Comment se passe un voyage en Islande en janvier ? Fait-il aussi sombre et froid qu’on le dit ? Où aller et que faire en Islande ? Découvrez dès maintenant tout ce qu’il faut savoir sur l’Islande au mois de janvier.

En Islande, janvier est un des mois les plus sombres et les plus froids de l’année. Le soleil ne sort que quelques heures par jour, les routes sont verglacées et le plus souvent, les paysages sont recouverts d'un bon mètre de neige. Une fois les fêtes de Noël passées, la fréquentation touristique diminue, ainsi, janvier est également un des mois les plus calmes dans le pays.

Une vue du ciel des paysages islandaisPhoto de Radka Valova

Or, pour les voyageurs, cela est synonyme de magnifiques paysages hivernaux, de nombreuses heures de chasse aux aurores boréales par jour et d’une fréquentation réduite des lieux qu'ils souhaitent visiter. L'Islande au mois de janvier n'est peut-être pas l’endroit le plus facile à parcourir et la météo est souvent capricieuse, mais avec un minimum de détermination, vous êtes sûr de passer de merveilleuses vacances d’hiver.

Que faire en Islande en janvier ?

l'intérieur d'une grotte de glace en Islande

En janvier, l’Islande est froide, enneigée et sombre, mais il existe tout de même énormément de choses à faire. De nombreuses excursions sont encore proposées, dont certaines ne sont que meilleures lorsqu’elles sont faites en plein hiver. Tant que vous profitez au maximum des heures d’ensoleillement, vous ne serez jamais à court d’aventures passionnantes à entreprendre.

Les aurores boréales en Islande au mois de janvier

aurores boréales dansantes en Islande

Celles et ceux qui viennent en Islande entre septembre et avril ont de bonnes chances de voir des aurores boréales. Mais en venant en janvier, les chances sont plus importantes encore puisque le soleil ne sort que quelques heures par jour. Voici les horaires de lever et de coucher du soleil :

 Lever du soleilCoucher du soleilHeure d'ensoleillement
1er janvier11h1915h444h24
31 janvier10h1017h107h02 

 

Les aurores boréales peuvent être observées depuis Reykjavík, mais moins vous aurez de pollution lumineuse autour de vous, mieux vous les verrez. C'est pourquoi si vous voulez vraiment profiter d’un beau spectacle, mieux vaut quitter la capitale et s’enfoncer dans la nature.

Aurores boréales au dessus du phare Grotta en Islande

Les excursions d’observation d’aurores boréales se font en bus, pour la solution la moins chère, en minibus pour une expérience en petit groupe ou en Super jeep pour atteindre des sites d’observation encore plus isolés et inaccessibles aux véhicules traditionnels. Que ce soit au départ de Reykjavík ou d’Akureyri, il est également possible de faire une « croisière aurores boréales » pour profiter de ce spectacle unique sur le pont d'un bateau dans l’océan.

Vous pouvez également louer une voiture et partir dans la nature par vous-même en quête d’aurores. Pour cela, vous devez d’abord vous assurer que le niveau de prévision des aurores est supérieur à « 3 », et vérifier la couverture nuageuse pour localiser les endroits où le ciel sera le plus dégagé. Cependant, comme nous allons le voir plus loin, louer une voiture en Islande au mois de janvier n'est pas sans risque, et cette solution ne devrait être envisagée que par les conducteurs habitués aux routes verglacées et rurales. Il va sans dire également qu’il est vivement recommandé de ne louer que des véhicules à quatre roues motrices.



