Quelles sont les choses les plus intéressantes à voir et à faire en Islande au mois de novembre ? Fait-il vraiment froid et peut-on voir des aurores boréales? Quelle est la durée d’ensoleillement journalier et comment les habitants organisent-ils leurs courtes journées ? Découvrez dès maintenant tout ce qu'il faut savoir sur l’Islande en novembre.

Que faire en Islande au mois de novembre ?

Les grottes de glace en Islande au mois de novembre

Visiter une grotte de glace est l'une des activités à faire en Islande en hiver

Pendant l’hiver, l’une des activités les plus populaires en Islande consiste à aller visiter l’une des nombreuses grottes de glace que compte le pays. L’exploration de grottes de glace est une activité qui mêle aventure, beauté de la nature et culture générale. En pénétrant dans l’une de ces cavernes étincelantes, et en découvrant la glace bleu pâle qui scintille autour de vous, vous comprenez immédiatement que rien que pour cela, le voyage en Islande valait la peine. Ce n'est vraiment pas le moment d'oublier son appareil photo ! 

Les grottes de glaces se forment dans les glaciers islandais pendant les mois d’hiver. Chaque année, de nouveaux réseaux de grottes de forment au gré des flux d’eau éphémères. Ainsi, les chances de redécouvrir des formations uniques et jamais vues auparavant se renouvellent sans cesse. Sachez cependant que l’exploration de grottes de glace est une activité bien particulière qui nécessite de s’inscrire auprès d'un tour-opérateur. Ce dernier vous fournit tout l’équipement nécessaire à la descente, dont des crampons et un casque.

Cette excursion sur 3 jours autour des merveilles de l’hiver est proposée à partir de novembre

Différents types de visites de grottes s’offrent à vous : vous pouvez partir à la découverte de la grotte de glace naturelle qui se trouve dans l’imposant glacier Vatnajökull, ou bien vous rendre dans le nouveau tunnel de glace creusé par l‘homme dans le glacier Langjökull. Quoi qu'il en soit, voilà deux expériences qui vont faire tourner votre imagination à plein régime et qui vont vous permettre de vous plonger en immersion totale dans la complexité et la beauté de ces phénomènes naturels. 

Les sources chaudes naturelles d’Islande en novembre

 

Il y a de nombreuses sources chaudes à tester en Islande

Crédit Photo : Visite du lac Myvatn avec vols depuis Reykjavík

L’une des expériences les plus enivrantes que peuvent vivre les voyageurs en Islande au mois de novembre — à part pousser la porte du Lebowski Bar bien entendu ! – est de se baigner dans l’une des sources chaudes naturelles du pays. On trouve de nombreuses sources chaudes dans toute l’Islande qui offrent la protection la plus agréable qui soit contre le froid : on reste ainsi parfois des heures à se relaxer en échangeant de bons mots avec ses compagnons de baignade, le tout au beau milieu d'un cadre naturel éblouissant. 

Essayez d’imaginer les moments de bonheur que peut vous apporter une simple source chaude avec les aurores boréales qui dansent majestueusement au-dessus de votre tête, les flocons de neiges qui tombent doucement autour de vous, et la vapeur d’eau qui vous enveloppe d’une douce atmosphère mystique.

Et même si aucune aurore n’apparaît, la majorité des sources chaudes naturelles d’Islande étant dispersées au fin fond des campagnes c'est un magnifique ciel étoilé qui vous attend.

Sachez cependant que si l'on se délecte toujours du moment où l'on se plonge dans la source, le plus souvent, la sortie de l’eau est un peu plus brusque et, disons... vivifiante ! Un peu comme quand on s’arrache un pansement d'un coup sec.... Si vous ne voulez pas avoir à sortir de l’eau en sautillant en sous-vêtements avec les tétons durs comme de la pierre, faites preuve de bon sens en laissant vos vêtements juste à côté de la source. 



Les aurores boréales au mois de novembre en Islande

Aurores boréales vertes au-dessus de Jokulsarlon en Islande

En Islande, le mois de novembre est une des meilleures périodes de l’année pour espérer déjouer les caprices des aurores boréales, notamment en raison de l’allongement progressif de la durée de la nuit. En effet, ici, novembre est un mois nocturne et constitue donc une période riche de phénomènes cosmiques et atmosphériques en tout genre. 

