassemblés.

Ce moment bien particulier de l’année constitue une très ancienne coutume. Avant la construction des routes, les familles islandaises étaient éparpillées un peu partout dans le pays avec presque aucun moyen de communiquer entre elles. Le Réttir était donc l’une des rares occasions de l’année où les familles de fermiers pouvaient se réunir.

On en profitait alors pour acheter et vendre des chevaux ou des moutons, régler des conflits entre fermiers (parfois à coups de poing), et c’était aussi l’occasion pour les jeunes hommes d’impressionner les jeunes filles en s’efforçant de maîtriser des chevaux rebelles. De nos jours, les choses sont un peu différentes, mais le Réttir reste un grand moment de l’année dans le cœur des Islandais. On y pratique toujours le commerce des chevaux, et les jeunes hommes s’efforcent toujours d’impressionner les jeunes femmes. 



Les chevaux aident au réttir en Islande

Les rassemblements de famille ou entre amis en Islande se font souvent en chansons (le tout bien arrosé), et le Réttir ne fait pas exception. Après une longue journée de travail à rassembler les moutons ou les chevaux, une fête bien méritée, ou Réttarball, est souvent organisée pour les participants.

Alors si vous roulez dans les campagnes en septembre, gardez toujours un œil sur les grands troupeaux de moutons ou de chevaux autour de vous, et si vous avez de la chance, peut-être que vous serez convié au Réttarball. 



Ce qu'il faut savoir sur le mois de septembre en Islande

Thingvellir en automne

En septembre, un grand nombre des activités d’extérieur très pratiquées en été sont encore faisables, citons par exemple la randonnée sur glacier, les excursions à cheval, le snorkeling et la motoneige. Et ni le mauvais temps ni les prix ne pourront vous dissuader.

La météo en septembre

Fjords de l'Est de l'Islande en septembrePhoto de Nanna Gunnarsdóttir

Au fil des jours, le risque de pluie augmente. Cependant, la météo islandaise est justement connue pour son instabilité, et il peut toujours se mettre à pleuvoir, quelle que soit la saison.

En septembre, la température maximale moyenne est de 11 °C, et la moyenne des minimales est à 6 °C, ce qui rend les chutes de neige peu probables. Mais c’est l’Islande, alors attendez-vous toujours à l’inattendu. Préparez-vous à tout, que ce soit des vents glaciaux ou une vague de chaleur (et même si les premiers sont plus probables que la seconde !).

Donc, n’oubliez pas de mettre dans votre valise des vêtements chauds pour être sûr de profiter de la merveilleuse nature islandaise, quel que soit le temps qu’il fait.



La durée d’ensoleillement en septembre

Les jours rétrécissent rapidement en septembre en Islande

En septembre, la nuit fait son retour en Islande. Les journées sont encore claires et longues, et vous pourrez assister à de magnifiques couchers et levers de soleil, mais comme chaque nuit est également de plus en plus noire, vos chances de voir des aurores boréales ne font qu’augmenter.



Prix et fréquentation

Les lieux à voir sont moins fréquentés en septembre en Islande par rapport à l'étéPhoto de Jórunn Sjöfn Gudlaugsdóttir

Si vous envisagez de vous rendre en Islande en septembre, sachez que cela devrait vous permettre de faire quelques économies puisque septembre est considéré comme étant hors saison. Il se pourrait que les prix des vols soient bien plus bas que pendant les mois d’été. Mais ce n’est pas tout, « hors-saison » signifie également que vos lieux favoris à visiter sont moins fréquentés, et que cela vous permet d’établir un contact encore plus intime avec la nature islandaise.



Itinéraires recommandés 

La route circulaire vous emmène aux plus beaux lieux en Islande

Alors si vous aimez les cadres naturels époustouflants et inoubliables, organisez votre voyage de septembre dès aujourd’hui ! Ce ne sont pas seulement des glaciers, des volcans, des geysers et des cascades qui vous attendent, mais également les Fjords de l’Ouest, les Hautes Terres et les aurores boréales. 

Vous pouvez également explorer le pays par vous-même en louant une voiture. La route numéro 1 en Islande, également appelée route circulaire, fait le tour complet de l’île et constitue ainsi le moyen idéal de découvrir à quoi ressemble l’Islande en septembre.



Celles et ceux qui souhaitent visiter les régions les plus reculées du pays trouveront certainement leur bonheur avec cet autotour de 10 jours avec visite des Fjords de l’Ouest ou bien avec cet autotour camping de 6 jours dans les Hautes Terres.

Les Fjords de l'Ouest sont encore accessibles en Septembre en Islande

Et si vous prévoyez un séjour de courte durée en Islande, vous avez toujours la possibilité de vous concentrer sur l’essentiel. Ce séjour avec excursions guidées de 4 jours vous emmène dans le Cercle d’Or et jusqu’à la plage de sable noir de Reynisfjara à la recherche des aurores boréales. Vous allez également pouvoir prendre un bon bain chaud dans le célèbre spa Blue Lagoon, et agrémenter votre séjour d’une excursion motoneige ou snorkeling si vous êtes plus porté sur l’aventure.  



L’idée d'aller visiter l'Islande en septembre vous tente ? Qu’aimeriez-vous faire ? Visiter les Hautes Terres, partir à la chasse aux aurores boréales ou juste cueillir des baies sauvages ?