Les grottes de glace en Islande au mois de janvier

Une partie d'une grotte de glace islandaise

Les grottes de glace situées sous le glacier Vatnajökull sont en train de devenir l’un des attraits majeurs de l’Islande. Leur incroyable couleur bleue vive, leur rareté à travers le monde, ainsi que leur grande proximité géographique avec des merveilles telles que la réserve naturelle de Skaftafell et la lagune glaciaire de Jökulsárlón font que des milliers de personnes rêvent aujourd’hui de les explorer.



la couleur bleue intense d'une grotte de glace en Islande

Le mois de janvier est en plein milieu de la saison des grottes de glace qui commence en novembre et s’achève en mars. En effet, à moins d’une inondation, les températures négatives sont la garantie de leur stabilité et donc de leur accessibilité.

La plupart des excursions dans les grottes de glace partent de la lagune glaciaire de Jökulsárlón ; il existe également des formules de deux et trois jours au départ de Reykjavík, qui non seulement vous permettent de profiter des grottes de glaces, mais également des environs et de la Côte Sud.



Les excursions sur glacier en Islande au mois de janvier

Surface d'une langue glaciaire en IslandePhoto de Radka Valova

La plupart des glaciers sont ouverts à la randonnée toute l’année. Cette activité est vraiment formidable, quel que soit le moment de l’année où vous la pratiquez, mais en janvier, au cœur de l'hiver, les glaciers sont d’une beauté surréaliste, car ils sont recouverts d’une glace fraîche et de couleur bleue électrique qui ne fond qu’au printemps.

Le Sólheimajökull est le glacier le plus facile d’accès et le moins exigeant pour la randonnée ; il ne se trouve qu’à quelques heures sur la Côte Sud et des excursions partent tous les jours de Reykjavík. Si vous vous trouvez dans le Sud-Est du pays, vous pouvez partir en excursion sur le Svinafellsjökull au départ de la réserve naturelle de Skaftafell, ou bien sur le glacier Vatnajökull.



Motoneige sur le glacier LangjokullPhoto de Cercle d'Or et motoneige

La motoneige est une autre activité praticable toute l’année, accessible à toute personne détentrice d’un permis de conduire et à tous les enfants de plus de six ans comme passagers. L'immense majorité des excursions proposées vont sur le glacier Langjökull, soit au départ de la cascade de Gullfoss, soit au départ de Reykjavík.

Les sorties à motoneiges peuvent être combinées avec de nombreuses autres excursions. L'une des combinaisons favorites consiste à aller visiter les tunnels de glace du glacier Langjökull en faisant l’aller-retour à motoneige.



La plongée en Islande au mois de janvier

Silfra a des fonds colorés et une eau translucidePhoto de Snorkellng à Silfra et balade à cheval

La plongée avec bouteilles ou masque et tuba en Islande au mois de janvier peut sembler de prime abord une perspective tout à fait terrifiante ! Mais grâce aux combinaisons étanches modernes, il s’agit en fait d’une expérience exaltante qu'on ne regrette jamais. Silfra, où sont organisées la plupart des excursions snorkeling et plongée bouteilles, est une source naturelle située dans une faille qui ne gèle jamais et qui est considérée comme l’un des dix meilleurs sites de plongée au monde.

Elle doit ce titre prestigieux à sa localisation et à la visibilité qu’elle offre aux plongeurs. Silfra se trouve dans le parc national de Thingvellir, et donc juste entre deux plaques tectoniques, au beau milieu d'un cadre naturel exceptionnel. En cette période de l’année, le gouffre est bordé de neige et de glace. L’eau de source dans laquelle vous évoluez a été filtrée pendant plusieurs décennies et offre de ce fait une visibilité à plus de 100 mètres !

Un plongeur au chaud dans sa combinaison sèche durant la plongée à SilfraPhoto de Into the Blue | Plongée à Silfra depuis Reykjavík

Bien que la plongée en snorkeling ou avec bouteilles à Silfra au mois de janvier soit une activité relativement sûre, vous devez satisfaire les critères ci-dessous pour pouvoir réserver.