Plus les nuits sont longues, plus vous avez de chances de tomber sur ces extraordinaires vagues de lumière verte, pourpre, jaune et rouge qui se mettent à danser dans le ciel comme des esprits ancestraux qui viendrait nous délivrer un message.

Il ne faut pas oublier que l’activité solaire est toujours présente au-dessus de nos têtes, et que si nous ne voyons pas des aurores boréales en permanence, c'est que la lumière du jour est trop forte. Il est intéressant de garder ce fait en tête pendant votre séjour étant donné qu’en Islande vous passerez le plus clair de votre temps à l’extérieur, et que vous aurez toujours un œil rivé sur le ciel. 



Toujours est-il que toutes celles et ceux qui ont déjà assisté à cet étonnant spectacle vous diront qu'il y a deux prérequis pour trouver des aurores en Islande : une activité solaire intense et une couverture nuageuse minimale. Il est également conseillé de quitter les aires urbaines pour éviter la pollution lumineuse et profiter de la meilleure visibilité possible.

Cependant, des aurores peuvent tout à fait se produire au-dessus de la ville, et certains coins tranquilles de Reykjavík, comme le parc Klambratún ou le phare de Grótta, sont des lieux privilégiés pour les observer. 

Quoi qu'il en soit, avant de vous inscrire à une excursion ou de partir à la chasse aux aurores par vous-même, il est vivement conseillé de systématiquement consulter le Bureau de météorologie islandais. En effet, en cliquant sur l’onglet Aurora section de son site web, vous pourrez consulter les prévisions spécialisées et ainsi mieux planifier vos expéditions.  

 

Les photographes passionnés de nature ne voudront manquer cette expérience sous aucun prétexte, d’autant qu’en général, à moins de vivre en Islande, on ne voit une aurore boréale qu’une seule fois dans sa vie !

Photographier les aurores boréales suppose de se renseigner un peu au préalable étant donné les conditions de faible luminosité dans lesquelles vous allez devoir travailler. Sur le plan de l’équipement, le plus important est d’avoir un trépied solide et stable, sinon, vous allez vite vous apercevoir que tous vos efforts pour prendre les aurores en photo sont voués à l’échec.

Une des façons pour les photographes amateurs de profiter au mieux de cette occasion unique est de réserver une excursion spécialisée avec des chasseurs d’aurores boréales expérimentés. Non seulement ils vous conduisent directement sur les meilleurs sites d’observation et de photographie, mais ils vous donnent également toutes sortes de précieux conseils sur les réglages, la mise au point et l’orientation des appareils photo.

Et comme les Islandais sont les Islandais, ils partageront également avec vous à coup sûr toutes leurs connaissances sur les aurores et le ciel nocturne, parfois même avec une gourde traditionnelle remplie de chocolat chaud. Qu’est-ce que vous voulez de plus, franchement ?


Que se passe-t-il en Islande au mois de novembre ?

Iceland Airwaves (du 1er au 5 novembre)

Iceland Airwaves attire des personnes du monde entier en Islande en novembreCrédit : Janus Bahs Jacquet

Iceland Airwaves est l'un des festivals les plus appréciés et les plus grands du pays, qui réunit toute une foule de passionnés de musique autour de talents tant islandais qu’étrangers. Pendant trois jours et trois nuits de rythmes et de mélodies, tout le pays semble vibrer pour la musique, et la quasi-totalité des lieux publics — que ce soit les cafés, les bars ou les galeries d’art — prend sa part à la fête en organisant des concerts.

Le principal objectif du festival est de faire connaître de nouveaux talents islandais ou étrangers... et de permettre à tout le monde de prendre du bon temps, bien entendu. David Fricke, journaliste au magazine Rolling Stone, a écrit un jour que Iceland Airwaves « [est] le meilleur weekend prolongé de l’agenda annuel des festivals de musique » ; et Jonah Flicker de Pitchfork Magazine a parlé de « l’incroyable sens de la musique et de la fête » qui caractérise ce festival.