 

Snorkeling en combinaison sèche - drysuit

Snorkeling en combinaison humide - wetsuitPlongée bouteille en combinaison sèche - drysuit
Age Min161618
Age Max 606060
Taille Min145 cm150 cm150 cm
Poids Min45 kg50 kg45 kg
Experience
requise
 Savoir nager Savoir nager Au moins 10 plongées réalisées en combinaison étanche certifiées OU être titulaire d'un brevet de plongée en combinaison étanche.


Photo d'un plongeur depuis les fonds marinsPhoto de Silfra sortie de plongée

Ces excursions sont interdites aux femmes enceintes. Les personnes avec un passif de problèmes respiratoires, neurologiques et de circulation sanguine devront présenter une autorisation médicale, tout comme les gros fumeurs et/ou buveurs de plus 45 ans.

Il est possible de partir en excursion snorkelling ou plongée bouteilles depuis Reykjavík. Les sorties snorkelling peuvent être combinées avec d’autres activités, telles que l’exploration de grottes ou une visite du Cercle d’Or.



Les promenades à cheval en Islande au mois de janvier

Chevaux islandais en hiver

Les balades à cheval sont possibles toute l’année et très populaires tant parmi les Islandais que chez les visiteurs étrangers. Cette sortie ne sera pas seulement l’occasion de profiter des magnifiques paysages hivernaux et de vous mettre dans la peau d'un Islandais d’antan, mais également de faire connaissance avec le charmant cheval islandais.

Cette adorable créature présente de nombreux traits particuliers. Premièrement, le cheval islandais est très prisé pour le dressage et autres sports équestres, car il possède cinq allures contrairement aux autres races qui n’en maîtrisent que trois ou quatre. Deuxièmement, délibérément isolé en Islande depuis plus d'un millénaire, il a développé une intelligence, une curiosité et une sociabilité bien plus élevées que les autres chevaux dans le monde.

Des balades à cheval partent de Reykjavík et peuvent être combinées avec des excursions telles que visite du Cercle d’Orobservation de baleinesexploration de grotte, et sortie quad.



Festivals en Islande au mois de janvier

Harpa à la soirée du nouvel an en Islande

En Islande, des festivals sont organisés toute l’année à travers le pays. Même si en général, les mois d’été sont plus animés, de formidables événements culturels attirent également de nombreux visiteurs en janvier.



Le soir du Nouvel An

Le mois de janvier en Islande débute tout en festivités

La fête du soir du Nouvel An commence bien entendu le 31 décembre, mais le feu d’artifice, lui, perdure pendant plusieurs heures après minuit. En effet, de façon totalement spontanée, des milliers d'Islandais achètent des feux d’artifice et les tirent un peu partout dans la ville. Ainsi, on peut gagner un point de vue privilégié comme Hallgrímskirkja pour admirer un ciel illuminé de toutes les couleurs possibles et se laisser emporter dans une ambiance de fête terriblement contagieuse !

De plus, Noël ne s’achève officiellement que le 6 janvier, soit treize jours plus tard, lorsque le dernier des 13 « pères Noël » islandais a quitté la ville. Ce jour-là, de grands feux de joie sont allumés un peu partout autour de Reykjavík et dans les campagnes islandaises.



Dark Music Days

Fin janvier se tient le festival Dark Music Days. Organisé dans la salle Harpa par la Société islandaise des compositeurs, le festival rassemble des talents islandais et étrangers en privilégiant les artistes prometteurs et les nouveautés nationales. Il se donne pour objectif de faire découvrir et élargir la définition de la musique contemporaine.

Les Reykjavík International Games

Une patineuse artistique durant les jeuxPhoto de la page Facebook des Reykjavík International Games

Les Reykjavík International Games se tiennent du 25 janvier au 4 février. Les meilleurs athlètes d’Islande rivalisent alors avec des champions venus du monde dans toutes sortes de disciplines, de l’escrime à la danse, du powerlifting au ski, des arts martiaux au patinage artistique. La plupart des épreuves ont lieu dans le parc Laugardalur de Reykjavík.

Que voir en Islande en janvier ?

En janvier, de nombreuses parties de l’Islande ne sont pas accessibles ; les routes des Hautes Terres, par exemple, sont entièrement bloquées par la neige, de nombreuses zones des fjords de l'Ouest sont coupées du reste du pays, et les fjords de l’Est peuvent également être très difficiles à traverser.

Malgré tout, les destinations les plus célèbres du pays, comme celles que l'on trouve dans le Cercle d’Or, sur la Côte Sud, dans le Nord et dans la péninsule de Snæfellsnes, restent faciles d’accès et particulièrement belles sous la neige.

Le Cercle d’Or en Islande au mois de janvier

Thingvellir en janvier

De tous les sites naturels d’Islande, les plus prisés sont ceux que l’on trouve dans le Cercle d’Or. Thingvellir est généralement visité pour la première fois au départ de Reykjavík ; situé juste entre les plaques tectoniques nord-américaine et eurasiatique, ce parc présente une géologie et des paysages extraordinaires et constitue l’un des hauts lieux de l’histoire islandaise. C'est ici qu’en 930 apr. J.-C., les premiers colons fondèrent ce qui allait devenir plus tard le parlement encore en activité le plus vieux du monde.

La zone géothermale de Geysir, dans la vallée de Haukadalur, est le deuxième site qui compose le Cercle d’Or. La chaleur présente sous le sol génère ici de magnifiques contrastes : des fumeroles de vapeurs et autres sources d’eau chaude sortent de terre, traversent la couche de neige et révèlent parfois le sol dans un véritable festival de couleurs écarlates. Vous avez également la possibilité et le temps d’admirer plusieurs éruptions du geyser Strokkur.

Gullfoss, entouré de glace

Enfin, vous allez pouvoir voir la cascade de Gullfoss. Célèbre parmi les destinations les plus célèbres d’Islande, la cascade se sépare en deux avant de se jeter dans une gorge impressionnante. En janvier, le spectacle est d’autant plus envoûtant que les rochers qui entourent la chute d’eau sont pris dans la glace.



La Côte Sud en janvier

Seljalandsfoss vu du cielPhoto de Radka Valova

A la deuxième place après le Cercle d’Or au palmarès des régions touristiques islandaises se trouve la Côte Sud. Au départ de Reykjavík, on trouvera de nombreuses choses intéressantes à voir en suivant la Route 1 vers le sud jusqu’à Höfn.

Et tout d’abord, les cascades de Seljalandsfoss et Skógafoss. La première est tout à fait inhabituelle, car elle se jette d'une falaise concave ; la deuxième, pour sa part, est beaucoup plus large et beaucoup plus puissante.

Plus loin sur la route, ce sont de nombreux glaciers qui vous attendent, tels que le Mýrdalsjökull qui recouvre le volcan Katla, le célèbre Eyjafjallajökull, ainsi que le Sólheimajökull, avant que vous n’arriviez au village de Vík.

Dyrholaey en hiverPhoto de Radka Valova

Vík est niché dans un magnifique décor maritime qui vous révèlera les falaises et l’arche rocheuse de Dyrhólaeyla plage de Reynisfjara, les stacks de Reynisdrangar, mais également où les vagues sont connues pour être aussi dangereuses qu’imprévisibles et où il faut donc savoir apprécier la nature avec humilité. Vous partez ensuite traverser les vastes plaines de sable noir de Sólheimasandur, avant d’arriver à la réserve naturelle de Skaftafell.

Avec ses champs de lave et ses forêts, ses langues et ses lagunes glaciaires, ses rivières et ses cascades, Skaftafell est un lieu d’une beauté incroyable. La réserve attire surtout les randonneurs, car elle possède de nombreux sentiers adaptés à tous les profils de marcheurs. L’un d’entre eux conduit d’ailleurs à la cascade de Svartifoss, célèbre pour les colonnes de basalte hexagonales dont elle est entourée.