Le festival a parcouru un long chemin depuis la première édition organisée en 1999 dans un hangar à avion de l’aéroport de Reykjavík. Désormais réputé pour son ambiance décontractée, ses concerts intimistes et le grand nombre de groupes qui s’y produisent, Iceland Airwaves est devenu l’un des événements majeurs de la ville et attire toutes sortes de journalistes spécialisés dans la musique et autres chercheurs de talents.

Des groupes tels que Clap Your Hands Say YeahThe Bravery et The Rapture sont tous passés sur la scène d’Iceland Airwaves avant de percer. 



Cette année, la programmation comprend de nombreux artistes islandais dont ÁsgeirMammuÌt, Gróa, Tappi TíkarrassSturla Atlas et Kælan Mikla. Sur le plan international, les festivaliers pourront voir sur scène Milky Whale, Ama LouBenjamin ClementineFleet Foxes, Jo Goes Hunting et Mumford and Sons, entre autres. Pour le dire simplement, l’édition 2017 de Iceland Airways s’annonce comme la plus importante de son histoire. 

Iceland Airwaves est sponsorisé par la compagnie aérienne islandaise, Icelandair, et la ville de Reykjavík.

Journée de la langue islandaise (Dagur Íslenskrar tungu)

Un arc-en-ciel au-dessus de l'église Hallgrimskirkja

Tous les 16 novembre, à travers la journée de la langue islandaise, le pays célèbre son langage unique et se rappelle à lui-même qu'il est capital de le défendre dans un monde globalisé. Ce jour férié a été instauré en 1996.

Il coïncide avec la date anniversaire de la naissance du célèbre poète et naturaliste islandais Jónas Hallgrímsson (16 novembre 1807 – 26 mai 1845). Jónas Hallgrímsson a participé à la fondation de la revue islandaise Fjölnir, publiée pour la première fois à Copenhage en 1835, et qui a joué un rôle déterminant dans le mouvement de libération du pays vis-à-vis du Danemark.

Le 16 novembre, tout au long de la journée, les Islandais — et notamment les jeunes — sont invités à oublier leur langue d’adoption et à renouer avec leur langue maternelle.

En parallèle, un certain nombre d’expositions culturelles et éducatives sont mises en place dans différents lieux de Reykjavík, dont les écoles primaires et même la salle de concert Harpa. Plusieurs prix sont également décernés à celles et ceux qui ont contribué à la défense et à la promotion de la littérature et de la langue islandaises au cours de l’année écoulée. 



Comment se rendre en Islande en novembre ?

Les vols à destination de l’Islande en novembre sont considérablement moins chers qu’à d’autres périodes de l’année. C'est une énorme économie d’argent par rapport aux tarifs pratiqués l’été, qui atteignent souvent le double, et une formidable occasion de voyager en dehors des pics de fréquentation. 

Novembre n'est pas une haute saison donc les prix des billets d'avion sont généralement abordables

La raison de cet écart de prix ? Le mois de novembre est en dehors de période la plus touristique en Islande, autrement dit, vous croisez moins de monde, vous avez plus de choix en matière d’hébergement et, plus important encore, vous profitez d’un hiver féérique rien que pour vous !

L’Islande est une terre d’une beauté aussi grandiose que silencieuse, que l’on apprécie d’autant plus en solitaire dans des décors littéralement immaculés. En ce sens, novembre est l’un des mois les plus intéressants pour avoir une approche authentique et naturelle du pays.  



Vous verrez que la plupart des excursions disponibles pendant l’été sont encore faisables en novembre. L’hiver est l’occasion de découvrir les excursions et les activités les plus populaires en Islande sous un jour tout à fait nouveau, et de mesurer à la fois la grande diversité naturelle et saisonnière du pays, ainsi que les nombreuses possibilités qu'il offre de s’amuser et de partir à l’aventure. 

Malgré les températures souvent rudes, les tours opérateurs sont à votre disposition pour vous fournir les vêtements chauds nécessaires, vous proposer diverses activités comme des balades à cheval, de la plongée sous-marine ou bien une randonnée sur glacier dans les mêmes conditions de confort que l’été.

Il est plus facile de louer des véhicules capables de rouler sur les routes totalement gelées, et il existe de nombreuses activités en intérieur — musées, galeries d’art et de photographie, bars et café originaux — qui permettent de s’accorder un peu de bon temps et de répit entre chaque expédition. Sincèrement, il n’y a pas de raison que les conditions hivernales perturbent vos vacances en Islande — et puis ça fait partie de l’aventure après tout ! 