La glace de Jokulsarlon

La dernière grande étape sur la Côte Sud est Jökulsárlón, la lagune glaciaire la plus célèbre d’Islande. Le spectacle des icebergs qui dérivent sur le lac vers la mer est tout simplement fascinant, d’autant que certains d’entre eux peuvent atteindre la taille d'un immeuble de plusieurs étages. Lorsqu’ils parviennent à l’océan, ils s’échouent sur une plage de sable noir que l’on appelle « la Plage de diamant » en raison de la façon dont ils scintillent une fois arrivés là.



Le Nord de l’Islande en janvier

Godafoss en janvier

Le Nord de l’Islande est une région exceptionnelle accessible tout l’hiver. Il est possible de s’y rendre en voiture ou en avion grâce à la ligne aérienne qui relie l’aéroport de Reykjavík à la capitale du Nord, Akureyri, lorsque la météo le permet.

Revêtue de son blanc manteau neigeux et encore parée de ses décorations de Noël, Akureyri est une ville au charme indéfinissable. Elle compte de nombreux bars, restaurants et boutiques et reste étonnamment vivante tout au long de l’année. De plus, c'est probablement à Akureyri que l’on trouve les meilleures pistes de ski d’Islande.

Et à quelques minutes de route se trouvent de formidables cascades telles que Godafoss et Dettifoss. 



Un bain de boue bouillonnant à Myvatn

Cependant, la destination la plus prisée tout au long de l’année dans le Nord est le lac Mývatn. La région est connue pour la grande diversité des sites naturels qu’elle abrite, tels que la forteresse de lave de Dimmuborgir, la zone géothermale de Námafjall, le cratère de Víti et les pseudo cratères de Skútustadagígar.

Le mois de janvier est une bonne période pour venir au lac Mývatn, surtout pour les fans de la série Game of Thrones. De nombreuses scènes sont tournées ici, notamment celles qui se déroulent au nord du Mur, notamment au poing des premiers hommes et au camp des sauvageons de Mance Rayder, et vous pourrez donc les redécouvrir telles qu’elles ont été filmées, c'est-à-dire sous la neige !



La péninsule de Snæfellsnes en Islande au mois de janvier

Aurores boréales au dessus de Budir

La péninsule de Snæfellsnes s’est vue peu à peu attribuer le surnom de « l’Islande miniature » en raison de la richesse des paysages et des formations naturelles qu’elle dévoile sur ses quatre-vingt-dix kilomètres de long. Parmi ces dernières, la plus connue est le glacier et volcan Snæfellsjökull, rendu célèbre par Jules Verne dans son roman Voyage au centre de la Terre.

Mount Kirkjufell sur la péninsule de Snaefellsnes au mois de janvier

Cependant, ce n'est pas le seul endroit à visiter sur la péninsule. Vous pouvez en faire le tour complet pour admirer par exemple la colonie de phoques d’Ytri Tunga, les villages de pêcheurs de ArnarstapiHellnar et Stykkishólmur, le mont Kirkjufell, la plage de Djúpalónssandur, les champs de lave de Búdahraun et les tours de basaltes de Lóndrangar.

La péninsule de Snæfellsnes peut être visitée dans le cadre d’une excursion d'une journée au départ de Reykjavík, ou sur deux jours pour une immersion totale !



Ce qu’il faut savoir sur le mois de janvier en Islande

Symbole des nombres de tués sur la route en IslandePhoto de Radka Valova

Bien qu’il y ait une multitude de choses à faire et à voir en Islande au mois de janvier, il y a également beaucoup de choses à savoir, essentiellement par rapport à la météo.

La météo en Islande en janvier

En janvier, dans la capitale Reykjavík, la température moyenne oscille entre +1 ° et -1 ° Celsius (entre 30 ° et 33 ° Fahrenheit), même si le record de température minimale jamais enregistrée est de -24,5 °C (-12 ° Fahrenheit). 