Quel temps fait-il en novembre en Islande ?

Kirkjufell à Snaefellsnes en novembre

La température moyenne dans la capitale islandaise, Reykjavík, oscille entre 1 et 8 °C (33 - 46 °F), et parfois même moins en altitude dans les Hautes Terres d’Islande. C'est aussi en novembre que la couverture nuageuse augmente dans le pays, passant d’une probabilité de 66 % à 72 %.

L’hiver islandais est bel et bien sur la trajectoire du mois de novembre. Les jours raccourcissent, les rafales de vent se font plus intenses, les vagues de froid durent plus longtemps et les rues d’ordinaire si animées du centre-ville de la capitale se font de plus en plus calmes.

L'Islande commence à paraître plus vide, un peu plus hostile et plus proche de sa nature profonde, elle nous rappelle soudain que oui, elle porte bien son nom, qu’elle est véritablement une terre de glace : Ice-land en anglais. 

Pour les voyageurs qui préfèrent les vacances sans interruption due aux affres d’une météo imprévisible, novembre ne sera probablement pas la bonne période pour venir en Islande. Ceci dit, faire des prévisions météo fiables ici, quel que soit le mois de l’année, est une énigme à ce jour encore non résolue ! Comme dit le vieux proverbe islandais : « Si le temps qu'il fait ne te plaît pas, attends donc cinq minutes ! »



Avec les nuits qui rallongent, c'est le jour le plus court de l’année qui approche, le 30 novembre, avec seulement cinq heures d'ensoleillement. Si vous venez en Islande à partir du 16 novembre, sachez que le soleil se lèvera à 10 h pour se coucher à 16 h, et que vous devrez donc bien vous organiser pour optimiser ces quelques heures d’ensoleillement quotidien. Quant à l’humidité générale qui caractérise l’Islande, autant dire qu'il vaut mieux vous préparer à la pluie et la neige — fondue ou non. 

Toutefois, ces précipitations marquent le début de la saison des sculptures naturelles de glace qui décoreront bientôt les glaciers et les grottes de glace qui font de l’Islande une destination si prisée.



L’eau sous toutes ses formes est ici omniprésente, tout comme les sommets embrumés des montagnes, alors mieux vaut faire preuve d'ouverture d’esprit et accepter d’emblée cette réalité : pourquoi ne pas aborder l’Islande comme la descente des bûches dans les parcs d’attractions où un panneau met en garde tous les participants téméraires qui décident de monter à bord : « ATTENTION ! ÇA MOUILLE ! »

Aldeyjarfoss sous la neige

Cependant, à mesure que les conditions météo deviennent de plus en plus mauvaises, ce sont les dangers qui se multiplient ici et là. Ainsi, il faut savoir qu’en venant visiter l’Islande en novembre, les routes de montagnes — appelées routes « F » — sont fermées à la circulation. Et cela pour plusieurs raisons, dont le risque d’avalanche, l'instabilité des sols et le risque de trouver la route coupée sur le chemin du retour et de rester piégé dans sa voiture hors d’atteinte des secours.

Si certains endroits que vous souhaitez atteindre vous sont inaccessibles en raison de routes impraticables, peut-être devriez-vous réserver une excursion : les tour-opérateurs sont très expérimentés, et surtout, ils disposent de véhicules capables de rouler sur les terrains les plus hostiles.

N’oubliez pas que vous aventurer seuls sur les routes fermées est non seulement strictement interdit, stupide et risqué, mais également sanctionné par de lourdes amendes. 

Conseils pour votre séjour en Islande au mois de novembre

Portez des vêtements chauds

Lopapeysur est le pull symbole de l'IslandeCrédit : La Lopapeysa 

Comme nous l’avons déjà dit, en novembre en Islande, il fait froid et même de plus en plus froid au fil des jours. Ainsi, porter plusieurs couches de vêtements chauds est la meilleure façon de vous assurer que les rudes températures du mois de novembre ne viennent pas gâcher votre séjour.

En fait, novembre est l’occasion parfaite de vous acheter une « lopapeysa », le pull-over traditionnel islandais. La laine utilisée pour la lopapeysur provient de la tonte des moutons islandais : une race protégée depuis des siècles qui produit une laine d’une grande pureté. En fait, cette laine est sans équivalent.

Apparue au début du XXe siècle, la lopapeysa a déjà vécu deux retours à la mode : le premier en 1944 après l’indépendance de l’Islande vis-à-vis du Danemark, et le deuxième suite à la crise financière de 2008. En ce sens, la lopapeysa s'est érigée en véritable symbole traditionnel par lequel on célèbre l’identité islandaise.



Évitez les routes de montagnes et de graviers

Route en Islande en hiverCrédit: TPSDave 

En novembre, vous ne pourrez absolument pas accéder aux Hautes Terres intérieures d’Islande. Cependant, la grande majorité des autres choses intéressantes à faire sont encore possibles, notamment celles qui dépendent directement de la route circulaire d’Islande (ou Route numéro 1.)

En novembre, la route présente des risques particuliers. Avec la détérioration des conditions météo dans l’ensemble du pays, il est très probable que vous ayez à affronter d'épaisses nappes de brouillard, des tempêtes de neige ou de fortes pluies à un moment ou à un autre de votre séjour. Restez toujours à bonne distance de sécurité de la voiture qui roule devant vous, et n’ayez pas le pied trop lourd sur l’accélérateur : les principales routes islandaises étant souvent droites, vides et larges, la tentation de l’excès de vitesse vous guette.  

Gardez également toujours à l’esprit qu’il est strictement interdit de rouler en dehors des voies de circulation, et que les amendes pour ceux qui enfreignent cette règle sont d’une sévérité extrême. Rouler hors des routes est non seulement dangereux, mais détruit également de façon irréversible le fragile équilibre des écosystèmes.



Les aurores boréales, ce n'est jamais gagné d’avance !

Aurores polaires à la péninsule de Reykjanes en novembre

Bien que novembre soit une excellente période pour voir des aurores boréales, on ne peut jamais être certain que le cosmos sera enclin à satisfaire nos attentes tel ou tel soir. Les aurores boréales sont notoirement capricieuses et, malgré toutes les bonnes intentions des professionnels du secteur, le risque zéro d’être déçu n’existe pas.

Les tours opérateurs spécialisés dans les aurores boréales mettent systématiquement un point d’honneur à faire savoir le plus tôt possible à leurs clients que les conditions météo peuvent toujours venir contrarier la chasse aux aurores. Si vous vous lancez dans une excursion spécialisée et que les aurores boréales ne se manifestent pas, vous pouvez être sûr que votre guide se fera un plaisir de partager avec vous sa connaissance approfondie de l’astronomie et du ciel étoilé qui scintille au-dessus de votre tête.

Plongez-vous dans la culture du café de Reykjavík

Les islandais sont de grands consommateurs de caféCrédit: Barny1

Avec 9 kg de café en grains consommé en moyenne par personne et par an, on peut dire que les Islandais sont des buveurs de café accomplis. En fait, les Islandais aiment tellement cette boisson que vous trouverez presque systématiquement du café gratuit dans les petits supermarchés, les banques et autres boutiques.



Rien d’étonnant donc à ce que l’on trouve des cafés décorés avec goût et bien approvisionnés à presque chaque coin de rue du centre-ville. Mais ici, aucun Starbucks ou Costa en vue ! Les cafés islandais sont personnalisés, tenus par des gens du coin et très compétitifs : on y trouve rien de moins qu'un des meilleurs cafés torréfiés au monde.

Les nouveaux venus seront surpris de découvrir la quantité incroyable d’établissements qui proposent le deuxième café gratuit, installés confortablement dans un fauteuil en s’imprégnant de l’atmosphère bouillonnante de créativité de la ville. Voici quelques établissements qui proposent le deuxième café gratuit : Te & KaffiKaffitárReykjavik RoastersCafé Babalú et C is for Cookie.

Itinéraires recommandés en novembre

Si vous manquez d'inspiration pour vos vacances islandaises en novembre, consultez les itinéraires de Guide To Iceland ! Nous avons pris le soin de préciser leur durée afin de vous aider à faire le meilleur choix :


Alors ? Comment se sont passées vos vacances en novembre en Islande ? Nous serions ravis de le savoir en lisant vos commentaires ci-dessous !