Gullfoss en Islande en janvierPhoto de Radka Valova

Janvier est un mois relativement humide et la moyenne des précipitations — qui se manifestent sous toutes leurs formes — est de 88 millimètres. Si vous venez en Islande en janvier, sachez donc que vous aurez probablement droit à la pluie, à la neige, à la grêle, au vent et peut-être à un peu de soleil...

Il est donc vivement recommandé d’emporter des vêtements imperméables et coupe-vent, ainsi que de bonnes chaussures de marche. Et avant de sortir de Reykjavík, il faut toujours se renseigner sur les prévisions météo de votre destination

Conduire en Islande au mois de janvier

Comme nous l’avons déjà dit, il n'est pas recommandé de louer une voiture en Islande au mois de janvier à moins que ce ne soit un 4x4 et que vous ayez une grande expérience de conduite sur routes verglacées. Si vous optez néanmoins pour cette solution, il convient de consulter le site web des routes en Islande avant chaque trajet pour vérifier les conditions de circulation. En effet, le mauvais temps n'est pas la seule chose dont il faut s’inquiéter, et les routes peuvent être coupées par des avalanches et des inondations.

Suggestions d’itinéraires pour l’Islande en janvier

Mur d'une grotte de glace en Islande

Il y a énormément de choses à voir en Islande au mois de janvier, et vous pouvez ajuster votre itinéraire en fonction des besoins, du budget, des désirs et des contraintes de temps de votre groupe de voyageurs. Voici néanmoins ci-dessous quelques suggestions d’itinéraires qui devraient convenir à celles et ceux qui souhaitent une immersion totale dans le pays et cherchent à faire le plus de choses possible.

La plupart des gens qui viennent en Islande en janvier préfèrent visiter le pays en réservant des excursions avec guide plutôt que de louer une voiture ; cela permet de s’épargner le stress de la conduite dans l’obscurité, sur les routes verglacées et dans le mauvais temps. Mais la meilleure façon de supprimer toute source de stress est de prendre un pack dans lequel tous les hébergements, les transports et les excursions sont réservés pour vous avant votre arrivée.

Cascade de Godafoss en hiver

Les séjours organisés sont également un bon moyen de voir un maximum de choses. Certains font même le tour complet du pays en passant par les fjords de l’Est qui sont, autrement, particulièrement difficiles à traverser en cette saison. Le séjour le plus court permettant de tout voir dure sept jours, mais avec une formule plus longue comme ce séjour organisé douze jours, vous avez des lieux supplémentaires, telles que celles que l’on trouve sur la péninsule de Snæfellsnes.

Ces deux formules comprennent une visite de grotte de glace et une randonnée sur glacier. Deux activités que l’on retrouve également dans ce voyage de sept jours qui vous conduit dans le sens inverse des aiguilles d'une montre jusqu’à Akureyri où vous prenez un vol domestique qui vous ramène à Reykjavík.

Plage de diamant en Islande

Avec les séjours organisés, votre bus roule souvent la nuit et vous dormez dans des hôtels de campagne. Ainsi, vous avez statistiquement beaucoup plus de chances de voir des aurores boréales que les visiteurs qui séjournent dans la capitale.

Enfin, si vous disposez de moins d'une semaine, il existe des séjours plus courts qui permettent de se concentrer sur certaines régions, plutôt que de courir dans tous les sens jusqu’au surmenage ! Par exemple, vous pouvez passer cinq jours dans le Nord et la région de Mývatn, ou bien encore quatre jours à explorer le Sud avec une visite de grotte de glace incluse.

Reykjavik sous la neige en janvier

Pour conclure, malgré le froid et le mauvais temps, d’innombrables activités hivernales et paysages fascinants vous attendent en Islande au mois de janvier. Avec une fréquentation touristique réduite et une probabilité de voir des aurores boréales supérieure, vos vacances ici s’annoncent comme une immersion totale et inoubliable dans l’Islande authentique.